7 ANS, 7 MOIS, 7 SEMAINES, 7 JOURS APRES LE 29 SEPTEMBRE 2008


Jubilés ou guerres ?
Mr Benoît Chappet, le 12 juin (à 13h28 : – ) “Je veux pas la ramener mais le 29 septembre 2008, nous avons eu un -777,7 sur le Dow Jones. Si on ajoute 7 ans, 7 mois, 7 semaines et 7 jours au 29 septembre 2008, on tombe sur… le 24 juin 2016! Comme par hasard un vendredi, jour de fin de semaine de trading, ideal pour un crash et faire passer ce que l’on veut pendant le week end. Et “hasard” du calendrier le lendemain du vote sur le Brexit. Théorie a vérifier”…

La notion des 7 sabbats festifs, des 7 jours (dimanche), des 7 semaines (vacances scolaires), des 7 mois (vacances patates), des 7 années ( année sabbatique et remise des dettes), des 3 fois 7 ans ( fête des vignerons) et des 7 fois 7 années ( 49 ans, Jubilé des 50 années avec remise des dettes et surtout hypothèque divine sur les propriétés agricoles et leur retour aux familles endettées, ou 10 lustres) et celui des 7 siècles après la mort et la résurrection de NSJC ( St Gall en Suisse, 732 Poitiers; 1432, St Nicolas de Flüe en Suisse, fin de la guerre de 100 ans, 2132 ?) est plus ou moins respecté en Suisse, à notre connaissance, le mieux au monde, surtout par les péréquations confédérales et les redistributions locales ( autonomie communale, Banque Nationale Suisse qui redistribue tous les profits de l’or après 50 ans, assurances mutuelles, banques cantonales, locales, Raiffeisen, Wir…).

Il est indispensable de définir socialement ces remises à zéro périodiques ( 7 périodes) des compteurs économiques, comme demandé dans le Lévitique et ainsi de réparer l’erreur de Charlemagne du 23 mars 789 qui a condamné le taux d’intérêt pour 1’000 ans, mais qui a oublié la remise en cause des propriétés, au moins tous les 50 ans…

Il existe un système de création monétaire local communal ou cantonal ou fédéral sans taux d’intérêt (monnaies locales, cantonales, création par les crédits des banques cantonales et système wir)

La recherche de la paix prime, par convention collective. Les péchés publics, selon St Nicolas de Flüe, provoquent les guerres, en fomentant le vice dans les coeurs des confédérés, et sont donc à dénoncer publiquement. La paix est à ce prix…


https://www.youtube.com/watch?v=dmwtBcU0qtA&list=PL6itUSSqpOjWbwZO3iK_-xxgUYPRODoKn

Europa & Deutschland unter alles !


LE LIVRE 777: 7 ANS, 7 MOIS, 7 SEMAINES, 7 JOURS APRES LE 29 SEPTEMBRE 2008, LE VRAI CARNAGE VA COMMENCER !
du 27 juin au 1 juillet 2016 : Chers lecteurs, vous avez été très nombreux à me le dire, mais le tout premier fut le mail de Mr Benoît Chappet, le 12 juin (à 13h28 : – ) “Je veux pas la ramener mais le 29 septembre 2008, nous avons eu un -777,7 sur le Dow Jones. Si on ajoute 7 ans, 7 mois, 7 semaines et 7 jours au 29 septembre 2008, on tombe sur… le 24 juin 2016! Comme par hasard un vendredi, jour de fin de semaine de trading, ideal pour un crash et faire passer ce que l’on veut pendant le week end. Et “hasard” du calendrier le lendemain du vote sur le Brexit. Théorie a vérifier”.

Eh bien, chers lecteurs, c’est vérifié!!!!

Mon analyse du livre de Saint Jean est maintenant prouvée DEUX FOIS de suite (la première fois avec la démission de Benoît XVI). Wall Street a chuté de 600 points vendredi dernier. Autant dire que le reste de la chute, qui est à venir, est aussi exact. Et ça ne promet rien de bon si je suis (suivre) à la ligne le texte de st Jean.

Oubli: validé par un hasard encore plus heureux, puisque le résultat du Brexit a été donné en la fête de la saint Jean!

Les mathématiciens qui lisent cette page pourraient nous dire la probabilité à tous ces événements d’arriver avec une telle précision…

Imaginez que même @StocksCat, le célèbre trader de Wall Street sur Twitter (“Stock Trader, Speculator, Technical Anarchist, Financial Media Critic. I work hard so my cats can have a better life”) a envoyé ce message à ses 28.000 abonnés dans le monde au lendemain du Brexit:

[ 7 years 7 months 7 weeks 7 days wall street]

Ce que je peux ajouter: le décompte qui avait commencé le 29 septembre 2008, fête des Archanges et en même temps nouvelle année juive (LoL, ha ha ha, MDR), est maintenant terminé. Cette corrélation n’est pas due au hasard (comme l’écrivent Silver Doctors et d’autres sites américains et anglais) mais bien la perfection du texte où les Anges ont montré le futur à Jean qui l’a expliqué avec ses mots de son époque à lui.

Ceux qui ont lu le livre 666 savent que la planche à billets est au centre du texte de l’Apocalypse, et que c’est elle qui déclenche les hostilités. La dette accumulée mondiale est telle depuis le 15 août 1971 (Nixon déconnecte l’or du dollar, et aussi fête de la Vierge, rappel important aux banquiers et traders athés qui suivent cette page), que la faillite des banques à cause du dollar monnaie de singe américaine est désormais sur les rails. Et les trains des banques, toutes les banques, foncent à toute vitesse dans l’impasse.

Le crash financier sera mondial et monstrueux car la “Bête à 7 tête$” n’a plus nulle part où aller, ni se cacher.

Les appels de marge déclenchés depuis vendredi matin sont terrifiants. Les pertes des traders qui avaient compté sur le YES for Europe atteignent des sommes colossales, et il va falloir passer à la caisse. Le plus drôle est que la Bank of England a activé sa planche à 666 billets, et a limité la casse sur son Footsie le lendemain. En revanche, à cause du décalage horaire, à Tokyo ce fut un carnage car ils n’ont pas pu réagir. Idem pour le reste de l’Asie.

La BCE a fait savoir vendredi dernier qu’elle FERA TOURNER SA PLANCHE A BILLETS au maximum pour sauver le CAC-40, DAX, etc. Cela ne la dérange pas d’endetter le peuple qui aura ces centaines de milliards à rembourser avec des impôts !!!

Dingue…

Tellement facile d’appauvrir les classes moyennes en leur volant leurs retraites et économies pour protéger les plus riches et leurs multinationales, sans parler de tous les médias à leurs ordres (comme vous avez pu le voir ces derniers jours).

Il va de soi que les fascistes de Bruxelles vont tout faire pour essayer d’annuler le vote anglais en se servant de “loopholes” juridiques des Etats composant le Royaume-Uni (genre Ecosse et/ou Irlande du Nord). Je vous rappelle que Nicolas Sarkozy n’a pas hésité une seule seconde à trahir le peuple français avec le Traité de Bruxelles alors que la France avait voté non à l’Union Européenne. A ce sujet, voici le rappel de @PtdArcole de tous les référendums européens:

– Danemark 2000: NON

– Suède 2003: NON

– France 2005: NON

– Pays-Bas 2005: NON

– Irlande 2008: NON

– Grèce 2015: NON

– Royaume-Uni 2016: NON

Marko Kolanovic (la nouvelle star de la JP Morgan qui effacé Blythe Masters) a ainsi annoncé qu’il faut s’attendre à plus de 300 milliards de dollars de ventes cette semaine sur les marchés, ce qui fera baisser le SP-500 de 5 à 10% (lire ici ZH pour plus d’infos techniques).

La bonne nouvelle est que les 400 personnes les plus riches, toutes ensemble, ont déjà perdu 127 milliards de dollars (volés aux classes moyennes et retraités). Et ce n’est qu’un début. La période qui s’ouvre maintenant est celle de la revanche des pauvres, des gueux, des “sales populistes”, des “fachos patriotes” et des sans-dents (si chers à Mr Hollande).

Dans mes dédicaces sur le livre Blythe Masters, j’écris parfois sur la 1ère page “celle qui va déclencher la Révolution Française 2.0”. Eh bien on est partis pour. Suivez bien les événements.

PS: Georges Soros a déclaré “avec le Brexit, la désintégration de l’Union Européenne est IRREVERSIBLE”. Il sait de quoi il parle le vieux grigou lui qui avait identifié les CDS de Blythe à des armes nucléaires financières.

PS2: Lisez 777, il est encore temps, ha ha ha, cliquez ici : – ) Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2016

La Suisse est un des seuls pays qui redistribue les profits de sa banque centrale, pourquoi ?

http://desiebenthal.blogspot.ch/2010/07/le-modele-suisse-non-aux-guerres.html

Art. 11 Opérations pour le compte de la Confédération 
1 La Banque nationale peut fournir des services bancaires à la Confédération. Ces services sont fournis contre une rétribution raisonnable; ils sont gratuits s’ils facilitent la mise en oeuvre de la politique monétaire. Les modalités sont fixées dans des conventions passées entre les services fédéraux et la Banque nationale. 
2 La Banque nationale ne peut ni accorder de crédits et de facilités de découvert à la Confédération, ni acquérir, à l’émission, des titres de la dette publique. Elle peut autoriser, contre des garanties suffisantes, des découverts de compte en cours de journée.


Explications:
La Banque nationale ne peut ni accorder de crédits et de facilités de découvert à la Confédération, ni acquérir, à l’émission, des titres de la dette publique… 
donc rien de positif sans voler le peuple en faveur des banques commerciales qui ont le quasi monopole des crédits à intérêts composés et de la création monétaire ex nihilo, www.monnaie-pleine.ch lutte contre cette horreur…

Confirmation du Conseil fédéral 

Schweizerische Eidgenossenschaft II Capo del Dipartimento federale delle finanze DFF Confédération suisse

Confederazione Svizzera
Confederaziun Svizra
CH-3003 Berna
DFE


Traduction de l’original en italien


Berne, 22 juin 2016,
Bilan de la BNS.
Cher Monsieur Saba,
Je vous remercie pour votre mail du 22 mai 2016. Votre message m’a été transmis vu que, en qualité de Ministre des finances, je suis compétent pour les relations avec la BNS.
Vous reprochez à la BNS de n’avoir pas mentionné correctement dans le bilan un montant d’environ 600 milliards de francs suisses ou de ne l’avoir mentionné du tout. Lors de votre intervention à l’AG de la BNS qui s’est tenue le 29 avril 2016 vous avez aussi soulevé la question. A cette occasion il vus a été répondu que la comptabilité de la BNS est correcte et qu’elle a été soumise à la vérification d’un organe de révision externe. Avant l’AG le rapport de gestion a été présenté au Conseil Fédéral pour approbation. Je vous assure que le bilan de la BNS ne présente ne présente pas d’irrégularités comptables d’une telle portée.
Votre critique repose évidemment sur l’hypothèse que la monnaie scripturale mise en circulation par les banques ne figure pas dans le bilan de la BNS. Cette affirmation est exacte, dans le sens que la monnaie scripturale créée par les banques, n’est pas considérée comme étant un moyen de paiement légal, mais bien du crédit. Ceci oblige les banques à mettre à disposition des créanciers des moyens de paiement légaux si ceux-ci l’exigent. Evidemment, vous considérez ce système problématique. L’initiative populaire «  Monnaie pleine » mets en discussion sur le plan politique le système en cours. Je vous invite donc à suivre l’évolution de la situation. Le Conseil Fédéral se prononcera de manière exhaustive sur la question au moment opportun.
Meilleures salutations,
Ueli Maurer

Conseiller Fédéral
Signor Marco Saba
marcosabait@gmail.com
Berna, 22 giugno 2016
Bilancio della Banca nazionale svizzera
Egregio signor Saba,
La ringrazio per l’e-mail del 22 maggio 2016. || Suo scritto è stato trasmesso a me poiché, in qualità di Ministro delle finanze, sono competente per le relazioni con la Banca nazionale svizzera (BNS).
Lei rimprovera alla BNS di non aver iscritto correttamente a bilancio un importo di circa 600 miliardi di franchi svizzeri o di non averlo iscritto affatto. Nell’intervento all’Assemblea generale della BNS tenutasi il 29 aprile 2016 Lei aveva peraltro già sollevato la questione. In quell’occasione Le è stato risposto che la contabilità della BNS è corretta e che è stata sottoposta a verifica da un organo di revisione esterno. Prima dell’Assemblea generale il rapporto di gestione della BNS è stato presentato anche al Consiglio federale per approvazione. Le assicuro che il bilancio della BNS non presenta irregolarità contabili di tale portata.
La Sua critica si fonda evidentemente sull’ipotesi che la moneta scritturale messa in circolazione dalle banche non figuri nel bilancio della BNS. Questa affermazione è esatta, nel senso che la moneta scritturale creata dalle banche non è considerata denaro inteso quale mezzo di pagamento legale, bensì un credito. Ciò obbliga le banche a mettere a disposizione dei creditori mezzi di pagamento legali se questi lo richiedono. Evidentemente Lei reputa questo sistema problematico. L’iniziativa popolare «Per soldi a prova di crisi: emissione di moneta riservata alla Banca nazionale! (Iniziativa Moneta intera)» mette in discussione sul piano politico il sistema vigente. La invito quindi a seguire l’evolversi della situazione. Il Consiglio federale si pronuncerà in modo esaustivo sulla questione al momento opportuno.
Distinti saluti
Ueli Maurer Consigliere federale

Bundesgasse 3, 3003 Berna, Svizzera WWW.efd-admin.ch


Traduction provisoire:


Schweizerische Eidgenossenschaft




II Capo del Dipartimento federale delle finanze DFF



Le chef du département fédéral des finances DFF



Confédération suisse

Confederazione Svizzera
Confederaziun Svizra
CH-3003 Berna
DFE

Suisse
Confederaziun Svizra
CH-3003 Berne
DFE
M. Marco Saba
marcosabait@gmail.com
Berne, le 22 Juin 2016
Les états financiers de la Banque nationale suisse
Cher M. Saba,
Nous vous remercions de votre courriel du 22 mai 2016 || Ce document m’ a été transmis parce que, en tant que ministre des Finances, je suis chargé des relations avec la Banque nationale suisse (BNS).
Elle se plaint que la BNS n’ait pas enregistré correctement un montant d’environ 600 milliards de francs suisses ou de ne pas l’avoir pas inscrit du tout au bilan. Dans son Assemblée générale de la BNS du 29 Avril, 2016, elle avait également déjà soulevé la question. A cette occasion, il a été dit que la comptabilité est correcte et que la BNS a été vérifiée par un auditeur externe. Avant l’Assemblée générale du rapport annuel de la Banque nationale a également été soumis au Conseil fédéral pour approbation. Je vous assure que le budget de la BNS n’a pas enregistré la comptabilité de ces irrégularités à grande échelle.
Cette critique est évidemment basée sur l’hypothèse que l’argent scriptural mis en circulation par les banques ne figure pas dans les états financiers de la BNS. Cette déclaration est vraie, dans le sens que l’argent de la banque créée par les banques ne sont pas considérés comme monnaie légale, mais un crédit. Cela oblige les banques à mettre à la disposition des créanciers des moyens légaux de paiement si elles l’exigent. Ce système est problématique. L’initiative populaire

OUI À UNE MONNAIE À L’ABRI DES FAILLITES BANCAIRES : SEULE LA BANQUE NATIONALE CRÉE L’ARGENT

(Initiative  monnaie-pleine) “remet en question au niveau politique le système actuel. Nous vous exhortons à suivre l’évolution de la situation. Le Conseil fédéral se prononcera sur la question d’une manière globale au moment opportun.
Cordialement
Le conseiller fédéral Ueli Maurer

Bundesgasse 3, 3003 Berne, Suisse WWW.efd-admin.ch 

Cet extrait de la traduction par Pilar de la réponse de Ueli Maurer à Marco Saba m’interpelle…


Votre critique repose évidemment sur l’hypothèse que la monnaie scripturale mise en circulation par les banques ne figure pas dans le bilan de la BNS. Cette affirmation est exacte, dans le sens que la monnaie scripturale créée par les banques, n’est pas considérée comme étant un moyen de paiement légal, mais bien du crédit. 

On est d’accord que la “monnaie scripturale créée par les banques” (commerciale) n’est pas considérée comme un moyen de paiement légal….

Mais là on parle de la monnaie scripturale de la BNS…  qui elle, selon la LUMMP, est considérée comme un moyen de paiement légal !!!
De plus, que dire du stock de devise de la BNS…  ils ont des stocks de $ en billets ? … par ce que si c’est des $ en monnaie scripturale… ce n’est pas non plus un moyen de paiement ayant cours légal…  tout comme les euro…  vu qu’il semble que le gros des avoir de la BNS est en $ et en €….  
Alors pourquoi les comptabiliser si c’est aussi du crédit ?
Bref…  cette réponse de Ueli Maurer (ou du fonctionnaire qui l’a rédigé) me semble être incorrecte.
Quand à la validité du rapport de gestion face à Swiss Gaap:
A la page 7 du communiqué de presse envoyé la veille de l’AG…
On trouve:
“Les principes d’établissement des comptes suivent les Swiss GAAP RPC (recommandations relatives à la présentation des comptes), sauf si une disposition dérogatoire a été définie. Ces principes s’écartent des Swiss GAAP RPC lorsque ces recommandations sont en contradiction avec la LBN ou s’il s’agit de tenir compte de la nature particulière de la Banque nationale. Ainsi,
en dérogation aux Swiss GAAP RPC, la Banque nationale n’a pas dressé de tableau des flux de trésorerie. La structure et la dénomination des postes du bilan et du compte de résultat prennent en considération les particularités de l’activité d’une banque centrale.”
Donc, la BNS respecte Swiss gaap.. sauf quand elle trouve que ça ne s’applique pas à “la nature particulière de la Banque nationale”.
Donc comment on résume ceci ? 
=> c’est ok.. on respecte Swiss gaap… (par ce que c’est normale d’avoir des dérogations)
=> Il y a un soucis la BNS ne respecte pas Swiss Gaap…. (par ce qu’effectivement il y a des “libertés” qui ont été prises)
Donc toute la question se résume pour moi à savoir si les dérogations sont considérées comme correctes ou non ?
Pour rappel, voici les vidéos de l’AG…
Bonne journée
Cordiales salutations


Mathieu

—————————————————–

Ma cuisine amusante: http://yopyop.ch

Mit freundlichen Grüssen
Avec mes meilleurs salutations
Distinti saluti
Kind regards, yours sincerely
Saludos cordiales
בברכה, בכבוד רב
С уважение
ขอแสดงความนับถือ
你的真诚的
المخلص

Nouvelle adresse: 23, Av. Edouard Dapples, CH 1006 LAUSANNE. SUISSE

Tél: international ++ 41 21 616 88 88

Mobilisation générale: épargnes, retraites…  volées légalement ! Comme à Chypre et en Grèce… Arnaque de la création monétaire  du néant, ex nihilo… Grâce à monnaie-pleine, on peut rédiger ensemble un projet de loi d’application ou un contre-projet et reprendre ainsi toutes les meilleures solutions, BNS, RBI, monnaie, crédits, etc…

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html

La prochaine session d’étude en français sur la Doctrine Sociale de l’Église par l’application du Crédit Social, avec traduction anglaise, espagnole et polonaise, se tiendra   du 21 au 29 juillet inclusivement.
Le congrès international des Pèlerins de saint Michel aura lieu les 30-31 juillet et 1eraoût, à la suite.
Bienvenue à tous!
L’enseignement sera donné par M. Alain Pilote.
Nous prenons en charge, pour le temps passé sur les lieux, l’hébergement et les repas, par contre, les dons sont grandement appréciés. 
Thème pour l’année 2016: Donner à chacun ce qui lui est dû par un dividende social à tous!
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Vollgeld, positive money


  version web
BEAUCOUP DE QUESTIONS OUVERTES A LA BNS
Chers Ami(e)s de la monnaie pleine,

Nous vous communiquons dans la présente Newsletter:

  • Notre réponse à la critique de la BNS
  • Réponses à toutes les questions sur la monnaie pleine
  • Aidez-nous en devenant membre de l’association
Questions ouvertes à l’Assemblée générale de la BNS
Veuillez montrer les images
Lors de son Assemblée générale du 29.04.2016, la Banque nationale suisse s’est détournée de la neutralité politique qu’elle avait jusque là bien gardée. La BNS a esquissé sa position avec quelques mots d’ordre forfaitaires, sans en donner les moindres explications concrètes. Aucuns motifs n’ont été exposés. 
Dans un débat démocratique, il est nécessaire que des arguments clairs et vérifiables soient produits. Ce n’est pour le moment pas le cas. Le discours de Thomas Jordan se compose essentiellement de malentendus sur l’initiative Monnaie Pleine, de propos alarmistes sans fondement et d’allusions provocantes qui suggèrent que la monnaie pleine ferait faire beaucoup d’erreurs à la BNS et pourrait conduire à une ”grande insécurité” et à une ”restriction des crédits”. Il n’y a là aucune base de discussion sérieuse. Vous pouvez lire notre réponse détaillée ici.

Bitte Bilder anzeigen
Réponses à toutes les questions sur la monnaie pleine
Hélas, beaucoup de gens ne comprennent pas encore l’initiative Monnaie Pleine.

C’est pourquoi nous vous rendons attentifs aux documents accessibles sur notre site qui répondent à toutes les questions que l’on a pu rassembler durant ces dernières années sur la réforme monnaie pleine : comment fonctionne le système monétaire actuel ; quels en sont les problèmes ; comment se fera le passage à la monnaie pleine ; quels effets aura-t-elle sur les banques et sur les citoyens ; etc. En prenant connaissance de ces arguments, vous serez bien préparé pour répondre aux détracteurs et mener une discussion sur la monnaie pleine !

Veuillez montrer les images
Nous ne pouvons rien faire sans votre aide
Devenez membre de notre association
Pour mener sa campagne d’information, l’association a besoin de nombreux membres et d’un soutien financier suffisant. Votre adhésion n’implique aucune obligation, mais elle exprime clairement votre engagement pour Monnaie Pleine et renforce nos actions.
Devenir membre, c’est très simple : verser une cotisation de 50.- frs par année 
(les cotisations plus élevées et les dons supplémentaires sont les bienvenus) 

  • Par bulletin de versement : commander un bulletin ici, et indiquer le motif ”Adhésion MoMo” sur le bulletin.
  • Par autorisation de débit : téléchargez le formulaire ici, et envoyez-le nous rempli.
  • Par virement : Compte: Vollgeld-Initiative, Postfinance 60-354546-4,
    IBAN CH61 0900 0000 6035 4546 4, BIC POFICHBEXXX, et envoyez-nous un e-mail avec vos coordonnées complètes et la référence de votre virement.
Faites un don
Par carte de créditPaypal ou virement, et même par SMS !
Les dons conséquents peuvent être déduits des impôts s’ils sont versés à notre Fonds de recherche sur la création monétaire.
Veuillez montrer les images
Veuillez montrer les images
Avec nos meilleures salutations.
Jean-Marc Heim, Secrétaire romand
bureau@monnaie-pleine.ch 
076 422 45 32
Kurt Specht, Coordinateur romand
kurt.specht@monnaie-pleine.ch
076 264 12 87
Bitte Bilder anzeigen
Association “Modernisation Monétaire” (MoMo)
case postale 3160, 5430 Wettingen
Tel.: +41 (0)44 58 66 994, +41 (0)79 77 33 450
info@monnaie-pleine.ch
www.initiative-monnaie-pleine.ch

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils