Crime d’ État
Mardi 29.01. 13 20h30 sur F3
ou
Crimes d’État, de Broglie, Fontanet, Journiac, Bérégovoy, etc 


 la bande-annonce
du téléfilm “Crime d’ État” :

http://www.youtube.com/watch?v=IJck8NFsYjs&feature=player_embedded



Dans le
public en majorité âgé, composé de gens qui, depuis
trente-trois ans, depuis ce funeste 30 octobre 1979 où le
corps de Robert Boulin (photo ci-dessus) fut retrouvé sans
vie dans un étang de la forêt de Rambouillet, n’ont jamais
cru au suicide de celui qui était depuis trente ans maire
de la ville girondine, les yeux étaient mouillés, les
gorges étaient nouées.


On lisait sur les visages un mélange de reconnaissance («  Enfin
la vérité !
 ») et d’incrédulité (« Ça
va être diffusé à la télévision, vraiment ?
 »). Oui, ça va
l’être et cela va constituer, comme l’a écrit « Minute » dans son numéro de cette semaine et comme l’a
dit Philippe Buisson, maire (PS) de la ville, « un événement politique » majeur.


Un tragique
épisode de la « guerre des droites »


Crime d’ État est certes un film de
fiction. Mais les personnages sont bien réels et sont nommés :
Robert Boulin le ministre, Henri Tournet l’affairiste et escroc,
Charles Pasqua que l’on ne présente plus, Jacques Foccart le
patron des barbouzes gaullistes du SAC ou encore Jacques
Chaban-Delmas le maire de Bordeaux et ami de Robert Boulin.


Un seul personnage, Chirac, dont l’on devine
l’identité derrière les lunettes à forte monture qu’il portait à
l’époque et par le débit oral reconnaissable entre mille, ne l’est
pas. Mais son ombre plane sur tout le drame, sur cette tragédie
plutôt qui vit Robert Boulin mettre le doigt dans un engrenage
dont Crime d’ État montre qu’il ne pouvait trouver d’issue
que dans la mort.


Il y a l’engrenage et le piège dus à la
perversité du faux ami Henri Tournet. Il y aussi, et surtout,
l’engrenage politique de la « guerre des
droites
 » en une « époque très
violente
 » qui vit de nombreuses morts mystérieuses jamais
élucidées (de Broglie, Fontanet, Journiac, etc.) ainsi que Pierre
Aknine, le réalisateur, l’a rappelé hier soir.


L’ombre, les ambitions, les manières
exécrables, les trahisons à répétition de Jacques Chirac – « un mélange de Rantanplan et de Bonaparte »
dit de lui l’épouse, admirable, de Robert Boulin – planent sur
tout le film, dont l’arrière-plan, qui est en réalité le premier
plan et la trame de la tragédie, est sa conquête du pouvoir par
tous les moyens, avec la complicité des vieux réseaux gaullistes
barbouzards alors que les vrais gaullistes, comme Robert Boulin ou
comme Jacques Chaban-Delmas, s’opposent à son ascension, au
scrutin truqué qui le porte à la tête de l’UDR en 1974, à ce « putsch d’arrière-cuisine » auquel
Boulin ne peut pas se résoudre.


Un homme
seul contre un système implacable


Robert Boulin, bien que ministre de premier plan sous les
présidences du général De Gaulle, de Georges Pompidou et de Valéry
Giscard d’Estaing – hormis durant les deux années où Jacques
Chirac est premier ministre… –, est un naïf. Cet homme seul, qui
ne dispose pas du moindre réseau et ne peut compter sur personne,
hormis sur l’amitié de Chaban, lequel n’a plus aucun poids
politique, croit qu’il a « les moyens de
les faire exploser un par un
 » avec les dossiers qu’il
possède sur le financement du RPR, créé en 1976 pour porter
Jacques Chirac à la présidence de la République ou, du moins, pour
en éjecter Valéry Giscard d’Estaing.


Il croit que la menace de révéler une gigantesque arnaque à
la Sécurité sociale qui n’est jamais devenue une « affaire » puisqu’elle a été étouffée –
arnaque qui a servi à financer l’UDR ! – va « les » faire plier. Il croit qu’en enquêtant, seul, en
complétant son dossier avec des pièces nouvelles, comme des photos
attestant du financement du RPR par des valises de billets en
provenance de régimes africains – la fameuse « Françafrique » dont Foccart est le maître d’œuvre –,
il va pouvoir faire « exploser »
Jacques Chirac et les siens, ou du moins les empêcher de commettre
le pire : faire élire François Mitterrand à la présidentielle de
1981 dans le seul but de faire table rase, à droite, pour
permettre à Chirac de conquérir le pouvoir.


Avant de se rendre au rendez-vous du 29 octobre 1979 dans
une villa de la forêt de Rambouillet qui lui sera fatal, Robert
Boulin va à l’église. Il se recueille et cherche la force de « les » affronter. La villa, dans le
film, est celle de Jacques Foccart. Dans la réalité, elle était
celle de René Journiac, autre « Monsieur
Afrique
 » qui fut l’adjoint de Foccart. De cette villa,
Robert Boulin sortira mort, après avoir été menotté, tabassé,
lynché, porté par des hommes de main du SAC jusque dans le coffre
d’une voiture, puis balancé dans l’étang où on feindra de le
découvrir noyé après avoir absorbé des barbituriques…


Merci à
Pierre Aknine et à François Berléand


Terrible est cette scène où Jacques Foccart téléphone en
pleine nuit au procureur pour lui annoncer que Robert Boulin est
mort et qui, alors que le procureur lui demande si le corps a été
retrouvé, lui répond : « Pas
officiellement
 »… Avant de lui expliquer que cette mort est
un suicide, rien d’autre qu’un suicide…


On ne racontera pas tout ce que Crime
d’Etat
 apporte à
l’« affaire Boulin ». Tout ce que le film montre, dissèque,
accumule en un « faisceau de présomptions »
qui constituent, au final, autant de preuves accablantes de
l’homicide. « On a tué un ministre de la
République
 », dit Robert Boulin, dont la voix monte, telle
l’âme qui s’attarderait au-dessus du corps sans vie de l’honnête
homme qui gît dans l’Etang rompu. On a tué un ministre de la
France.


Il faut voir, il faut absolument voir mardi prochain sur
France 3 ce film tourné au plus près de Robert Boulin, « à portée d’haleine » comme le dit
Pierre Aknine, qui a rencontré et écouté tous les témoins encore
vivants, et qui a eu accès à tout le dossier. Il y aura un avant
et un après Crime d’Etat. L’avant, c’était « l’affaire Boulin ». L’après, c’est la
vérité, montrée au grand jour et sur le service public. Merci à
Pierre Aknine et à François Berléand qui a trouvé une telle
justesse de ton que son incarnation de Robert Boulin en fait son
plus grand rôle.

Association Robert Boulin Pour la Vérité 

 

http://www.robertboulin.net/



ASSASSINAT
DE ROBERT BOULIN


30 Octobre 1979
L’affaire Robert
Boulin

http://www.youtube.com/watch?v=RsOC6x7RIi8&feature=player_embedded

Mort de R. Boulin: le témoignage du gendarme
http://www.youtube.com/watch?v=NUH1vhHhc44&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=GTUzQDFmt1M



Mort de R. Boulin: déclarations de la
famille

http://www.youtube.com/watch?v=doU99VqC_Rg

http://www.youtube.com/watch?v=14PWh6qp2H8

 




Affaire
Boulin: la Justice c’est maintenant
!”

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/affaire-boulin-la-justice-c-est-maintenant?utm_source=share_petition&utm_medium=url_share&utm_campaign=url_share_before_sign

Halte au feu ! Par Pierre Leconte

Halte au feu ! Par Pierre Leconte

Quand les chefs d’Etat et de
gouvernement des principaux pays -supposés agir pour le bien commun- ou
les hauts dirigeants religieux -supposés relayer le message divin- (à
l’exception notable du Pape François qui est presque le seul à prêcher
la paix) ordonnent à leurs concitoyens ou à leurs coreligionnaires de
tuer d’autres êtres humains, comme de détruire les pays dans lesquels
ils vivent et leurs moyens de subsistance, ils méritent d’être qualifiés
de barbares et sont indignes de leurs fonctions, parce qu’il n’y a que
deux causes qui valent: ce sont la paix entre les nations et le
développement des peuples. Paul Valéry rappelait il n’y a pas si
longtemps que « les civilisations sont mortelles » ! A cet égard, le
XXIéme siècle s’annonce bien mal pour les nôtres.

Permalien de l'image intégrée

Lorsque les dirigeants des USA,
saisis de délire hégémonique et d’hubris (folie des grandeurs), et leurs
valets européens qui se couchent systématiquement devant les exigences
US (nouvelle preuve que l’Union européenne n’est qu’une erreur majeure
d’où la nécessité pour la Suisse de ne pas s’y associer), prennent des
sanctions de plus en plus contraignantes contre la Russie pour l’obliger
à laisser les Ukrainiens de l’Est se faire massacrer par les Ukrainiens
de l’Ouest (il y a déjà beaucoup plus de morts en Ukraine qu’à Gaza…),
ce qu’elle ne peut évidemment pas accepter sauf à se faire hara-kiri
(puisque le but réel de toute cette affaire c’est de la renvoyer à
« l’âge de pierre » en privant son peuple du bénéfice de ses ressources
pétrolières et gazières et aussi de l’empêcher de créer avec les autres
BRICS une architecture monétaire alternative au SMI actuel, au FMI et à
la Banque mondiale), alors qu’il suffit de trouver une formule de
fédéralisation permettant à tous les Ukrainiens de coexister dans deux
entités différentes ;

Ou bien lorsqu’ils entretiennent
depuis des années le conflit permanent au Moyen Orient par leurs
interventions militaires directes (la plupart du temps non conformes aux
critères du droit international et aux décisions de l’ONU -cas de
l’Irak ou de la Libye- mais leur permettant ici encore de priver les
peuples arabes du bénéfice de leurs ressources pétrolières et surtout
d’éviter qu’ils rejettent le pétrodollar) comme en n’exigeant pas
d’Israël qu’il cesse d’occuper illégalement plusieurs pays arabes et la
Palestine, tout en poussant et armant l’État hébreu (en réalité pour son
plus grand malheur en raison de l’hostilité dans l’opinion publique
internationale qu’il récolte par son attitude belliqueuse), mais qui a
lui-aussi besoin de « frontières sûres et reconnues » et ne peut
évidemment pas accepter de vivre sous la menace terroriste permanente du
Hamas ou d’autre mouvement radical, à massacrer les Palestiniens
(femmes et enfants innocents en particulier), alors que là-encore une
solution fédérale est la seule possible, les dirigeants US et européens
se conduisent en barbares indignes de leurs fonctions. Et leurs peuples
devraient les renvoyer au lieu de les encenser. C’est à cela que sert le
bulletin de vote dans les supposées démocraties si les électeurs
faisaient preuve de bon sens, au lieu de se laisser manipuler par des
hommes politiques, sans la moindre éthique, qui ne tiennent jamais leurs
promesses pré-électorales une fois parvenus au pouvoir.

Le double-jeu emblématique et
irresponsable d’Obama: en paroles conseiller à Netanayu de cesser de
détruire Gaza et en actes l’armer jusqu’au dents pour le faire…

Au plan qui nous concerne
directement c’est-à-dire la finance, à l’évidence, le risque de très
grave dérapage géopolitique en Europe et au Moyen Orient devrait
progressivement prendre le pas sur toutes les autres considérations
affectant les marchés financiers. Parce que, lorsque la guerre devient
aussi menaçante et aussi destructrice, les schémas en cours n’ont plus
lieu d’être considérés, surtout lorsqu’ils sont basés sur de fausses
statistiques économiques et des manipulations d’actifs de toutes
sortes. A notre avis, une chute supplémentaire des taux d’intérêt à
moyen et long termes US (vers 1,45% pour le 10 ans US) reste probable,
entretenant la poursuite de la hausse des obligations d’Etat US (TLT par
exemple), l’actif refuge par excellence tant qu’elles constitueront
l’essentiel des réserves des banques centrales et que le dollar US
restera la monnaie mondiale, parce que les USA demeurent pour le moment
plus ou moins sanctuarisés des conflits qu’ils provoquent et
entretiennent mais que leur économie finira par retomber en récession
puisque l’Europe, le Moyen Orient, le Japon, la Russie et autres BRICS
devraient aller économiquement de plus de plus mal pour une période
indéfinie. Tout, dans le monde actuel, est interdépendant et les USA
n’ont pas de capacité domestique de consommation et de production
autonome suffisante pour prospérer seuls lorsque leurs acheteurs et
fournisseurs extérieurs vont de plus en plus mal. Leurs entreprises et
leurs banques souffriront nécessairement du chaos actuel dont le
bénéficiaire final sera la Chine. Quant à la réduction de leur
Quantitative Easing, elle ne signifie en aucun cas relèvement des taux
d’intérêt à court terme par la Federal Reserve mais dégonflement
ultra-déflationniste de son bilan hypertrophié.

http://www.zerohedge.com/news/2014-07-30/why-10y-yield-heading-15-1-simple-chart

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2014/07/joe-friday-interest-rates-could-fall-20-more/#sthash.kLzOb7GS.dpbs

http://www.zerohedge.com/news/2014-07-19/hoisington-30y-treasury-bonds-are-undervalued

Il faut prendre désormais en
compte (ce que nous écartions jusqu’ici par excès d’optimisme quant à la
capacité des Européens de modérer les USA) que la Russie, contrairement
au pari actuel des dirigeants des USA et de l’Union européenne qui
spéculent sur le fait que Moscou « ne franchira pas le Rubicon » et que
Poutine gardera son sang froid en dépit des sanctions dont on la
frappe, finisse sous la pression par envahir l’Ukraine, qui se
transformerait en nouvelle Syrie ou en nouvelle Libye, et que la guerre
israélo-palestinienne débouche sur un embrasement régional moyen
oriental, pire que celui en cours à Gaza et ailleurs (les Occidentaux
n’ayant toujours pas trouvé de terrain d’entente avec l’Iran sur son
dossier nucléaire et le conflit chiites/sunnites/djihadistes redoublant
d’intensité en Irak-Syrie, il serait facile pour Poutine, s’il venait à
pratiquer lui aussi la politique du pire, d’envenimer considérablement
la situation de la région…). On ne peut pas, en outre, exclure que
Poutine perde (si ce n’est pas déjà fait) le contrôle de la minorité
pro-russe en Ukraine et qu’elle se radicalise entrainant alors
l’effondrement complet de ce pays et des milliers de victimes (scénario
de l’ex-Yougoslavie), ce qui conduirait à une intervention de l’OTAN et à
une réponse immédiate de l’armée russe frappant Kiev… Quant à croire
que l’Occident réussira à faire tomber Poutine en ruinant via des
sanctions de plus en plus graves les oligarques russes qui seraient
alors conduits à le renverser, selon le scénario développé par les
« cow-boys » de la CIA, c’est idiot parce que le président russe
bénéfice de 85% de soutien populaire en Russie et que le moindre
oligarque qui s’opposerait à lui serait aussitôt éliminé pour haute
trahison.

Idiot: http://www.businessweek.com/videos/2014-07-29/threat-of-russia-invading-ukraine-low-stavridis

Il ne faut jamais mettre un chef
d’Etat puissant et déterminé (comme Poutine) dans une situation
impossible dans laquelle il n’a pas d’autre choix que de capituler (en
abandonnant les Ukrainiens de l’est au nettoyage ethnique pratiqué à
leur encontre par ceux de l’ouest) ou de devoir attaquer (voire même
seulement en déstabilisant tout ce qu’il peut) parce que c’est
probablement la seconde alternative qu’il choisira nolens volens !

Même  Jacques Attali, dont on
connait les dangereuses positions pro-ingérence occidentale dans les
pays récalcitrants à « l’Ordre mondial euro-américain » promues par
Bernard Kouchner et Bernard-Henri Lévy, politique qui est responsable de
centaines de milliers de morts inutiles (cf: ex-Yougoslavie,
Afghanistan, Irak ou Libye), se demande si les Occidentaux ne sont pas
devenus fous en agressant la Russie.
 

Mais ce que les gens de ce lobby
interventionniste, conseillant la gauche comme la droite dites « de
gouvernement » en France et ailleurs, ne disent pas c’est que la
mondialisation a atteint un point de rupture et que les Occidentaux en
perdent le contrôle, d’où la radicalité de leurs interventions pour
casser les Etats qui s’opposent à eux (la mise en défaut de
l’Argentine fournissant un exemple éloquent de cette stratégie de
panique).

http://blogs.lexpress.fr/attali/2014/03/23/sont-ils-tous-devenus-fous/

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/07/30/31002-20140730ARTFIG00224-vladimir-fedorovski-les-sanctions-contre-poutine-renforcent-le-nationalisme-russe.php#xtor=AL-201

https://fr.news.yahoo.com/video/en-d%C3%A9faut-paiement-l-argentine-033702662.html

Les politiques de centralisme
monétaire des banques centrales et de répression financière des Etats en
Occident ayant détruit le libéralisme authentique au profit d’une
économie et d’une finance virtuelles au seul bénéfice de quelques
manipulateurs parasitaires supposés « too big to fail », mais dont on
verra que finalement ils s’effondreront (à l’instar de Lehman Brothers
et plus récemment d’Espirito Santo), comme ayant installé une
paupérisation générale des populations et leur chômage de masse, sont à
terme plus court que beaucoup le pensent condamnées.

http://www.zerohedge.com/news/2014-07-31/russia-and-india-begin-negotations-use-national-currencies-settlements-bypassing-dol

http://www.bloomberg.com/news/2014-07-31/g-7-nations-said-to-oppose-new-world-bank-projects-in-russia.html

http://www.lemonde.fr/international/article/2014/07/27/le-vice-premier-ministre-britannique-ne-veut-pas-du-mondial-2018-en-russie_4463387_3210.html#xtor=AL-32280515

http://armstrongeconomics.com/2014/07/30/why-we-will-go-to-war-with-russia/

http://armstrongeconomics.com/2014/07/31/russias-response/

http://www.thenation.com/article/180825/why-washington-risking-war-russia#

http://www.zerohedge.com/news/2014-07-31/wests-reckless-rush-towards-war-russia

http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-des-manifestants-a-moscou-appellent-poutine-a-l-action-02-08-2014-1851062_24.php#xtor=CS3-190

https://fr.news.yahoo.com/pourquoi-2014-pourrait-bien-tre-l-ann-e-050034591.html

http://www.zerohedge.com/news/2014-08-01/top-financial-experts-say-world-war-3-coming-%E2%80%A6-unless-we-stop-it

 https://fr.news.yahoo.com/v%C3%A9ritable-raison-laquelle-%C3%A9tats-unis-pr%C3%A9occupent-tant-l-062424523.html

http://www.zerohedge.com/news/2014-07-29/all-countries-which-us-%E2%80%9Cregime-changed%E2%80%9D-%E2%80%93-iraq-afghanistan-and-libya-%E2%80%93-have-descende

SOURCE ET REMERCIEMENTS FORUM MONETAIRE DE GENEVE

http://www.forum-monetaire.com/halte-au-feu/
 


Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils