Vous croyez que la monnaie est créée par l'État ?

Vous vous trompez : dans la plupart des pays, ce sont les banques privées qui créent 99,9 % de la monnaie sous forme de crédits, et qui en perçoivent le prix (l'intérêt).

http://versdemain.org/images/Boeuf2.gif

Si c'était l'État qui créait la monnaie, il pourrait l'investir directement lui-même (sans devoir payer le moindre intérêt jusqu'au remboursement) ; il pourrait aussi prêter cette monnaie nouvelle aux banques (charge à elles de la prêter à leur tour) et en percevait le premier intérêt (des milliards d'euros), ce qui pourrait aussi financer les services publics, au lieu de garnir des poches de soie au prix d'un déficit paralysant pour l'État.

L'État a perdu le droit de battre monnaie et ce sont des banques privées à qui nos soi-disant "représentants" ont abandonné ce pouvoir décisif.
 Vous pensez que la monnaie est un outil qui sert l'intérêt général ?

Vous vous trompez : la monnaie est devenu un outil qui sert d'abord des intérêts privés".

La grande question, où partent tous ces milliers de milliards ? Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? Qui contrôle vraiment cette folie ?

  Est-ce la fin
du système financier actuel?
C'est la plus récente circulaire de Vers Demain, que vous pouvez commander gratuitement pour distribuer autour de vous (les dons sont les bienvenus pour couvrir les frais de poste pour vous envoyer les circulaires). En plus de l'article d'Alain Pilote en première page sur la fin du système financier actuel, il y a deux pages sur la future union nord-américaine, une page sur l'esclavage de la race humaine par la micropuce, une page sur l'importance d'une monnaie nationale, un article de Louis Even sur de l'argent sans intérêt pour développer le pays, et Mgr Schooyans qui dénonce le Nouvel Ordre Mondial.

http://www.dailymotion.com/video/xddpgs_etienne-chouard-contre-le-traite-de_news

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils