[Interview] Laurent Alexandre: les dirigeants de Google “veulent changer le monde et l’humanité 

Google
affiche un intérêt grandissant pour la biologie, la génétique ou encore
la médecine (Cf Synthèses de presse Gènéthique du 09/06/2008, 04/10/2013, 13/06/2014, 29/07/2014).

 Laurent Alexandre, chirurgien-urologue et président de DNAVision
décrypte cette stratégie dans une interview accordée à www.capital.fr. 

Premier constat, l’ambition des dirigeants de Google est la suivante: “changer le monde et l’humanité“.
Pour se spécialiser dans le domaine des NBIC (nano-biotechnologies,
intelligence artificielle et sciences du cerveau), la société est même
allée jusqu’à “débauch[er] de hauts responsables de grands laboratoires, notamment chez Roche, et des spécialistes du vieillissement“.
Enfin, précise L. Alexandre, leur programme d’intelligence artificielle
a été confié au chef de file du courant transhumaniste, Ray
Kurzweil. Pourquoi le transhumanisme ? Parce que la définition de cette
“idéologie” est la suivante : “utiliser toutes les NBIC pour tuer la
mort et augmenter les capacités intellectuelles de l’homme, puis
d’interfacer notre cerveau avec l’intelligence artificielle
“.

Mais comment Google compte-il allonger l’espérance de vie ?
Aucune stratégie n’a été dévoilée. Mais les récents travaux de
chercheurs de Harvard sur des animaux pourraient être utilisés : ces
derniers ont procédé à une transfusion “du sang de jeunes souris dans l’organisme de souris plus âgées” et “sont
ainsi parvenus à refabriquer des neurones  dans le cerveau de ces
dernières, à réactiver les cellules souches et à rajeunir le
fonctionnement cellulaire
“. D’après L. Alexandre cela “sera beaucoup plus complexe à réaliser sur les êtres humains. Mais la nouveauté est que cela paraît possible“. Et le président de DNAVision d’ajouter: “L’inversion
du vieillissement permettra parallèlement de lutter contre les maladies
qui lui sont directement liées, comme Parkinson. Le premier homme qui
vivra mille ans est déjà né
.”

A la question du journaliste, “devrons-nous vivre en connexion avec des machines ?“, L. Alexandre répond par l’affirmative : “Fabriquer
de nouveaux neurones dans une boîte crânienne limitée imposera
peut-être d’effacer certains souvenirs. D’où l’idée de Google de
télécharger le cerveau sur des circuits intégrés et de l’interfacer avec
l’intelligence artificielle.
” Et selon Ray Kurzweil, l’intelligence artificielle pourrait dépasser l’intelligence humaine en 2029 et “en 2045 elle sera 1 milliard de fois plus puissante que les 8 milliards de cerveaux humain réunis“. Pour affronter cela, précise L. Alexandre, “l’homme sera sans doute tenté d’accroître ses propres capacités. Il va y avoir un combat entre le silicium et le neurone.

Actuellement, le physicien britannique Stephen Hawking et Bill Gates, fondateur de Microsoft “s’inquiètent du développement de l’intelligence artificielle“. Avant d’ajouter que “même le fondateur de DeepMind, la filiale de Google, a admis qu’elle pourrait un jour décider de nous exterminer“. En conclusion, L. Alexandre estime qu’il ne faut peut être pas stopper Google maintenant. Mais, précise-t-il, “si
demain cette société devient le leader mondial de la robotique, de
l’informatique, de l’intelligence artificielle et de la lutte contre la
mort, elle aura alors un pouvoir considérable. Il serait alors logique
de la démanteler, quel que soit son talent
.”

  www.Capital.fr (Gille Tanguy) 30/07/2014 
 

© Copyright Gènéthique – Chaque article présenté dans
Gènéthique est une synthèse d’articles parus dans la presse et dont les
sources sont indiquées dans l’encadré. Les opinions exprimées ne sont
pas toujours cautionnées par la rédaction.

Freemasons And God as Congress voted

http://www.youtube.com/watch?v=a1nXSsoR7-U&feature=player_embedded

House stenographer Diane Reidy VIDEO Dragged Off Floor Yelling About
Freemasons And God bizarre outburst “Praise be to GOD!” as Congress
voted.

House Stenographer Removed from House Floor Yelling About God
and Freemasons – VIDEO and AUDIO House stenographer unleashes bizarre
outburst as Congress voted on bill to reopen government, settle debt
limit

House stenographer unleashes bizarre outburst as Congress voted on bill to reopen government, settle debt limit
Reporters
on hand for Wednesday night’s vote captured a ranting woman — said to
be House stenographer Diane Reidy — yelling on the House floor about
Freemasons and God.

quote the House Stenographer: “He will not
be mocked. He will not be mocked. Don’t touch me. He will not be
mocked,” the stenographer shouted as she was taken away by U.S. Capitol
Police. “The greatest deception here is not ‘one nation under God.’ It
never was. Had it been, it would not have been.” She continued, “The
Constitution would not have been written by Freemasons. They go against
God.” “You cannot serve two masters. Praise be to God, Lord Jesus
Christ.”

In this image from House Television, with partial
voting totals on the screen, a woman, at the rostrum just below the
House presiding officer, seen between the “yea” and “nay” in a white
shirt, is removed from the chamber after she began shouting.

The shutdown of the government shutdown sent one woman into meltdown mode.

The
ranting woman, reportedly a House stenographer, unleashed a bizarre
tirade Wednesday night — just as the chamber hurriedly voted to pass a
bill to reopen the government and raise the debt ceiling.

Security officers quickly escorted her out of the House chamber following the outburst — which invoked God and the Freemasons.

“He
will not be mocked! He will not be mocked!” the woman raved as she
stepped onto the dais and took over the microphone on the House floor.

“Don’t touch me!” she cried as the officers started to pull her away by the arms.

“This
is not one nation under God. It never was,” she said. “Had it been …
the Constitution would not have been written by Freemasons, they go
against God.”

Of the 39 men who signed the Constitution, 13 were reportedly Freemasons.

RELATED: NOTE TO POLITICIANS: BE MORE LIKE WILL SWENSON

“You cannot serve two masters!” she finished, leaving members and staffers stunned.

Rep. Gerry Connolly (D-Va.) said the stenographer is a familiar and liked figure in the House, The Washington Post reported.

The
bizarre speech came as Congress passed an eleventh-hour deal to avert a
disastrous default by the U.S. government on its debts.

IRS and the FED are illegals.

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils