Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton

Etats-Unis Lobbies
clinton - screen shot
Un adhérent UPR, vivant aux États-Unis, vient de m’écrire pour nous alerter collectivement sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton, ainsi que sur la tension que revêt cette fin de campagne présidentielle outre-Atlantique. Je le remercie pour son témoignage et le porte à la connaissance de nos lecteurs. FA, 28 octobre 2016
=================================
Bonjour M. Asselineau,
Adhérent UPR vivant aux États-Unis, je constate chaque jour l’intensité que l’élection présidentielle de novembre prochain prend.
Les e-mails qui ont été révélés par Wikileaks sont purement incroyables à mon sens, et je constate que beaucoup d’Américains font l’effort d’aller chercher eux-mêmes l’information, sur le site de Wikileaks. J’ai également l’impression que toutes les informations données par Wikileaks ne sont pas relayées par les médias.
Certains des e-mails révélés mentionnent les liens de Madame Clinton avec Monsieur George Soros, avec l’affaire Benghazi, avec de nombreux financements illégaux, ainsi qu’avec l’État Islamique.
Je ne peux que vous conseiller de jeter un œil au site qui recense « les pires câbles révélés par Wikileaks ».
Ce site reçoit une attention grandissante ici. Vous trouverez, dans la barre de navigation supérieure du site, un lien s’appelant « The List ». Vous y trouverez un récapitulatif de chacun des « 100 pires câbles » ainsi que des références vers les e-mails sur le site de Wikileaks.


La Liste des 100 câbles de Wikileaks les plus compromettants pour Clinton. Ici figurent les 5 premiers de la liste :
– 1°) les mensonges d’Obama sur l’affaire de la messagerie de Clinton ;
– 2°) la volonté de Clinton d’abolir toutes les frontières commerciales ou autres ;
– 3°) les liens de Clinton avec les financiers de Daesh/ISIS ;
– 4°) le double discours public/privé de Clinton;
– 5°) la décision de Clinton de payer des agents provocateurs pour aller troubler les réunions politiques de son rival Donald Trump et y commettre des actes de violence.
J’espère que la connaissance de ce site pourra vous être utile et utile au public français et international qui vous suit.
Car le contenu de ces e-mails valide beaucoup de choses effarantes au sujet d’Hillary Clinton, des choses qui étaient encore, à mon sens, sujettes à caution il y a quelques semaines.
Un dernier mot : selon une information qui vient tout juste de tomber (28 octobre 2016, 18h00 GMT), le FBI vient de prendre la décision de rouvrir le dossier sur Hillary Clinton, concernant l’affaire des e-mails.
Il semble que c’est un énorme retournement de situation quelques jours avant le scrutin fatidique.
Sincèrement,
Un adhérent de l’UPR expatrié aux États-Unis préférant garder l’anonymat
Source: UPR

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.
Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.
Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact
Arrêt sur Info est totalement indépendant. S’il vous convient n’oubliez pas de le soutenir par un don !

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils