Les manipulateurs veulent que le vol de la création monétaire continue…
au profit de quelques initiés…
Laissez-vous voler, les arguments volent bas…
Pourquoi les “capitalistes” peuvent-ils recevoir des dividendes et pas les jeunes…?
Pourquoi les héritiers peuvent-ils recevoir un héritage et pas les citoyens qui ont droit à l’héritage des techniques de nos aînés…
«Que la personne humaine soit ainsi servie dans ses nécessités primordiales, ce n’est après tout que la première condition d’une économie qui ne mérite pas le nom de barbare. Les principes d’une telle économie conduiraient à mieux saisir le sens profond et les racines essentiellement humaines de l’idée d’héritage, … en telle sorte que tout homme, en entrant dans le monde, puisse effectivement jouir, en quelque façon, de la condition d’héritier des générations précédentes.»
Jacques Maritain
(Humanisme Intégral, pp. 205-6)
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
On connaît leur pseudo-solidarité style Lamal qui nous écrase tous…
Leurs arguments spécieux et hypocrites, voici les premiers:
La dangereuse utopie du revenu de base inconditionnel
Pierre-Han Choffat. [Philippe Christin - RTS]


Pierre-Han Choffat. [Philippe Christin – RTS]
Le revenu de base doit permettre à l’ensemble de la population de mener une existence digne. Plus de cent mille citoyens ont déjà souscrit à cette idée d’une prestation inconditionnelle versée par l’Etat. Un joli succès pour cette initiative qui en dit long sur le sentiment d’inégalité qui croît, chez nous aussi.


Pierre-Han Choffat



Sauf que la réponse est inadéquate. Utopique, philosophique peut-être. Choisir de travailler, reconnaître enfin les tâches ménagères et l’éducation des enfants, bannir la honte de devoir solliciter l’aide sociale. Tous ces objectifs sont louables. Mais ce modèle d’une rente, de la naissance à la mort, ne convainc pas.
Ne parlons même pas du financement supplémentaire estimé à 30 milliards de francs. Ce revenu universel est tout simplement dangereux, car il pervertit la valeur du travail. Le patron paiera moins pour le même emploi, puisque la salaire ne fera qu’améliorer ce socle de base. Et que dire du message adressé à un jeune de 18 ans quand l’Etat lui 2500 francs par mois, juste comme ça, parce qu’il vit dans notre société? Drôle d’incitation à développer le goût de l’effort.
Dangereux aussi parce qu’il menace un filet social aux mailles plutôt bien serrées. Avec ce minimum vital universel, c’est la diversité des assurances qui disparaît. Celui qui perd son emploi devrait par exemple s’en contenter, avec une menace accrue de paupérisation. Sans oublier le péril du côté des cotisations. Pour l’AVS, les gros salaires contribuent sur l’entier de leur revenu. Ils paient beaucoup plus que ce qu’ils peuvent espérer toucher un jour. Mais que restera-t-il de cette solidarité si c’est pour arroser tout le monde?
FAQ. Quelques réponses:

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils