La Suisse qui refuse de recompter ses votes est-elle encore démocratique ?

Seulement 2753 votes (sic ) pour faire pencher la balance sur près de 100'000 votes électroniques facilement manipulables sans laisser aucune trace à.. Genève, Neuchâtel, Zürich …

Les Pays-Bas abandonnent le vote électronique et l'Allemagne le déclare inconstitutionnel.

L' Irlande et la Hollande ont donc abandonné définitivement le vote électronique vu les tricheries et sont revenues à la solution papier plus sûre, malgré des centaines de millions d'Euro déjà dépensés.

Comment expliquez vous que l'Armée US ainsi que l'administration américaine aient renoncé à cette forme de votation ?

Tricheries électorales organisées déjà en 2003 …

Les Fr 500'000.- ont été payés par M Nagy Gastikah  grâce aux fonds iraniens encore sous séquestre injuste depuis plus de 25 ans.
http://www.union-ch.com
Certains avocats, banquiers, magistrats et juristes au tribunal cantonal ont gardé l'argent, ils savent à qui ces crimes profitent, ni à moi ni à vous.

Le canton a affirmé, pour refuser cet argent, qu'il n'y avait pas de base légale…
On en a ri jusqu'à Madagascar…
La cause de ces dépenses, ce sont ceux qui démissionnent de leur poste à mi-mandat et qui trichent les élections.
Je suis le premier à qui on reproche le coût d'une élection.
Les preuves des tricheries sont en main de la justice, qui ne fait rien.
Le vote par correspondance, qui coûte une fortune, est une farce et une mascarade, c'est si facile de tricher.
Ils ont détruits tous les bulletins de vote, alors qu'il y avait recours pour tricherie, parce qu'ils savaient que nous pouvions prouver leurs tricheries.
Vous avez dit " fraude électorale " ?

Affaires des votes arrangés à Bâle, de l'UDC, de l'ONU, de la révision de la constitution en 1999, de la vente d'or de la BNS, de la LAMAL à 16 vois glaronnaises de l'étranger….

En Suisse, si l'annulation d'un important scrutin ne s'est encore jamais produite, en revanche il arrive que certains fraudeurs soient mis en examen et avouent leurs forfaits, comme à Bâle ou à Payerne. Prouver leur culpabilité et les condamner relève alors d'une mission de Titan.

Le 22 décembre 2003, nous avons la confirmation par un courrier du Lecteur de 24 Heures, en l'occurrence par M. Alfred Graf, scrutateur du Conseil communal à Lausanne, que le Conseil d'État a effectivement fraudé les résultats de la Ville de Lausanne après que le responsable lui ait transmis les chiffres…

Consultez la réponse de M. Burdet au courrier de M. Graf, de même que mon courrier adressé à 24Heures et qui n'a bien évidemment pas été publié jusqu'à ce jour (31.12.2003)… *** Durant toute la campagne électorale, 24 Heures n'a fait que pratiquer la désinformation de ses Lecteurs à l'encontre des candidats du Défi Vaudois.

http://www.marcburdet.ch/index1.html

plus sur
http://www.union-ch.com/articles.php?lng=fr&pg=45

Trois jours après réceptions – dans les délais – de plusieurs, mais aussi de dizaines et de centaines de recours (VD : 2 / SZ : 73 / LU : 250), les Exécutifs des deux premiers Cantons précités ont malheureusement décidé, sans surprise, de rejeter ces recours, mais sans raison valable. 
Au Canton de Vaud, malgré le fait que des plaintes concernant des soupçons de fraudes, notamment avec le matériel du Vote anticipé (enveloppes transparentes à la lumière, etc.), avaient déjà été déposées de par le passé, voici le refus sec d’un Exécutif "agacé"
http://www.romandie.com/infos/ats/display2.asp?page=20090529181716814172194810700_brf050.xml 
A Schwyz, le premier Canton en Suisse a avoir refusé tout recomptage, l’Exécutif argumente sur le fond, et notamment, que : "trois personnes de confiance (qui ouvrent à l’avance les enveloppes extérieures sans la présence d’autres témoins), garantissent la validité de la Votation." Il est à remarquer que cette pratique est aussi contestée à Lausanne. 
Quant à Lucerne, où le 17 mai tous les résultats et pourcentages furent DES plus douteux et statistiquement aberrants (où plusieurs "Votations" passées : Constitution fédérale, ONU firent déjà l’objet de graves soupçons de fraudes et de contestations rejetées), les commentaires officiels y furent les plus virulents, lire méprisants
"Cerise sur le gâteau", les recourant(e)s seront, s’il fallait donner crédit à certains propos menaçants… tenu(e)s pour responsable des coûts  : 
http://www.20min.ch/news/schweiz/story/Wer-bezahlt-fuer-die-Pass-Beschwerden–15740919 (Article non disponible en français) 
Ces décisions prises dans les cadres restreints de Conseils d’Etats, avec des "argumentations" lapidaires sont anti-démocratiques et de plus, pour la "menace" précitée à Lucerne, elle contraire à la Loi. 
Synthèse. Les attitudes et propos méprisants de certains membres des Exécutifs cantonaux et communaux alimentent également une méfiance tenace du Souverain face aux "Autorités", qui s’exprime par un taux d’abstention croissant, seul fait admis et hypocritement regretté par les mêmes Politiciens … qui y contribuent (à dessein?). 
Pour la suite, il va sans dire que de nombreux recours vont être déposés au Tribunal fédéral, qui du moins, et de par le passé a servilement couvert ce type de refus, en desservant la Démocratie. 
Enfin, dans l’attente des décisions d’autres Conseils d’Etats, qui auront peut-être le courage citoyen de ne pas suivre ces mauvais exemples, faut-il ici encore rappeler certains enjeux financiers : 
http://www.cash.ch/news/topnews/biometrischer_pass_fuellt_siemens_die_kasse-797919-771   (Article non disponible en français) 
sinon et également, les divers et réels scandales ayant d’abord émaillés la phase d’information lacunaire (sic !) du Parlement par le Conseil fédéral, puis le Référendum en 2008, suivis de flagrantes manipulations du Souverain pendant la campagne de Votation ? 
Ces divers faits documentés sont à trouver à la suite des documents traitant ci-après des dangers du Vote électronique pour le Souverain. 
Nous vous remercions de porter ces informations à la connaissance de vos lectrices et lecteurs. 
*     *     *     *     *

A Genève, le Conseil d'État statuera mercredi sur trois recours.

Seulement 2753 votes pour faire pencher la balance sur près de 100'000 Votes électroniques – facilement manipulables et sans laisser aucune trace – à Genève et à Zürich, aussi sous recours.

Les Pays-Bas a déjà abandonné le Vote électronique et l'Allemagne (où la Base de données centralisée a aussi été refusée, suite à des oppositions citoyennes), le déclare inconstitutionnel.

L'Irlande et la Hollande ont ainsi abandonné définitivement le Vote électronique – vu les fraudes – et sont revenues à la solution papier plus sûre, malgré des centaines de millions d'Euro déjà dépensés. 

Hollande en mai 2008 
 
http://www.rue89.com/2009/05/05/vote-en-irlande-les-urnes-a-55-millions-ne-sortent-pas-du-carton?page=1 
 
http://futurezone.orf.at/stories/278892/ 
 
L'Irlande en avril 2009. 
 
L’Irlande seule a déjà dépensé plus de 60 Millions d’Euros dans les infrastructures de vote électronique. Le retour au papier ferme ainsi, dans ce pays-membre de l’Union Européenne, tout risque de fraude électorale par hacking. La commission avait publié un rapport intérimaire qui avait forcé le gouvernement irlandais à renoncer à organiser les élections européennes de façon électronique. 
La version complète du rapport est disponible sur : 
http://www.heise.de/newsticker/Irland-stoppt-E-Voting-Projekt–/meldung/136850

Le système genevois de vote en ligne est composé seulement à 80% de logiciels ouverts et vérifiables !

Il suffit d'une ligne de code sur des millions pour pouvoir tricher, sans oublier que le système d’écoute Echelon… et sa copie suisse sont capable d'intercepter et de modifier les données tout le long des câbles, y compris dans les multicouches OSI et dans les ordinateurs des votants, sans que personne ne le sache…

Pour plus de 46'500 votes électroniques possibles reconnus publiquement, seulement à Genève ! 
 
http://www.geneve.ch/chancellerie/communiques/2009/20090423.asp

(asp signifie probablement IBM…) 
 
Ce qui est inadmissible vu l'envergure nationale du Vote et de la position connue des Autorités genevoises contre le Référendum.

Se pose d'ailleurs la question pertinente, comment vérifier ces Votes par le moyen de l’électronique ?

Tout est dématérialisé, il n'y a plus de bulletin de Vote unique, touché et rempli à la main, et stocké matériellement : nous voici tous devant un concept informatique évanescent.

L'urne, qui devrait être transparente en pleine lumière dans une vitrine publique visible nuit et jour par les passants de la rue et filmée en permanence par des webcams, devient une boîte noire en laquelle les citoyens doivent vouer une confiance aveugle.

Les étapes entre l'action du Vote et le comptage deviennent complètement opaques et qui devraient pourtant protéger l'anonymat et le secret des Votant(e)s). 
 
Le contrôle – neutre – de toutes les étapes est également perdu et rendu impossible et ceci… pour gagner 1 à 2% de "participation" au prix de machines et surtout de logiciels douteux et hors de prix.

Pour que toute la Suisse puisse ainsi voter, il faudrait entre 400 et 600 millions de francs. C'était l'estimation de la chancelière de la Confédération Annemarie Huber-Hotz.

… et le jour où toutes les Communes suisses seront équipées "à la française" de machines de saisies biométriques (suite à un très prochain effondrement du Service public programmé), et aux coûts réels de plus en plus contestés dans les Mairies de nos voisins :

LA RUMEUR DE LA VILLE jeudi 21.05.2009, 04:48 – La Voix du Nord Embouteillage biométrique à la mairie Une partie des agents chargés de l'accueil à la mairie de Roubaix-centre ont interrompu le travail durant une heure, hier en début d'après-midi, afin de protester contre les transferts de personnel des services de l'état civil en direction des guichets chargés d'établir les nouveaux passeports biométriques. Selon les délégués CGT et FO qui menaient la fronde, « ces passeports demandent près de cinquante minutes par personne du fait des procédures et des relevés à effectuer, ce qui occupe énormément de monde, crée des files d'attente du public et génère des tensions ». Pour parer à cette difficulté, la mairie a donc transféré des personnes affectées à l'état civil à la réalisation de ces passeports, mais cette fois, ce sont les établissements de livrets de famille et la délivrance de certificats de naissance, par exemple, qui subissent les conséquences du surcroît de travail. Les délégués syndicaux ont rencontré le directeur général des services de la mairie et lui ont fait part de leurs revendications. Ils attendent désormais des actes.

Source :

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Roubaix/actualite/Secteur_Roubaix/2009/05/21/article_la-rumeur-de-la-ville.shtml

… SIEMENS & Co n’évoqueront plus un CA de 50 Millions, mais de plusieurs Milliards CHF… aux frais des Contribuables futurs, et d’abord au détriment des budgets des familles (CHF 50'000.-/unité).

Il en ira de même pour le Vote électronique au sujet duquel tous les Spécialistes sont d’accord pour le contester. Sauf bien sûr ceux qui touchent des bonus et de juteuses commissions sur ces marchés…

A évaluer également, notamment sur Rue89 et sur Eco89 : 

Ailleurs sur le Web : 

Scandales documentés avant une "Votation populaire" contestée 
On donna essentiellement la parole à des personnes qui diffusèrent invariablement la Propagande de l'Industrie "suisse" de la Biométrie, et les Slogans inventés par une Agence de Relations publiques, elle-même Cliente du Conseil fédéral. 
 
http://www.freiheitskampagne.ch/pdf/Article_dinformation.pdf 
 
… en instrumentalisant l'Office fédéral de Justice et Police (si "fiable" pour la Démocratie, mais aussi sa Base de données centralisée, avec ses unités spéciales tenues secrètes : Tigris et Tiago, etc. … affaire à suivre), qui inonde les Médias suisses de Communiqués mensongers : 
 
http://www.freiheitskampagne.ch/pdf/Prise_de_position_du_Comite_suite_au_Communique_de_Presse_de_la_fedpol_du_18_2_09.pdf 
 
Un NON ! le 17 mai 2009 NE REMETTRA PAS EN QUESTION la possibilité des Suisses de voyager, ni les acquis de Schengen : 
 
http://www.freiheitskampagne.ch/pdf/Les_excellentes_modalites_de_la_Suisse_face_a_l_UE.pdf 
 
Quant à la "sécurité" des Passeports et Cartes d'identité biométriques obligatoires, elle est remise en question par les meilleurs Spécialistes. 
 
http://www.tdg.ch/actu/suisse/preposes-protection-donnees-refusent-passeport-biometrique-2009-04-13 
 
P.S. Que conclure de la manipulation de tous les Parlementaires fédéraux par TOUS les Providers suisses aux ordres ? : 
 
http://www.parlament.ch/F/Suche/Pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20083504

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils