Les trois appels pressants de la Marche Pour la Vie 2010 du Dimanche 17 janvier 2010 ( demain).

De l’équipe bénévole à tous les Marcheurs : la Marche pour la vie 2010, dans quel esprit ?
Charte et règlement du marcheur
35 ans après la loi : de l’avortement légalisé à la désespérance d’une société
– un constat : la femme enceinte n’a pas de vraie liberté
– un appel à la solidarité politique et sociale
Pour un système économique libérateur des femmes et des enfants.

Banques, Etats…« Qui vole qui ? », là est la question !

« Qui vole qui ? », à qui profite ces crimes financiers ?  Qui possède

vraiment ces trilliards ?


Les gouvernements ont par exemple emprunté aux banques du néant ( ex nihilo…), par pure création comptable, des milliards de $ à un taux réel de plus de 1043% ( sic…plus de mille pour-cent ), jusqu'à récemment, voir les démonstrations en cliquant le lien ci-dessus…

Puis les banques ont pleuré en faisant croire à leur faillite possible, pour cacher leur vol séculaire et noyer le poisson.

Les dettes exponentielles écrasent une population solvable qui va diminuer dramatiquement, la classe moyenne se réduit déjà, et toujours plus.

Les intérêts nets ont augmenté dans une proportion par exemple de 1 à 259,5 (sic) aux USA de 1946 à 1990. 

Si de nombreux économistes ont écrit au sujet de la « poussée des salaires », la « poussée atroce et meurtrière des intérêts et des impôts » n'est jamais mentionnée dans les manuels d'économie…ni dans les catéchismes…sauf ceux des musulmans…ni dans les mass-media.


Départ de cars: Aix en Provence | Angers | Auxerre | Bergerac | Bergerac – Périgueux | Besançon | Bordeaux | Bourg-en-Bresse | Cannes | Clamecy | Condé-sur-Noireau | Dijon | Guérande – Saint Nazaire – Le Grand Fougeray – Montoire – Rennes | La Roche sur Yon | Le Mans | Le Puy en Velay – Issoire – Clermont-Ferrand | Lyon I | Lyon II | Marseille | Moulin | Muy | Nancy | Nantes | Paray le Monial | Reims | Rouen | Saint Etienne | Sélestat | Strasbourg | Toulon | Valence

Publié le samedi 16 janvier 2010 – 13:14

A la veille de la Marche pour la Vie, et avec le soutien de Mgr Chauvet, une veillée de prière est organisée en l'Église Saint François-Xavier à Paris.

<!–{12636439040230}–>

Lire la suite >>


Blog de Genève:

http://ps139.blog.tdg.ch/archive/2010/01/15/bryan-kemp-mes-2-raisons-de-hair-37.html

http://enmarchepourlavie.fr Couleur de la Marche : ROUGE, couleur de la vie, BLANC, couleur de l’innocence T-shirt, foulards, écharpes, chapeaux,… Bienvenus ! Hommage du PS139 en ce jour a tous les amis pro-vie américains avec l'expression de ma profonde gratitude pour leur enthousiasme , simplicité et générosité. Et ce dimanche ? Place de la République /Opéra ? (mon sac à dos est prêt avec un superbe livre à faire dédicacer par son auteur, journaliste à la Tribune de Genève) "Les choses sont en train de changer de notre côté des Pyrénées. Moins de politisation chez les laïcs, plus de liberté de parole chez nos évêques. Pour les nouvelles générations, il s'agit moins de prendre une revanche – sur la loi Veil de 1975 – que d'apporter un peu de justice sociale. L'avortement reste un drame personnel sans étiquette politique ni frontière. C'est pourquoi le phénomène PRO LIFE peut traverser des océans ou des chaînes de montagnes.  A l'heure de la mondialisation, qui pourrait croire au déterminisme? Chacun sa culture, son contexte, certes. Pas au point de réduire le mouvement PRO LIFE à une coutume nationale. Défendre la vie, ce n'est pas du folklore. Cela fait partie de l'identité catho."
Epiphanie par Samuel Pruvot, rédacteur en chef de Famille Chrétienne (N.1670 p.9) http://www.famillechretienne.fr/societe/droit-de-la-famil…

12.1.2010 Mgr Aillet et les Marches pour la Vie: "Evitez la politisation mais engagez vous!" Dr. François Wolff de l'ACPERVIE à Famille Chrétienne (no.1670 p.8): " Comme la plupart des médias ne veulent pas entendre parler de nous, nous n'avons plus qu'à descendre dans la rue. Évidemment, dix mille ce n'est pas beaucoup, mais aux Etats-Unis, ils ont commencé à quelques centaines, et maintenant ils sont plusieurs centaines de milliers!" Cécile Ebel: "Il faut que les Français prennent l'habitude d'entendre, au moins une fois par an, une autre voix que celle du Planning Familial."

Bryan Kemper: Mes 2 raisons de haïr 37

Mon 37ème anniversaire a probablement été le pire de tous en ce qui me concerne; J’ai redouté ce jour pendant toute l’année qui m’ y a conduit. Pour une raison imprécise, le traumatisme psychique de savoir que j’étais proche de 40 ans m’a frappé alors que j’approchais des 37. Je n’avais pas de problèmes à 36 mais une fois que 37 a frappé, j’étais une ruine. J’ai  42 ans maintenant et ça va, j’aime en quelque sorte l’idée d’avoir cet âge. En fait, si je devais avoir 37 ans cette année, je ne sais pas si je serais tout simplement vivant. Si je devais avoir 37 ans cette année, alors cela signifierait que je serais né le 19 juillet 1973 et je ne crois juste pas que je serais parvenu à mon jour de naissance. J’ai toujours su que je suis né hors des liens du mariage et que ma mère a passé de mauvais moments alors qu’elle était enceinte de moi. Ce que je n’ai pas su jusqu’à cette année, c’est que mes grands-parents avaient eu tellement honte de ma mère qu’ils l’avaient expédiée dans un foyer à San Francisco jusqu’à l'accouchement de façon à ce que personne ne sache qu’elle était enceinte. On m’avait toujours dit que ma maman était en vacances à San Francisco et que c’est pourquoi  je suis né là; je n’ai jamais su comme, en fait, j’étais si peu désiré. Alors quoi, si l’année avait été 1973 au lieu de 1967 ? Quoi, si ma mère avait parlé de moi à mes grands parents juste après le 22 janvier 1973 ? Si mes grands parents étaient disposés à expédier ma mère pour qu'elle soit seule et effrayée pendant des mois, auraient-ils été aussi disposés à juste « régler le problème » ? Dans mon cœur, je crois vraiment que si ma mère avait été enceinte de moi en 1973, je ne serais jamais né. La semaine prochaine rappellera 37 ans de tuerie d’enfants en Amérique : pas un anniversaire dont nous devrions être fiers. Il y a 37 ans, notre Cour Suprême a rendu la décision la plus mortelle et sanglante de toute l’histoire de notre nation. Il y a 37 ans, le sang a commencé à couler alors que l’Holocauste de l’Avortement faisait rage laissant un sillon de mort, de douleur et de dévastation complète sur son passage Alors nous voilà 37 ans plus tard et je peux m’asseoir dans mon bureau ahuri d’avoir à me préparer pour une autre année et de me battre pour le plus fondamental de tous les droits : le droit à la vie. J’en suis presque malade au fond des tripes alors que je pense à une autre année d’excuses sur le pourquoi du silence des gens de Dieu et de leur confort dans leur apathie. Je redoute les commentaires que je vais lire de la part des soi-disant dirigeants chrétiens sur le pourquoi nous devons trouver cette entente commune : que l’avortement est juste un fait de vie et que nous pourrions tout aussi bien accepter qu’il est là pour rester. Si j’entends encore une personne de plus me dire qu’elle ne veut pas être activement pro vie parce que c’est juste trop controversé et qu’elle ne veut pas offenser qui que ce soit, je pourrai juste vomir sur le champ. Je n’ai jamais pensé que je pourrais haïr le chiffre 37 autant que je l’ai déjà fait mais maintenant que nous approchons le 37ème anniversaire de l’Holocauste d’Avortement j’ai trouvé un nouveau dégoût pour le chiffre. Je sais que le vendredi suivant alors que je me tiendrai au milieu de centaines de milliers de gens marchant à la Cour Suprême lors de la Marche pour la Vie annuelle, j’essaierai de retenir les larmes. Je sais que lorsque j’approcherai ce bâtiment où ces 9 hommes ont joué à Dieu et redéfini ce qu’est une personne humaine, je vais probablement serrer des poings en m’étranglant sur la colère refoulée. Je sais que s’ils avaient pris cette décision 6 ans plus tôt, je n’aurais probablement pas l’opportunité de me tenir debout et de lutter pour ceux qui n’ont pas été aussi chanceux que moi. Vous savez où je serai le prochain vendredi, samedi 22, maintenant je veux savoir où vous serez ? Je sais que tout le monde ne peut pas se rendre à Washington D.C., mais je sais que vous pouvez tous vous positionner où que vous soyez. Alors, où serez-vous ? Que ferez vous vendredi prochain alors que l’Holocauste de l’Avortement aura 37 ans ? Prendrez vous position vendredi prochain et serez vous une voix pour ceux qui n’auront jamais la chance d’en avoir une ? Voici quelques idées toutes simples pour vous à réaliser vendredi 22 janvier : 1.  Aller à Washington D.C. à la Marche pour la Vie. 2. Trouver où il y aura une Marche pour la Vie près de chez vous. Je sais qu’il y en aura une à San Francisco. 3. Vous rendre à votre avortoir local et tenir une veillée de prière avec vos amis et votre église. 4. Demander à votre pasteur d’organiser une veillée de prière à la chandelle Je suis sûr qu’il y a des milliers de choses que vous pouvez faire, le but est de faire quelque chose.  What if I Were Born After The Roe Abortion Decision? Two Reasons to Hate 37  Par Bryan Kemper, 14 janvier 2010  With many thanks for your generous permission to translate and repost this or any other, article you put out with reference back to  www.standtrue.com.   Bryan Kemper est le président de Stand True Ministries, un groupe pro vie qui tend la main aux jeunes et aux jeunes adultes. Il est l’auteur d’un nouveau livre, la Justice Sociale commence dans le Ventre Social Justice Begins In The Womb. Bryan Kemper sera à la Marche pour la Vie à Bruxelles le 28 mars 2010. http://www.lifenews.com/state4727.html www.maison-abba.com
http://enmarchepourlavie.fr Couleur de la Marche : ROUGE, couleur de la vie, BLANC, couleur de l’innocence T-shirt, foulards, écharpes, chapeaux,… Bienvenus !

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils