Photographies des grandes affiches dans les rues suisses.



Charly Clément 27 juillet 11:22
J’aimerais bien voir diffuser ça le plus loin possible et le plus massivement possible.
Mon souhait :
Rendre “jaloux”, rendre “envieux”, rendre désireux les populations de
toute l’Europe, et même au delà, du modèle démocratique suisse.

Attention! Ne voyez surtout pas de sarcasme dans mon propos volontairement un peu provocateur, bien au contraire.

Le peuple suisse terrifie les oligarques de Bruxelles, non pas par sa
force, encore moins par son importance, mais par l’exemple qu’il donne
aux autres peuples européens, dont la majorité pense comme nous, agirait
comme nous, voudrait s’exprimer comme nous,…
… et surtout
VOUDRA, et c’est là mon souhait et la pire terreur des oligarques,
revendiquer un modèle de démocratie directe, semblable au notre.

Je voudrais tant que les peuples de nos pays voisins se soulèvent pour
destituer la pourriture qui les gouverne, réorganiser leur démocratie,
retrouver leur souveraineté et par conséquent réduire à néant
l’abomination européenne,.. et mondialiste.

Ce souhait, pour
nos voisins, n’est pas totalement désintéressé pour nous aussi les
Suisses (les vrais, tant qu’il en reste).
Le cancer n’épargne pas
la Suisse. Nous avons aussi nos traîtres, les imbéciles écolo-gauchistes
qui ne se rendent même pas compte qu’ils ne servent que la cause de
ceux qui desservent les leures, et de ceux qui les exploitent, de ceux
qui nous exploitent.
Ces traîtres veulent nous entraîner dans l’Europe.
Ces traîtres, à l’heure qu’il est, s’acharnent à essayer par tous les
moyens, de démanteler notre droit d’initiative et de référendum, notre
démocratie directe, celle qui rend pour l’heure impossible notre
dissolution dans l’Europe.

Malgré que les décisions populaires
sont de plus en plus difficilement mises en application, ce qui dénote
déja leur démantèlement, la Suisse reste le seul pays qui
constitutionnellement pourrait s’affranchir et se détacher de la
dictature américano-sioniste mondialisatrice.
Soutenez-nous, parlez de nous, défendez-nous, rejoignez-nous,…
Avant que nos traîtres aient eu raison de notre démocratie, et que ce soyons nous qui vous rejoignent.

Toutes régions prêtes à suivre notre système de tolérance, de paix et de concorde dans le respect mutuel des personnes.

http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/02/la-sardaigne-27e-canton-suisse.html

 http://desiebenthal.blogspot.ch/2009/01/la-suisse-protge-le-secret-bancaire.html

Point de Suisse est un projet socioculturel interdisciplinaire lancé par le duo Com&Com (Marcus Gossolt / Johannes M. Hedinger) en collaboration avec le metteur en scène Milo Rau.
Mandatés par le festival de la Cité Lausanne, ils lancent une enquête nationale
intitulée « Point de Suisse » au mois de juin-juillet 2014 pour
sonder l’état d’esprit actuel en Suisse. Le projet s’inscrit dans les
festivités jubilaires du 50ème anniversaire de l’Expo 1964 et fait écho à la célèbre affaire Gulliver. Les résultats de l’enquête seront analysés par des scientifiques et débattus lors d’un évènement de clôture au théâtre Vidy-Lausanne (le 25.9.2014) et à la Gessnerallee de Zürich (le 14.10.2014). Une publication contenant les résultats et analyses est en cours de réalisation. Plus d’infos.

La Suisse accepte de nouveaux États en son sein, à la condition
d’accepter certaines règles, notamment de fermer les centrales
nucléaires et de surveiller de près tous les déchets nucléaires,
notamment le plutonium MOX très dangereux.

Motion 10.3215 de Dominique Baettig sur l’intégration de nouveaux cantons suisses

Pour une intégration facilitée de régions limitrophes en qualité de nouveaux cantons suisses

Déposé par Baettig Dominique
Date de dépôt: 18.03.2010

Texte déposé

Le
Conseil fédéral est chargé de proposer un cadre constitutionnel et
légal permettant d’intégrer, en tant que nouveau canton suisse, des
régions limitrophes dont une majorité de la population en ferait la
demande.

Développement

Considérant
le manque d’intérêt de la classe politique nationale et européenne
dont souffrent certaines régions limitrophes , leur volonté croissante
d’obtenir de l’autonomie par rapport à l’Etat central (ou Bruxelles),
le Conseil fédéral est chargé de proposer dans les meilleurs délais à
l’Assemblée fédérale, un cadre constitutionnel et légal opérationnel,
qui permettrait éventuellement, si une majorité de la population en
faisait la demande, aux départements, provinces et länder limitrophes
suivants:

  • Alsace (F)
  • Aoste (I)
  • Bolzano (I)
  • Jura (F)
  • Voralberg (A)
  • Ain (F)
  • Savoie (F)
  • Bade-Wurtemberg (RFA)
  • Varese (I)
  • Como (I)

ou autre (liste ouverte!), qui ont déjà exprimé un tel intérêt
démocratique de par le passé, de rejoindre la Confédération helvétique
en qualité de nouveaux cantons suisses, avec, à la clé, le droit
d’Initiative et de référendum, avantages d’un système de démocratie
directe. Ces régions limitrophes disposent d’une longue tradition et
volonté politique de souveraineté de leurs citoyens, de démocratie de
proximité, à échelle humaine et leur intégration à la Confédération
serait bénéfique bilatéralement et ne causerait pas de problèmes
politiques insolubles. Il s’agit d’un signe politique d’ouverture à
l’extension d’un modèle de souveraineté suisse, proactif, plutôt que de
laisser l’initiative du grignotage d’adhésion à l’Union européenne,
dont les institutions centralisatrices sont coupées des aspirations de
ses citoyens.

La Suisse demande la fermeture immédiate de Fessenheim et le transfert de tout le plutonium hors de Crey Malville.

http://www.dissident-media.org/infonucleaire/news_super-phenix.html

puis considérez ce petit *Caillou blanc dans le “S(:-(ft” Gulag ambiant, dont la “réponse” (sic!) du CF :
http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20103215
et ses c(:-)nséquences auprès de nos gentils Voisins (juste quelques exemples, parmi de nombreux autres) :
http://www.activism.com/it_CH/petizione/annessione-delle-provincie-italiane-di-como-varese-e-sondrio-alla-confederazione-svizzera/59076
http://www.lastampa.it/2014/03/15/italia/cronache/s-al-cantone-sardegna-gli-svizzeri-sognano-il-mare-gBJCbZePnudDtdcb7K9CjJ/pagina.html
http://www.lefigaro.fr/international/2010/07/29/01003-20100729ARTFIG00585-un-savoyard-sur-deux-adhere-au-reve-d-une-grande-suisse.php
(Le Figaro en flagrant délit de désinformation !)
http://jeune-alsace.hautetfort.com/archive/2010/06/22/l-alsace-suisse-pourquoi-pas.html
http://www.blick.ch/news/ausland/umfrage-zu-staatenwechsel-80-prozent-der-schwaben-wollen-schweizer-werden-id2962950.html
http://www.contra-magazin.com/2014/03/referendum-vorarlberg-als-27-kanton-der-schweiz/
Amitiés et/ou affection et dans tous les cas de figure cordialement.
Jean qui *s’amuse
(sérieusement, depuis des années et… surtout à Berne)

Curia Vista – Objets parlementaires

10.3215 – Motion

Pour une intégration facilitée de régions limitrophes en qualité de nouveaux cantons suisses

Déposé par

Date de dépôt
18.03.2010
Déposé au
Conseil national
Etat des délibérations
Liquidé

Texte déposé

Le
Conseil fédéral est chargé de proposer un cadre constitutionnel et
légal permettant d’intégrer, en tant que nouveau canton suisse, des
régions limitrophes dont une majorité de la population en ferait la
demande.

Développement

Considérant le manque d’intérêt de
la classe politique nationale et européenne dont souffrent certaines
régions limitrophes, leur volonté croissante d’obtenir de l’autonomie
par rapport à l’Etat central (ou Bruxelles), le Conseil fédéral est
chargé de proposer dans les meilleurs délais à l’Assemblée fédérale un
cadre constitutionnel et légal opérationnel, qui permettrait
éventuellement, si une majorité de la population en faisait la demande,
aux départements, provinces et länder limitrophes suivants:
Alsace
(F); Aoste (I); Bolzano (I); Jura (F); Vorarlberg (A); Ain (F); Savoie
(F); Bade-Wurtemberg (RFA); Varese (I); Como (I) ou autre (liste
ouverte!), qui ont déjà exprimé un tel intérêt démocratique par le
passé, de rejoindre la Confédération helvétique en qualité de nouveaux
cantons suisses, avec, à la clé, le droit d’Initiative et de référendum,
avantages d’un système de démocratie directe. Ces régions limitrophes
disposent d’une longue tradition et volonté politique de souveraineté de
leurs citoyens, de démocratie de proximité, à échelle humaine et leur
intégration à la Confédération serait bénéfique bilatéralement et ne
causerait pas de problèmes politiques insolubles. Il s’agit d’un signe
politique d’ouverture à l’extension d’un modèle de souveraineté suisse,
proactif, plutôt que de laisser l’initiative du grignotage d’adhésion à
l’Union européenne, dont les institutions centralisatrices sont coupées
des aspirations de ses citoyens.

Avis du Conseil fédéral
du
19.05.2010

Une révision de la
constitution fédérale qui aurait comme objet de donner aux régions
limitrophes à notre pays la possibilité de rejoindre la Confédération
suisse serait un acte politique inamical, que les Etats voisins
pourraient considérer, à juste titre, comme provocateur. Elle nuirait
donc de manière grave aux relations avec les Etats concernés.
Cette
révision serait non seulement politiquement inadéquate, mais
problématique sur le plan du droit international. Elle violerait les
règles fondamentales du droit international, qui ne reconnaît pas un
droit général à la sécession. Un droit de sécession ne peut constituer
qu’une “ultima ratio” dans des circonstances exceptionnelles,
circonstances qui ne sont évidemment pas données en l’espèce.
Enfin,
le Conseil fédéral rappelle qu’une disposition comparable dans une
constitution cantonale n’avait pas reçu la garantie de la Confédération.
L’article 138 de la Constitution jurassienne, qui prévoyait que le
canton du Jura pouvait accueillir toute partie du territoire jurassien
directement concerné par le scrutin du 23 juin 1974 si cette partie
s’était régulièrement séparée au regard du droit fédéral et du droit du
canton intéressé, n’a pas obtenu la garantie fédérale (art. 1 de
l’Arrêté fédéral du 28 septembre 1977, FF 1977 III 266). Il serait donc
pour le moins paradoxal d’introduire dans notre Constitution fédérale
une disposition que le Parlement fédéral a refusée dans une constitution
cantonale.

Proposition du Conseil fédéral
du
19.05.2010

Le Conseil fédéral propose de rejeter la motion.

Chronologie / procès-verbaux

Date Conseil
12.12.2011 L’intervention est classée, l’auteur ayant quitté le conseil.

Descripteurs (en allemand):

Aide

Indexation complémentaire:

04;08

Pétition populaire

Le monde a plus que jamais besoin d’une Suisse neutre

Pétition adressée au gouvernement et aux autorités politiques suisses

Les sanctions des Etats-Unis et de l’UE contre la Russie
initient un engrenage de confrontation et de guerre. L’extension du
conflit serait fatale à la paix en Europe. La paix n’a pas d’alternative
et la Suisse ne doit s’associer à aucune mesure susceptible d’aggraver
les tensions.
Une
nouvelle guerre frappe à nos portes. Le conflit ukrainien est de toute
évidence en train de s’internationaliser en raison de l’implication
massive de puissances étrangères. Dans son développement actuel, il
reproduit en grande partie les schémas d’engrenage automatiques qu’on a
déjà vus à l’oeuvre lors de la Première guerre mondiale. 
Sous
l’impulsion des Etats-Unis, un système de sanctions visant la Russie
est en train d’être mis en place par une fraction des gouvernements
mondiaux. Ces mesures, dans les pays de l’UE mais en aussi en Suisse,
s’accompagnent d’une mise en condition des opinions fondée sur un
traitement unilatéral de l’information. Elles préludent aussi à des
mesures explicitement guerrières telles que l’envoi en Ukraine de
conseillers militaires étrangers, l’armement d’une des parties au
conflit, voire une concentration de moyens militaires de l’OTAN aux
frontières de la Russie.
Ce
scénario s’est déjà concrétisé dans un passé récent sur d’autres
théâtres de crise, avec des résultats indiscutablement contreproductifs
et tragiques pour les populations. Aucune des sociétés “pacifiées” par
la coalition occidentale n’en est sortie à son avantage et plusieurs
d’entre elles sont aujourd’hui à feu et à sang. Ces interventions ne
profitent qu’aux marchands d’armes et aux fanatiques, en particulier au
Moyen Orient.
La
situation actuelle présente de surcroît un risque de confrontation
nucléaire. Comme en août 1914, la logique de l’affrontement prévaut et
les Européens risquent une fois de plus de se battre les uns contre les
autres. Dans le meilleur des cas, le mur des sanctions qu’on installe au
milieu du continent est fait pour brouiller durablement les peuples
d’Europe entre eux.
Dans
un tel contexte, la paix n’a pas d’alternative! Le dialogue doit
supplanter la menace et les gesticulations belliqueuses inspirées par un
acteur extérieur à l’Europe. Notre destin est entre nos seules mains.
En
tant que citoyens et habitants d’un pays neutre, nous exhortons les
responsables politiques suisses à ne pas s’associer à cette course à
l’abîme. Il est temps qu’ils retrouvent le courage de prendre au sérieux
la Constitution et la tradition de ce pays et à ne plus céder aux
pressions extérieures. Nous vivons en Europe, nous dépendons de notre
environnement et devons donc contribuer dans la mesure de nos
possibilités au maintien de la paix sur notre continent. 
La
Suisse a adhéré aux Nations-Unies avec l’espoir de contribuer à la paix
dans le monde. Elle ne peut donc cautionner des sanctions illégales
aussi bien au regard de la Charte de l’ONU que des règles de l’OMC,
dont, faut-il le rappeler, le siège est en Suisse.
Il
n’est ni profitable ni honorable de s’associer à des manoeuvres qui
reposent sur l’intimidation, conduisent à la guerre et portent en germe
le risque d’une destruction totale de nos pays. 
Pour signer la pétition, remplir SVP le formulaire ci-dessous.
Vos adresses e-mail ne sont ni dévoilées ni communiquées à autrui.

Pétition populaire

http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/07/pour-une-suisse-qui-dure.html

Bonjour,
Good morning,

Puis-je attirer ton/votre attention sur :
May I draw your attention upon :

http://ofreysinger.ch/petition
(please find a translation beneath)

Je vous remercie de la faire connaître largement dans vos e-réseaux, etc., aussi à l’étranger… et de la signer avec lucidité et courage. I thank you to let it known widely in your e-networks, etc., also abroad
… and to sign it with lucidity and courage.

Grâce à vous, la position neutre, ferme et juste, car pacifique de la Suisse peut à nouveau faire TOUTE la différence.
Thanks to you, the neutral, firm and just, as peaceful position of Switzerland can again make ALL the différence.

Que Dieu te/vous bénisse, car la situation demande aussi des prières.
May God bless you, as the situation also requires prayers.

Pour mémoire et remarque qui n’engage aussi que le soussigné :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_de_Flue

est non seulement le Saint Patron de la Suisse, mais aussi de la Paix mondiale.

Reminder and remark which also engages only the undersigned :

http://en.wikipedia.org/wiki/Nicholas_of_Fl%C3%BCe

is not only the Patron Saint of Switzerland, but also of World Peace. 

Cordialement.
Kind regards.

Jean Streit

P.S. Collègues d’Ed Snowden.
Les vies des membres de vos Familles et Ami(e)s sont plus belles sans le dernier feu nucléaire des Banksters.
P.S. Ed Snowden’s Colleagues.
The lives of your Families’ members and Friends are more beautiful without the Banksters’ last nuclear fire.

+++++

Popular Petition
The world needs more than ever a neutral Switzerland
Petition to the Government and Swiss political authorities

The US and EU Sanctions against Russia initiate a cycle of confrontation and war. The extension of the conflict would be fatal to Peace in Europe. Peace has no alternative and Switzerland should not join any measures which might aggravate tensions.
A new war is knocking at our doors. The Ukrainian conflict is obviously in a process of internationalization because of the massive involvement of foreign powers. In its current development, it reproduces largely the automatic gear patterns we have already seen in action during First World War.
Under the leadership of the United States, a system of sanctions aiming Russia is being implemented by a fraction of the world’s governments. These measures in the EU Countries but also in Switzerland are accompanied by a conditioning of the public opinions based on an unilateral treatment of information. They also herald explicitly warlike measures, such as sending foreign military advisers into Ukraine, the arming of one of the parties to the conflict, or a concentration of military capabilities of NATO to Russia’s borders.
This scenario has already materialized in the recent past in other theaters of crisis, with arguably counterproductive and tragic outcomes for the populations. None of the Countries pacified” by the Western coalition came out to his advantage and many of them are now living in fire and blood. These interventions benefit only to arms dealers and fanatics, especially in the Middle East.
The current situation presents an additional risk of nuclear confrontation. As in August 1914, the logic of confrontation prevails and Europeans may once again fight against each other. In the best case, the wall of sanctions being installed in the middle of the Continent is made to permanently divide the people of Europe between themselves.
In this context, Peace has no alternative! Dialogue should supplant threat and bellicose posturing inspired by an external actor in Europe. Our destiny is in our own only hands.
As citizens and residents of a neutral Country, we urge Swiss politicians not to join this race into the abyss. It is time that they find again the courage to take the Constitution and the Tradition of this country
seriously, and not to yield to outside pressures. We live in Europe, we depend on our environment and therefore should contribute to the extent of our ability to maintain Peace on our Continent.
Switzerland joined the United Nations with the hope of contributing to Peace in the World. It therefore can not condone illegal sanctions, both under the UN Charter and the Rules of the WTO, which, it must be remembered, is headquartered in Switzerland.
It is neither profitable nor honorable to join maneuvers based on intimidation, that lead to war and carry the seeds of the risk of the total destructions of our Countries.

To sign the petition, please fill the form below.
Your email addresses are not disclosed or communicated to others.

Pétition populaire

Presse

Pour la presse

Communiqué long (30.6.2014)
Communiqué court (30.6.2014)
Résultats de l’enquête représentative (Juin 2014)
Photo de presse Com&Com
Photo de presse Com&Com et Milo Rau
Photo de presse Com&Com, Milo Rau et Rolf Bossart
Affiche rouge
Affiches blanches (No. 2f, No. 4, No. 9c, No. 22)
Carte postales (DE/FR) No. 1-25

De la presse

St.Galler Tagblatt, 15.7.2014, S. 25 (Kristin Schmidt: Wie viele Bücher besitzen Sie?) download
Le Courier, 8.7.2014, s. 5 (Corinne Jaquiery: Le bonheur d’être Suisse aujourd’hui)
La Liberté, 5.7.2014, S. 35 (Corinne Jaquiery: Le bonheur d’être Suisse aujourd’hui)
Le Quotidien jurassien, 5.7.2014, S.38 (Jean-Maire Vodoz: Gulliver amnésique lors de l’Expo 64: Berne craignait les résultats)
Le Quotidien jurassien, 5.7.2014, S.3 (Nic Ulmi: Humeur suisse: un bonheur très inquiet, download
Le Quotidien jurassien, 5.7.2014 (Nic Ulmi: Les rendez-vous: Sociologie mise en scène)
Le Temps, 5.7. 2014, Samedi Culturel S. 2, Belvédère: Psyché suisse
L’Hebdo, 3.7.2014, S. 16
Наша Газета.ch, 3.7.2014, Татьяна Гирко: Что значит быть хорошим швейцарцем? (Que veut dire être un bon Suisse?), downloadLink
NZZ, 2.7.2014, S. 10 (Andrea Kucera: Zensurierte Schweiz), downloadlink
Tribune de Genève, 2.7.2014, S.5 (ATS: L’identité suisse est „complexe et ambiguë”) download
La Télé TV, 2.7.2014, 19.00, le journal, download, Link

Le Temps, 1.7.2014, S.1 (Un grand sondage teste les sentiments des Suisses), download
Le Temps, 1.7.2014, S.2 (Jean-Maire Vodoz: Gulliver amnésique), download
Le Temps, 1.7.2014, S.3 (Nic Ulmi: Humeur suisse: un bonheur très inquiet, download
Le Temps, 1.7.2014 (Nic Ulmi: la sociologie mise en scène), Link
Le Temps online, 1.7.2014 (Nic Ulmi: un nouveau miroir) download
NZZ online, 1.7.2014, (Andrea Kucera: Den Schweizern wird der Puls gefühlt), downloadLink
24heures, 1.7.2014, S. 16 (Lise Bourgeois: Des artistes ressuscitent l’enquête Gulliver de 1964), download
24heures, 1.7.2014, S. 16 (Kinzer: „Il faut intégrer l’art à l’espace public“), download
20minutes, 1.7.2014, S.6 (David Maccabez: Valeurs d’antan secouée), download
Coop Zeitung, 1.7.2014, S. 64-65 (Thomas Compagno: Sind sie ein guter Schweizer?), downloadlink
Le Matin, 1.7.2014, Les Suisses sont heureux… et parfois contradictoires, Link
Tribune de Genève, 1.7.2014, Les Suisses sont heureux… et parfois contradictoires, Link 
Blick am Abend, 30.6.2014, Fadegrad (Stämpfli: Lieber nicht nachfragen) download,Link

20 minutes, 30.6.2014, (ATS: Le Questionnaire Gulliver à la sauce 2014), downloadlink
24heures, 30.6.2014, Lise Bourgeois: L’enquête Gulliver d’Expo 64 ressusciteée au Festival de la Cité, downloadLink
RSI Rete UNO, Radiogiornale, 30.6., Link
RTS, Espace 2,  30.6.
Radio Energy Zürich, Basel, Bern,  30.6.
RTS La Première, Forum: 29.6.14, La Suisse se redéfinit: une enquête fait écho au sondage Gulliver de 1964, downloadLink

Schweiz am Sonntag, 29.6.2014, S. 16-17 (Altorfer/Cassidy: Die Vermessung der Schweiz) downloadLink AZ Medien
Schweiz am Sonntag, 29.6.2014, S. 17 (Altorfer: Der Künstler als Dienstleister für die Gesellschaft) download 
Schweiz am Sonntag, 29.6.2014, S. 1 (AC: Wer sind wir?) download 
Sonntags Blick, 29.6., S. 10-11 (Maurer/Hubrath: So tickt die Schweiz wirklich), downloadLink
TagesAnzeiger online, 29.6.2014 (kpn: Der Schock von abgestellten Flugzeugen), Link
BAZ online, 29.6.2014 (kpn: Der Schock von abgestellten Flugzeugen), Link
Der Bund online, 29.6.2014 (kpn: Der Schock von abgestellten Flugzeugen), Link
Saiten, Juni 2014, S. 59 (Surber: Fragen über Fragen)

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils