UN SCANDALE ! ! !  A SAVOIR AVANT LA « TONTE » DE 2010

 
Toujours plus d'impôts, de taxes, d'amendes, de primes, de frais, d'émoluments, de coupes sombres pour payer leurs bonus et primes indécents qui achètent leurs consciences et leurs silences.

Vous avez remarqué que nos politiques se battent comme des fous pour rentrer dans l'administration européenne Et pourquoi ?

La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée !!!!

Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une
pension de 9.000 Euros par mois. Oui, vous avez bien lu !!!

Afin d'aider l'intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états membres de
l'UE (Pologne, Malte, pays de l'Est…), les fonctionnaires des anciens pays membres
(Belgique, France, Allemagne..) recevront de l'Europe un pont d'or pour partir à la
retraite. Rappelez-vous qu’ils ne sont pas élus, mais fonctionnaires assurés de
réintégrer leur administration d’origine en cas de révocation.

POURQUOI ET QUI PAIE CELA ?

Vous et moi travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère, alors que
ceux qui votent les lois se font des cadeaux dorés.
La différence est devenue trop importante entre le peuple et les "dieux de l'Olympe"

!!! RÉAGISSONS par tous les moyens en commençant par divulguer ce message à tous les Européens.

Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs… Même
les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la "Rolls" des régimes spéciaux, ne
reçoivent pas le tiers de ce qu'ils touchent… C'est dire ! Giovanni Buttarelli, qui
occupe le poste de "contrôleur adjoint de la protection des données", aura acquis
après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1
515 € / mois. L'équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié français du
secteur privé après une carrière complète (40 ans). Son collègue, Peter Hustinx,
vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé. Après 10 années, lui aura droit à
près de 9 000 € de retraite / mois.
Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12 500 € de
retraite par mois.
Pernilla Lindh, juge au Tribunal de première instance, 12 900 € / mois.
Damaso Ruiz-Jarabo Colomer, avocat général, 14 000 € / mois.
Consultez la liste :
http://www.kdomailing.
com/redirect.asp?numlien=1276&numnews=1356&numabonne=62286
Pour eux, c'est le jackpot. En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont
assurés de valider une carrière complète et, donc, d'obtenir le maximum : 70 % du
dernier salaire. Car, c'est à peine croyable… Non seulement leurs pensions
crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une
carrière complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche
pendant 40 ans et, bientôt, 41 ans.
Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates de Bruxelles
recommandent l'allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41 ans (en 2012),
42 ans (en 2020), etc. Mais, pour eux, pas de problème, le taux plein c'est 15,5
ans… De qui se moque-t-on ?
A l'origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de la
Commission européenne puis, au fil des années, elles ont également été
accordées à d'autres fonctionnaires. Maintenant, ils sont toute une armée à en
profiter : juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateur, etc.
Mais le pire, dans cette affaire, c'est qu'ils ne cotisent même pas pour leur super
retraite. Pas un centime d'euro, tout est à la charge du contribuable…
Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard de paiement,
c'est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc.
Aucune pitié. Eux, ils (se) sont carrément exonérés. On croit rêver !
Rendez-vous compte, même les magistrats de la Cour des comptes européenne
qui, pourtant, sont censés "/contrôler si les dépenses de l'Union européenne sont
légales, faites au moindre coût et pour l'objectif auxquelles elles sont destinées…/
", profitent du système et ne paient pas de cotisations. Et que dire de tous ces
technocrates qui ne manquent pas une occasion de jouer les "gendarmes de
Bruxelles" et ne cessent de donner des leçons d'orthodoxie budgétaire alors qu'ils
ont les deux mains, jusqu'aux coudes, dans le pot de confiture ? A l'heure où
l'avenir de nos retraites est gravement compromis par la violence de la crise
économique et la brutalité du choc démographique, les fonctionnaires européens
bénéficient, à nos frais, de pensions de 12 500 à 14 000 € / mois, après seulement
15 ans de carrière et sans même cotiser… C'est une pure provocation !
Mon objectif est d'alerter tous les citoyens des états membres de l'Union
Européenne. Ensemble nous pouvons créer un véritable raz de marée.
Il est hors de question que les technocrates européens continuent à jouir, à nos
frais et en toute impunité, de telles retraites. Nous allons leur remettre les pieds
sur terre.

Sauvegarde Retraites a réalisé une étude précise et très documentée qui prouve
par "A+B" l'ampleur du scandale. Elle a déjà été reprise par les médias.

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retraites-enor-
des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867
 
Diffusons, diffusons massivement auprès de tous les relais de vingt-sept
pays de l'Union Européenne, il en restera bien quelque chose !!!

Etats escrocs à la botte des banquiers.

Vous croyez que la monnaie est créée par l'État ?

Vous vous trompez : dans la plupart des pays, ce sont les banques privées qui créent 99,9 % de la monnaie sous forme de crédits, et qui en perçoivent le prix (l'intérêt).

http://versdemain.org/images/Boeuf2.gif

Si c'était l'État qui créait la monnaie, il pourrait l'investir directement lui-même (sans devoir payer le moindre intérêt jusqu'au remboursement) ; il pourrait aussi prêter cette monnaie nouvelle aux banques (charge à elles de la prêter à leur tour) et en percevait le premier intérêt (des milliards d'euros), ce qui pourrait aussi financer les services publics, au lieu de garnir des poches de soie au prix d'un déficit paralysant pour l'État.

L'État a perdu le droit de battre monnaie et ce sont des banques privées à qui nos soi-disant "représentants" ont abandonné ce pouvoir décisif.
 Vous pensez que la monnaie est un outil qui sert l'intérêt général ?

Vous vous trompez : la monnaie est devenu un outil qui sert d'abord des intérêts privés".

La grande question, où partent tous ces milliers de milliards ? Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? Qui contrôle vraiment cette folie ?

  Est-ce la fin
du système financier actuel?
C'est la plus récente circulaire de Vers Demain, que vous pouvez commander gratuitement pour distribuer autour de vous (les dons sont les bienvenus pour couvrir les frais de poste pour vous envoyer les circulaires). En plus de l'article d'Alain Pilote en première page sur la fin du système financier actuel, il y a deux pages sur la future union nord-américaine, une page sur l'esclavage de la race humaine par la micropuce, une page sur l'importance d'une monnaie nationale, un article de Louis Even sur de l'argent sans intérêt pour développer le pays, et Mgr Schooyans qui dénonce le Nouvel Ordre Mondial.

http://www.dailymotion.com/video/xddpgs_etienne-chouard-contre-le-traite-de_news

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils