L’ hydre bancaire dévastatrice

INTERVIEW

François Morin : «L’oligopole bancaire s’est transformé en hydre dévastatrice pour l’économie mondiale»

Par  — 

Le transfert des dettes privées toxiques des 28 très grandes banques «systémiques» vers les Etats, lors de la dernière crise financière, explique les politiques de rigueur menées en Europe.


François Morin : «L’oligopole bancaire s’est transformé en hydre dévastatrice pour l’économie mondiale»


Françaises, européennes ou américaines, toutes les autorités bancaires sont formelles : si le monde devait connaître une nouvelle crise financière comparable à celle de 2007, ni les Etats ni les contribuables n’en paieront les conséquences. Peut-on le croire ?
La réponse de François Morin est catégorique : c’est non. Dansl’Hydre mondiale, paru en mai, et dans lequel il fait parler des données chiffrées inédites, ce professeur émérite de sciences économiques à l’université de Toulouse montre comment 28 banques de taille mondiale constituent un oligopole qui est tout sauf d’intérêt public.
Pour mettre les citoyens à l’abri de désastres financiers à venir, l’auteur estime qu’il faut abattre ces banques qu’il compare à une hydre et rapatrier la monnaie dans le giron du public.
Comment une poignée de banques ont-elles pu prendre la forme d’une hydre mondiale ?
Le processus est parfaitement clair. Après la libéralisation de la sphère financière amorcée dans les années 70 (taux de change et d’intérêt dont les prix sont fixés par le marché et non plus par les Etats, et libéralisation des mouvements de capitaux), les marchés monétaires et financiers deviennent globaux vers le milieu des années 90. Les plus grandes banques ont dû alors adapter impérativement leur taille à ce nouvel espace d’échanges, en fusionnant et en se restructurant. Les conditions d’émergence d’un oligopole à l’échelle mondiale ont été ainsi réunies. Celui-ci va très vite se coordonner à l’échelle internationale et sa taille va devenir gigantesque : le total de bilan des 28 banques de l’oligopole (50 341 milliards de dollars) est supérieur, en 2012, à la dette publique mondiale (48 957 milliards de dollars) !
Depuis 2012, on a découvert aussi que ces très grandes banques se sont entendues frauduleusement entre elles à partir du milieu des années 2000. Dès ce moment, cet oligopole s’est transformé en hydre dévastatrice pour l’économie mondiale.
En quoi ces banques sont-elles systémiques ?
Ces 28 banques ont été déclarées, à juste titre, «systémiques» par le G20 de Cannes en 2011. L’analyse des causes de la crise financière de 2007-2008 ne pouvait laisser planer aucun doute sur la responsabilité de ces banques dans le déclenchement de la crise financière. En cause, les produits dérivés qui ont été répandus à l’époque et continuent d’être encore répandus dans le monde entier. Rappelons que ces produits dérivés sont des produits d’assurance, dont certains sont très spéculatifs. Leur déclenchement peut s’avérer catastrophique en cas de crise. Or, seulement 14 banques systémiques fabriquent ces produits dont l’encours notionnel (le montant des valeurs assurées) atteint 710 000 milliards de dollars, soit un peu plus de 10 fois le PIB mondial !
Et vous affirmez qu’elles pratiquent des ententes frauduleuses ?
De multiples analyses ont démontré que ces banques occupent des positions dominantes sur plusieurs grands marchés (celui des changes, des obligations et des produits dérivés). C’est le propre d’un oligopole. Mais, depuis 2012, les autorités judiciaires américaines, britanniques et la Commission européenne ont multiplié les enquêtes et les amendes qui démontrent que plusieurs de ces banques – et surtout onze d’entre elles (Bank of America, BNP-Paribas, Barclays, Citigroup, Crédit suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, HSBC, JP Morgan Chase, Royal Bank of Scotland, UBS) – ont arrangé systématiquement des «ententes en bande organisée». Ainsi, des amendes de plusieurs milliards de dollars ont déjà été versées pour la manipulation du marché des changes ou du Libor [taux d’intérêt interbancaire de référence établi à Londres, ndlr].
Le monde est assis sur une montagne de bombes à retardement financières constituée uniquement par cette trentaine de banques ?
Il y a de toute évidence plusieurs bulles financières qui risquent à tout moment d’éclater. La bulle «actions» ne peut s’expliquer que par les injections énormes de liquidités des banques centrales. Mais surtout, il y a la bulle des dettes publiques qui frappent tous les grands pays. Les dettes privées toxiques de l’oligopole ont été transférées massivement aux Etats au moment de la dernière crise financière. Ce surendettement public, lié exclusivement à la crise et à ces banques, explique – dans le déni le plus complet des causes de la crise – les politiques de rigueur et d’austérité menées un peu partout. Ce surendettement est aussi la principale menace, comme on le voit en Grèce.
Régulation des produits dérivés, lutte contre le «shadow banking», encadrement des CDS, renforcement des fonds propres, séparation entre banques de dépôts et d’investissement… on ne peut pas dire que rien n’a été fait.
Voyons cela de plus près. Le shadow banking, c’est-à-dire le système financier non régulé, n’arrête pas de se développer, notamment par l’oligopole bancaire pour échapper aux régulations prudentielles et en premier lieu pour ses activités de produits dérivés. Quant au renforcement des fonds propres des plus grandes banques, il a été ridiculement faible. Enfin, dans aucune législation en vigueur, il n’y a de véritable séparation «patrimoniale» des activités bancaires. Bref, le lobby bancaire, très organisé à l’échelle internationale, a été efficace, et l’oligopole peut poursuivre à l’identique les logiques financières délétères qui étaient les siennes avant la crise.
En quoi les Etats seraient-ils devenus les otages de l’oligopole systémique que sont les banques ?
Depuis les années 70, les Etats ont perdu toute souveraineté monétaire. Ils en sont responsables. La monnaie est dorénavant créée par les banques à hauteur environ de 90 % et par les banques centrales (indépendantes des Etats) pour les 10 % restants. De plus, la gestion de cette monnaie à travers ses deux prix fondamentaux (taux de change et d’intérêt) revient entièrement à l’oligopole, qui arrive, du reste, à les manipuler. Ainsi tient-il dans sa main les conditions monétaires du financement des investissements, mais surtout du financement des déficits publics. Les Etats sont non seulement disciplinés par les marchés, mais surtout otages de l’hydre mondiale.
Il y a donc un rapport quasi destructeur de ces banques à l’égard des Etats ?
Ce rapport est, en effet, dévastateur, car nos démocraties se vident progressivement de leur substance en raison de la réduction (ou de l’absence) de marges de manœuvre qui sont devenues patentes pour l’action publique. Par ailleurs, l’oligopole bancaire souhaite pouvoir instrumentaliser les pouvoirs des Etats afin de peser sur d’éventuelles régulations financières, ou encore de pouvoir limiter le poids des amendes auxquelles il doit faire face quand il est pris le doigt dans la confiture, en évitant surtout des procès publics.
Mais les banques ne permettent-elles pas de canaliser les débordements budgétaires des Etats ?
Il ne faut pas demander à des banques privées de gérer un intérêt général ! Les banques voient d’abord leurs profits, qu’elles peuvent notamment réaliser à travers leurs activités financières, voire leurs activités spéculatives. Elles regardent les Etats comme n’importe quel autre acteur économique émetteur de dettes. Il faut mesurer les risques et la rentabilité d’un investissement financier. L’Etat est d’abord vu comme un actif financier comme les autres, qu’on achète ou qu’on vend, et sur lequel il est également loisible de spéculer.
Dans la mythologie grecque, c’est Héraclès qui doit tuer l’hydre. Dans notre monde, où est l’Héraclès capable de tuer l’hydre mondiale bancaire ?
La réponse ne fait aucun doute. Notre Héraclès de demain sera un acteur collectif qui ne peut être qu’une communauté internationale, à la légitimité démocratique incontestable, débarrassée de ses dogmes néolibéraux, et suffisamment consciente de ses intérêts de long terme pour organiser le financement de l’activité économique mondiale. Autrement dit, un être encore imaginaire ! Un premier pas serait cependant franchi si un nouveau Bretton Woods était convoqué pour créer à l’échelle internationale une monnaie commune, et non pas unique, dans le cadre de souverainetés monétaires nationales restaurées.
Vous faites le pari de l’intelligence politique ?
Oui, absolument ! Mais d’abord le pari de l’intelligence des citoyens de notre planète. Les réseaux sociaux peuvent être de formidables leviers pour créer cette intelligence politique dont on a cruellement besoin aujourd’hui.
Allons-nous vers un cataclysme d’ampleur inédite ?
Celui-ci est devant nous. Toutes les conditions sont réunies pour qu’un nouveau séisme financier survienne alors que les Etats sont exsangues. Il sera ainsi plus grave que le précédent. Nul ne peut le souhaiter tant ses effets économiques et financiers seront désastreux et plus encore en raison de ses conséquences politiques et sociales qui risquent d’être dramatiques. On le voit en Grèce. Le temps de l’urgence démocratique et de la lucidité politique devient impératif !
Alors les banques, toutes pourries ? La finance, forcément pervertie ?
Quand un oligopole surpuissant gère la monnaie comme un bien privé, on ne peut pas être surpris par les logiques financières qui en découlent. Les banques poursuivent des objectifs de profit avec des tentations récurrentes, pour les plus grandes d’entre elles, de s’entendre. De cette façon, l’hydre bancaire est née il y a environ dix ans, et s’est maintenant abattue sur la planète entière. La confrontation des pouvoirs apparaît dorénavant inéluctable entre des banques surpuissantes et des pouvoirs politiques affaiblis. Une issue favorable de ce combat – a priori inégal – ne peut survenir que de mobilisations citoyennes qui soient totalement conscientes de la hauteur des enjeux.

Vittorio De Filippis

22 juillet 2015 à 19:26

International Congress on Responsible Stem Cells Research

Dear Friends of the Pontifical Academy for Life,

Let us remind you that the registrations to the Third International Congress on Responsible Stem Cells Research that will be organized by the University of Padua (Italy), 16 to 18 November 2016, with the sponsorship of the Pontifical Academy for Life, are now open.
You will have e reduced registration fee within the 30th September 2016.
More info and registration at: www.stemcellspadua.org   

Topics

 Induced Pluripotent Stem Cells and Epigenetics
  • Dissecting human reprogramming towards pluripotency
  • Epigenetic regulatory mechanisms of cell fate
  • Epigenetic and mechano-sensing related control of cell fate
  • Epigenetic conversion of cell lineage
  • Modelling human diseases with Induced Pluripotent Stem Cells
Paracrine signaling and Extracellular vesicles (EVs)
  • Role of paracrine signaling in Regenerative Medicine
  • EV isolation and quantitation
  • Mesenchymal stem cell-derived EVs for tissue/organ repair
  • EVs for immunotherapy and as immunomodulatory agents
  • EVs in cancer
  • EVs for targeted drug delivery
Mesenchymal stem/stromal cells: holding the promise?
  • Clinical applications: a reassessment
  • GMP production: challenges for public hospitals and for private companies
Tissue and organ reconstruction
Cancer Stem Cells and Stem cell-based therapies for cancer
Bioethics
  • Bioethics of clinical applications
  • Bioethics of research
  • Bioethics of resources, regulations, use of media
  • The role of patient organizations
Additional topics:
  • Cell therapy for myocardial repair
  • Cell Therapy of neurological diseases
  • Cell Therapy of inherited liver metabolic diseases
  • Bioartificial organs: dead or alive?
Best Regards
Pontifical Academy for Life

La monnaie “Le Léman” à Lausanne

La monnaie locale “Le Léman” à Lausanne. 


Ça c’est une nouvelle, diffusez l’information auprès de vos commerçants préférés, restaurateurs, etc.


La monnaie locale favorise l’emploi et ne disparaît pas de l’économie réelle. C’est un enjeu majeur !!! 


Quand on achète, on vote !


Pour une vraie démocratie économique.


François de Siebenthal: Loi pour une démocratie économique

desiebenthal.blogspot.com/2016/05/loi-pour-une-democratieeconomique.html

23 mai 2016 – Qu’est ce que la démocratie économique? Beaucoup en parlent, mais de manière superficielle. La démocratie économique signifie que les …

François de Siebenthal: Pour une nouvelle démocratie économique …

desiebenthal.blogspot.com/2009/12/pour-une-nouvelle-democratieeconomique.html

30 déc. 2009 – Pour une nouvelle démocratie économique basée sur la robotique: Le système économique actuel, grâce aux nombreuses découvertes et …

François de Siebenthal: L’initiative pour un revenu de base à la TV

desiebenthal.blogspot.com/2013/11/linitiative-pour-un-revenu-de-base-la-tv_12.html

12 nov. 2013 – La nouvelle société suisse pour une véritable démocratie économique, distribuons enfin les revenus du progrès technique, des ressources …

François de Siebenthal: REVENU DE BASE INCONDITIONNEL à …

desiebenthal.blogspot.com/2016/04/revenu-de-base-inconditionnel-lausanne.html

19 avr. 2016 – La nouvelle société suisse pour une véritable démocratie économique, distribuons enfin les revenus du progrès technique, des ressources …

François de Siebenthal: Le Souverain suisse insulté par des “spin …

desiebenthal.blogspot.com/2016/05/le-souverain-suisse-insulte-par-des.html

12 mai 2016 – www.letemps.ch/economie/2016/03/13/sacres-spin-doctors …. Monnaies et comportements · Loi pour une démocratie économique · Relance …

François de Siebenthal: Loi pour une démocratie économique

https://plus.google.com/117421548238726599207/posts/DTjcs3gYwC1

22 mai 2016 – François de Siebenthal: Loi pour une démocratie économique

Loi pour une démocratie économique La Lampe D’ALADIN Qu’est ce …

https://plus.google.com/117421548238726599207/posts/QSUNXir8shA

22 mai 2016 – société ont davantage de contrôle sur leur environnement matériel. Pour être spécifique… François de Siebenthal: Loi pour une démocratie économique

François de Siebenthal: Cours pour la démocratie économique.

desiebenthal.blogspot.com/2015/01/cours-pour-la-democratieeconomique.html

5 janv. 2015 – PROGRAMME DE M. LOUIS FAHÉ pour janv à avril 2015. REGION DES GRANDS LACS (RDC, OUGANDA, BURUNDI, RWANDA)

La BNS avoue la création du néant, ex nihilo.

http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/05/financement-du-revenu-de-base.html

Gaspard Koenig, philosophe à 52 minutes 35 de «C dans l’air» du 7 juin avec M. Calvi sur TV5.


“… Si vraiment vous pensez que les gens vont rester à se tourner les pouces en regardant la télé et en étant bien content parce qu’ils ont un revenu universel, alors ce n’est même pas la peine de discuter de politique. … 
Vivre dans une démocratie, voter, s’intéresser à la politique publique, ça suppose un minimum de confiance dans l’individu …”

Fraudes démocratiques massives, le système est fait pour tricher.

Nachricht in Deutsch siehe unten…

Italiano:
Brogli elettorali in Svizzera – Il Quotidiano, puntata del 24 febbraio 2015, dal minuto 20:22 al minuto 33:00, qui:

On vote pendant 3 semaines, 21 jours et nuits pour tricher, notamment grâce aux enveloppes transparentes et à beaucoup trop de matériel de vote surnuméraire qui permet de changer une partie des enveloppes, sic…

Fraudes démocratiques massives, le système est fait pour tricher… 

Au XXIème siècle, il est inadmissible qu’il soit si facile de tricher dans tous les greffes municipaux suisses.

Les doutes sont confirmés…


Des communes qui ont suivi nos conseils ont voté OUI au RBi
Les communes de notamment Courroux et Le Bémont n’ont peut-être pas voté OUI… La chancellerie cantonale jurassienne n’a toutefois pas corrigé les chiffres… http://www.jura.ch/CHA/SCH/Votations/2016/Votations-du-5-juin-2016/2-Initiative-populaire-Pour-un-revenu-de-base-inconditionnel.html ???

NOUVEAU ! CE SOIR, 22H25 À TV5, LE REVENU UNIVERSEL


NOUVEAU ! ce mardi soir 7 juin 2016, 22h25 à TV5, LE REVENU UNIVERSEL

https://www.youtube.com/watch?v=7k8hYiMi5Zk


avec des images des équipes à Lausanne et à Genève notamment…


http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/05/financement-du-revenu-de-base.html

07/06/2016


Les Français y sont en majorité favorables, mais pas les Suisses. Ce dimanche, ils ont rejeté massivement la création d’un revenu de base…


Toutes les semaines, Yves Calvi convoque sur le plateau de «C dans l’air» les principaux observateurs de l’actualité pour offrir aux téléspectateurs des clés pour décrypter et appréhender le présent. Par le biais des SMS et des réseaux sociaux, il recueille les questions auxquelles il tente d’apporter des réponses.


Ce soir, à 22h25 


Gaspard Koenig, philosophe à 52 minutes 35 “… Si vraiment vous pensez que les gens vont rester a ce tourner les pouces a regarder la télé en étant bien content parce qu’ils ont un revenu universel alors ce n’est même pas la peine de discuter de politique. … Vivre dans une Démocratie, voter, s’intéresser a la politique publique ça suppose un minimum de confiance dans l’individu …”


http://m.france5.fr/emissions/c-dans-l-air/videos/nouvelle_utopie_le_revenu_universel_07-06-2016_1171797?origin=ftvsite_homepage


http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air


http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/06/fraudes-democratiques-massives-le.html

Censure BNS bizarre…

Merci à Mathieu Despont pour le travail
Une partie de l’équipe des résistants aux manipulations bancaires et statistiques.
Salut à toutes et tous.

Ce petit message pour vous informer que j’ai ajouté mon découpage des vidéos de l’AG de la BNS sur youtube.

Voici une playlist avec à la suite 34 vidéos:

https://www.youtube.com/playlist?list=PLYVUaeJf8OAAZZpO0Eq1Smzwd4LPh6C9s


Nous avons ainsi un outil pour partager de manière plus efficace nos interventions.

Pour cette playlist, j’ai créé un nouveau compte youtube qui nous permettra de diffuser d’autres vidéos, comme par exemples des montages pour expliquer plus pédagogiquement nos interventions, etc.
Mais aussi une playlist qui regroupe quelques vidéos qui parlent de la création monétaire.

Je voulais aussi éviter de mettre ces vidéos sur mon compte pour éviter qu’on me ferme mon compte youtube perso en cas des soucis.
Je crois que j’ai bien fait !

J’ai déjà reçu un “avertissement” sur une des vidéos. Google a retiré cette vidéo. Je ne vois pas de raison évidente pour laquelle elle a été supprimée. La documentation dit que c’est en cas de nudité, d’incitation à la violence, à la haine….  ou de réclamation des ayants droit de la vidéos. (via une procédure très particulière et complexe…. ça m’étonnerai que la BNS ait fait qq chose en 35 minutes de vie en ligne de cette vidéo..)

Il s’agit de la vidéo dans laquelle Marc dénonce que les réviseurs (comme K  P  M   G  ) sont tous liés aux states et donc ainsi peuvent tout savoir de l’intérieur….

C’est peut être la mention du “P at ri ot  ac t” qui a levé un avertissement ???

Voici cette vidéo sur mon drive… si vous la voulez…

Cordiales salutations
A bientôt



Mathieu


——————————
———————–

Ma cuisine amusante: http://yopyop.ch
En savoir plus sur le Revenu de Base Inconditionnel ? => http://rbi-oui.ch

RETIRER AUX BANQUES LE POUVOIR DE CRÉER LE “FRANC SUISSE” ?

LES SUISSES VONT-ILS OSER RETIRER AUX BANQUIERS LE POUVOIR DE CRÉER LE “FRANC SUISSE” ?
PAR LA TRÈS PROCHAINE VOTATION “MONNAIE PLEINE
3 heures d’explications par 2 Banquiers Suisses.



Radio Courtoisie
Vendredi 03 juin 2016,  18h00 – 21h00 : Libre Journal de Paul Deheuvels (de l’Académie des Sciences)
A RÉ-ECOUTER ICI
http://www.radiocourtoisie.fr/33231/libre-journal-des-sciences-et-des-techniques-du-3-juin-2016-la-monnaie-et-la-crise-financiere-le-point-de-vue-suisse/

http://desiebenthal.blogspot.fr/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

http://desiebenthal.blogspot.fr/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html




http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/05/financement-du-revenu-de-base.html

Russie & Fatima !

La III ème guerre mondiale a commencé, selon le Pape François

Le signe de croix et la guerre de la communication

Le Saker US signale, vidéo à l’appui (ce 9 mai 2015), une scène symbolique qui a été largement répercutée par des journalistes et des blogueurs russes. La vidéo montre Sergei Shoigou, ministre russe de la défense en grand uniforme d’apparat, debout à l’arrière de sa limousine alors que le véhicule passe sous le Tour Spasskaya (Tour du Sauveur), installée sur les murs du Kremlin et par laquelle on débouche sur la Place Rouge. Il va commencer le défilé, et l’on voit Shoigou faire un signe de croix à ce moment précis. Le Saker cite, traduit du russe, le journaliste Victor Baranets : «A ce moment, j’ai senti que, par ce simple geste, Shoigou portait avec lui toute la terre de la Russie. Il y avait tant de bonté, tant d’espérance, tant de notre sens russe du sacré [dans ce geste]» Et le Saker, dont on connaît l’intense religiosité orthodoxe, de préciser :
«Voir ce bouddhiste de la république de Tuvan faire le signe de la croix selon le rite orthodoxe provoqua un choc électrique dans la blogosphère russe : tout le monde a senti quelque chose d’extraordinaire se passait. (1)
»…Personne au fond de lui ne pourrait suspecter Shoigou de faire cela seulement “pour la galerie”. L’homme a un énorme capital de popularité et de crédibilité en Russie et n’a nul besoin d’en rajouter par hypocrisie politique. Plus encore, ceux qui ont pu voir la brève séquence auront immédiatement senti que Shoigou était très concentré, très solennel, quand il a fait ce geste. Personnellement, je crois que Shoigou, littéralement, demandait l’aide de Dieu dans l’un des moments historiques de la Russie où lui, ministre de la défense, pourrait être amené à prendre très rapidement des décisions engageant l’avenir de l’humanité.
»Depuis et durant des siècles, les soldats russes se sont agenouillés et ont demandé la bénédiction divine avant de s’engager dans une bataille, et c’est ce que Shoigou, je crois, a fait aujourd’hui. Il sait que 2015 est l’année de la grande guerre entre la Russie et l’Empire (même si, à cause de la présence des deux côtés d’armes nucléaires, cette guerre est et sera à 80% informationnelle, à 15% économique et à 5% militaire)…»
On retiendra avec intérêt cette scène, les explications du Saker, les différentes émotions et réflexions suscitées, en admettant effectivement que le geste de Shoigou, tel qu’il est observé par la caméra vidéo (qui fixait de toutes les façons toutes les séquences du défilé et n’a pas été déclenchée pour ce seul instant), a une certaine intensité, une certaine substance qui font croire à sa sincérité. On peut donc faire une observation de la scène sans nécessairement craindre d’être influencé par la ferveur de nombre des observateurs, puisqu’on a fixé ses composantes essentiels d’une façon que nous jugeons objectives (pas besoin d’un communiqué de l’OTAN ni d’un commentaire d’un quelconque ministre-BAO des affaires étrangères pour cela, bien au contraire ; il faut veiller à constamment réaffirmer le mépris total où nous tenons [où il faut tenir] la parole officielle/presse-Système du bloc BAO, c’est-à-dire du Système, selon le principe absolu qu’elle est présumée absolument coupable avant d’avoir fait, par de multiples voies sinon celle de la contrition, la preuve de son innocence). Des commentaires intéressants sont alors très possibles et justifiés, comme nous le signalions plus haut.
Selon ce point de vue, le geste de Shoigou représente un symbole d’une force remarquable, d’une dimension qui marque l’esprit actuel des Russes et de leurs dirigeants, dans la guerre qu’ils ont engagée. (Il s’agit d’un esprit très largement partagé, y compris chez nombre d’“occidentalistes” déçues, selon la conception que la Russie est effectivement en guerre, – voir l’interview [le 6 mai 2015] de Féodor Loukianov, centriste sinon “libéral”, sur l’état de l’esprit en Russie.) Cet “esprit des Russes et de leurs dirigeants” a sans aucun doute une forte dimension spirituelle, que personne ne songe à dissimuler tant elle paraît justifiée à leurs yeux ; on ne parle nullement d’un esprit de croisade mais d’un esprit de résistance pour la défense d’une terre qui est perçue spirituellement comme celle de la Sainte-Russie, face à ce qui est perçu comme une agression d’un esprit de type antechristique pour parler en termes religieux, selon la perception qu’on a des caractères de la civilisation (contre-civilisation) suscitée par le Système et opérationnalisée par le bloc BAO. Le geste de Shoigou, au milieu de la pompe, des cliquetis de chenille et des champs martiaux du défilé du 9 mai, introduit un contraste saisissant qui, loin d’être une contradiction, constitue au contraire une manière d’élévation, de dimension haute, de l’événement du 9 mai à Moscou. Nous sommes toujours dans le champ du symbole, mais d’un symbole considérablement grandi sinon sanctifié par une dimension spirituelle symbolisée à son tour par un geste discret mais d’une réelle profondeur. Face à cela, les railleries et les persiflages, la narrative prolongée par un déterminisme-narrative esclavagiste, de la presse-Système et autres, acquièrent un caractère à la fois dérisoire et pathétique. En plus d’être honteux par l’évidence de l’insulte faite à une mémoire de tragédie, le pseudo-boycott du bloc BAO des cérémonies du 9 mai de Moscou a également ce caractère dérisoire et pathétique.
A côté de cet aspect qui a beaucoup à voir avec les notions de tradition et la résilience immuable des grandes choses du passé, on trouve dans le même texte du Saker une précision qui nous projette brusquement dans la plus complète modernité, lorsqu’il parle d’une “grande guerre” d’ores et déjà en cours en 2015, et qu’il suggère aussitôt, et cela très justement comme nous ne cessons nous-mêmes de le constater en mettant en avant l’extraordinaire importance et la puissance du système de la communication : «… même si, à cause de la présence des deux côtés d’armes nucléaires, cette guerre est et sera à 80% informationnelle, à 15% économique et à 5% militaire.» Nous n’aurions même pas besoin du “à cause de la présence des deux côtés d’armes nucléaires” car la “guerre”, au moins depuis le “printemps arabe” et la Syrie, a pris, pour ce qui concerne les évènements politiques d’importance, cette dimension qui s’affirme être sans le moindre frein au moins à 80% une “guerre informationnelle”, sinon une “guerre de la communication” tout court. (Il faut noter que la précision que donne le Saker semble comme si elle lui avait échappé de la plume, comme si elle s’était imposée d’elle-même. Ses réflexions sur la possibilité d’un conflit, toujours très sombres, portent d’habitude sur une “vraie guerre” [voir encore le 6 mai 2015, ou le 9 mai 2015 sur le Saker-francophone]. Tout se passe comme si le système de la communication imposait de lui-même sa puissance, alors que nous n’y sommes pas encore habitués, et que nous n’y croyons pas [encore].)
Dans le cas ukrainien, on peut certes avancer le facteur nucléaire, mais il ne paraît en rien décisif pour la définition de la situation courante telle qu’on l’observe (bien entendu, la concrétisation de la possibilité de son intervention constituerait un évènement radicalement différent, remettant tous nos raisonnements en question,, – mais il reste pour l’instant confiné à son effet indirect sur la guerre de la communication”, notamment en donnant un énorme poids de gravité à la crise ukrainienne). La guerre a pris la forme de la “guerre de la communication”, nous dirions d’elle-même, par la puissance même du système de la communication qui suffit, avec autant sinon plus d’efficacité que l’emploi des armes, pour susciter des décisions politiques de première importance. (Ce n’est plus “la poursuite de la politique par d’autres moyens” mais bien “l’avancement de la politique essentiellement par le moyen de la communication”.) Il semble que cette précision soit bienvenue à propos de Shoigou, parce que ce même Shoigou est extrêmement actif dans le sens de la guerre de la communication comme principale dynamique de la guerre-tout-court. Le 28 mars 2015, sur le site (ukrainien-Kiev) EuromaidanPress, le journaliste Vitali Portnikov rapportait que Shoigou identifie les moyens de communication, et notamment les médias, comme «une des composantes des forces armées» [à l’égal des forces terrestres ou des forces aériennes et navales]. L’affirmation est l’occasion pour Portnikov d’une attaque violente contre Shoigou et Poutine en assimilant cet accent mis sur la communication au service des forces armées et de l’État aux vieilles pratiques du communisme et du soviétisme.
«Putin and Shoigu have simply returned to the old party tradition of viewing media as a weapon to fool people. Only now they have even added the internet to the usual tools of manipulation. The methods of spreading propaganda to the outside world have become more sophisticated as well. Instead of old-style and primitive Soviet foreign broadcasting there is now the more contemporary Russia Today TV channel, which has been transformed into a platform for proponents of neo-fascist and leftist views. But in general, the “Russian information army” does not differ much from the Soviet one. Because the basic principle remains the same — to lie shamelessly and to carry out all orders of a criminal regime.»
Cette condamnation par Portnikov est pour le moins exotique lorsqu’on sait que ce journaliste est présenté comme travaillant en collaboration avec Radio Free Europe/Radio-Liberty (RFE/RL), organisation totalement étatique du Système puisque gérée directement par le département d’État et la CIA dans un but explicité dans ses statuts d’influence et de propagande, notamment et essentiellement antirusse. Mais là n’est pas l’essentiel du propos. Sur le fond de son propos, Portnikov se trompe complètement et écrit comme s’il était d’un autre temps lorsqu’il parle d’un “retour à la vieille tradition du parti” (communiste de l’URSS) consistant à faire de l’information une arme pour “tromper les gens”. (Portnikov emploie effectivement la même rhétorique RFE/RL des années 1950-1980, – c’est lui qui est d’une autre époque.) L’actuel système de communication russe, qui a été remarquablement remanié selon les normes actuelles du système de la communication, est d’abord mis sur pied pour défendre et représenter la Russie, exactement comme un de Gaulle ou un Pompidou parlait de la RTF française comme de “la Voix de la France”. Le but est la défense, voire la résistance, et nullement la tromperie offensive, – ce terme-là de tromperie, pouvant être au contraire renvoyé à la presse-Système, qui a mis au grand jour ces dernières années ses pratiques de propagande de plus d’un demi-siècle, qui étaient alors beaucoup plus habiles, jusqu’à verser dans le virtualisme puis dans la narrative pour entrer dans le cycle infernal du déterminisme-narrativiste.
C’est là qu’on peut faire un lien paradoxal entre la tradition et l’emploi de ce moyen de la modernité qu’est l’ensemble communication/médias. Rassurons-nous aussitôt, tout cela n’a strictement aucun rapport avec la liberté d’expression dont le thème peuplent les délires doucereux ou furieux de nos dirigeants politiques, qui est plus ou moins exercée un peu partout mais d’une manière extrêmement anarchique, et le plus souvent sans la moindre responsabilité ni la conscience des effets secondaires par les uns et les autres. La liberté d’expression à l’heure de l’internet, n’est pas en cause ; elle n’est même pas une cause à défendre mais d’abord un exercice producteur du plus intense désordre. L’essentiel est l’identification du contenu des flux de communication où s’exerce cette liberté d’expression, par rapport aux positions des uns et des autres, des effets obtenus, etc. Aujourd’hui, la Russie appuyée sur ce qui est sa propre interprétation de la tradition dans une position où elle juge justement que son existence même est en cause, représente nécessairement, qu’elle le veuille ou non et l’affiche ou pas, – mais Shoigou semble l’afficher, – une dynamique à finalité antiSystème avec une référence spirituelle qui est particulièrement bien exprimée et même exclusivement exprimable au travers du système de la communication. Dès lors, on comprend d’autant mieux que la guerre soit devenue à au moins 80% une affaire de communication, et que le ministre Shoigou se signe selon le rite orthodoxe avant d’entamer le défilé de la place Rouge du 9 mai 2015.

Note

(1) Shoigou, né dans la république du Tuvan à la frontière Sud-Est de la Russie, sur la Mongolie, est d’un père mongol et d’une mère russe. Il est de religion bouddhiste mais le Saker signale que son geste religieux orthodoxe ne contredit en rien cette religion, le bouddhisme, très ouverte et tolérante pour les autres religions. Shoigou, dans sa fonction de service public, a voulu ainsi assumer l’essence religieuse fondamentale de la Russie, hors de ses convictions personnelles, selon une démarche russe d’effacement de l’individu au profit d’une collectivité identifiée d’une façon à la fois mystique et religieuse.

Russia & Fatima

The third world war has begun, according to Pope Francis…
Today will go down in Russian history, as a truly historical celebration of the victory over Nazi Germany.  The parade – by far the most beautiful I have seen (alas, only on video, not in person) – was superb and for the first time included the Chinese PLA [People’s Liberation Army].  Clearly, we see history in the making.  But something else, no less amazing, also happened today: Defense Minister Shoigu made the sign of the Cross before the beginning of the celebrations:
This is an absolutely momentous moment for Russia.  Never in the past history had any Russian Minister of Defense done anything like it.  True, the old tradition was to make the sign of the Cross when passing under the Kremlin’s Savior Tower, if only because there is an icon of the Savior right over the gate.  However, everybody in Russia immediately understood that there was much more to this gesture than an external compliance to an ancient tradition.
The Russian journalist Victor Baranets puts it very well when he wrote:”At that moment I felt that with his simple gesture Shoigu brought all of Russia to his feet.  There was so much kindness, so much hope, so much of our Russian sense of the sacred [in this gesture]“.  He is absolutely correct.  To see this Tuvan Buddhist make the sign of the Cross in the Orthodox manner sent an electric shock through the Russian blogosphere: everybody felt that something amazing had happened.
For one thing, nobody in his right mind would suspect Shoigu of ever doing anything just “for show”.  The man has an immense capital of popularity and credibility in Russia and he has no need for political hypocrisy.  Furthermore, those who saw the footage will immediately see that Shoigu was very concentrated, very solemn, when he did this.  Personally, I believe that Shoigu quite literally asked for God’s help in one of the most dangerous moment in Russian history in which he, the Russian Minister of Defense, might be called to take momentous decisions from which the future of the planet might depend.
For centuries Russian soldiers have knelt and asked for God’s blessing, before going into battle and this is, I believe, what Shoigu did today.  He knows that 2015 will be the year of the big war between Russia and the Empire (even if, due to the presence of nuclear weapons on both sides, this war will remain 80% informational, 15% economic and 5% military)
Does that mean that Shoigu converted to Orthodoxy?  Not necessarily.  Buddhism is very accepting of other religions and I don’t see much of a contradiction here.  But the fact that the first Russian government official to begin the historical Victory Day parade by making the sign of the Cross and appealing for God’s help is a Buddhist, is, in itself, quite amazing (even if it shames his nominally “Orthodox” predecessors who never did so).
I can only imagine the horror, outrage and despair Shoigu’s gesture will trigger in the pro-Western Russian “liberal intelligentsia” and in the western capitals.  In placing himself and all of Russia in God’s hands, Shoigu declared a spiritual, cultural and civilizational war on the Empire.  And just for that, he will go down in history as one of Russia’s greatest men.
The Saker

Fraudes démocratiques massives, le système est fait pour tricher.

Nachricht in Deutsch siehe unten…

Italiano:

Brogli elettorali in Svizzera – Il Quotidiano, puntata del 24 febbraio 2015, dal minuto 20:22 al minuto 33:00, qui:


On vote pendant 3 semaines, 21 jours et nuits pour tricher, notamment grâce aux enveloppes transparentes et à beaucoup trop de matériel de vote surnuméraire qui permet de changer une partie des enveloppes, sic…

Fraudes démocratiques massives, le système est fait pour tricher… 

Au XXIème siècle, il est inadmissible qu’il soit si facile de tricher dans tous les greffes municipaux suisses.

Les doutes sont confirmés…


Des communes qui ont suivi nos conseils ont voté OUI au RBi
Les communes de notamment Courroux et Le Bémont n’ont peut-être pas voté OUI… La chancellerie cantonale jurassienne n’a toutefois pas corrigé les chiffres… http://www.jura.ch/CHA/SCH/Votations/2016/Votations-du-5-juin-2016/2-Initiative-populaire-Pour-un-revenu-de-base-inconditionnel.html ???
Une entrevue avec M. Mühl, ancien responsable cantonal, avait fait apparaître que ce problème était possible au niveau de chaque commune et qu’un postulat parlementaire Jaquemet , Réf : 03/POS/086, avait été déposé au niveau cantonal pour changer la procédure du vote par correspondance. 

Ces enveloppes jaunes sont à disposition pendant plusieurs jours dans les bureaux de chaque greffe. On peut même penser à un fichage politique dans certaines communes, vu qu’ils peuvent faire le rapprochement avec la fiche d’envoi signée.
Il est apparu aussi que les signatures des initiatives et référendum sont aussi saisies par informatique, sans oublier les courriers de certaines personnes ouverts et fichés par vos services…Il n’y a plus de secret de vote vu la transparence des enveloppes jaunes, transparence jamais corrigée depuis des années malgré les promesses de notamment le Chancelier, M. Vincent Grandjean.

Postulat Réf : 03/POS/086 

demandant au Conseil d’Etat une modification de la LEDP ( loi sur l’exercice des droits politiques ) ou de son règlement d’application concernant les votations ou élections. 

Développement 

… Chaque citoyenne et citoyen reçoit son matériel de vote à domicile, et tout est prévu pour le cas ou une personne l’aurait égaré; l’administration communale dispose de tout le matériel: Enveloppes de transmission, cartes d’électeurs, enveloppes jaunes et les bulletins électoraux officiels. ( NdE, plus de 100’000, sic, cent mille, pour le canton de Vaud, quel gaspillage…, + de 40’000 de maculature et plus de 60’000 officiels…, facturés et grotesques… vu que presque personne n’exerce ce droit… très dangereux pour la démocratie vu les abus manifestes et trop nombreux…)

Actuellement, le vote anticipé par correspondance peut se faire soit par envoi postal, ou en déposant l’enveloppe de transmission dans une boîte, prévue à cet effet, devant le greffe municipal. 

Par mesure de facilité, toutes les enveloppes de transmission arrivent donc au même endroit, au secrétariat municipal, C’est donc au secrétaire municipal qu’incombe la tâche de relever la boîte et de rassembler toutes les enveloppes de transmission; mais son travail ne s’arrête pas là. Il doit encore ouvrir les enveloppes de transmission, contrôler la carte d’électeur afin que celle-ci porte bien la date de naissance et la signature de l’électeur. ( NdE, pendant 3 semaines, sic…).

Ce travail accompli, il répertorie les cartes d’électeurs et classe les enveloppes de vote. Dans toutes les communes du canton, les secrétaires municipales sont des personnes assermentées, à l’égard desquels-les une grande confiance est accordée. 

Cependant, si l’on veut éviter qu’une commune de notre canton ne se trouve un jour face à un problème de fraude électorale, il serait judicieux de modifier cette manière de procéder. 

Plus de rigueur, concernant la séparation des pouvoirs, voudrait que le dépouillement des votations et élections se réalise de A à Z par le bureau du conseil communal ou général. Par contre, si une partie du travail de dépouillement doit, pour diverses raisons, être accompli par le secrétariat municipal, celui-ci devrait disposer de matériel de remplacement de couleur différente; ceci permettrait de pouvoir justifier, le cas échéant, des commutations éventuelles. Mieux encore, le matériel de remplacement pourrait être à disposition des citoyennes et des citoyens, non pas au greffe municipal, mais dans les préfectures. Au vu de ce qui précède, je demande par voie postulat; une modification de la LEDP ou de son règlement d’application, par l’adjonction d’un article permettant d’éviter tout désagrément, de lever toute ambiguïté et permettre ainsi au personnel des administrations communales, de pouvoir effectuer leur travail en toute sérénité.

——–
Français
——–


Ami(e)s et allié(e)s,


Le 24.2.15 à 19:00 heures la Radiotelevisione Suizzera Italiana (RSI 1), dans le cadre des actualités quotidiennes, a diffusé un reportage concernant les très graves failles de sécurité des élections/votations notamment par correspondance et par électronique en Suisse. 


M. Michele Trefogli, journaliste de la RSI, m’avait choisi comme contradicteur à M. Vincent Grandjean, chancelier de l’Etat de Vaud. Le 17.2.15 M. Trefogli et son équipe de télévision m’avait interviewé dans les locaux de la RTS à Lausanne. Sous le lien suivant vous pouvez regarder le reportage – voir l’émission Il Quotidiano, edizione del 24.2.15, de 20:20 à 28:25 minutes (interview dès minute 25:25):

dal minuto 20:22 al minuto 33:00, qui:


Dans l’affaire des fraudes électorales à Porrentruy, le juge pénal m’avait convoqué comme témoin à l’occasion de l’audition du 5.12.14. Veuillez noter que contrairement à l’article ci-dessous je n’étais pas “un témoin de la défense”. La COI vraie démocratie avait mené une enquête indépendante. Le juge, avec référence au code procédure pénale, m’avait obligé de garder le silence sur les détails de l’audition. Cependant la compréhension profonde de ce qui s’est passé à Porrentruy peut servir notre action sous une autre forme. La condamnation des deux prévenus m’avait permis de citer Porrentruy comme cas réel, quand M. Trefogli m’avait demandé des exemples pour des fraudes réelles (ce qui se voit dans son reportage ci-dessus).


Porrentruy: Patience avant le verdict – RFJ


Les bonnes choses viennent à ceux qui attendent. C’est la première fois qu’une chaîne nationale à choisi d’informer le public sur notre action – raison d’être confiant. Nos efforts communs commencent de plus en plus à montrer des résultats.


Avec mes cordiales salutations,


Roger Burkhardt


Porte-parole COI vraie démocratie
Conseiller municipal Dittingen BL 2010-14
Coprésident bureau de vote
Informaticien avec brevet fédéral
Portable: 076 538 47 13

François de Siebenthal: Fraudes démocratiques et clés passe-partout.

desiebenthal.blogspot.com/2013/11/fraudes-democratiques-et-cles-passe.html

7 nov. 2013 – … par vous-même avec Mme Bücher, MM Zutter, Mühl et de Siebenthal. … fraudes tellement évidentes que M. Jaquemet a déposé un postulat …

François de Siebenthal: Rappel de fraudes démocratiques à Lausanne

desiebenthal.blogspot.com/2013/10/rappel-de-fraudes-democratiques-lausanne.html

31 oct. 2013 – … vote par correspondance, fraudes tellement évidentes que M. Jaquemet a déposé un postulat au Grand Conseil pour souligner ce problème.

François de Siebenthal: Fraudes électorales. Secret du vote ? Une …

desiebenthal.blogspot.com/2011/11/fraudes-electorales-secret-du-vote-une.html

11 nov. 2011 – François de Siebenthal ….. au niveau de chaque commune et qu’un postulat parlementaire Jaquemet , Réf : 03/POS/086, avait été déposé au …

François de Siebenthal: Recours final au tribunal fédéral

desiebenthal.blogspot.com/2009/06/recours-final.html

9 juin 2009 – François von Siebenthal, ch. des Roches 14, 1010 Lausanne, recourant ….. Corcelles-près-Payerne, le 23 octobre 2003 Edouard Jaquemet


——-
Deutsch
——-


Liebe Freunde und Verbündete


Am 24.2.15 hat der Sender Radiotelevisione Suizzera Italiana (RSI 1) als Teil der 19:00 Uhr Nachrichten eine Reportage ausgestrahlt betreffend Sicherheitslücken der brieflichen Wahlen/Abstimmungen sowie des E-Votings in der Schweiz. Herr Michele Trefogli, Journalist der RSI, hat mich als Gegenstimme gewählt zu Herrn Vincent Grandjean, Staatsschreiber des Kantons Waadt. Herr Trefogli und sein Fernseh-Team hatten mich am 17.2.15 in den Räumlichkeiten der RTS in Lausanne interviewt. Unter folgendem Link könnt Ihr Euch die Reportage online anschauen – siehe Il Quotidiano, edizione del 24.2.15, Minute 20:20 bis 28:25 (Interview ab Minute 25:25):

dal minuto 20:22 al minuto 33:00, qui:


In der Affäre rund um den Wahlbetrug von Pruntrut hat mich der Strafrichter anlässlich der öffentlichen Gerichtsverhandlung vom 5.12.14 als Zeugen aufgerufen.Entgegen der Berichterstattung im nachstehenden Artikel war ich nicht “ein Zeuge der Verteidigung”, denn ich hatte im Namen der IG Wahre Demokratie eine unabhängige Untersuchung durchgeführt. Der Richter hat mich mit Verweis auf die schweizerische Strafprozessordnung bezüglich der Details meiner Zeugenaussage zum Schweigen verpflichtet. Dennoch kann das umfassende Verständnis dessen, was in Pruntrut passiert ist, unserer Aktion in anderer Form dienen. Mit Blick auf die Verurteilung der beiden Angeklagten konnte ich Pruntrut als realen Fall anführen, als mich Herr Trefogli nach konkreten Beispielen für Wahlbetrug befragte (was in seine oben verlinkte Reportage eingeflossen ist).


Pruntrut: Warten auf das Urteil – Übersetzung Google Translator:


Porrentruy: Patience avant le verdict – RFJ


Gut Ding will Weile haben. Erstmals hat ein nationaler Tv-Kanal entschieden, die Öffentlichkeit über die Warnungen und Vorschläge unserer Gruppe zu informieren – Grund zur Zuversicht also. Unsere gemeinsamen Anstrengungen beginnen mehr und mehr Wirkung zu zeigen.


Herzliche Grüsse


Mit freundlichen Grüssen
Avec mes meilleurs salutations
Distinti saluti
Kind regards, yours sincerely
Saludos cordiales
בברכה, בכבוד רב
С уважение
ขอแสดงความนับถือ
你的真诚的
المخلص

Nouvelle adresse: 23, Av. Edouard Dapples, CH 1006 LAUSANNE. SUISSE

Tél: international ++ 41 21 616 88 88

Mobilisation générale: épargnes, retraites…  volées légalement ! Comme à Chypre et en Grèce… Arnaque de la création monétaire  du néant, ex nihilo… Grâce à monnaie-pleine, on peut rédiger ensemble un projet de loi d’application ou un contre-projet et reprendre ainsi toutes les meilleures solutions, BNS, RBI, monnaie, crédits, etc…

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html

La prochaine session d’étude en français sur la Doctrine Sociale de l’Église par l’application du Crédit Social, avec traduction anglaise, espagnole et polonaise, se tiendra   du 21 au 29 juillet inclusivement.
Le congrès international des Pèlerins de saint Michel aura lieu les 30-31 juillet et 1eraoût, à la suite.
Bienvenue à tous!
L’enseignement sera donné par M. Alain Pilote.
Nous prenons en charge, pour le temps passé sur les lieux, l’hébergement et les repas, par contre, les dons sont grandement appréciés. 
Thème pour l’année 2016: Donner à chacun ce qui lui est dû par un dividende social à tous!
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Traduction »