Nucléaire, par là la monnaie ?







Ana Sailland & non intégré dans l’équation, le coût des catastrophes creuse l’écart au delà de l’imaginable.

((( quel est le prix du mégawattheure Fukushima … )))


et le coût des déchets ?…

Michel Demars
4 novembre, 19:33

Et dans la rentabilité du Nucléaire on n’ a pas pris en compte l’entretien des conteneurs en Béton qui deviendront poreux dans 500 ans mais contiennent not. du Pu239 radioactif et dangereux pendant 2 Millions d’années


par Blaise Rossellat 


“L’énergie renouvelable devient plus compétitive que le nucléaire

Malgré tout ce qu’on a pu entendre, le prix du solaire et de l’éolien est en train de s’effondrer à vitesse grand V… Le progrès est passé par là!

Les pro nucléaires et les partisans des énergies fossiles n’ont cessé de le répéter: les énergies renouvelables sont vouées à l’échec car beaucoup trop chères à produire. Mauvaise foi ou manque de clairvoyance? Quoi qu’il en soit, l’histoire est en train de leur donner tort, et pas qu’un peu: depuis quelques mois, les prix du solaire et de l’éolien s’effondrent littéralement! Détails et explications.

À Abou Dhabi (Émirats arabe unis) une centrale électrique solaire va proposer un tarif encore jamais vu: 21,5 euros le mégawattheure d’électricité. En soi, ce chiffre ne vous parlera peut-être pas beaucoup. Alors, à titre de comparaison, sachez que le contrat de la future centrale nucléaire EPR d’Hinkley au Royaume-Uni (conçue par le français Arvea) garantit un prix de 108€ le mégawattheure! Voilà qui vous place un record…

Et n’allons pas croire qu’Abou Dhabi serait un cas isolé. Au Chili, une centrale solaire propose déjà un prix de 26€ le mégawattheure. Des chiffres impressionnants quand on sait que le précédent record datait seulement de 18 mois… et qu’il s’établissait encore à 43 euros ! En un an et demi seulement, les tarifs du solaire ont donc volé en éclat!

La course aux records dans l’énergie renouvelable est donc lancée, et rien ne semble pouvoir l’arrêter!

Certains souligneront avec raison que ces performances économiques ne peuvent être atteintes partout dans le monde (pas le même climat, ni les mêmes coûts de production). Ils ont raison, mais la tendance observée est malgré tout incontestable et générale. À ce sujet, voici ce qu’a écrit le site Geopolis :
«En fonction des régions du monde, les prix varient plutôt entre 60 et 80 dollars le mégawattheure pour le solaire et l’éolien terrestre. Il n’empêche que les prix ne cessent de baisser, grâce à une industrialisation de ce type de production.»

Autrement dit, le renouvelable serait donc désormais plus compétitif que le nucléaire, une énergie dont le coût est aujourd’hui estimée à 82 dollars le mégawattheure par l’Agence internationale de l’énergie atomique! L’atome battu sur son propre terrain? Même les plus fervents défenseurs du renouvelable ne s’attendaient pas à une victoire si rapide…

Cet effondrement des prix est en soi une excellente nouvelle. Il prouve qu’une énergie propre et renouvelable peut être produite sans ruiner le consommateur.

Quoi qu’il en soit, ces chiffres inattendus et impressionnants ont de quoi nous rendre optimistes: l’avenir est plus que jamais aux énergies renouvelables!”


PS:


Comment reprendre le contrôle démocratique ? Solutions…


http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/11/monnaie-citoyenne-et-monnaie-pleine-le.html


Démocraties énergétiques, économiques, décentralisées…


François de Siebenthal: Journées démocratie, Neuchâtel, le 15 août

desiebenthal.blogspot.ch/2015/07/journees-democratie-neuchatel-le-15-aout.html

18 juil. 2015 – Neuchâtel à 17h30, Aula du Mail, av de Bellevaux 52, dans le cadre de la « journée démocratie » avec aussi vote blanc, modernocratie, …

François de Siebenthal: Loi pour une démocratie économique

desiebenthal.blogspot.com/2016/05/loi-pour-une-democratie-economique.html

23 mai 2016 – Qu’est ce que la démocratie économique? Beaucoup en parlent, mais de manière superficielle. La démocratie économique signifie que les …

François de Siebenthal: Démocratie, valeur suprême ?

desiebenthal.blogspot.com/2013/08/democratie-valeur-supreme.html

13 août 2013 – Vidéos explicatives par François de Siebenthal sur youtube, ….. La chose perfide est que le danger mortel pour notre démocratie n’est pas …

François de Siebenthal: Tricheries démocratiques suisses

desiebenthal.blogspot.de/2010/10/tricheries-democratiques-suisses.html

31 oct. 2010 – Permettant une large participation populaire aux processus politique, la démocratiedirecte suisse est un modèle unique au monde. Pour qu’il …

INITIATIVE MONNAIE PLEINE SUISSE: Amis –

www.initiative-monnaie-pleine.ch/amis/

La monnaie pleine rendra notre démocratie plus sûre. C’est pourquoi je … François de Siebenthal, Économiste HEC Lausanne et lic. és sc. iur.: «Cette initiative …

Journal | François de Siebenthal | World Social Forum 2016

https://fsm2016.org/en/participants/sieb/activity/79332/

Profile picture of François de Siebenthal · François de Siebenthal … Marcus Brancaglione, activiste … du revenu de base et de la démocratie directe (Sao Paulo)

Une injustice bouleversante

Une injustice bouleversante vécue par un paysan vaudois depuis le 31 août 2002.

Michèle HERZOG

Bourg-en-Lavaux, Suisse
3 NOV. 2016 — Bonjour,
M. Gerhard Ulrich, qui étudie bénévolement les injustices subies par de nombreuses personnes en Suisse, vient de publier un livre de 40 pages. Son texte explique très clairement, avec photos pour preuves, comment un paysan vaudois, dont la ferme a brûlé le 31 août 2002, a été condamné par la justice vaudoise pour négligence. 
Alors que l’auteur de cet incendie criminel n’a jamais été recherché. Certains témoignages et les véritables causes de cet incendie ont été ignorés. Une autre explication, non plausible, a été inventée dès le début de l’enquête …
Pour en savoir plus concernant cette affaire bouleversante et les explications très importantes fournie par G. Ulrich, vous pouvez lui commander son livre (prix 20.- CHF). Voilà son adresse email: catharsisgu@gmail.com
Sachez que pour l’instant, faute de moyens financiers, ce livre n’existe que sous la forme d’un fichier .pdf que vous recevrez par email. Pour votre commande, merci de lui fournir votre nom, votre adresse email et le nom du livre “La pillule amère”.
Merci de diffuser ce message à vos contacts. Et surtout aussi aux personnes n’ayant jamais été confrontées à la justice, qui pensent encore qu’elle fonctionne normalement. Cet exemple édifiant leur permettra de comprendre les méthodes utilisées et les raisons de ces injustices à répétition.
Meilleures salutations.

PS: Voilà pourquoi il est important que les victimes d’injustices aient le courage d’annoncer leur cas. Cela permet d’une part de mieux comprendre les méthodes utilisées par la “justice” et d’autre part de faire comprendre aux citoyens les dérives du système judiciaire actuel. Le but étant naturellement d’arriver à ce que les victimes soient enfin reconnues et dédommagées.

MONNAIE CITOYENNE ET MONNAIE PLEINE, le jeudi 17 novembre



Madame, Monsieur, chers amis,
L’Association Espace Dickens est heureuse de vous inviter à sa prochaine conférence le jeudi 17 novembre à 18h30 à l’Espace Dickens, av. Dickens 4, près de la gare de Lausanne :

MONNAIE CITOYENNE ET MONNAIE PLEINE
Conférence co-organisée par la Fondation CL Mayer
 et REDD,  avec les interventions de Virgile Perret, auteur de ”Monnaie et citoyenneté”, de Pierre Mottier et de Jean-Marc Heim, membres de Monnaie Pleine.
http://www.espace-dickens.ch



A la suite de la crise financière mondiale et en l’ absence de réformes d’envergure du système monétaire et financier, la monnaie se retrouve aujourd’hui au cœur de multiples débats publics et d’initiatives citoyennes, notamment en Suisse avec l’initiative Monnaie Pleine. Cette évolution sociale vient rappeler que la monnaie ne saurait être réduite à un simple « lubrifiant » des échanges, comme le stipule la théorie économique standard, mais qu’elle comporte des enjeux politiques et sociaux qui affectent directement la vie des citoyens.


De ce point de vue, Virgile Perret montrera que la monnaie exerce une influence sur la citoyenneté à travers quatre types de mécanismes: politiques, symboliques, socioéconomiques et psychoaffectifs. Dans un second temps, il montrera l’impact de la globalisation financière sur cette relation.


Pierre Mottier révèlera le système par lequel les banques créent elles-mêmes la totalité de l’argent électronique qui se trouve sur nos comptes, et montrera les conséquences sur la société et l’économie d’une telle politique. Il exposera la réforme proposée par l’initiative Monnaie Pleine, qui vise à restituer au souverain le monopole de l’entier de la création monétaire.


Pour compléter ces présentations, Jean-Marc Heim abordera quelques questions contradictoires, notamment celles de l’indépendance effective de la Banque nationale, de l’approvisionnement de l’économie en crédit, des effets de la réforme sur la place bancaire et financière suisse ou encore de sa faisabilité par la Suisse en solitaire.


La conférence et le débat se concluront par un apéritif convivial.


Suivez l’actualité de l’Espace Dickens sur FacebookTwitter et Linkedin

_____
Entrée libre, dons bienvenus (boîte à la sortie de l’Espace Dickens).
Merci de vous annoncer par retour d’email. N’hésitez pas à diffuser cette invitation dans vos réseaux.


——————-
Association Espace Dickens
www.espace-dickens.ch
evenements@espace-dickens.ch
Tél. 078 811 40 82

le site officiel de la “monnaie pleine” suisse
http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/
une video explicative de la monnaie pleine
https://www.youtube.com/watch?v=witHN8nDwgA

groupe facebook “initiative monnaie pleine”
https://www.facebook.com/groups/monnaie.pleine/?fref=ts

évènement facebook de la rencontre monnaie pleine du jeudi 17 novembre
https://www.facebook.com/events/176584526118317/

ou https://www.facebook.com/events/608575679325400/

descriptif des acteurs de la conférence + lieu de présentation+ planning
http://www.espace-dickens.ch/web/agenda/86

un dossier facebook en images sur le mouvement international de réforme monétairehttps://www.facebook.com/media/set/?set=a.759377734191415.1073741980.100003575875869&type=1&l=58fb39fb2e




pour la France pour l’Humanité


Bruce Bourguignon

Chercheur et consultant indépendant – veille réseau média facebook et youtube



François de Siebenthal: Monnaie pleine, Vollgeld, positive money, par …

desiebenthal.blogspot.com/2014/06/monnaiepleine-vollgeld-positive-money.html

9 juin 2014 – Philippe Mastronardi, Droit Public, St.Gall. « La branche financière servira, en régime de monnaie pleine, à l’économie réelle et à la société ».

L’initiative sur la «Monnaie pleine» en douze questions – Le Temps

https://www.letemps.ch/economie/2014/06/…/initiative-monnaiepleine-douze-questio…

3 juin 2014 – Le texte en faveur d’une «Monnaie pleine» vise la réforme complète du … Parmi ses soutiens, on trouve François de Siebenthal, économiste …

François de Siebenthal: Agenda MONNAIE PLEINE

desiebenthal.blogspot.ch/2016/09/agenda-monnaiepleine.html

20 sept. 2016 – CI-DESSOUS VOUS TROUVEZ UNE LISTE DE MANIFESTATIONS, TRIÉES PAR DATE, EN LIEN AVEC L’INITIATIVE MONNAIE PLEINE.

François de Siebenthal: Table ronde sur l’initiative Monnaie-Pleine

desiebenthal.blogspot.ch/2016/07/table-ronde-sur-linitiative-monnaie.html?m=1

18 juil. 2016 – Chères amies, amis de MonnaiePleine, je vous confirme donc notre table ronde le : Jeudi 29 septembre à 18h, Géopolis, UNI de Lausanne, …

François de Siebenthal: Invitation monnaie-pleine à Fribourg

desiebenthal.blogspot.ch/2016/05/invitation-monnaiepleine-fribourg.html?m=1

28 mai 2016 – Invitation monnaiepleine à Fribourg. Initiative Monnaiepleine ou Vollgeld, invitation et explications. Vernissage et conférences, dès le 9 juin, …

[PDF]FF 2014 3589 – Admin.ch

https://www.admin.ch/ch/f/ff/2014/3589.pdf

20 mai 2014 – (Initiative Monnaie pleine)», présentée le 12 mai 2014, satisfait, … 1. de SiebenthalFrançois, Chemin des Roches 14, 1010 Lausanne. 2.

Journal | Monnaie-pleine, Vollgeld, Moneta intera | Forum social …

https://fsm2016.org/fr/groupes/monnaiepleine-vollgeld-moneta-intera/

Administrateurs. Illustration du profil de François de Siebenthal · Logo du groupe Monnaiepleine, Vollgeld, Moneta intera. Organisation Groupe Public Actif il y a …

Divorce à l’initiative de l’Etat de Genève !

Procédure en divorce instrumentée à l’initiative de l’Etat au détriment de la femme.

L’article concernant la Commission supérieure de la Magistrature, alias la CSM, publié dans le journal « Le Matin dimanche » du 29 mai dernier, a retenu l’attention de notre collectif citoyen. Suite à une procédure unilatérale en divorce, diligentée par la cour de justice civile du canton de Genève, sans y avoir été invitée par l’un ou l’autre des conjoints et par extorsion de la signature du mari. Les juges le connaissaient bien vu qu’il était leur greffier et savaient qu’il n’avait plus son discernement

Bien que saisies, les instances et juridictions n’ont pas démenti les faits et n’ont pas réglé le problème par l’invalidation d’un divorce voulu par la justice civile pour motif égoïste (en contraignant le couple au divorce, l’épouse, du fonctionnaire qui a fait toute sa carrière au Parquet du Canton de Genève, ne touche pas sa retraite prévue par la loi) qui plus est les juges n’ont pas partagé le 2me plier, comme la loi le mentionne ! Où est-il ? Nous avons alors saisi la Cour supérieure de la magistrature et nous avons aussi constaté un fonctionnement délétère et inapproprié, cette juridiction va à l’encontre du droit et des lois. Nous reconnaissons les membres de la dite commission qui ont statué sur notre recours, avoir été des collègues de Monsieur X, pendant des décennies, toute hiérarchie respectée; des juges qui l’ont contraint à prendre sa retraite en 1992 pour incapacité à tenir son poste de travail, afin d’éviter une enquête administrative; le même collègue de juges qui a initié et instruit l’unilatéralité du divorce des époux X en 2004 et des membres faisant partie de la CSM. On ne peut pas faire mieux au point de vue conflit d’intérêt.

Pour améliorer le fonctionnement de la Cour supérieure de la magistrature, nous ne sommes pas certains que l’étendre à la Romandie aurait un impact favorable, par contre, nous sommes convaincus que faire siéger des laïcs sans partis ou intérêts quelconques, dans toutes les juridictions seraient propices aux décisions judiciaires équitables. Les pros de la justice appliqueraient les droits et les lois et les autres capables d’éthique et de déontologie, interpelleraient les premiers quand l’intime conviction prime sur le droit, ou qu’ils ne savent pas que pour prendre une décision familiale, il faut être en capacité de se souvenir que l’on a une famille, le nom de ses enfants et de sa femme, où l’on a fait carrière etc.

Au nom de l’ensemble de notre Groupement bénévole sans frontière, nous vous remercions pour l’attention que vous porterez à notre message et nous vous prions d’accepter nos salutations distinguées.

Pour le Groupement:

C.Redin et L. Carroz.

COERCITION :

D’abord, ils ont pris nos enfants pour des raisons arbitraires. Les 300 millions de Fr d’indemnités à l’intention des victimes, ne font pas taire à nos oreilles, les milliers d’enfants arrachés à leurs familles.

Puis, il y eut les enfants mutilés pour en faire des personnes sexuées à l’encontre de leur épanouissement.

Et ils ont réinitialisé la loi sur le divorce, elle est la résurgence de la répudiation, non par l’un ou l’autre des époux, mais par des juges de la cour de justice civile cantonale genevoise, qui, bien que connaissant la discernement aboli du mari de notre bénévole ( syndrome de Korsakoff ), n’hésitent pas à l’instrumentaliser par extorsion de sa signature unilatérale contre sa propre épouse. Il y a discrimination institutionnelle, la nouvelle loi sur le divorce doit être abrogée et les initiants de la procédure unilatérale au divorce condamnés par l’actuel article 115 CPS qui punit d’office le motif égoïste.

Pour le même motif, la supputation est légitime de croire qu’après avoir contraint la classe moyenne au divorce, elle soit euthanasiée pour écourter son droit à la retraite et aux soins.

Lire l’ouvrage du Dr Henry Siegenthaler, allons-nous tous être euthanasiés ?

Vous trouverez en annexe un document important concernant quelques faits des abus dûment constatés en Suisse.

Nous sommes des bénévoles de bonne volonté, résidents de tous les pays, œuvrant là où l’on a besoin de nous.

Nous ne sommes pas une association, ce qui impliquerait la tenue d’une comptabilité, des cotisations etc.

Nous travaillons en solo ou en équipe selon le travail à effectuer, dans la mesure des moyens à

Nous aidons d’abord les plus démunis, ceux qui sont oubliés, et ceux qui demandent de l’aide.

Nous sommes notamment sur facebook à l’adresse suivante :

https://www.facebook.com/groups/Guillaume.Tell/

Avec nos meilleures salutations.

GSF.

Si les juges incriminés dans une procédure ( dans notre dossier, ils ont diligenté une procédure unilatérale en divorce, sans y avoir été invités par l’un ou l’autre des époux, mais par extorsion de la signature de celui qu’ils savaient avoir le discernement aboli, aucune instance n’a démenti les faits ) sont aussi les les juges qui décident en prééminence de l’affaire, comme à Genève au sein de la cour supérieure de la magistrature.

Il est inutile de faire des frais pour une juridiction où les magistrats sont juges et parties.

Nous voulons une réforme de la justice. Des jurés populaires pour toutes les décisions judiciaires, les juges auront la connaissance du droit et des lois, la société civile jugera sur l’éthique, la déontologie et la morale inhérente à toute décision.

Nous voulons le rapatriement de tous les avoirs suisses AVS de l’étranger et un parti politique qui soit un observateur des droits de l’homme et contrôler que les lois soient appliquées à tous les citoyens pour leur redonner confiance.

Signé : la classe moyenne.

Que disent les cours de justice européennes des manquements judiciaires suisses ?

1) Abus de faiblesses sur personnes handicapées, par des juges connaissant le discernement aboli du malade.

2) Rétention et soustraction d’informations par les juges qui les ont émises.

3) Abus de faiblesse sur l’épouse du malade et mise dans cette situation pour des motifs égoïstes.

4) Entente cordiale entre juges et avocats.

5) Extorsion de la signature d’une personne incapable à se défendre.

6) Certains le disent : association de malfaiteurs.

7) Discrimination institutionnelle (résurgence de la répudiation ).

8) Inféodation de la classe moyenne.

Adresse de correspondance pour ce dossier:

Groupement bénévole sans frontière. 

 Case 65,
1001 LAUSANNE. 
021 616 88 88  

Annexes : quelques copies. 

À l’intérieur du gouvernement invisible

À l’intérieur du Gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump


John Pilger 
Traduit par  Viktor Dedaj
Edité par  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

… Sans la moindre preuve, Hillary a accusé la Russie de soutenir Trump et d’avoir piraté ses e-mails. Publiés par WikiLeaks, ces e-mails nous révèlent que ce que dit Clinton en privé, dans ses discours aux riches et puissants, est le contraire de ce qu’elle dit en public…


Texte d’une conférence donnée par John Pilger le 27 octobre 2016 dans le cadre du Festival des mots (Off the Shelf 2016) à Sheffield, Frande-Bretagne.


Le journaliste US-américain Edward Bernays, est souvent présenté comme l’inventeur de la propagande moderne.
Neveu de Sigmund Freud, le pionnier de la psychanalyse, Bernays a inventé le terme « relations publiques », comme euphémisme pour désigner les manipulations et les tromperies.
En 1929, il a persuadé des féministes de promouvoir des cigarettes pour femmes en fumant lors de la  Parade de Pâques à New York – un comportement considéré à l’époque comme saugrenu. Une féministe, Ruth Booth, déclara :  « Femmes ! Allumez un nouveau flambeau de la liberté ! Luttez contre un autre tabou sexiste ! »
L’influence de Bernays s’étendait bien au-delà de la publicité. Son plus grand succès a été de convaincre le public US-américain de se joindre à la grande tuerie de la Première Guerre mondiale. Le secret, disait-il, était « de fabriquer le consentement » des personnes afin de les « contrôler et orienter selon notre volonté et à leur insu ».
Il décrivait cela comme « le véritable pouvoir de décision dans notre société » et l’appelait le « gouvernement invisible ».
Aujourd’hui, le gouvernement invisible n’a jamais été aussi puissant et aussi peu compris. Dans toute ma carrière de journaliste et de cinéaste, je n’ai jamais connu de propagande aussi influente sur nos vies que celle qui sévit aujourd’hui, et qui soit aussi peu contestée.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_9616.jpg

Les 3 phrases-clé de la Novlangue de 1984 : “La guerre, c’est la paix; l’ignorance, c’est la force ; la liberté, c’est l’esclavage”

Imaginez deux villes. Les deux sont en état de siège par les forces gouvernementales de ces pays. Les deux villes sont occupées par des fanatiques, qui commettent des atrocités, comme la décapitation.
Mais il y a une différence essentielle. Dans une des deux villes, les journalistes occidentaux embarqués avec les soldats gouvernementaux décrivent ces derniers comme des libérateurs et annoncent avec enthousiasme leurs batailles et leurs frappes aériennes. Il y a des photos en première page de ces soldats héroïques faisant le V de la victoire. Il est très peu fait mention des victimes civiles.
Dans la deuxième ville – dans un pays voisin – il se passe presque exactement la même chose. Les forces gouvernementales assiègent une ville contrôlée par la même trempe de fanatiques.
La différence est que ces fanatiques sont soutenus, équipés et armés par « nous » – par les USA et la Grande-Bretagne. Ils ont même un centre de médias financé par la Grande-Bretagne et les USA.
Une autre différence est que les soldats gouvernementaux qui assiègent cette ville sont les méchants, condamnés pour avoir agressé et bombardé la ville – ce qui est exactement ce que les bons soldats font dans la première ville.
Déroutant ? Pas vraiment. Tel est le deux poids, deux mesures de base qui est l’essence même de la propagande. Je parle, bien sûr, du siège actuel de la ville de Mossoul par les forces gouvernementales irakiennes, soutenues par les USA et la Grande-Bretagne et le siège d’Alep par les forces gouvernementales de la Syrie, soutenues par la Russie. L’un est bon ; l’autre est mauvais.
Ce qui est rarement signalé est que les deux villes ne seraient pas occupées par des fanatiques et ravagées par la guerre si la Grande-Bretagne et les USA n’avaient pas envahi l’Irak en 2003. Cette entreprise criminelle fut lancée sur la base de mensonges étonnamment semblables à la propagande qui déforme maintenant notre compréhension de la guerre en Syrie.
Sans ce battage popagandiste déguisé en informations, les monstrueux Daesh, Al Qaïda, Al Nusra et toutes les autres bandes de djihadistes pourraient ne pas exister  et le peuple syrien ne serait pas en train de se battre pour sa survie.
Certains se souviendront peut-être de tous ces journalistes de la BBC qui en 2003 défilaient devant les caméras pour nous expliquer que l’initiative de Blair était « justifiée » pour ce qui allait devenir le crime du siècle. Les chaînes de télévision US fournissaient les mêmes justifications pour George W. Bush. Fox News invita Henry Kissinger pour broder sur les affabulations de Colin Powell.
La même année, peu après l’invasion, j’ai filmé une interview à Washington de Charles Lewis, le célèbre journaliste d’investigation US. Je lui ai demandé, « Qu’est-ce qui se serait passé si les médias les plus libres du monde avaient sérieusement remis en question ce qui s’est avéré être une propagande grossière ? »
Il a répondu que si les journalistes avaient fait leur travail, « il y a de très fortes chances qui nous ne serions pas entrés en guerre contre Irak. »
Ce fut une déclaration choquante, et confirmée par d’autres journalistes célèbres à qui j’ai posé la même question – Dan Rather de CBS, David Rose de l’ Observer et des journalistes et producteurs de la BBC, qui souhaitaient rester anonymes.
En d’autres mots, si les journalistes avaient fait leur travail, s’ils avaient contesté et enquêté sur la propagande au lieu de l’amplifier, des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants seraient encore en vie aujourd’hui, et il n’y aurait pas de Daesh et aucun siège à Alep ou à Mossoul.
Il n’y aurait eu aucune atrocité dans le métro de Londres le 7 Juillet 2005. Il n’y aurait eu aucune fuite de millions de réfugiés ; il n’y aurait pas de camps misérables.
Lorsque l’atrocité terroriste a eu lieu à Paris, au mois de novembre dernier, le président François Hollande a immédiatement envoyé des avions pour bombarder la Syrie – et plus de terrorisme a suivi, de façon prévisible, produit par la grandiloquence de Hollande sur la France « en guerre » et « ne montrant aucune pitié ». Que la violence de l’État et la violence djihadiste s’alimentent mutuellement est une réalité qu’aucun dirigeant national n’a le courage d’aborder.
« Lorsque la vérité est remplacée par le silence », a dit le dissident soviétique Evtouchenko, « le silence devient un mensonge ».
L’attaque contre l’Irak, l’attaque contre la Libye, l’attaque contre la Syrie ont eu lieu parce que les dirigeants de chacun de ces pays n’étaient pas des marionnettes de l’Occident. Le bilan en matière de droits de l’homme d’un Saddam ou d’un Kadhafi est hors de propos. Ils ont désobéi aux ordres et n’ont pas abandonné le contrôle de leur pays.
Le même sort attendait Slobodan Milosevic une fois qu’il avait refusé de signer un « accord » qui exigeait l’occupation de la Serbie et sa conversion à une économie de marché. Son peuple fut bombardé, et il fut poursuivi à La Haye. Une telle indépendance est intolérable.
Comme WikLeaks l’a révélé, ce ne fut que lorsque le dirigeant syrien Bashar Al Assad rejeta en 2009 un projet d’oléoduc qui devait traverser son pays en provenance du Qatar vers l’Europe, qu’il a été attaqué.
À partir de ce moment, la CIA a prévu de détruire le gouvernement de la Syrie avec les fanatiques jihadistes – les mêmes fanatiques qui tiennent actuellement en otage les habitants de Mossoul et des quartiers est d’Alep.
Pourquoi les médias n’en parlent pas ? L’ancien fonctionnaire du Ministère des Affaires étrangères britannique, Carne Ross, qui était responsable des sanctions opérationnelles contre l’Irak, m’a dit : « Nous fournissions aux journalistes des bribes d’informations de renseignement soigneusement triées, ou nous les tenions à l’écart. Voilà comment ça fonctionnait. ».
L’allié médiéval de l’Occident, l’Arabie Saoudite – à laquelle les USA et la Grande-Bretagne vendent des milliards de dollars d’armement – est en ce moment en train de détruire le Yémen, un pays si pauvre que, dans le meilleur des cas, la moitié des enfants souffrent de malnutrition.
Cherchez sur YouTube et vous verrez le genre de bombes massives – “nos” bombes – que les Saoudiens utilisent contre des villages miséreux, et contre des mariages et des funérailles.
Les explosions ressemblent à celles de petites bombes atomiques. Ceux qui guident ces bombes depuis l’Arabie Saoudite travaillent côte à côte avec des officiers britanniques. Vous n’en entendrez pas parler dans les journaux télévisés du soir.
La propagande est plus efficace lorsque notre consentement est fabriqué par l’élite éduquée – Oxford, Cambridge, Harvard, Columbia – qui fait carrière à la BBC, au Guardian, New York Times, Washington Post.
Ces médias sont réputés pour être progressistes. Ils se présentent comme des tribunes éclairés et progressistes de l’esprit du temps. Ils sont antiracistes, pro-féministes et pro-LGBT.
Et ils adorent la guerre.
Tout en défendant le féminisme, ils soutiennent les guerres rapaces qui nient les droits d’innombrables femmes, dont le droit à la vie.
En 2011, la Libye, un État moderne, fut détruite sous prétexte que Mouammar Kadhafi était sur le point de commettre un génocide contre son propre peuple. L’information tournait en boucle ; mais il n’y avait aucune preuve. C’était un mensonge.
En réalité, la Grande-Bretagne, l’Europe et les USA voulaient ce qu’ils aiment appeler un « changement de régime » en Libye, le plus grand producteur de pétrole en Afrique. L’influence de Kadhafi sur le continent et, surtout, son indépendance était intolérable.
Il a donc été assassiné d’un coup de poignard dans le dos par des fanatiques, soutenus par les USA, la Grande-Bretagne et la France. Devant une caméra, Hillary Clinton a applaudi sa mort horrible en déclarant, « Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort ! »
La destruction de la Libye fut un triomphe médiatique. Tandis que l’on battait les tambours de guerre, Jonathan Freedland écrivait dans le Guardian : « Bien que les risques soient bien réels, une intervention reste bien fondée».
Intervention : un mot poli, bénin, très « Guardian », dont la signification réelle, pour la Libye, fut la mort et la destruction.
Selon ses propres données, l’OTAN a lancé 9 700 « frappes aériennes » contre la Libye, dont plus d’un tiers visaient des cibles civiles. Elles comprenaient des missiles avec des ogives d’uranium. Regardez les photos des décombres à Misurata et à Syrte, et les fosses communes identifiées par la Croix-Rouge. Le rapport de l’Unicef ​​sur les enfants tués dit, « la plupart [d’entre eux] avaient moins de dix ans. » Comme conséquence directe, Syrte est devenue la capitale de l’État Islamique.
L’Ukraine est un autre triomphe médiatique. Des journaux libéraux respectables tels que le New York Times, le Washington Post et le Guardian, et les diffuseurs traditionnels tels que la BBC, NBC, CBS et CNN ont joué un rôle crucial dans le conditionnement de leurs téléspectateurs pour accepter une nouvelle et dangereuse guerre froide.
Tous ont déformé les événements en Ukraine pour en faire un acte maléfique de la Russie, alors qu’en réalité, le coup d’État en Ukraine en 2014 fut l’œuvre  des USA, aidés par l’Allemagne et de l’OTAN.
Cette inversion de la réalité est tellement omniprésente que les menaces militaires de Washington envers la Russie sont passées sous silence ; tout est occulté par une campagne de dénigrement et de peur du genre de celle dans laquelle j’ia grandi  durant la première guerre froide. Une fois de plus, les Russkoffs viennent nous chercher des poux, dirigés par un nouveau Staline, que The Economistdépeint comme le diable.
L’occultation de la vérité sur l’Ukraine est une des opérations de censure les plus complètes que j’ai jamais vue. Les fascistes qui ont conçu le coup d’État à Kiev sont de la même trempe que ceux qui ont soutenu l’invasion nazie de l’Union soviétique en 1941. Alors que l’on se répand sur les craintes d’une montée de l’antisémitisme fasciste en Europe, aucun dirigeant ne mentionne les fascistes en Ukraine – sauf Vladimir Poutine, mais lui ne compte pas.
Beaucoup dans les médias occidentaux ont travaillé dur pour présenter la population russophone de l’Ukraine comme des étrangers dans leur propre pays, comme des agents de Moscou, presque jamais comme des Ukrainiens qui cherchent une fédération en Ukraine et, en tant que citoyens ukrainiens, qui résistent à un coup d’État orchestré depuis l’étranger contre leur gouvernement élu.
Chez les bellicistes règne pratiquement le même état d’excitation que lors de retrouvailles d’anciens élèves. Les batteurs de tambour du Washington Post qui incitent à la guerre contre la Russie sont les mêmes qui publiaient les mensonges sur les armes de destructions massive de Saddam Hussein.
Pour la plupart d’entre nous, la campagne présidentielle US est un spectacle de monstres, où Donald Trump tient le rôle du grand méchant. Mais Trump est détesté par ceux qui détiennent le pouvoir aux USA pour des raisons qui ont peu à voir avec son comportement odieux et ses opinions. Pour le gouvernement invisible à Washington, l’imprévisible  Trump est un obstacle au projet des USA pour le 21e siècle, qui est de maintenir leur domination et de soumettre la Russie, et, si possible, la Chine.
Pour les militaristes à Washington, le vrai problème avec Trump est que, dans ses moments de lucidité, il ne semble pas vouloir une guerre avec la Russie ; il veut parler avec le président russe, pas le combattre ; il dit qu’il veut parler avec le président de la Chine.
Dans le premier débat avec Hillary Clinton, Trump a promis de ne pas être le premier à utiliser des armes nucléaires dans un conflit. Il a dit : « Je ne voudrais certainement pas effectuer la première frappe. Une fois l’option nucléaire prise, c’est fini. » Les médias n’en ont pas parlé.
Le pensait-il réellement ? Qui sait ? Il se contredit souvent. Mais ce qui est clair, c’est que Trump est considéré comme une grave menace pour le statu quo entretenu par le vaste appareil de sécurité nationale qui opère aux USA, quel que soit l’occupant de la Maison Blanche.
La CIA veut le voir battu. Le Pentagone veut le voir battu. Les médias veulent le voir battu. Même son propre parti veut le voir battu. Il représente une menace pour les dirigeants du monde – contrairement à Clinton, qui n’a laissé aucun doute qu’elle était prête à aller en guerre contre la Russie et la Chine, deux pays qui possèdent des armes nucléaires.
Clinton connait la recette, comme elle s’en vante souvent. En effet, elle n’a plus rien à prouver. En tant que sénatrice, elle a soutenu le bain de sang en Irak. Quand s’est présentée contre Obama en 2008, elle a menacé de « totalement détruire » l’Iran. En tant que secrétaire d’État, elle a comploté dans la destruction des gouvernements de la Libye et du Honduras et mis en branle la provocation contre la Chine.
Elle a promis de soutenir une zone d’exclusion aérienne en Syrie – une provocation directe d’une guerre avec la Russie. Clinton pourrait bien devenir le président le plus dangereux des USA de mon vivant – un titre pour lequel la concurrence est rude.
Sans la moindre preuve, elle a accusé la Russie de soutenir Trump et d’avoir piraté ses e-mails. Publiés par WikiLeaks, ces e-mails nous révèlent que ce que dit Clinton en privé, dans ses discours aux riches et puissants, est le contraire de ce qu’elle dit en public.
Voilà pourquoi il est si important de faire taire et de menacer Julian Assange. En tant que dirigeant de WikiLeaks, Julian Assange connaît la vérité. Et permettez-moi de rassurer tous ceux qui sont préoccupés, il va bien, et WikiLeaks tourne à plein régime.
Aujourd’hui, le plus grand déploiement de forces dirigées par les USA depuis la Seconde Guerre mondiale est en route – dans le Caucase et l’Europe orientale, à la frontière avec la Russie, et en Asie et dans le Pacifique, où la Chine est la cible.
Gardez cela à l’esprit lorsque le cirque de l’élection présidentielle atteindra son apogée le 8 novembre, Si Clinton gagne, un chœur des commentateurs écervelés célébrera son couronnement comme un grand pas en avant pour les femmes. Aucun ne mentionnera les victimes de Clinton : les femmes syriennes, les femmes irakiennes, les femmes libyennes. Aucun ne mentionnera les exercices de défense civile menés en Russie. Aucun ne rappellera « les flambeaux de la liberté » d’Edward Bernays.
Un jour, le porte-parole chargé des relations avec la presse de George Bush a qualifié les médias de « facilitateurs complices ».
Venant d’un haut fonctionnaire d’une administration dont les mensonges, permis par les médias, ont provoqué tant de souffrances, cette description est un avertissement de l’histoire.
En 1946, le procureur du Tribunal de Nuremberg a déclaré au sujet des médias allemands : « Avant chaque agression majeure, ils lançaient une campagne de presse calculée pour affaiblir leurs victimes et préparer psychologiquement le peuple allemand pour une attaque. Dans le système de propagande, la presse quotidienne et la radio étaient les armes les plus importantes. »

THÈMES UNIVERSELS / À l’intérieur du Gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump

Date de publication sur Tlaxcala : 01/11/2016
Original: Inside the Invisible Government: war, propaganda, Clinton & Trump
Traductions disponibles : Português 


Alexandre après une nuit en foret est sauf

Après deux nuits et une journée entière au froid dans une forêt glaciale orientée au nord et à plus de 700 mètres d’altitude, Alexandre est revenu ayant fait le point dans sa vie…

L’ado disparu depuis deux nuits est donc rentré chez lui. Merci à toutes les bonnes volontés qui ont contribués à cette fin heureuse.

Toutes les polices, sa famille, ses amis, les mass-media et les réseaux sociaux étaient à la recherche d’un jeune, qui avait quitté le domicile familial dimanche. Après deux nuits en forêt, il est de retour à la maison depuis ce mardi matin.

(photographies: M. Michael Zasso, merci à lui et à Océane pour toutes ses photographies magnifiques ).

Monnaies alternatives au Canada

Une parution dans la presse provinciale
Jeudi 27 octobre un article en double page est paru dans le soleil aux pages 5-6 du journal avec une mention en une du projet de monnaie locale. Une effervescence s’en ai suivi au niveau des contacts que nous avons eu avec la presse et les messages de soutien. Un très timing avec notre actualité alors que nous sommes dans la dernière semaine de vote pour le nom de la monnaie et que d’ici une semaine notre assemblée constituante adoptera les réglements généraux, le CA officiel et le comité d’éthique pour la prochaine année!  Voici l’extrait de l’article de François Bourque que vous pouvez lire en suivant ce lien.

(Québec) CHRONIQUE / Des citoyens du centre-ville travaillent à créer une «monnaie locale complémentaire» pour Québec, emboîtant ainsi le pas à plus de 2500 villes d’Europe, d’Asie et d’Amérique.
Cette monnaie pourrait commencer à circuler dans les commerces de Québec dans environ un an, croit le responsable du projet, Laurent Métais.
L’objectif est d’encourager l’achat local et écoresponsable, de resserrer les liens sociaux et de promouvoir une économie où les citoyens ont davantage leur mot à dire.
Le système fonctionne sur une base volontaire et en complémentarité avec la monnaie officielle. 

Habituellement, les monnaies locales s’achètent au pair auprès des organismes ou des banques chargés de les gérer. L’argent obtenu sert à soutenir des projets ou des organismes locaux.
Les commerçants, les professionnels ou les institutions qui acceptent d’être payés en monnaie locale la dépensent à leur tour auprès de producteurs ou de fournisseurs locaux. La roue se met ainsi à tourner. 
La monnaie locale n’ayant de valeur que sur un territoire ciblé, l’argent circule dans la communauté, plutôt que de partir en profits de banques ou de grandes chaînes.
Encore une semaine pour voter pour le nom! Déjà 400 répondants, partagez l’information!
Suite à la soirée nous sommes sortis avec 5 noms: 
Le BEC (Billet d’échange collectif)
L’unité
Le BLÉ (Bon local d’échange)
Le Saint-Laurent
La Piastre



Votez pour le nom!
Entrevue à CBC jeudi 27 octobre
Nous étions en entrevue à CBC ce jeudi 27 octobre à 16h50 à l’émission Breakaway. Luc et Pierre-Alexandre nous ont fièrement représentés pour cette première entrevue en anglais. Un bon moyen de partager l’information à nos amis parlant la langue de Shakespeare. Une première approche et une explication de la raison pourquoi nous faisons ce projet. Un 10 minutes à écouter sur notre site.
Entrevue à CKRL lundi 31 octobre
Ce lundi 31 octobre 2016, MLC-Québec s’est fait interviewé par l’émission On refait la une animé par Dominique Lelièvre. Laurent a eu l’occasion de parler pendant un quart d’heure de l’organisme de monnaie locale ainsi que sur ce qu’est une monnaie locale.Écoutez l’entrevue sur notre site ici.
Entrevue à FM93 lundi 31 octobre
Une entrevue dans la foulée de celle de CKRL sur une radio privé de plus grande envergure et dont nous n’étions pas certains d’être à l’aise de la faire. C’était le midi à l’émission de Duhaime-Drainville le midi. Au final nous sommes contents de ce qui en ressort, cela nous permet aussi de voir ce que nous devons accentué comme point lors de notre communication avec une population qui ne connait pas le projet ou même qui pourrait ne pas la vouloir par méconnaissance. Au final, c’est 10 mn d’interview de Laurent et 20 mn où animateurs feront leurs commentaires tout en laissant aux auditeurs la parole.Écouter l’entrevue directement sur leur site ici.
Soirées d’information sur la monnaie locale et de l’avancement de notre projet à Québec
Envie de participer et d’en savoir plus? Venez à nos soirées d’information, le 3e jeudi du mois. Confirmer le lieu sur notre site, il est toutefois pour l’instant prévu à l’Accorderie, 151A Saint-François Est,  à 19h: Jeudi 17 novembre.
Suivez nous sur notre page Facebook etnotre site et partagez nos informations.
Vous êtes un organisme et souhaitez nous inviter à venir faire une présentation? Contactez nous, C’est une des mission de notre nouvel organisme!



La popularité de la monnaie locale - Comment faire suer l'élite bancaire
La popularité de la monnaie locale – Comment faire suer l’élite bancaire
MLQuébec.org , un mouvement citoyen travaillant pour l’instauration d’une monnaie locale complémentaire dans la ville de Québec. 






Vous pouvez changez vos préférences or Vous désinscrire de cette liste
Partagez
Tweet
Transférez
+1
Traduction »