BNS, luttons contre ses abus !



«L’Agefi», “journal d’opinion par excellence, résolument indépendant et libéral depuis sa création” donne beaucoup di’importance à notre action pour une BNS sans investissements fossiles.

Même la presse internationale en parle: Financial Times und Bloomberg!

Chers amis et sympathisants de l’Alliance climatique 

Hier matin nous avons remis notre lettre ouverte à la Banque nationale suisse à son siège de Zurich. Au total, 135 personnalités et plus de 2700 citoyens ont signé cette lettre. Et les signatures continuent d’arriver. Nous demandons à la BNS de présenter un plan pour sortir de l’industrie fossile car les émissions dues à son portefeuille d’actions en dollars sont équivalentes aux émissions totales de la Suisse.

Susana Jourdan, Artisans de la Transition, co-auteur de l’étude; Balthasar Glättli, conseiller national Les Verts et co-auteur de l’interpellation pour une BNS “sans fossiles” de Adèle Thorens, Gérard Scheller, Collectif AAA+, Christian Lüthi, Alliance climatique, Irmi Seidl, Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage, auteur du livre “Postwachstumsgesellschaft“, Rosmarie Wydler-Wälti, co-présidente des Aînées pour la protection du climat, Katya Nikitenko, directrice de la campagne de Greenpeace sur Credit Suisse et la North Dakota Pipeline, Daniel Hitzig, Alliance Sud.
«L’Agefi», “journal d’opinion par excellence, résolument indépendant et libéral depuis sa création” donne beaucoup di’importance à notre action pour une BNS sans investissements fossiles.

Même la presse internationale en parle: Financial Times und Bloomberg!

Notre rencontre de ce matin l’a montré: la BNS ne veut rien savoir de nos revendications pour la protection du climat. Pourtant, dans ses directives de placement, la banque dit exclure les entreprises qui “causent de manière systématique de graves dommages à l’environnement” . Le fait que l’extraction et l’exploitation de nouvelles sources de charbon, de gaz et de pétrole soient la cause de graves dommages à l’environnement est, aux yeux de la banque “une interprétation que nous ne partageons pas”. Une déclaration que nous ne pouvons pas laisser passer. Nous ne lâcherons pas!
Article de “L’Agefi”
Et nous ne sommes pas seuls. La politique climatique catastrophique de la BNS motive l’intervention du groupe d’actionnaires «Assemblée des Actionnaires Actifs Positifs» zu. A l’occasion de l’Assemblée générale de la BNS le 28 avril prochain, ce groupe d’actionnaires demandera que les placements dans l’industrie fossiles soient bannis du portefeuille de la banque.
Vendredi 28 avril à 10 heures nous organisons une action de rue à la place fédérale de Berne à l’occasion de l’Assemblée générale de la BNS qui a lieu dans le casino tout proche. Au pied de la BNS et du Palais fédéral, nous demanderons que la Banque nationale cesse de placer notre argent dans l’industrie fossile. Serez-vous des nôtres? Nous serions ravis de compter sur vous.
Je participe.
Merci pour votre soutien!
P.S. Nous avons joint les 4000 signatures collectées sur mon-argent-zero-fossile.ch à partir de 2015 à la remise de ce matin. Cette campagne à préparé la voie à la lettre ouverte pour la protection du climat.

Alliance climatique suisse/Klima-Allianz Schweiz
c/o Alliance Sud
Monbijoustrasse 31
3011 Bern
christian.luethi@klima-allianz.ch

Scandales à la banque nationale suisse

Un missile de croisière Tomahawk Block IV pendant un test de vol pour l’U.S. Navy NAWS China Lake, Californie (10 novembre 2002)

Libérez la France ! Vive Asselineau

Il déchire symboliquement le Gopé européen

Il cite l’exemple suisse !
Magnifique et ça restera dans les annales, c’est d’une évidence 🙂 
REPLAY : https://www.youtube.com/watch?v=ovMwj73Wd6U

Recherches associées à asselineau siebenthal

Eucharistie pour la France

– Semeurs d’Espérance –

Grande veillée Eucharistique pour la France avec le père Nicolas Buttet

Vendredi 21 avril / 20h15

Basilique ND des Victoires (Paris 2e).

La Paix mondiale et la Suisse !

François de Siebenthal: 600 ans de saint Nicolas de Flüe, patron de la …

desiebenthal.blogspot.ch/2016/07/600-ans-de-saint-nicolas-de-flue-patron.html?m=1

19 juil. 2016 – 600ème anniversaire de Nicolas-de-Flüe & la paix mondiale. 16.3087 INTERPELLATION. Pas de 600ème anniversaire de la naissance de …

François de Siebenthal: Pour la paix mondiale

desiebenthal.blogspot.com/2012/05/pour-la-paix-mondiale.html

17 mai 2012 – 29 nov. 2010 – Paix mondiale. Rencontre “St-Nicolas et Dorothée de Flüe” … Posted by François de Siebenthal at 08:37:00 .

Accueil – Famille de Siebenthal

www.de-siebenthal.com/SITE02.HTM

family siebenthal services and demography. … La vie de Jean de Siebenthal … aux jeunes paroissiens par le champion mondial dejiu-jitsu Armand Cherpillod. ….. de tous les fidèles trépassés reposent en paix, par la miséricorde de Dieu.

St Nicolas et la paix mondiale St Nicolas est le saint patron de la paix …

https://plus.google.com/117421548238726599207/posts/SLNTcWKrkNi

François de Siebenthal

2 janv. 2017 – St Nicolas est le saint patron de la paix mondiale et de la Suisse. Nicolas de Flue et la Trinité (25.3.01) D’après le livre Saint Nicolas de Flue de Charles Journet …

edi00-01 – Famille de Siebenthal

www.de-siebenthal.com/edi00-01.htm

ainsi décerné le Prix Nobel de la Paix à l’organisation «Médecins. sans frontières» ….. De plus: “La plaie mondiale de la drogue a pu se développer. librement …

Famille de Siebenthal

www.de-siebenthal.com/site03.htm


L’ART RUPESTRE DE TANUM – UN PATRIMOINE MONDIAL L’art rupestre du …. faire la Paix en 1449, déposa la tiare à Lausanne et, conservant le titre de …

Claude de SIEBENTHAL – Centre pour l’action non-violente

www.non-violence.ch/catalogue/index.php?lvl=author_see&id=4791

1er janvier 2017 – Journée mondiale de la paix – «La non-violence : style d’une politique … Le Centre Martin Luther King à Lausanne / Claude de SIEBENTHAL …

St Nicolas et la paix mondiale

https://plus.google.com/117421548238726599207/posts/F9C179kYT5T

François de Siebenthal

2 janv. 2017 – St Nicolas et la paix mondiale

Invitation pour la paix mondiale le 6.12 à la Cathédrale de Lausanne …

https://plus.google.com/117421548238726599207/posts/3rbQViiPuFd

François de Siebenthal

10 nov. 2014 – Pour la paix mondiale. Samedi 6 décembre 2014 à 18h, la cathédrale de Lausanne sera mise à disposition des catholiques du canton de Vaud pour que ceux-ci …

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

Suivant

La banque nationale suisse pollue trop


Communiqué de presse de l’Alliance climatique Suisse et des Artisans de la Transition:

Plus de 130 personnalités exigent que la Banque nationale élimine l’énergie fossile de ses placements financiers
Berne, 19 avril 2017. La politique d’investissement de la Banque nationale suisse (BNS) viole l’accord de Paris sur le climat. À l’occasion de son Assemblée générale, qui aura lieu le 28 avril, 135 personnalités interpellent la BNS. Dans une lettre ouverte pour la protection du climat, elles demandent à l’institution financière de présenter une stratégie de sortie des énergies fossiles. Les investissements de la BNS dans le charbon, le pétrole et le gaz génèrent des émissions annuelles de CO2 comparables aux émissions totales de la Suisse.
Remise de la lettre ouverte à la BNS par l’Alliance climatique suisse
Date et heure : jeudi 20 avril 2017, 11h
Lieu : Banque nationale suisse, Börsenstrasse 15, Zurich
Invitation à la prochaine action de rue de l’Alliance climatique à l’Assemblée générale de la BNS
Date et heure : vendredi 28 avril 2017, 10h
Lieu : Bärenplatz/Bundesplatz et Casino, Berne

Invitation à la prochaine action interne à l’Assemblée générale de la BNS
Date et heure : vendredi 28 avril 2017, 10h

Lieu : Casino, Berne
http://aaapositifs.ch/

Plus de 135 personnalités issues de la recherche en sciences naturelles et de l’environnement, économie et finance, droit et éthique en durabilité, de milieux religieux, d’associations caritatives, d’organisations environnementales et de la politique demandent à la BNS de renoncer à ses investissements dans des entreprises qui exploitent le charbon, le pétrole et le gaz naturel. Elles sont soutenues par plus de 2700 participants d’une pétition en ligne.
Cette mesure est d’autant plus urgente que la Suisse subit un réchauffement climatique près de deux fois plus important que la moyenne mondiale, avec des impacts graves pour son économie et pour la sécurité et le bien-être de sa population.
Une récente étude des Artisans de la transition révèle que la BNS place 10,8 % de ses actions en dollars dans l’industrie fossile. Les émissions de CO2 de ces placements correspondent aux émissions annuelles de l’ensemble de la Suisse. Les signataires de la lettre demandent à la BNS de publier les émissions de CO2 de l’ensemble de ses investissements à l’échelle mondiale et de décider d’une stratégie de sortie des énergies fossiles. La BNS devrait exclure à l’avenir d’investir dans les entre­prises qui détiennent les plus grandes réserves de charbon, de pétrole et de gaz naturel ainsi que celles actives dans l’extraction de gaz de schiste et/ou qui sont très impliquées dans le charbon.
La politique d’investissement nuisible au climat de la BNS a déjà incité le groupe d’actionnaires «Assemblée des actionnaires Actifs Positifs» à réagir. Lors de l’Assemblée générale de la BNS du 28 avril, ils exigeront d’exclure les producteurs de combustibles fossiles du portefeuille de place­ments de la banque.
La BNS continue d’investir dans l’exploration, le développement et la production de nouveaux gise­ments de combustibles fossiles. Sa politique d’investissement actuelle est contraire à l’objectif du Conseil fédéral de réorienter les flux financiers afin de contenir le réchauffement climatique sous le seuil de 2° C. Ainsi, la BNS viole l’accord de Paris.
Questions supplémentaires
Susana Jourdan, codirectrice Artisans de la transition : 026 321 37 11
Quelques signataires

Prof. Dr. Christophe Ballif, Directeur du Laboratoire de Photovoltaique, EPFL Lausanne

Prof. Dr. Dominique Bourg, Géographie et durabilité, Université Lausanne

Dr. Isabelle Chevalley, Conseillère nationale vert’libérale VD, Membre Commission de la science, de l’éducation et de la culture SCEC-N, Présidente Suisse-Éole

Robert Cramer, Conseiller aux états Les Verts GE, membre de la commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie (CEATE -E), ancien conseiller d’état en charge de l’environnement à Genève

Benoît Frund, Direction Durabilité et campus, Vice-recteur de l’Université de Lausanne

Prof. em. Dr. Heinz Gutscher, Chair ProClim, SCNAT (Académie suisse des sciences naturelles), Université Zurich

Prof. Dr. Janet Hering, Directrice de l’Institut de Recherche de l’Eau du Domaine des EPF (EAWAG)

Prof. Dr. Fortunat Joos, Physique du climat et de l’environnement, Président du Oeschger Centre for Climate Change Research, Université de Berne

Prof. Dr. Nouria Hernandez, Centre intégratif de génomique, Faculté de biologie et médecine (FBM), Université de Lausanne

Prof. h.c. André Hurst, Ancien recteur, Université Genève, Unité de grec ancien

Rudolf Meyer, Président honoraire Actares, Actionnariat responsable

Monseigneur Charles Morerod, Evêque de Lausanne, Genève, Fribourg. Président de la Conférence des Evèques Suisses, Ambassadeur de l’encyclique Laudato Si’ du Saint-Père François sur la sauvegarde de la maison commune

Prof. em. h.c. Jacques Neirynck, Sciences et techniques de l’ingénieur, EPFL Lausanne, Ancien conseiller national et député au Grand conseil vaudois, PDC

Dr. Philippe Roch, Ancien directeur de l’Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage (OFEV)

Eric Sottas, Vice-président Conseil de fondation Fastenopfer/Action de Carême; ancien directeur et fondateur de l’OMCT (Organisation Mondiale Contre la Torture)

Prof. Dr. Philippe Thalmann, Economie de l’environnement, EPFL Lausanne

Adèle Thorens, Conseillère nationale Les Verts VD, membre de la Commission Environnement, énergie et aménagement du territoire (CEATE-N)

Prof. em. Dr. Heinz Wanner, Oeschger Centre for Climate Change Research, Université de Berne

Prof. h.c. Dr. Walter Wildi, Géologie, Université de Genève, Expert pour la gestion et le stockage définitif des déchets

Informations complémentaires
Contexte
Investissements de la BNS dans l’industrie fossile aux Etats-Unis: une catastrophe financière et climatique
Pour les Artisans de la transition, South Pole Group a passé en revue les 2535 titres que la BNS possède aux Etats-Unis, évalué les émissions de CO2 dont ils sont responsables et l’évolution de leur valeur du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2015, date du dernier exercice pour lequel les émissions de CO2 des entreprises sont connues. Les résultats sont éloquents : avec moins de 10 % de sa fortune placés à la Bourse des Etats-Unis, soit 61,5 milliards de dollars/francs, la BNS émet autant de CO2 que la Suisse entière et contribue à placer le monde sur une trajectoire de +4°C à +6°C de hausse de la température. Ses placements ont généré 4 milliards de dollars/francs de pertes en trois ans.
L’Alliance climatique suisse
L’Alliance climatique suisse rassemble 73 organisations de protection de l’environnement, de solidarité internationale, de la politique et des Églises, dont Alliance Sud, WWF, Greenpeace, Pro Natura, Actares, Grands-parents pour le climat, Aînées pour le climat et Artisans de la transition. Ils s’engagent ensemble pour une politique climatique juste.
cid:image003.jpg@01CEFCDA.88C00A00
Arbeitsgemeinschaft
Swissaid · Fastenopfer · Brot für alle · Helvetas · Caritas · Heks
Monbijoustr. 31, Postfach, 3001 Bern
Tel. 031 390 93 30, Fax 031 390 93 31

www.alliancesud.ch
www.facebook.com/alliancesud 
Twitter@AllianceSud



— 

Christian Lüthi
Geschäftsleiter / Directeur

Klimaallianz Schweiz / Alliance climatique Suisse
c/o Alliance Sud
Monbijoustrasse 31
3001 Bern 
christian.luethi@klima-allianz.ch

Propositions du collectif AAA+ pour l’AG de la BNS 2017

Comme en 2016, le collectif AAA+ a déposé dans les délais une série de propositions d’actionnaires, signées par au moins 20 actionnaires en vue de les mettre au vote lors de l’AG 2017.
Voici la liste résumée avec les liens vers les versions complètes :
Proposition d’actionnaires en vue de l’ouverture d’une procédure de révision de l’article 46 alinéa 2 lettre c de la loi sur la Banque nationale portant sur les tâches de la Direction Générale pour une gestion en interne des actifs. (3A2017-01)
Proposition d’actionnaires en vue de l’ouverture d’une procédure de révision de l’article 46 alinéa 2 de la loi sur la Banque nationale portant sur les tâches de la Direction Générale pour une gestion éthique des actifs.
(3A2017-02)
Proposition d’actionnaires en vue de l’ouverture d’une procédure de révision de l’article 31 alinéa 1 de la loi sur la Banque nationale portant sur la répartition du bénéfice.
(3A2017-03)
Proposition d’actionnaires en vue d’ajouter 3 candidats à l’élection de membres du Conseil de Banque.
(3A2017-04)
Proposition d’actionnaires en vue de l’ouverture d’une procédure de révision de l’article 47 alinéa 2 de la loi sur la Banque nationale portant sur l’indépendance de l’organe de révision. (3A2017-05)


MIS EN AVANTCatégoriesBNSpropositionAG2017Mots-clés,Laisser un commentaire

BNS « manipulateur de monnaies » & USA


1) Le gendarme de Washington recommande d’ appuyer davantage sur la politique budgétaire (lire : accroître la dépense publique en Suisse) et 
2) l’instrument des taux d’intérêt (comprendre : les rendre encore plus négatifs)….
3) Par une curieuse coïncidence, la BNS vient de modifier la base de calcul de son indice de cours de change du franc…

Les élections françaises ne laissent vraiment pas nos voisins indifférents, et c’est évidemment le cas pour nos amis suisses qui s’inquiètent de l’avenir de leur monnaie.


Cet article de La Tribune de Genève est très intéressant également en ce qui concerne l’attitude des Américains et la manière dont les menaces de l’Oncle Sam sont perçues outre-Atlantique.


Charles SANNAT


Un troisième larron est venu s’insinuer dans le dilemme monétaire de la Suisse. Que faire si d’aventure l’extrême droite ou l’extrême gauche accédait à la présidence de la République française ? Le franc se trouverait soumis à de très fortes pressions à la hausse, ce qui placerait une nouvelle fois notre institut d’émission devant un choix cornélien : ne rien faire ou si peu, au risque de compromettre encore davantage la compétitivité de quelques branches clés de l’économie. Ou intervenir massivement sur le marché des changes pour tenter d’atténuer le choc, mais se retrouver du même coup dans la situation fort désagréable de « manipulateur de sa monnaie » aux yeux du Trésor américain.
La perspective n’est plus aussi improbable depuis que le candidat de La France insoumise s’est hissé dans les sondages à des hauteurs égalant, sinon les dépassant, celles des deux autres proches poursuivants. La Banque nationale suisse ne peut ignorer pareille issue du scrutin présidentiel et a certainement dû se préparer à divers scénarios, dont celui d’une répétition des séquences de 2011 et 2015, à savoir respectivement l’introduction puis la levée du cours plancher du franc face à l’euro.
Mais la nouveauté est celle de la surveillance par les États-Unis des politiques monétaires de ceux de leurs partenaires commerciaux qui se seraient engagés dans des pratiques déloyales en matière de change. 
Dans son dernier rapport au Congrès sur le sujet, le Département du Trésor place pour la seconde fois la Suisse sur la short list des pays à surveiller attentivement à cet égard, aux côtés de la Chine, du Japon, de la Corée, de Taïwan et de l’Allemagne. Triste privilège, à peine atténué par la reconnaissance de la singularité de son cas (la Suisse ne cherche pas à défendre le surplus de sa balance courante mais à contenir la trop forte appréciation de sa monnaie), qui lui vaut une provisoire rémission de son péché, sans que pour autant elle n’en soit totalement absoute. Elle pourrait en effet, lui recommande avec une certaine insistance le gendarme de Washington, s’appuyer davantage sur la politique budgétaire (lire : accroître sa dépense publique) et l’instrument des taux d’intérêt (comprendre : les rendre encore plus négatifs).
Par une curieuse coïncidence, la BNS vient de modifier la base de calcul de son indice de cours de change du franc. La nouvelle méthode, qui reprend le système de pondération du FMI, introduit passablement de nouveautés, avec pour effet principal la diminution assez sensible du poids de l’euro au profit des monnaies d’autres pays et surtout de la Chine. Résultat des courses, l’indice nominal ne change guère, mais l’indice du cours de change réel apparaît sensiblement moins élevé qu’auparavant. Faut-il y voir une moindre attention désormais portée à l’évolution du cours du franc par rapport à l’euro (puisque moins surévalué que prétendu jusqu’ici), et donc une plus grande tolérance pour son niveau actuel, qui demeure quoi qu’on dise lourd à porter pour les exportateurs et les victimes du tourisme d’achat ? Ou une préparation des esprits à l’éventualité d’une issue calamiteuse de la présidentielle française ? Le fait est, en tout cas, que la nouvelle méthode est de nature à rendre statistiquement plus supportable le niveau, pourtant toujours élevé, du cours du franc. (TDG)

La Banque nationale, le franc et la France

PS:
Le rapport de gestion fait un effort cette année pour clarifier la gouvernance. C’est à partir de la page 131. Il semble qu’ils ont modifié le règlement d’organisation. (On a du les faire trembler l’année passée….)

Le rapport peut être téléchargé ici pour ceux qui n’ont pas la version papier:

La page 132 décrit ce que les actionnaires ont le droit de faire.

Il est précisé que dans le cadre de la BNS, les actionnaires ont moins de droits que dans une SA traditionnelle….
De plus ils se cachent toujours là derrière…
“Le droit des actionnaires sont définis dans la LBN; les disposition du code des obligations sur la société anonyme ne sont applicable qu’à titre subsidiaire.”

Mais bon tout dépend comment on interprète la LBN après…  et elle n’est pas hyper exhaustive.

Le flou règne…. 

La Banque nationale, le franc et la France

Un troisième larron est venu s’insinuer dans le dilemme monétaire de la Suisse. Que faire si d’aventure l’extrême droite ou l’extrême gauche accédait à la présidence de la République française? Le franc se trouverait soumis à de très fortes pressions à la hausse, ce qui placerait une nouvelle fois notre institut d’émission devant un choix cornélien: ne rien faire ou si peu, au risque de compromettre encore davantage la compétitivité de quelques branches clés de l’économie. Ou intervenir massivement sur le marché des changes pour tenter d’atténuer le choc, mais se retrouver du même coup dans la situation fort désagréable de «manipulateur de sa monnaie» aux yeux du Trésor américain.
La perspective n’est plus aussi improbable depuis que le candidat de La France insoumise s’est hissé dans les sondages à des hauteurs égalant, sinon les dépassant, celles des deux autres proches poursuivants. La Banque nationale suisse ne peut ignorer pareille issue du scrutin présidentiel et a certainement dû se préparer à divers scénarios, dont celui d’une répétition des séquences de 2011 et 2015, à savoir respectivement l’introduction puis la levée du cours plancher du franc face à l’euro.
Mais la nouveauté est celle de la surveillance par les Etats-Unis des politiques monétaires de ceux de leurs partenaires commerciaux qui se seraient engagés dans des pratiques déloyales en matière de change. Dans son dernier rapport au Congrès sur le sujet, le Département du Trésor place pour la seconde fois la Suisse sur la short list des pays à surveiller attentivement à cet égard, aux côtés de la Chine, du Japon, de la Corée, de Taïwan et de l’Allemagne. Triste privilège, à peine atténué par la reconnaissance de la singularité de son cas (la Suisse ne cherche pas à défendre le surplus de sa balance courante mais à contenir la trop forte appréciation de sa monnaie), qui lui vaut une provisoire rémission de son péché, sans que pour autant elle n’en soit totalement absoute. Elle pourrait en effet, lui recommande avec une certaine insistance le gendarme de Washington, s’appuyer davantage sur la politique budgétaire (lire: accroître sa dépense publique) et l’instrument des taux d’intérêt (comprendre: les rendre encore plus négatifs).
Par une curieuse coïncidence, la BNS vient de modifier la base de calcul de son indice de cours de change du franc. La nouvelle méthode, qui reprend le système de pondération du FMI, introduit passablement de nouveautés, avec pour effet principal la diminution assez sensible du poids de l’euro au profit des monnaies d’autres pays et surtout de la Chine. Résultat des courses, l’indice nominal ne change guère, mais l’indice du cours de change réel apparaît sensiblement moins élevé qu’auparavant. Faut-il y voir une moindre attention désormais portée à l’évolution du cours du franc par rapport à l’euro (puisque moins surévalué que prétendu jusqu’ici), et donc une plus grande tolérance pour son niveau actuel, qui demeure quoi qu’on dise lourd à porter pour les exportateurs et les victimes du tourisme d’achat? Ou une préparation des esprits à l’éventualité d’une issue calamiteuse de la présidentielle française? Le fait est, en tout cas, que la nouvelle méthode est de nature à rendre statistiquement plus supportable le niveau, pourtant toujours élevé, du cours du franc. (TDG)
Créé: 18.04.2017, 14h33

Macron & Cie


De la commission Attali à la déclaration de son patrimoine en passant par la fusion acquisition de Nestlé et la revente d’Alstom, Eric Brunet enquête sur le rapport qu’Emmanuel Macron entretient avec l’argent…


François de Siebenthal: Macron, l’homme des banques

desiebenthal.blogspot.com/2017/01/macron-lhomme-des-banques.html

27 janv. 2017 – Mais une inquiétude l’étreint lorsqu’il voit Emmanuel Macron lever les yeux au ciel, les bras en croix, et haranguer la foule dans une posture …

François de Siebenthal: M. François Asselineau président de la France !

desiebenthal.blogspot.com/2017/04/m-francois-asselineau-president-de-la.html

7 avr. 2017 – Macron n’est qu’une bulle de savon, qui gonfle, qui monte et qui explose. …. François deSiebenthal: Invitation: Monnaie Léman Lausanne ce .



http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/04/la-banque-nationale-suisse-protegee.html


Emmanuel Macron nous est souvent présenté dans les médias comme un homme brillant, un génie ou un philosophe, qui incarnera la rupture avec le quinquennat d’Hollande.
Mais lorsqu’on examine son parcours on se rend compte qu’il y a de forte chance qu’il incarne plutôt la continuité. C’est ce qu’on va voir dans cette vidéo.




Tipeee :
https://www.tipeee.com/troublefait
Facebook :
https://www.facebook.com/pages/Troubl…

Vidéos
Dans la tête d’Emmanuel Macron – Documentaire LCP :
https://www.youtube.com/watch?v=DKimf…
Envoyé Spécial Le roman d’une ambition :
https://www.youtube.com/watch?v=qUYBj…
Best of Macron (Les crises) :
https://www.youtube.com/watch?v=MX3sN…

Plus d’infos :

Pour Macron, le programme n’est ‘pas le coeur de la campagne’ :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/201…
Emmanuel Macron – La biographie d’Emmanuel Macron avec Gala.fr :
http://www.gala.fr/stars_et_gotha/emm…
Qui est vraiment Emmanuel Macron – Entreprendre.fr :
http://www.entreprendre.fr/qui-est-vr…
Emmanuel Macron l’homme du Président :
http://visionsmag.com/emmanuel-macron…
Macron, symbole de l’escroquerie d’un monde politique en perdition – UPR :
https://www.upr.fr/actualite/france/m…
Emmanuel Macron — Wikipédia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanue…
Emmanuel Macron, un intellectuel en politique :
http://www.lemonde.fr/politique/artic…
Michel Onfray Macron, « je ne sais pas s’il est autant philosophe qu’on a bien voulu le dire » :
http://rmc.bfmtv.com/emission/michel-…
Comment Macron m’a séduit puis trahi StreetPress :
www.streetpress.com/sujet/1486723160-macron-le-monde
Commission pour la libération de la croissance française — Wikipédia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Commiss…
Aux origines du phénomène Macron, Les Echos Week-end :
https://www.lesechos.fr/week-end/busi…
Emmanuel Macron, un ami de la finance :
http://www.francetvinfo.fr/politique/…
Décret n°2007-1272 du 27 août 2007 instituant une commission pour la libération de la croissance française. Legifrance :
https://www.legifrance.gouv.fr/affich…
Earlier Classes French-American Foundation :
https://frenchamerican.org/youngleade…
Les Gracques (politique) — Wikipédia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Gra…)
Les deux ans du pacte de responsabilité un succès encore discutable :
http://www.latribune.fr/economie/fran…
Vente d’Alstom le dessous des cartes :
http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2…
Aéroport de Toulouse Macron rattrapé par son mensonge :
http://democratie-reelle-nimes.over-b…


https://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_pour_la_lib%C3%A9ration_de_la_croissance_fran%C3%A7aise

Membres[modifier | modifier le code]

Outre son président, la commission comprend 42 membres, dont sept personnalités étrangères. Les membres ont été choisis par Jacques Attali30.
Sont nommés en août 2007 (par ordre alphabétique)31:
À cette occasion, Josseline de Clausade, conseiller d’Etat, est nommée rapporteur général de la commission. Emmanuel Macron, inspecteur des finances, est nommé rapporteur général adjoint.
Sont également nommés en mars 2010 (par ordre alphabétique)32 :
  • Patrick Combes, président de Viel et Tradition ;
  • Josseline de Clausade, directeur de la conformité du groupe Areva ;
  • Mathilde Lemoine, directrice des études économiques et de la stratégie marché d’HSBC France, membre du Conseil d’analyse économique et professeur à Sciences Po Paris.
  • Emmanuel Macron, gérant au sein de Rothschild & Cie ;
  • Alain Quinet, directeur des finances, de la stratégie et du développement durable de la Caisse des dépôts et consignations, est nommé rapporteur général de la commission, en remplacement de Mme Josseline de CLAUSADE ;
  • Luc-François Salvador, président-directeur général de la SSII Sogeti, ex-directeur de Cap Gemini, membre du Conseil d’administration de PlanetFinance.

France: fraudes électorales “en marche” ?

Fraudes démocratiques: empreintes des tricheurs sur le papier  mais pas d’empreintes électroniques !



Pour des empreintes laissées sur du papier, on utilise un colorant rouge qui se lie naturellement aux molécules de gras.
Il faut geler toutes les preuves et traces 






http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/04/fraudes-electorales-francaises.html


Près d’un million d’électeurs voteront encore sur des machines de votes électroniques américaines fabriquées pas M. Soros ?

En France, impossible d’obtenir les lieux et les détails, soi-disant secret d’Etat !


Avec les tentatives que nous savons pour les truquer (par la CIA, NSA, partis socialiste et l’UMP, mais aussi par la Russie, que de raisons de les interdire comme aux Pays-Bas notamment.


L’UMP croit encore pouvoir les tenir à son profit.. notamment dans les Hauts-de-Seine… et les réfugiés viennent de recevoir par Décret la nationalité française sans qu’ils aient à attendre le délais légal de 5 ans.. 

Sans oublier qu’au moins 500’000 électeurs ( sic, 1/2 million !) viennent de recevoir 2 cartes électorales.

Ouvrez l’oeil, et le bon !

PS:

Emmanuel Macron a publié jeudi son programme, dans lequel une section est consacrée à « Vie politique et vie publique ». On y lit notamment :
« Plus d’efficacité, c’est aussi plus de numérique : nous avons besoin de numériser notre démocratie, en instituant un vote électronique qui élargira la participation, réduira les coûts des élections et modernisera l’image de la politique. »

Et un peu plus bas une date butoir est même annoncée : « Généraliser le vote électronique d’ici 2022. »

Étendre le vote électronique, cette lubie du gouvernement Raffarin et de son ministre de l’Intérieur Sarkozy en 2003-2004 ? Il a été critiqué par quasiment tous les autres candidats à l’élection présidentielle de 2007 et figé depuis aux seules villes où il était déjà en place (s’imposant à 1,5 million d’électeurs en 2007, 1,1 million en 2012, certaines communes étant revenues au vote papier).
“Opaque et invérifiable”

Pour « moderniser l’image de la politique » (plutôt que sa pratique?), quelle fausse bonne idée que de recourir au vote électronique, « opaque et invérifiable » pour l’électeur, comme le soulignait dans un rapport de 2006 [PDF] l’informaticienne Chantal Enguehard ? Le Conseil constitutionnel, bien qu’accommodant sur le sujet, reconnaissait en juin 2007 :
« L’intrusion des machines à voter (…) rend opaque ce qui était visible. Elle met fin à une ‘communion citoyenne’. Elle prive le corps électoral de la surveillance collective des opérations dans lesquelles s’incarne le suffrage universel. »

Il existe une abondante littérature juridique, politique ou technique sur le vote électronique, et Emmanuel Macron devrait regarder ce qui se passe à l’étranger avant de s’engager dans une voie tentée et abandonnée par d’autres.

Irlande : 50 millions d’euros à la poubelle

En Europe, et au-delà, plusieurs pays ont expérimenté le vote électronique n’ont pas été plus loin que des essais, d’autres l’ont tenté en grand et sont souvent revenus sur leur décision :

Les Pays-Bas ont renoncé en 2008 au vote électronique (un des principaux fabricants d’ordinateurs de vote, Nedap, est par ailleurs néerlandais), suspendu l’année précédente.

– La Cour constitutionnelle allemande a jugé en 2009 le vote électronique contraire à la Constitution parce qu’il ne permet pas aux électeurs de contrôler le déroulement ni de vérifier le résultat.

L’Irlande a abandonné en 2012 le vote électronique, se débarrassant de machines à voter qui lui ont coûté plus de 50 millions d’euros. La commission sur le vote électronique de l’université de Dublin avait estimé insuffisante la sécurité des ordinateurs de vote, avec le risque d’un contournement pour modifier le décompte des votes.

– Au Canada, des loupés locaux à répétition (comme 45 000 voix comptées deux fois à Montréal) ont amené les services des élections à écarter en 2014 une généralisation à l’échelle fédérale.
Un rapport sceptique du Sénat

Un rapport sénatorial de 2014, par Alain Anziani (PS) et Antoine Lefèvre (UMP), affichait une grande prudence sur la question. Il note avoir « interrogé les représentations diplomatiques à Paris d’une dizaine d’États d’Europe occidentale. Leurs réponses confirment une déception générale mais aussi l’incapacité à concilier parfaitement la technique du vote électronique avec les principes fondamentaux de la démocratie élective : la sincérité du scrutin et le secret du suffrage. »

Le rapport relève aussi sur l’aspect budgétaire :
« Les promoteurs du vote électronique le présentent comme une source d’économie pour les communes. D’autres personnes relèvent en revanche le coût élevé des machines (de 4 000 à 6 000 euros) et les frais complémentaires d’assistance technique, de formation, d’entretien et de mise à niveau.
Les charges qui en découlent pour les communes ont conduit plusieurs d’entre elles à renoncer aux machines pour ce motif. »

En Belgique, où le Parlement wallon a demandé en 2015 l’abandon du vote électronique, on notait que « le coût du vote électronique par électeur serait de 1,37 euro, selon un arrêté du gouvernement wallon, contre 0,10 euro pour le vote papier » (en 2005, il ne coûtait “que” 3 fois plus cher).

Participation accrue ? Loin d’être assuré

Enfin sur la participation, qui selon l’argumentaire d’Emmanuel Macron serait « élargie » par le recours au vote dématérialisé, le rapport sénatorial concluait en 2014 que c’est incertain.
« Selon les communes, la participation s’établit au-delà ou en-deçà de la moyenne sur l’ensemble des communes, quel que soit le mode de votation – papier ou électronique. (…) À l’étranger, l’ambassade du Royaume-Uni a indiqué à vos rapporteurs que, dans ce pays, le vote électronique n’avait pas fait progresser le taux de participation alors que celui-ci s’exerce pour l’essentiel à distance, par internet. Elle ajoutait : “La plupart des électeurs s’étant inscrits pour le vote électronique se seraient exprimés de façon habituelle faute de cette possibilité.”
On peut d’ailleurs s’interroger sur le résultat escompté : qu’il vote à l’urne ou par une machine, l’électeur doit se déplacer jusqu’à son bureau de vote. L’attrait de la technologie serait-il tel qu’il modifierait son comportement ? Il est permis d’en douter. »

Pour mieux faire participer les électeurs, la soif de « modernité » veut-elle ici dire que le candidat penche pour le vote à distance, de chez soi via Internet ? En 2006, à propos du vote des Français de l’étranger, deux rapports d’informaticien ont conclu l’un et l’autre à l’absence de sécurité suffisante de ce mode de vote. En 2003 déjà, l’expert en sécurité informatique Bruce Schneier expliquait que le vote par Internet n’était pas sûr ni près de l’être.


Aller plus loin


http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/04/fraudes-electorales-francaises.html


Le vote en ligne bugue encore une fois pour les Français de l’étranger


UMP : pourquoi l’élection de Sarkozy est un cyber-fiasco


Et si les hackers russes faisaient gagner Donald Trump ?


Campagne numérique de Macron : il fallait “tuer la rumeur”

 Thierry NoisettePublié le 03 mars 2017 à 17h39

http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/sur-le-radar/20170303.OBS6074/generaliser-le-vote-electronique-la-mauvaise-idee-d-emmanuel-macron.html

JOIN US TOMORROW, Geneva, Prince Sadruddin Aga Khan.

JOIN US TOMORROW: 


Invitation – UN Library Geneva – Book Launch: Prince Sadruddin Aga Khan – Humanitarian and Visionary – 20 April 2017, 12:30 p.m.- 2 p.m..

The Library of the United Nations Office at Geneva organizes events that bring together members of the international community with the Geneva public to exchange information and ideas on subjects that are of key importance to the United Nations.
Join us for this book launch and enjoy stories about Prince Sadruddin Aga Khan’s outstanding personality told by his friends and colleagues.
Prince Sadruddin Aga Khan was United Nations High Commissioner for Refugees from 1966 to 1977.
This book, written by a former colleague and friend, Diana Miserez, honors his legacy in the service of the United Nations and beyond.
Diana hopes to inspire the young generation that the prince looked toward when he fought for the future of the planet.
UN Library Geneva Event:  Prince Sadruddin Aga Khan – Humanitarian and Visionary, book launch
Venue: Library Events Room (B-135), Palais des Nations, B Building, 1st Floor
Date: Thursday, April 20, 2017
Duration: 12.30 p.m. – 2 p.m.
Participation: Limited to authorized persons
For those without a UNOG badge, registration for this event is obligatory.
Interested participants are invited to register on-line before 20 April 2017.

​Copies of the book will be available at the event
Prince Sadruddin Aga Khan: Humanitarian and Visionary by Diana Miserez

Opening Remarks

Filippo Grandi
United Nations High Commissioner for Refugees

Speakers

  • Diana Miserez
    Author of “Prince Sadruddin Aga Khan. Humanitarian and Visionary”
  • Nicola Spafford Furey
    Vice President, Earth Focus Foundation
  • Dr. Philippe Roch
    Former director of the Swiss section of the World Wide Fund for Nature and former director of the Swiss Federal Office for the Environment of the Federal Department of Environment, Transport, Energy and Communications
  • Edward Girardet
    Editor, journalist, author and media consultant
Discover, Explore and Learn more via:

20/04  launch: “Prince Sadruddin  – Humanitarian and Visionary” by Diana Miserez. Sign up now http://unog.ch/librarytalks 

About the Authour – Diana Miserez

Diana Miserez author of Prince Sadruddin Aga Khan: Humanitarian and VisionaryDiana Miserez author of Prince Sadruddin Aga Khan: Humanitarian and Visionary

Diana Miserez was born in London, and grew up in Midlands. At Bristol University she met a number of Eastern European refugee students, and an interest in their experiences led her to work with what is now called the UN Refugee Agency (UNHCR).
Over the course of several periods at Geneva headquarters and field assignments in Africa and Asia, Diana came into fairly frequent contact with Prince Sadruddin Aga Khan, initially Deputy, then as United Nations High Commissioner for Refugees (1962-77).
Diana was among the many people with whom the late prince developed friendly relationships, which he maintained for the rest of his life. Eventually, she was strongly urged by several former colleagues to write this biography.
She is married to a Swiss and has an adult daughter.

Sarah and Jack loved meeting Diana, author of Prince Sadruddin Aga Khan. Available from the end of the month: http://ow.ly/HDvD30899w4 
Research, Insight & Perspective by A. Maherali

Images intégrées 1

Fraudes… Les Francs-maçons s’agitent.

Les Francs-maçons s’agitent. Transparence réclamée avant les votations.

Michèle HERZOG

Bourg-en-Lavaux, Suisse
18 AVR. 2017 — Bonjour,

En 2017 les francs-maçons ont organisé des conférence publiques à Lausanne et à Genève et c’est nouveau.

Un musée concernant la franc-maçonnerie va bientôt ouvrir à Berne.

Voilà l’article publié ce 18 avril :

Dans le canton de Vaud, les votations approchent et il est toujours impossible de savoir si les candidats au Grand Conseil et au Conseil d’Etat font partie de cette société secrète ou pas.

Ce manque de transparence est inacceptable.

Merci de diffuser cette pétition (ou éventuellement de la soutenir en faisant un don depuis la pétition au site change.org qui enverra alors la pétition automatiquement à un grand nombre de personnes).

Merci. Meilleures salutations.

Michèle Herzog
France:

http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/04/fraudes-electorales-francaises.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/03/valais-fraudes-et-francs-macons.html


Politique – Famille de Siebenthal

www.de-siebenthal.com/politique.htm

Tout est dédié à la gloire de cette secte secrète qui est la Francmaçonnerie : Dès … La famille Creux est en lutte avec la famille de Siebenthal depuis des …

page4_4 – Famille de Siebenthal

www.de-siebenthal.com/page4_04.htm

Il est symptomatique que les Francsmaçons s’intitulent “les fils de la Veuve”. S’il y a veuve, c’est que le mari, le Père est mort ; et chacun sait que le Père par …

edi03-11 – Famille de Siebenthal

de-siebenthal.com/edi03-11.htm

Je suis la cible d’une secte franc-maçonne raciste et eugéniste». Les francsmaçons? «Je ne les attaque pas tous, il y a des bons types. Mais ils sont victimes …

page97_Couvert_2 – Famille de Siebenthal

www.de-siebenthal.com/page97_couvert_2.htm

Annexe au texte sur la Francmaçonnerie. Enfin, pour terminer la présentation succincte des pages 28 à 33 ci-dessus, nous jugeons très utile de publier un …


http://desiebenthal.blogspot.ch/2010/03/franc-maconnerie-et-rotary-instruments.html


Traduction »