Quelques soutiens sur des milliers

55k. soit 55’000 vues, sic…

Samedi 29, pour les gares à Genève, Lausanne, Vevey, à hurler de rire, cette nouvelle fait du bruit, le matin, swisscom, bluewin et même msn international, les nouvelles de microsoft, www.lesobservateurs.ch sic, etc… merci et encore merci 😊 quelle efficacité, beaucoup de réactions, plusieurs centaines sur facebook, 55’000 vues sur une photo, sic… occupy geneva qui vient à Berne, etc…sic 



://micro-taxe.blogspot.com/2018/12/gilets-jaunes-ce-samedi-en-suisse.html

Même www.jeuxvideo.com 
http://www.jeuxvideo.com/forums/42-69-58498572-1-0-1-0-cocasse-tentative-des-gilets-jaunes-en-gare-de-lausanne.htm


Cocasse tentative des gilets jaunes en gare de Lausanne sur le forum Actualités – 30-12-2018 18:16:39 – jeuxvideo.com
RAS-LE-BOL. Une page Facebook réunissant une centaine de membres appelait à manifester hier dans les gares

impressionnant hahaha 🙂

Le constat commun de tous les Gilets jaunes : IL MANQUE D’ARGENT !
Mayer Amsheld Rothschild (fondateur de La Dynastie) disait en 1770 : “Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois.” 
=> Nous y sommes !
La création monétaire est enfin mise au coeur du mouvement des gilets jaunes, aux côtés du RIC, pour comprendre notre système économique et (re)prendre le pouvoir de nos vies ! 
  • Car … nous ne voulons plus être les ESCLAVES DES BANQUES.
  • Car … NOUS VOULONS POUVOIR CREER L’ARGENT pour nos infrastructures publiques, pour nos projets communs, écologiques et durables, pour que tout le monde ait un toit, pour que tout le monde puisse vivre dignement, sans abîmer, sans détruire, sans polluer, sans affamer, sans étouffer, sans piller, sans corrompre, sans asservir.
  • Or … les Etats ont l’interdiction de se faire financer par les Banques centrales à taux zéro … donc ils doivent demander des crédits aux banques commerciales, avec intérêts… et ils s’endettent !
  • Et … quand on rembourse les Dettes publiques créditées (donc créées) par les banques commerciales, on DETRUIT L’ARGENT, donc ça crée une récession, donc ça crée du CHÔMAGE et de la PAUVRETE. C’est essentiel de comprendre cela.
  • Et aussi car … payer les intérêts exigés par les banques en échange de l’argent qu’elles (les banques) ont créé (en tapant sur un simple clavier), intérêts qui n’ont pas été créés (eux !), ça OBLIGE tout le monde A S’ENDETTER exponentiellement … pour qu’il y ait toujours de l’argent en circulation => d’où ces DETTES PARTOUT, outil de chantage utilisé ensuite par nos dirigeants pour vendre nos bijoux de famille (privatisation de nos services publics rentables), augmenter nos taxes et baisser nos salaires !
POUR LES FRANCAIS : Le rond-point de Pringy est un point de ralliement pour les Gilets jaunes annéciens (malgré les délogeages réguliers), si vous avez d’autres points de rassemblement, tenez-nous au courant, notamment pour le 31 décembre.
POUR LES SUISSES : Rendez-vous dans la gare suisse la plus proche, dès 10h demain samedi 29 décembre, vêtu.e de ton gilet jaune.
Les revendications annoncées par quelques gilets jaunes pour la Suisse sont : 
  • Primes d’assurances maladies
  • Impôts personnes physiques trop chers
  • Loyers trop chers 
  • Vos revendications personnelles qui toucherons d’autres personnes
  • Bref, un pouvoir d’achat correct !
Idées pour un tract, revendications (en lien avec le fonctionnement politique, pour s’approcher d’une vraie démocratie directe en Suisse), liste non exhaustive, à compléter, amender au besoin :
  • Prise en compte du vote blanc (comme vote à part entière, permettant d’invalider les candidats proposés ou objets de vote)
  • Obligation de casier judiciaire + certificat de bonnes vies et moeurs vierges pour exercer un mandat politique ou administratif (révocation immédiate dès que ce n’est plus le cas)
  • Ajout/modification/abrogation de loi fédérale (actuellement on ne peut toucher qu’à la Constitution fédérale)
  • Révocabilité des responsables politiques 
  • Référendum en tout temps (actuellement seulement possible dans les 100 jours suivants l’adoption d’une loi ou d’un article de constitution)
  • Création d’un Conseil constitutionnel (qui vérifie que les lois respectent la Constitution, ce qui n’est pas forcément le cas actuellement)
  • Tirage au sort des Conseillers nationaux, des Députés cantonaux, du Conseil constitutionnel, de l’assemblée constituante
  • Interdiction pour le Conseil fédéral et pour les 2 chambres parlementaires d’influencer les votations
  • Plafonnement des campagnes de votation
  • Élection des juges et magistrats directement par le peuple (comme c’est normalement le cas d’après la loi)
  • Filmage et présentation publique en direct des audiences judiciaires                              

Avec nos amitiés et nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui s’annonce libératrice 

Président suisse & humilité !

Nos valeurs, les Suisses et les Suissesses les ont créées et se sont battus pour elles: 
la démocratie directe, 
le fédéralisme, 
le scepticisme à l’égard des puissants, 
mais aussi:
l’humilité, 
la compétence et la ponctualité. 
La Suisse peut en être fière, car ces valeurs sont la base de sa prospérité actuelle, estime le président de la Confédération.

Les sept ministres suisses, dont l’un est le président pour une année,
primus inter pares,
le premier parmi ses pairs, ses égaux, avec le chancelier de la confédération, tout à gauche de la photo.
Les symboles:
Au milieu,
la Croix + du Christ ressuscité, vainqueur de la mort.
Puis, de gauche à droite,
Le Matterhorn, en l’honneur de St Materne, alias Cervin ou Cervinia.
Le caquelon à fondue, signe de la fraternité des copains
Le cor des alpes, signe des messages qui passent les montagnes
Le palais fédéral, la paix par la croix du Christ qui le domine avec notre constitution qui commence en son nom.
Le pont, probablement, dit du diable, 
au Saint Gothard

le réveil, la ponctualité même matinale des suisses
Les skis croisés, les libertés montagnardes et l’accueil des touristes du monde entier
La vache avec des cornes, pour nous, les vaches du Siebenthal, alias Simmental…

Le haut de l’hallebarde ( des gardes suisses du Pape ? ) , 
puis le couteau du soldat suisse, 
increvable et qui équipe même des astronautes…
et un modeste clocher, qui nous donne la Paix grâce à ses cloches,

et enfin, 

les deux grands projecteurs des deux côtés 
et, au milieu, dans les mains du président,
 la modernité du téléphone qui prend le public en photo et peut la diffuser dans le monde entier.

Chères concitoyennes, chers concitoyens,
J’aimerais tout d’abord vous présenter mes meilleurs vœux de bonheur et de santé pour la nouvelle année. J’espère que vos souhaits les plus chers se réaliseront en 2019.
Pour la plupart d’entre nous, le quotidien devient toujours plus stressant. Le monde semble tourner de plus en plus vite. En ces temps mouvementés, nous risquons de perdre pied. Le passage à la nouvelle année nous permet de nous arrêter un instant, de marquer une pause. Nous nous souvenons de l’année qui est derrière nous. Et nous osons même jeter un regard vers l’avenir. Prenez le temps pour ce moment de réflexion.
Prenons aussi ce temps pour la Suisse. D’ où venons-nous? Où irons-nous en 2019?
Cette vache en bois se trouve dans mon bureau depuis des années. Vous la connaissez depuis des générations comme un jouet ou un souvenir typique. Pour moi, elle est un symbole de nos traditions et de nos origines. De nos racines et de nos valeurs communes. Ces valeurs, nous les cultivons ensemble, nous les avons créées et nous nous sommes battus pour elles: la démocratie directe, le fédéralisme, le scepticisme à l’égard des puissants, mais aussi l’humilité, la compétence, la ponctualité. Si nous allons si bien aujourd’hui, c’est grâce à ces valeurs. C’est pourquoi nous pouvons être fiers de nos valeurs.
Voici un deuxième symbole: ce smartphone représente la rapide transformation de notre société. Une transformation que nous sommes tous en train de vivre. Il représente le progrès technologique. Le monde professionnel qui change. Notre quotidien qui évolue. Les nouvelles possibilités et les chances exceptionnelles à saisir. Que ce soit dans la vie privée, dans l’économie ou la recherche.  
Le smartphone symbolise aussi un autre aspect de la transformation actuelle. Oui, les nouvelles technologies facilitent les échanges. Mais en même temps, elles nous isolent et empêchent toujours plus souvent les contacts personnels. Peut-être vivons-nous presque davantage dans le monde virtuel que dans le monde réel. Et si tout change aussi vite, nous ne savons parfois plus à quoi on peut encore se fier. Les changements si rapides créent aussi beaucoup d’incertitudes.
On peut dire : À chaque fois que nous avançons, nous avons besoin d’une boussole, sinon nous nous perdons. C’est pour cela que nous avons besoin d’un lien entre origine et avenir. Entre tradition et innovation. Entre ce qui a fait ses preuves et ce qui est nouveau.
Cela vaut pour chacune et chacun d’entre nous. Et cela vaut pour nous tous en tant que pays. Si nous savons d’où nous venons, nous comprenons mieux où nous sommes. Et nous pouvons décider ensemble où nous voulons aller. Nos valeurs éprouvées sont les fondements solides d’une Suisse moderne. D’ une Suisse moderne et compétente, qui est à la pointe du progrès dans de nombreux domaines. C’est pourquoi je suis convaincu que, tant que nous respectons nos valeurs, nous pouvons regarder vers l’avenir avec assurance.
Cette assurance, je nous la souhaite à tous. Pour 2019 et au-delà!

HTTP://WWW.VERSDEMAIN.ORG/GENERAL/DIVIDENDE_SEPT_2018.PDF

Président suisse & humilité !

Nos valeurs, les Suisses et les Suissesses les ont créées et se sont battus pour elles: 
la démocratie directe, 
le fédéralisme, 
le scepticisme à l’égard des puissants, 
mais aussi:
l’humilité, 
la compétence et la ponctualité. 
La Suisse peut en être fière, car ces valeurs sont la base de sa prospérité actuelle, estime le président de la Confédération.

Les sept ministres suisses, dont l’un est le président pour une année,
primus inter pares,
le premier parmi ses pairs, ses égaux, avec le chancelier de la confédération, tout à gauche de la photo.
Les symboles:
Au milieu,
la Croix + du Christ ressuscité, vainqueur de la mort.
Puis, de gauche à droite,
Le Matterhorn, en l’honneur de St Materne, alias Cervin ou Cervinia.
Le caquelon à fondue, signe de la fraternité des copains
Le cor des alpes, signe des messages qui passent les montagnes
Le palais fédéral, la paix par la croix du Christ qui le domine avec notre constitution qui commence en son nom.
Le pont, probablement, dit du diable, 
au Saint Gothard

le réveil, la ponctualité même matinale des suisses
Les skis croisés, les libertés montagnardes et l’accueil des touristes du monde entier
La vache avec des cornes, pour nous, les vaches du Siebenthal, alias Simmental…

Le haut de l’hallebarde ( des gardes suisses du Pape ? ) , 
puis le couteau du soldat suisse, 
increvable et qui équipe même des astronautes…
et un modeste clocher, qui nous donne la Paix grâce à ses cloches,

et enfin, 

les deux grands projecteurs des deux côtés 
et, au milieu, dans les mains du président,
 la modernité du téléphone qui prend le public en photo et peut la diffuser dans le monde entier.

Chères concitoyennes, chers concitoyens,
J’aimerais tout d’abord vous présenter mes meilleurs vœux de bonheur et de santé pour la nouvelle année. J’espère que vos souhaits les plus chers se réaliseront en 2019.
Pour la plupart d’entre nous, le quotidien devient toujours plus stressant. Le monde semble tourner de plus en plus vite. En ces temps mouvementés, nous risquons de perdre pied. Le passage à la nouvelle année nous permet de nous arrêter un instant, de marquer une pause. Nous nous souvenons de l’année qui est derrière nous. Et nous osons même jeter un regard vers l’avenir. Prenez le temps pour ce moment de réflexion.
Prenons aussi ce temps pour la Suisse. D’ où venons-nous? Où irons-nous en 2019?
Cette vache en bois se trouve dans mon bureau depuis des années. Vous la connaissez depuis des générations comme un jouet ou un souvenir typique. Pour moi, elle est un symbole de nos traditions et de nos origines. De nos racines et de nos valeurs communes. Ces valeurs, nous les cultivons ensemble, nous les avons créées et nous nous sommes battus pour elles: la démocratie directe, le fédéralisme, le scepticisme à l’égard des puissants, mais aussi l’humilité, la compétence, la ponctualité. Si nous allons si bien aujourd’hui, c’est grâce à ces valeurs. C’est pourquoi nous pouvons être fiers de nos valeurs.
Voici un deuxième symbole: ce smartphone représente la rapide transformation de notre société. Une transformation que nous sommes tous en train de vivre. Il représente le progrès technologique. Le monde professionnel qui change. Notre quotidien qui évolue. Les nouvelles possibilités et les chances exceptionnelles à saisir. Que ce soit dans la vie privée, dans l’économie ou la recherche.  
Le smartphone symbolise aussi un autre aspect de la transformation actuelle. Oui, les nouvelles technologies facilitent les échanges. Mais en même temps, elles nous isolent et empêchent toujours plus souvent les contacts personnels. Peut-être vivons-nous presque davantage dans le monde virtuel que dans le monde réel. Et si tout change aussi vite, nous ne savons parfois plus à quoi on peut encore se fier. Les changements si rapides créent aussi beaucoup d’incertitudes.
On peut dire : À chaque fois que nous avançons, nous avons besoin d’une boussole, sinon nous nous perdons. C’est pour cela que nous avons besoin d’un lien entre origine et avenir. Entre tradition et innovation. Entre ce qui a fait ses preuves et ce qui est nouveau.
Cela vaut pour chacune et chacun d’entre nous. Et cela vaut pour nous tous en tant que pays. Si nous savons d’où nous venons, nous comprenons mieux où nous sommes. Et nous pouvons décider ensemble où nous voulons aller. Nos valeurs éprouvées sont les fondements solides d’une Suisse moderne. D’ une Suisse moderne et compétente, qui est à la pointe du progrès dans de nombreux domaines. C’est pourquoi je suis convaincu que, tant que nous respectons nos valeurs, nous pouvons regarder vers l’avenir avec assurance.
Cette assurance, je nous la souhaite à tous. Pour 2019 et au-delà!

HTTP://WWW.VERSDEMAIN.ORG/GENERAL/DIVIDENDE_SEPT_2018.PDF

Le Président de la Suisse

Les sept ministres suisses, dont l’un est le président pour une année,
primus inter pares,
le premier parmi ses pairs, ses égaux.
Les symboles:
Au milieu,
la Croix + du Christ ressuscité, vainqueur de la mort.
Puis, de gauche à droite,
Le Matterhorn, en l’honneur de St Materne, alias Cervin ou Cervinia.
Le caquelon à fondue, signe de la fraternité des copains
Le cor des alpes, signe des messages qui passent les montagnes
Le palais fédéral, la paix par la croix du Christ qui le domine avec notre constitution qui commence en son nom.
Le pont, probablement, dit du diable, 
au Saint Gothard

le réveil, la ponctualité même matinale des suisses
Les skis croisés, les libertés montagnardes et l’accueil des touristes du monde entier
La vache avec des cornes, pour nous, les vaches du Siebenthal, alias Simmental…

Le haut de l’hallebarde ( des gardes suisses du Pape ? ) , 
puis le couteau du soldat suisse, 
increvable et qui équipe même des astronautes…
et un modeste clochers, qui nous donne la Paix grâce à ses cloches,

et enfin, 

les deux grands projecteurs des deux côtés 
et, au milieu, dans les mains du président,
 la modernité du téléphone qui prend le public en photo et peut la diffuser dans le monde entier.

Chères concitoyennes, chers concitoyens,
J’aimerais tout d’abord vous présenter mes meilleurs vœux de bonheur et de santé pour la nouvelle année. J’espère que vos souhaits les plus chers se réaliseront en 2019.
Pour la plupart d’entre nous, le quotidien devient toujours plus stressant. Le monde semble tourner de plus en plus vite. En ces temps mouvementés, nous risquons de perdre pied. Le passage à la nouvelle année nous permet de nous arrêter un instant, de marquer une pause. Nous nous souvenons de l’année qui est derrière nous. Et nous osons même jeter un regard vers l’avenir. Prenez le temps pour ce moment de réflexion.
Prenons aussi ce temps pour la Suisse. D’ où venons-nous? Où irons-nous en 2019?
Cette vache en bois se trouve dans mon bureau depuis des années. Vous la connaissez depuis des générations comme un jouet ou un souvenir typique. Pour moi, elle est un symbole de nos traditions et de nos origines. De nos racines et de nos valeurs communes. Ces valeurs, nous les cultivons ensemble, nous les avons créées et nous nous sommes battus pour elles: la démocratie directe, le fédéralisme, le scepticisme à l’égard des puissants, mais aussi l’humilité, la compétence, la ponctualité. Si nous allons si bien aujourd’hui, c’est grâce à ces valeurs. C’est pourquoi nous pouvons être fiers de nos valeurs.
Voici un deuxième symbole: ce smartphone représente la rapide transformation de notre société. Une transformation que nous sommes tous en train de vivre. Il représente le progrès technologique. Le monde professionnel qui change. Notre quotidien qui évolue. Les nouvelles possibilités et les chances exceptionnelles à saisir. Que ce soit dans la vie privée, dans l’économie ou la recherche.  
Le smartphone symbolise aussi un autre aspect de la transformation actuelle. Oui, les nouvelles technologies facilitent les échanges. Mais en même temps, elles nous isolent et empêchent toujours plus souvent les contacts personnels. Peut-être vivons-nous presque davantage dans le monde virtuel que dans le monde réel. Et si tout change aussi vite, nous ne savons parfois plus à quoi on peut encore se fier. Les changements si rapides créent aussi beaucoup d’incertitudes.
On peut dire : À chaque fois que nous avançons, nous avons besoin d’une boussole, sinon nous nous perdons. C’est pour cela que nous avons besoin d’un lien entre origine et avenir. Entre tradition et innovation. Entre ce qui a fait ses preuves et ce qui est nouveau.
Cela vaut pour chacune et chacun d’entre nous. Et cela vaut pour nous tous en tant que pays. Si nous savons d’où nous venons, nous comprenons mieux où nous sommes. Et nous pouvons décider ensemble où nous voulons aller. Nos valeurs éprouvées sont les fondements solides d’une Suisse moderne. D’ une Suisse moderne et compétente, qui est à la pointe du progrès dans de nombreux domaines. C’est pourquoi je suis convaincu que, tant que nous respectons nos valeurs, nous pouvons regarder vers l’avenir avec assurance.
Cette assurance, je nous la souhaite à tous. Pour 2019 et au-delà!  

http://desiebenthal.blogspot.com/2018/11/400-ans-en-egypte.html

RIP, peu avant son décès !


Très chers amis au service de la Vérité et du Bien,
En ce 1er janvier 2019, je vous invite à prendre connaissance du message que Marie-France Collière[1], a transmis aux infirmiers, aux infirmières et aux étudiants infirmiers, peu avant son décès. Sa parole ayant été écrite par Annie Denayrolles le 22 janvier 2005[2].
Le message de Marie-France Collière concerne l’humanité toute entière.
Le mouvement citoyen « Gilets jaunes » en France, nous rappelle de l’importance vitale de la nécessité de créer des liens de qualité lors de toute relation interpersonnelle, afin d’être en mesure de maintenir, tout système quel qu’il soit, en équilibre, sur le plan individuel, conjugal, familial, professionnel, social et environnemental, de manière à ce que l’intégrité physique/physiologique, psychologique, émotionnelle, relationnelle, intellectuelle, et spirituelle de chaque individu soit respectée et assurée, ceci indépendamment de son âge, de son sexe, de sa couleur de peau, de sa croyance, de sa culture, de sa nationalité, de son appartenance ethnique, de son orientation sexuelle, de sa tendance politique, de son statut social[3], atteint d’éventuelle (s) pathologie (s) et/ou handicap (s).
En qualité d’infirmière ES, médiologue de santé[4], je suis en mesure de vous assurer, que tout individu qui n’est jamais entendu, ni compris par tout autre être humain, afin de répondre à ses demandes, à ses questions, à ses besoins, entre inévitablement dans un état d’agitation, qui comporte le risque accru de générer un sentiment de colère, de désespoir, de sentiment d’impuissance, qui à terme, se transforme inévitablement en violence envers lui-même (exemple la mort par suicide) ou envers autrui, en exprimant sa frustration, sa colère par des gestes violents envers l’oppresseur.
Messages aux infirmiers, infirmières, étudiants infirmiers
« Sachez que j’ai pu, par mon expérience de vie me conduisant jusqu’à la mort, constater qu’il suffit d’une rupture comportementale ou gestuelle dans la continuité des soins, pour que toute la qualité du travail d’une équipe soit détruite.
Il suffit d’un « mouton noir » pour que la fragilité de celui qui quitte la vie soit confrontée au désarroi, voire au désespoir le plus abrupt.
Les meilleures compétences techniques professionnelles sont annulées par la rupture du respect interpersonnel et prive la personne soignée de parole pour se défendre, car apparaissent alors les réalités des représailles et de la persécution dans les soins.
A chacun je demande de se centrer sur les forces de vie, sur la mobilisation des ressources vitales, dans le respect de l’individu et de l’humanité, pour promouvoir les soins et promouvoir la vie »
Marie-France Collière (sa parole écrite par Annie Denayrolles le 22 janvier 2005)[5]
Voici ce que nous enseigne Claude Curchod2 :
« Rupture comportementale, rupture du respect interpersonnel, représailles, persécutions sont des mots difficiles à entendre dans une perspective soignante. Comme le sont les conséquences, telles que nommées ci-dessus. »
« Marie-France Collière nous rappelle dans son message, notre responsabilité à chacun de mettre en œuvre tous les moyens requis pouréviter de devenir nous-mêmes des moutons noirsidentifier ceux qui sont dans une telle posture, les aider à dépasser leur propre souffrance et protéger ceux auprès desquels ils exercent. Il ne s’agit pas de rechercher des coupables et de les punir. Il s’agit d’identifier les personnes-soignantes et soignées-qui ont besoin d’être soutenue et de mettre en évidence les facteurs organisationnels qui peuvent contribuer à de tels dérapages. C’est un des buts du présent ouvrage. »
Information
« Tiré à 5’000 exemplaires dans sa première version, l’ouvrage de Claude Curchod, qui vise à prévenir les conflits entre soignants et soignés s’est refait une beauté. Il vient d’être réédité par la maison Elsevier Masson avec un nouveau titre : « Prévenir et dénouer les conflits dans les relations soignants-soignés ». Claude Curchod, infirmier de formation mais aussi et surtout spécialiste dans la gestion des conflits et responsable d’enseignement au Centre des formations du CHUV, nous explique cette mue ».
A lire sous :
Claude Curchod Centre Hospitalier Universitaire Vaudois. THOMAS-BURGAT, Chloé. Gestion des conflits : le livre de Claude Curchod réédité. Chuv.ch [en ligne]. 29 décembre 2018. Disponible à l’adresse : https://www.chuv.ch/fr/chirurgie-thoracique/cht-home/liste-des-actualites/detail/news/1546038602-gestion-des-conflits-le-livre-de-claude-curchod-reedite/
Remarques selon une analyse infirmière ES, médiologue de santé.
La première version de l’ouvrage est un véritable trésor, car il permet de prendre connaissance des facteurs qui font obstacle à une bonne communication entre les êtres humains et apportent des solutions concrètes,
afin de remédier aux conflits.
En Suisse, en France, dans le monde entier, il est urgent et vital que la parole de tout membre intègre de la profession infirmière soit entendue, comprise, respectée et tenue en compte par les systèmes politiques, institutionnels, judiciaires et médiatiques.
En raison du fléau de l’influence spirituelle occulte de la Franc-Maçonnerie au sein des systèmes susmentionnés, il n’existe pas de concepts de soins adaptés, individualisés, efficaces, efficients et sécuritaires, au sein des milieux socio-sanitaires.
En Suisse, la situation des individus internés en milieu psychiatrique est désastreuse.
Il est en de même en France.
Thierry Wampfler expose la situation dans la vidéo ci-dessous :
Torture et violation des droits de l’homme en Suisse. Tite Servant [en ligne]. Ajoutée le 27 décembre 2016. Disponible à l’adresse :https://www.youtube.com/watch?v=7Zcq5fBs52E
Et j’en explique les raisons à partir du lien suivant :
DE SIEBENTHAL, François. SCHEIDEGGER, Nathalie. Liberté et responsabilité. Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 25 décembre 2018. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2018/12/la-liberte-toute-seule-nest-que-licence.html
Je saisis l’occasion de ce message pour rappeler que je suis retenue prisonnière au sein du service social de Tramelan, par son responsable, Jean-Christophe Dubail, en raison de mon excellence professionnelle, en qualité d’infirmière ES et par le fait que je dénonce toutes formes d’abus de pouvoir institutionnels, depuis décembre 2011 dans les cantons de Berne, du Jura et de Neuchâtel, qui font écho au pouvoir absolu que l’oligarchie globaliste, liée au Nouvel Ordre Mondial, exerce sur les populations au sein des nations.
Voici la situation exposée en chant et en musique :
Être brisé quelque-part. Thomas Gaëtan [en ligne]. Ajoutée le 18 novembre 2018. Disponible à l’adresse :https://www.youtube.com/watch?v=IgEvoesRO5o

Cordialement
Nathalie Scheidegger, infirmière ES

[1] VIGIL-RIPOCHE, Marie-André. Marie-Françoise Collière – 1930 – 2005. Une infirmière, Une historienne, Une auteure, Une pédagogue, Une conceptrice des soins, et… Une femme. Dans Recherche en soins infirmiers 2011/4 (N° 107), pages 7 à 22. Cairn.info. [en ligne]. Mis en ligne sur Cairn.info le 01/01/2014. Disponible à l’adresse : https://www.cairn.info/revue-recherche-en-soins-infirmiers-2011-4-page-7.htm
[2] Référence : CURCHOD, Claude, 2009. Au-delà des symptômes : analyser et comprendre. In : Relations soignants-soignés. Prévenir et dépasser les conflits.Issy-les-Moulineaux : Edition Masson, p. 87. ISBN 978-2-294-70537-3
[3] Association suisse des infirmières. L’éthique et la pratique infirmière [Brochure]. Berne, 2013. p.p. 18
[4] Selon le concept développé par Michel Nadot, à lire sous : CANNASSE, Serge. Entretiens. Nadot Michel. Carnet de santé.fr [en ligne]. Février 2009. Disponible à l’adresse : http://www.carnetsdesante.fr/Nadot-Michel
 [5] Décès de M.-F. Collière : Disparition d’une grande dame, Soins infirmiers, 3/2005, p.36.
PS:
Les derniers mots de Steve Jobs, milliardaire, mort à 56 ans :


“J’ai atteint le summum du succès dans le monde des affaires. Dans les yeux des autres, ma vie est une réussite.
Cependant, mis à part le travail, j’ai eu peu de joie. En fin de compte, la richesse n’est qu’un fait auquel je me suis habitué.
En ce moment, allongé sur mon lit d’hôpital, et me rappelant toute ma vie, je me rends compte que toute la reconnaissance et la richesse dans laquelle j’ai pris tant de fierté, a pâli et est devenue insignifiante face à la mort imminente.
Vous pouvez employer quelqu’un pour conduire votre voiture ou gagner de l’argent pour vous mais c’est impossible d’engager quelqu’un pour supporter la maladie et mourir pour vous.
Les choses matérielles perdues peuvent être trouvées. Mais il y a une chose qui ne peut jamais être trouvée quand elle est perdue – “la vie ».
Quelle que soit l’étape de la vie à laquelle nous sommes actuellement, avec le temps, nous serons confrontés au jour où le rideau se ferme.
Aimez votre famille, votre conjoint et vos amis … Traitez-les bien. Chérissez les.
Au fur et à mesure que nous vieillissons, et devenons plus sages, nous réalisons lentement que porter une montre à 300 $ ou 30 $ – les deux donnent la même heure…
Que nous ayons un portefeuille ou un sac à main de 300 $ ou de 30 $ – le montant à l’intérieur est le même;
Que nous conduisions une voiture de 150 000 $ ou une voiture de 30 000 $, la route et la distance sont les mêmes, et nous arrivons à la même destination.
Que nous buvions une bouteille de vin à 1000.$ ou à 10 $, la gueule de bois est la même;
Que la maison dans laquelle nous vivons mesure 300 ou 3000 pieds carrés – la solitude est la même.
Vous réaliserez que votre véritable bonheur intérieur ne provient pas des choses matérielles de ce monde.
Que vous voyagiez en première classe ou en classe économique, si l’avion tombe en panne, vous tombez avec lui …
Par conséquent .. J’espère que vous vous rendez compte, quand vous avez des amis, des copains et des vieux amis, frères et sœurs, avec qui vous discutez, riez, parlez, chantez, parlez du nord-sud-est ou du ciel et la terre, …. c’est le vrai bonheur !!
Cinq faits incontestables de la vie:
1. N’éduquez pas vos enfants à être riches. Éduquez-les pour être heureux. Donc, quand ils grandiront, ils connaîtront la valeur des choses et non le prix.
2. Mangez vos aliments comme médicaments. Sinon, vous devez manger des médicaments comme nourriture.
3. Celui qui vous aime ne vous quittera jamais pour un autre, car même s’il y a 100 raisons d’abandonner, il trouvera une raison de se retenir.
4. Il y a une grande différence entre un être humain et l’être humain.
Seuls quelques-uns le comprennent vraiment.
5. Vous êtes aimé quand vous êtes né. Vous serez aimé quand vous mourrez. Entre les deux, vous devez gérer!
REMARQUE: Si vous voulez juste marcher vite, marchez seul! Mais si vous voulez marcher loin, marchez ensemble!
Six meilleurs médecins au monde :
1. Lumière du soleil
2. Repos
3. Exercice
4. Régime
5. Confiance en soi
6. Amis
Gardez-les à tous les stades de la vie et profitez d’une vie saine.
Vu, lu et apprécié, je partage donc avec vous

Traduction »