Abus de pouvoir


Très chers lecteurs et députés,

Cette date du 7 novembre 2018, est la date à laquelle je termine la récolte de preuves, en lien avec mon travail de recherche concernant les abus de pouvoir institutionnels, relié à ma pratique d’infirmière ES, au sein de l’espace BEJUNE, depuis décembre 2011 à ce jour. 
Propos de Jean-Luc Mélenchon à 7 mn 37: ” Plus personne ne doit mourir au travail, voilà ce que nous voulons”. A écouter sous: 

BURNOUT – LFI PROPOSE, LREM REJETTE. Michelle Tirone [en ligne]. 1er février 2018. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=UFLEU8joNUw
Je partage les propos de Jean-Luc Mélenchon. 
Je demande à ce que toutes les personnes occupant des postes-clefs au niveau politique, institutionnel, judiciaire et médiatique en Suisse,étant complices de la loi du silence, semblable à l’omerta de la mafiaface à toutes formes d’abus de pouvoir institutionnels rendent des comptes à la population suisse puisque ces individus étant au seul service du mensonge systématique et de l’Etat profond,  sont complices de crimes envers l’Humanité toute entière.
  • Je demande à ce que toutes mes preuves, récoltées depuis décembre 2011 soient examinées par des magistrats non corrompus au service d’une véritable justice qui respecte les lois en vigueur et les Droits fondamentaux humains.
  • Je demande à ce que les individus, par le fait qu’ils n’ont jamais répondu à mes nombreux appels au secours, en qualité d’infirmière ES,soit jugés pour non assistance à personne en danger et complicité de crimes envers l’humanité toute entière.
Ma mission en qualité d’infirmière ES, lors de dysfonctionnements institutionnel est de dénoncer des faits, d’apporter des preuves, d’étayer et d’argumenter celles-ci. 
Ce que j’ai fait sans aucune interruption depuis décembre 2011. J’ai inséré en fichier-joint la position éthique de l’ASI N°4: 

  •        ASIPosition Ethique N° 4. Berne : juin 2010.

Il est temps que la plus-value du rôle autonome de la profession infirmière en faveur de la population suisse et des populations du monde entiersoit enfin reconnue à sa juste valeur:
Journée d’action « Chemises d’hôpital » le 7 novembre 2018. Sbk.ch [en ligne]. 7 novembre 2018. Disponible à l’adresse : https://www.sbk.ch/fr/actualites/news-detail/article/1970/01/01/title/aktionstag-p.html?no_cache=1&cHash=d0948e9ea477cdb8739926c8897d7653

Et de mettre hors-état de nuire les individus étant au seul service du mensonge systématique et de l’Etat profond:
« Qui me soignera en 2030, cher Conseiller fédéral ? »Sbk.ch [en ligne] 7 novembre 2018. Disponible à l’adresse : https://www.sbk.ch/fr/actualites/news-detail/article/2018/11/07/title/wer-pflegt.html?no_cache=1&cHash=b8328e217dba8106a124901a6d86f536

Un document plus complet suivra quant aux dérives institutionnelles qui engagent la responsabilité des Conseillers fédéraux ainsi que le Conseiller d’Etat Pierre-Alain Schnegg, directeur de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne.
Il est urgent, fondamental et primordial de mettre un terme à l’impact délétère et mortifère de l’influence de l’obédience spirituelle occulte Franc-Maçonne au sein des systèmes politiques, institutionnels, judiciaires et médiatiques en Suisse. Qu’il en soit de même en France et au sein de toutes les nations.

Cordialement

Nathalie Scheidegger, infirmière ES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »