Aljazeera signifie en arabe l’île.


Cette prophétie est en train de se réaliser

Al Jazeera (en arabe الجزيرة – parfois transcrit en français al-Jaziraal-Jezira ou al-Djezira), est une chaîne de télévision satellitaire qatarienne qui émet en arabe, en anglais, en turc et en serbo-croate

La chaîne Al Jazeera, dont le nom signifie littéralement « l’île », basée à Doha au Qatar, est lancée le 1er novembre 1996, par le cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, émir du Qatar, qui vient d’arriver au pouvoir en renversant son père. Elle vise à rompre la mainmise des Saoudiens sur le paysage médiatique international arabe, à briser le contrôle des gouvernements arabes sur l’information nationale et donc à libéraliser le paysage médiatique arabe. Pour représenter au mieux son public arabe, Al Jazeera ne prend pas seulement des journalistes libanais3mais des journalistes de tous les pays arabophones. Le noyau dur de l’équipe éditoriale d’Al Jazeera provient de BBC Arabic Television4

MBS, alias Mohamed Ben Salman, l’homme fort en Arabie saoudite, a lancé de très graves menaces et un appel d’offre international pour faire du Qatar une île. et détruire ce pays par tous les moyens.

Il existe une société secrète des disciples de Saint Jean le Baptiste, dont le noyau est formé des descendants directs de ses disciples d’il y a près de 2’000 ans

Ils sont des milliers et baptisent encore notamment dans les fleuves du Jourdain, du Tigre et de l’Euphrate.

Ils sont à mi-chemin entre les juifs et les chrétiens et se cachent des musulmans car ils risquent la mort immédiate, encore maintenant.

Leurs femmes sont parmi les plus belles, sensibles, douces, éduquées, intelligentes, priantes, soignantes  etc…. comme on peut l’écouter dans le conte des mille nuits et une nuit.

Il y a un moyen secret pour entrer en contact avec eux qui m’a été donné quand je travaillais en Irak pour le CICR. 

Ils m’appellent “cousin “.

Ils peuvent orienter des moyens financiers considérables.

Le nom Benyahia signifie normalement leur amour de St Jean Baptiste ( Yahia ) , Ben, fils de…. 
L’un deux fût tué lors de sa tentative de faire la paix entre l’Irak et l’Iran, les sunnites et les chiites… https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Seddik_Benyahia

Sept soeurs de Sainte Mère Teresa, invitées au Yemen pour y travailler pour la paix, et beaucoup d’autres personnes volontaires auprès d’elles, ont été récemment assassinées par deux commandos en deux lieux différents et à deux dates différentes. La seule survivante travaille encore au Yemen.

Quelques analyses.

Il y a plusieurs choses qu’on ne peut pas acheter, notamment l’honneur, l’amour, la santé, la vie éternelle.

On peut essayer d’acheter la paix car elle vaut plus que tout l’or du monde.

Solution:

Une issue possible est expliquée dans notamment nos messages précédents, nos livres, articles, sites internet, blogs, actions en faveur de vraies et justes monnaies et de démocraties économiques.

Il vous reste à corroborer les autres parties impliquées, toutes les personnes qui sont venues nous voir en Suisse sont d’accord de participer à propager ces idées et à établir la vérité sur la mort de notamment les sept soeurs de Mère Térésa, et tout faire pour éviter une tentative de meurtre du pape lors de sa venue à Abou Dhabi en début février ou au Maroc en mars…

En effet, à  l’invitation du cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyane, prince héritier d’Abou Dhabi, et de nombreux autres personnalités de la région, le pape François se rendra dans cet émirat du Golfe persique du 3 au 5 février prochain, puis au Maroc en Mars, pour contribuer à la paix entre toutes les personnes et religions de bonne volonté.

http://www.wollamshram.ca/1001/index.htm


http://desiebenthal.blogspot.com/2018/06/monnaie-pleine-la-lampe-daladin.html


http://desiebenthal.blogspot.com/2016/05/loi-pour-une-democratie-economique.html

Shéhérazade nous l’avait raconté dans notre enfance, les richesses d’Aladin sont infinies. Grâce à sa lampe, le jeune garçon de modeste famille a pu ainsi épouser la fille du sultan. Dans sa version américaine, « Aladdin » est aussi immensément riche. Il gérerait actuellement près de 15 000 milliards de dollars (14 000 euros), soit 7 % des actifs financiers mondiaux. Mais Aladdin a un maître, c’est BlackRock, le premier gestionnaire d’actifs au monde, qui a mis au point cette plateforme informatique, qui, comme la lampe du conte, renferme la puissance du monde moderne, celle de l’intelligence artificielle. Mardi 28 mars, Larry Fink, le patron de BlackRock, a annoncé qu’il allait donner encore plus de travail à son génie numérique. Sa société va basculer une partie de ses investissements, jusque-là gérés par des analystes humains, vers une gestion par les algorithmes d’Aladdin. Ce que les financiers appellent passer de la gestion active, décidée par des hommes, à la gestion passive, déterminée par le logiciel.
La finance est l’un des premiers terrains d’expérimentation de l’intelligence artificielle, ces programmes informatiques capables de gérer des masses de données considérables et surtout d’apprendre et donc de s’améliorer sans cesse, comme le fait un enfant en découvrant le monde. Elle est la version dématérialisée du robot industriel. Avec lui, l’informatique ne s’attaque plus aux métiers manuels ou d’employés, ni aux champions d’échecs ou de jeu de Go, mais aux métiers à forte valeur ajoutée : médecins, avocats, journalistes, investisseurs… Selon Bloomberg, Aladdin va ainsi remplacer Pete Stournaras qui gérait un portefeuille de six milliards de dollars chez BlackRock et en était l’un des analystes vedettes. L’intelligence artificielle signe-t-elle le « déclin de l’empire humain », comme le titre joliment le dernier livre de Charles-Edouard Bouée, le patron du cabinet de conseil Roland Berger ? Ce n’est pas si simple.


Victoire de la machine sur l’analyste



Car la victoire de la machine sur l’analyste chez BlackRock, est aussi la conséquence d’une évolution majeure du monde de l’investissement. Dans un univers très réglementé, où les taux d’intérêt sont très bas, les investisseurs, qui confient leurs économies aux gérants comme BlackRock ou Vanguard, se méfient de plus en plus de l’intuition des hommes et préfèrent le confort du suivi des indices, comme le CAC 40 en France ou le S&P 500 aux Etats-Unis.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2017/03/30/blackrock-aladdin-et-l-investissement-merveilleux_5103222_3234.html

Wally,


Wasn’t it Munson who said in Alladin‘s Lamp that one of the mistakes economists make is jumping in and out of time with their abstractions/opinions derived from their theoretical models rather than looking at the empirical cost accounting data, realizing that cost is an ever present factor they cannot afford to misinterpret or forget about and hence cognite on the validity/reality of A + B?

On Tuesday, April 15, 2014 2:45:28 AM UTC-7, Wallace Klinck wrote:

Attention All:

Wesleyan University was gifted American Social Credit Leader Gorham Munson’s papers and library on Social Credit and has apparently managed to organize this material for public access, evidently without restriction.  The collection should allow one to appreciate the extent of activity of the Social Credit movement in America during the 1930s and into the mid-1940s.  The following link will bring the reader to the appropriate website:



The extensive Abstract is very helpful although it may not be totally correct in every detail.  Of course, Douglas and Munson were not in complete agreement on all issues.  Munson accepted Douglas’s economics essentially without challenge but the two did not have entirely compatible views regarding certain aspects of politics and/or history.  Especially valuable items in the collection would be the periodicals the New Age and New English Weekly.

Sincerely
Wally

9 août 2017 – Ajouté par NHRC QATAR

Freedom of expression, disparition of documents in Qatar, the answer ! at 2 h 06 given when we were getting …

25 juil. 2017

Vu les graves risques de guerre, le Qatar et sa chaîne d’informations libres Al Jazeera ont besoin du soutien …

22 déc. 2017 – Ajouté par Vollgeld-Initiative

Ah oui dernière chose, le crédit à Qatar Holding n’avait pas à être révélé dans le cadre … Témoignage de François de …

7 août 2017 – Ajouté par François de Siebenthal

From Qatar, Mr. Benoît Ouellet, canadian social crediter, is supporting free press and free opinion.. … François …

7 août 2017 – Ajouté par François de Siebenthal

De retour du Qatar, M. Benoît Ouellet, créditiste canadien, livre ses impressions dans son combat pour la liberté …

… et agissons ! by François de Siebenthal; 70 videos; 1,105 views; Last updated on Sep 16, 2018 ….. From Qatar, Mr. Benoît Ouellet, canadian social crediter.
12 juil. 2017 – Ajouté par Tories Out

François de Siebenthal: Propriétaires de la fausse monnaie . …. Quatar demands press freedom · Dangers des …

21 mars 2015 – Ajouté par Slimi imils

François de Siebenthal: Banque nationale suisse, BNS, Berne, ce . …… de capital et l’intervention de Qatar …

1 juil. 2017 – Ajouté par Comprendre et Agir

François de Siebenthal: Suisse: Fraudes électorales si faciles. …. Quatardemands press freedom · Dangers …

Ah oui dernière chose, le crédit à Qatar Holding n’avait pas à être … L’économiste Suisse, Francois de Siebenthal … 

Traduction »
Aller à la barre d’outils