Alliance pour les lanceurs d’alerte.


UBS… Gilets jaunes… Assange… dérivés, banques, monnaies, risques systémiques graves…

Banque nationale Suisse…



Après avoir lu le livre passionnant de Bradley Birkenfeld « Le banquier de Lucifer », voilà l’article publié sur mon blog :

Merci de diffuser ce message.
Meilleures salutations.
Michèle Herzog
Tél. 079.655.21.86

PS: 


Banque nationale Suisse… S’agissant des nouvelles questions à poser à la BNS au Gerzensee à leur invitation , j’ai pensé aux suivantes :

1) – “comment la BNS se positionne-t-elle vis à vis de la question de la disparition des espèces ?”

2) – “quelle est/sera la stratégie de la BNS au regard de l’appel de Christine Lagarde (FMI) pour l’adoption, par les États, de cryptomonnaies d’État ? 

3) – Une cryptomonnaie d’État pourrait-elle cohabiter, sur le territoire Suisse, avec d’autres formes monétaires ?”

3) – “comment la BNS se positionne-t-elle face au panier de monnaie des DTS alors que le franc Suisse n’est pas référencé comme monnaie participante ?”

Voilà…,

N’hésitez surtout pas à me faire part des réponses de la BNS, si réponses il y a…

Bonne journée,

Valérie B.

PPS: 


 “nous voyons clairement un risque systémique dans les dérivés de taux d’intérêt OTC (de gré à gré) si les chambres de compensation britanniques ne sont pas reconnues” a ensuite enfoncé le clou Emmanuelle Assouan, directrice des systèmes de paiement et des infrastructures de marché à la Banque de France. Ces dérivés ont un caractère essentiel dans le financement de l’économie, dans la couverture de n’importe quel type de prêt, a-t-elle souligné. 
“Vu la volumétrie des dérivés de taux d’intérêt, avec des dizaines de milliers de transactions traitées par chacune des grosses banques françaises, si les positions devaient être débouclées en urgence, avant le 30 mars, ce serait un désordre colossal sur les marchés de taux, qui ne connaissent pas de frontières”, a prévenu Emmanuelle Assouan.
Questions encore ouvertes:


Solutions :

Projet de colloque en annexe, ils aimeraient  le faire en Suisse avec notre collaboration, à une date à fixer….

François

Vous trouverez ci-joint :
– la version n°7 du projet de colloque,
– le NAIRU : ce point a été abordé rapidement lors de la réunion du 29 septembre 2018 – cf Régression sociale p7 dans l’introduction. Je me permets de vous adresser un extrait du livre écrit par Jacques Nikonof « La comédie des fonds de pension » à titre d’information et d’éveil de la curiosité pour ceux qui ne connaissent pas. Ce point ne constitue pas le cœur du colloque mais, comme il s’agit d’un outil économique utilisé discrètement notamment par les banquiers centraux, celui-ci fait également parfaitement le lien entre la Monnaie (ou politique monétaire) et une menace pour les acquis sociaux.
J’ai fort bien connu Jacques Nikonoff quand j’étais membre du conseil scientifique d’ATTAC de 1998 à 2001 ainsi que du groupe de travail sur les retraites.
Cordialement
Jean-Pierre Lamonnier
Port : 06 88 68 34 82

Proposition d’Intitulé du Colloque :
La Monnaie : Une menace pour les acquis sociaux ? (Proposition de Paul Deheuvels) 
NdE… ou les monnaies…
Liste des conférenciers encore largement ouverte, nous attendons toutes vos propositions, merci
– Pourquoi un colloque sur la monnaie et la question sociale (CFE-CGC)
▪ La question sociale : bref rappel,
▪ rappel de la Charte de Philadephie (1944) : « le travail n’est pas une marchandise »,
▪ la question sociale est le cœur de métier et/ou la raison d’être de tout syndicaliste,
▪ Aucun débat ou colloque ne s’est jamais tenu dans nos instances sur les liens existant entre les
questions monétaires et la question sociale et ainsi qu’avec le droit auquel on se réfère (ou sa
philosophie juridique) :  https://monnaies-pleines.blogspot.com/2018/11/veritable-democratie.html
→ les questions monétaires
Les politiques monétaires menées depuis de nombreuses années ont systématiquement pour
variable d’ajustement à la baisse les droits et acquis sociaux (puit sans fond…),
La crise de l’euro, un sous-ensemble aggravant de la mondialisation financière, n’est pas le thème
de ce colloque, mais sera abordé brièvement.
→ l’évolution de l’esprit des lois (dans le temps)
La substitution progressive du droit romain par le droit anglo-saxon sans le consentement
préalable du peuple et à son insu, accélère cette remise en cause de nos droits et acquis sociaux
issus du CNR et de la période des 30 Glorieuses.
La monnaie est vitale en tant que moyen d’échange, mais en tant que réserve de valeur ?
– Présentation du Colloque et des intervenants – Paul Deheuvels – modérateur – temps : ….
Présentation du colloque et des invités + mots clés
– Introduction : Paul Deheuvels – temps (avec vidéos) : ….
John Adams (*) : « Il existe deux manières d’asservir une nation : la guerre ou la monnaie »
(*) : 2ème Président des Etats-Unis
Maurice Allais (**) : « Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si juste réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents. »
(**) : Prix Nobel en Sciences Economiques 1988
▪ Sir Josiah Stamp (***) : « Le système bancaire moderne fabrique de l’argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fût jamais inventé. La banque fut conçue dans l’iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez-la leur mais laissez leur le pouvoir de créer l’argent et en un tour de main ils créeront assez d’argent pour la racheter. Otez-leur ce pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions un monde meilleur et plus heureux. Mais si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage, laissez donc les banquiers continuer à créer l’argent et à contrôler le crédit. »
(***) : Directeur de la Banque d’Angleterre 1928-1941 – citation attribuée à Sir Josiah Stamp
Vidéos :

(1)- Comprendre la dette publique (en quelques minutes) – durée : 13’28’’

(2) Attention : Fake news venant d’Economie suisse (Fake news no 1 : CRISES FINANCIÈRES)  – durée : 1’41’’

(3) – Vidéo explicative pour comprendre l’initiative Monnaie pleine  – durée : 2’47’’
(2) et (3) : Initiative Monnaie Pleine
→ quelques commentaires de Valérie Bugault sur la vidéo n°1 – temps :….
I- Pourquoi la Suisse – pays de forte culture bancaire et financière – a t’-elle procédé à une votation
confédérale sur la monnaie – Initiative Monnaie Pleine – le 10 juin2018 ? Impacts de cette
réforme sur l’activité des banques de réseaux et d’affaires ?
I-1- Votation confédérale « Initiative Monnaie Pleine »
▪ Aspects politiques : François de Siebenthal – Président – temps : … (intervention avec
échanges avec la salle)
▪ Aspects techniques : Christian Gomez – – temps : …
I-2- Monnaie pleine : une réforme trop radicale ?
▪ Jean-Michel Naulot – temps : 15-20 mn
Débat entre les intervenants et avec la salle – temps :
II- Ce que nous enseigne l’histoire contemporaine
II-1- les relations entre le capitalisme financier et le monde du travail en France dans les années
1930 
▪ Annie Lacroix-Riz – temps : 45 mn
Echanges avec la salle – temps : …
II-2- Des événements similaires à la votation suisse ont eu lieu aux Etats-Unis en 1934 et ont été à
l’origine de nombreux troubles. Pourquoi ?
– Rappel d’un certain nombre d’économistes qui ont poussé, à cette époque à ces réformes – ce
n’est pas une histoire nouvelle : Irving Fisher…..
– Ces réformes ont causé de nombreux troubles – lesquels et pourquoi ?
. 1932-1934 – Commission du Procureur Pecora : des banquiers sont mis en prison à vie,
. 1933 – le glass steagall act – séparation des banques entre banques de dépôt (activité de dépôts et de prêts) et
banque d’affaires (y sont ajoutées les sociétés de bourses, c’est-à-dire les opérations sur titres et valeurs mobilières).
L’exercice simultané de ces 2 métiers par une même entité est désormais incompatible.
. 1933 – tentative d’assassinat en 1933 de Roosevelt,
. 1933 – tentative de putsch : Général Smedly Butler (Business Plot),
. 1934 – Commission John McCormack / Samuel Dickstein,
. 1935 – mort accidentelle du sénateur républicain Bronson Murray Cutting. Il était favorable à un
projet de type 100% Monnaie Pleine,
. 1936 – assassinat du sénateur républicain, et banquier Louis Thomas McFadden
▪ Philippe Bourcier de Carbon – temps : ….
Echanges avec la salle – temps : …
III- La Monnaie 
▪ L’histoire et l’archéologie de la monnaie 
Jean Rémy : temps : ….
▪ Qu’enseigne t’on aux étudiants à travers le monde ?
Jean Rémy : temps : ….
 Les fonctions de la monnaie :
1) Unité de mesure des prix : La monnaie sert à évaluer les marchandises et est utilisée pour le
calcul économique ou la comptabilité.
Jean Rémy : temps :….
2) Intermédiaire dans les échanges : la monnaie est la mesure sociale de la valeur qui valide un
contrat juridique.
Valérie Bugault : temps :….
3) Réserve de valeur (ou marchandise)
Si depuis Aristote la monnaie est considérée comme étant une réserve de valeur, cette conception n’est pas
conforme à ce que fut la monnaie à son origine, c’est-à-dire au moment de sa création (qui nous est connu
grâce aux découvertes archéologiques). Considérer la monnaie comme une réserve de valeur signifie que la
monnaie est considérée comme un bien, une marchandise, dans le commerce et, par voie de conséquence,
soumise à spéculation et à accaparementConsidérer la monnaie comme une réserve de valeur s’oppose
donc directement à ce que cette dernière puisse remplir sa mission de service public, qui est de faciliter
les échanges, sous-entendus, les échanges pour tous.
Valérie Bugault : temps : ….
 les banques centrales créent la monnaie (CG, J-MN, JR, J-PG, PBC)
– avant : en accompagnement de la croissance économique,
– depuis….( ?) font : . du quantitative easing,
. des intérêts négatifs (ex : Euribor 3 mois)
 La création monétaire ex-nihilo par les banques privées
– définition
– quelques exemples
. jeux d’écritures en partie double dans les comptes des établissements financiers,
. financer des emplois à long terme avec des ressources à court-terme,
. trading haute fréquence,
. dérivés : . plusieurs dérivés ont le même sous-jacent,
. le sous-jacent est une créance douteuse.
Christian Gomez, Jean-Michel Naulot, Jean-Pierre Gérard, Jean Rémy, Philippe Bourcier de
Carbon :
temps : ….
 Les différentes formes de monnaie (rapide, cf vidéo n°1 pour les points 1) et 2))
1) Monnaie scripturale,
2) Monnaie fiduciaire ou divisionnaire ou espèces,
3) Bitcoins et monnaies électroniques (bitcoins et cryptomonnaies)
. qu’est ce que c’est que le fractionnement d’une monnaie électronique ?
. ses conséquences…
Valérie Bugault : temps : ….
 Les outils techniques monétaires
1) Masse monétaire : est définie par les agrégats monétaires M1, M2 et M3 qui ne reflètent pas
la réalité des flux monétaires,
2) Outils sur la circulation de la monnaie
La disparition des espèces est une menace pour les libertés publiques
Peut-être conviendra t’il d’établir un feuillet synthétique reprenant ces définitions à remettre sous format numérique lors des inscriptions au colloque…(?)
Jean-Pierre Gérard, Philippe Bourcier de Carbon, François de Siebenthal – temps : ….
IV- La monnaie est une fonction régalienne
(Seul l’Etat a les moyens d’accomplir sa fonction pour la pérennité du Groupe)
• Introduction :
– Bref rappel sur les origines et moyen âge – comment cela fonctionnait ?
– Disparition du pouvoir politique régulateur et finance invasive
Jean Rémy : temps : ….
4-1 – Une saine utilisation de la création monétaire
Ex : Egypte, La France sous Guizot
Jean-Pierre Gérard : temps : ….
4-2 – Réalités actuelles de la monnaie
Les réalités actuelles de la monnaie ont notamment pour cause la dérèglementation financière qui rend notamment possible la titrisation des créances.
 La monnaie devenue objet de spéculation
La monnaie est devenue un objet de spéculation sur des marchés économiquement efficients
Définition d’un marché économiquement efficient : un marché est un endroit où les gens échangent de manière spontanée et libre des biens et des services.
Actuellement les marchés sont de moins en moins efficients et ne répondent plus à la définition d’origine.
Ces marchés sont contrôlés par les spéculateurs et les banques centrales, elles-mêmes contrôlées par les grandes multinationales de l’argent.
Jean Rémy, Jean-Pierre Gérard, François de Siebenthal – temps : ….
 Nouvelle conception de la monnaie
La conception de la monnaie telle qu’elle est conçue actuellement :
– engendre mécaniquement la dette, c’est-à-dire par les avances financières faites par les banques
privées auprès de la puissance publique pour répondre à ses besoins d’investissements,
La dette publique est faite auprès de qui ? (banques privées, assurances-vie…)
Jean Rémy, Jean-Pierre Gérard, François de Siebenthal – temps : ….
 La dépendance de la banque centrale
La banque centrale n’est pas dépendante. Elle dépend :
– soit du gouvernement,
– soit des financiers internationaux.
C’est une « escroquerie intellectuelle » de dire que la banque centrale est indépendante.
En effet, les bénéficiaires de la dette sont les financiers privés internationaux sur des marchés contrôlés par eux-mêmes.
On croit que les bénéficiaires sont connus. Or c’est erroné et sont ignorés les liens de domination concernant les :
– liens de hiérarchisation entre établissements financiers,
– propriétaires ultimes se cachant derrière ces banques dominatrices.
Valérie Bugault, Jean-Pierre Gérard, François de Siebenthal – temps : ….
 Anonymat, accumulation et prédation
L’anonymat est fondamental en vue de permettre l’accumulation des pouvoirs financiers, l’accapare-ment financier et de biens tangibles entre les mains d’un petit groupe de personnes :
→ Frères Dulles (CIA)….à compléter…(VB)
→ Etude suisse : « Le réseau de contrôle global des entreprises » (VB)
 Etudes OXFAM :
. 42 personnes détiennent à elles seules autant de richesses que la moitié de la population mondiale,
. 82 % de la richesse mondiale va aux 1 % les plus riches,
. Les 10 plus grandes multinationales gagnent plus que la plupart des pays mondiaux cumulés,
. …
Philippe Bourcier de Carbon, François de Siebenthal – temps : ….
 La croissance irrépressible de la dette (publique / budget de l’Etat / privée)
– Introduction
La reconstruction de la France à partir de fin 1944 n’aurait jamais pu avoir lieu si le décret du 3 janvier 1973 avait été mis en place à cette période et si celle-ci avait connu les événements suivants énumérés ci-après :
. le choc pétrolier en 1973-1974,
. la fin de la préférence communautaire en 1974.
Cela a eu et a pour conséquence que le financement des déficits engendre avec le temps des intérêts composés d’un montant supérieur à celui du financement primaire.
Qui (?) – temps :…
– Décret du 3 janvier 1973 (appelé décret Pompidou, Giscard et Rothschild)
. avant 1973, il y avait le circuit du Trésor qui a permis la reconstruction de la France depuis la fin de
la guerre,
. ici, la création monétaire est confiée à des banquiers privés,
. se reporter à l’évolution de l’endettement de la France depuis cette date.
Philippe Bourcier de Carbon, François de Siebenthal – temps : ….
– La création de monnaie ex-nihilo par les banques privées constitue un hod-up sur l’épargne réelle
(vrai pouvoir d’achat différé) issue d’une véritable activité économique.
Philippe Bourcier de Carbon, François de Siebenthal – temps : ….
– la dette publique entraîne la dette privée : par le biais de la pression fiscale sur ce qui n’est pas
délocalisable.
La dette privée augmente tant au niveau des :
– particuliers,
– entreprises.
Quelques chiffres – dette de la France : 77 milliards d’euros en 1973,
2.218 milliards d’Euros en 2017.
Valérie Bugault, Philippe Bourcier de Carbon – temps :….
– Les budgets sociaux deviennent « la variable d’ajustement » (remise en cause des services publics, de tout ce qui constitue les tissus du bien collectif, y compris le sociétal),
François Homméril, Christophe Lefevre, Bernard Salengro – temps :….
– la mondialisation correspond à :
. la liberté de circulation des capitaux au niveau mondial,
. l’anonymat des capitaux,
. la dérèglementation :
– OMC : en matière de dérégulation est l’héritière directe du décret d’Allarde 2 et 17 mars 1791,
– La loi Le Chapelier quant à elle a interdit les associations de regroupements d’ouvriers – 14 juin 1791.
 cf : Maurice Allais : « Mondialisation, chômage et les impératifs de l’humanisme » 9-10 avril 1999
– Exigence des banques d’investissements au niveau de la rentabilité de leurs capitaux investis,
la crise de l’Euro (01 01 2002) – un sous-ensemble aggravant de la mondialisation financière
Remarques : . J-C Trichet a refusé de mesurer l’accroissement du prix des actifs face aux diverses mesures,
. Aspects cohérences entre l’économie, le politique et le monétaire.
Valérie Bugault, Philippe Bourcier de Carbon, Jean-Pierre Gérard, Christian Gomez – temps : ….
 Conclusion
– la réglementation luttait contre l’accaparement,
– une monnaie représente une économie,
– L’Etat est là pour exercer le contrôle du crédit qui est également un outil de contrôle de la masse
monétaire,
. L’Etat contrôlait un certain nombre de : . grandes entreprises,
. banques,
.L’Etat exerçait une planification indicative,
. Ceci permettait à l’Etat d’affecter les ressources vers les secteurs et/ou les populations qu’il
estimait nécessaire de soutenir.
– La mondialisation, c’est fait pour tendre vers une monnaie mondiale et donc vers un état mondial :
→ Il s’agit d’une monnaie privée marchande.
– la banque ne finance plus l’économie car la monnaie est privatisée par les banquiers.
Jean Rémy – Temps :….
V- Régression de la question sociale (réification des relations sociales et réification de la monnaie)
1- Introduction
– Ceux qui contrôlent les masses monétaires contrôlent la répartition des ressources :
. les exigences de rentabilité des capitaux vont à l’encontre d’un fonctionnement efficient de
l’activité économique,
. les entreprises sont tenues de distribuer une part importante de leurs bénéfices nets – à hauteur
de 50 % – aux actionnaires sous forme de dividendes et parfois sous forme de rachats d’actions –
au lieu de les mettre en réserve en vue de financer des investissements et le développent de
l’entreprise,
. une pression pour contenir les salaires s’exerce depuis plusieurs décennies. La répartition du
Revenu National se fait en défaveur constante des salariés, d’où le blocage des salaires, des
retraites tant en nominal qu’en terme de pouvoir d’achat,
. il en est de même des embauches et également du maintien d’un taux de chômage élevé.
– Cela est théorisé par le NAIRU (Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment ou taux de
chômage n’augmentant pas l’inflation). Ce chiffre se situe autour de 8-9 % en France et est repris
au niveau du COR pour les projections du montant des retraites dans le temps.
Le NAIRU reste en Europe jalousement gardé secret par les banquiers centraux, une poignée de
hauts fonctionnaires et quelques économistes proches des cercles dirigeants – cf le livre de
Jacques Nikonoff « La comédie des fonds de pension » Arléa 1999 – « Le NAIRU est aujourd’hui l’un
des plus puissants moyens d’influence de ce siècle sur les politiques économiques ». Car de lui
dépendent les politiques monétaires et le taux de chômage – p 44.
– Or, dans une société politique normale, les élites d’un pays sont issues des classes moyennes, qui
sont seules à même de faire fonctionner l’ensemble du système ; ni les plus riches, ni les plus
pauvres n’étant suffisamment, tant quantitativement que qualitativement, représentatifs de
l’ensemble de la population :
. cette régression va avoir pour conséquence, en premier lieu, la destruction des classes
moyennes qui constituent le socle économique et social d’une nation,
. ce sera la destruction des classes moyennes de l’ensemble des pays,
. cette régression va détruire les nations et leur cohérence, donc l’idée de civilisation.
Philippe Bourcier de Carbon, François Homméril – temps : …
2- Passage du droit romain au droit anglo-saxon et ses impacts sur les principes juridiques (VB)
– évolution des normes qui fait passer le concept de l’héritage du droit romain à celui du droit anglo-
saxon basé sur le droit du plus fort qui définit les usages et le droit coutumier (piliers fondamen-
taux du droit anglo-saxon),
– le droit romain ou droit continental – dont le droit canon – est un droit de régulation tourné vers la
personne humaine conçue dans le groupe ; la personne est considérée comme un élément du
groupe (peu importe la position sociale de la personne) ; le groupe est considéré comme un
élément essentiel sujet de droit, ce qui est normal car la “politique” consiste à organiser la vie de la
Cité et que le droit est l’outil du pouvoir politique.
– le droit anglo-saxon, c’est le droit des commerçants qui se veut pragmatique. C’est celui qui
prédomine dans le commerce et qui impose ses normes. C’est le droit du plus fort.
Par exemple, au XVIIème siècle, le droit des commerçants, c’était le droit maritime. Il imposait ses
normes pour justifier les inégalités dans les contrats (Cromwell).
– cette évolution a pour conséquence l’abandon du droit romain et donc du droit de la personne.
En effet, les valeurs véhiculées ne sont pas les mêmes d’un droit à l’autre :
– droit romain : droit des personnes et droit des contrats,
– droit anglo-saxon : droit de la prédation.
Valérie Bugault – temps : ….
3- La langue : facilitateur de ce changement de paradigme (BS)
Une langue véhicule une culture, une conception du monde qui génèrent des normes ou des valeurs.
En véhiculant une langue dans une entreprise, on véhicule également les concepts normatifs de cette langue…
Bernard Salengro – temps : ….
4- Conséquences de ce changement de paradigme
la réification des relations sociales (ou chosification des relations sociales) – (FH) + (BS)
Les conséquences de cette réification des relations sociales portent autant sur les aspects
individuels que collectifs :
. la régression du code du travail,
la novlangue managériale : corsetage des imaginaires, formatage des émotions, façonnage des
univers symboliques, harcèlement moral…,
. l’esclavagisme économique aboutit à l’esclavage tout court. (VB)
ex : . esclaves dans les plantations de tabac,
. Etat du Delaware : esclavagisme financier avec les paradis fiscaux,
François Homméril, Bernard Salengro, Valérie Bugault – temps : ….
Conclusions : . L’esclavagisme financier aboutit à l’esclavagisme humain.
. Nous avons le concept de domination avec l’utilisation de l’anonymat des capitaux.
Valérie Bugault – temps : ….
la réification de la monnaie
– La monnaie devient une marchandise en lieu et place d’un moyen d’échange. Le droit anglo-saxon montre la toute puissance du créancier. Dans ces pays, on fait de la prison pour dettes. Ce droit ne conçoit pas la remise de dettes telle que celle-ci s’entend dans le droit continental.
– en droit économique anglo-saxon, la propriété économique se substitue à la propriété juridique du
droit continental.
Ce bien économique appartient à l’utilisateur ou au financier : c’est la suppression du droit de
propriété individuelle au sens du droit romain.
– cette réification de la monnaie permet à la Commission européenne de mettre en pratique le « buy
in » (c’est-à-dire de confisquer les avoirs des clients) :
→ risques actuels de crises sur la dette publique, privée, obligataire….,
→ confiscation de la monnaie avec son accomplissement : disparition de la monnaie
physique,
→ désengagement de la responsabilité des états en cas de faillite des banques en Europe.
Valérie Bugault – temps : ….
→ Rockfeller disait : (PBC)
. La concurrence est un pêché,
. Posséder, c’est du vent,
. Tout ce qui compte, c’est d’en avoir le contrôle.
→ Exemples : nous vous renvoyons aux :
• niveau européen :
– Ecofin : ou réunions des ministres des finances de l’Europe,
– GOPE : Grandes Orientations des Politiques Economiques
• niveau France (VB, PBC… ?)
– Code civil,
– Droit du travail,
– Droit de l’entreprise,
– Politique démographique,
– Remise en cause des services publics,
– … .
Philippe Bourcier de Carbon, Valérie Bugault – temps : ….
Conclusion :
S’il n’y a pas de législation, les tissus économiques et sociaux s’effondrent.
C’est le règne de l’accaparement :
. création monétaire ex-nihilo par les banques privées,
. contrôle des masses monétaires et de la répartition de ses affectations,
. exigences de rentabilité élevée des capitaux investis,
. le droit anglo-saxon (droit de la prédation) se substitue au droit romain (droit le régulation),
. la réification des relations sociales,
. NAIRU,
. confiscation des nouvelles technologies.
En réalité, il s’agit d’une confiscation gigantesque et on nous fait croire que la loi est impuissante alors qu’elle est puissante pour les réformes…
Valérie Bugault – temps : ….
VI- Comment faire pour s’en sortir ?
A- Principes généraux
 Aspects politiques
La solution ne peut être que politique.
– la question : existe-t-il une offre politique en France ?
– le financier a peur du politique :
Ex : . des financiers ont été pendus,
. Philippe Le Bel avec les templiers,
. Jacques Cœur et Charles VII,
. Nicolas Fouquet et Louis XIV.
Philippe Bourcier de Carbon – temps : ….
– la séparation des pouvoirs liée au parlementarisme anglo-saxon a dissout le principe politique au
profit du principe économique :
. en cas de disette sous l’Ancien régime, le peuple accusait le Roi,
. l’organisation politique de la France, telle qu’elle existe depuis la Révolution française, a
pour conséquence l’absence de responsabilité nominative, ce qui est à mettre en parallèle
avec l’anonymisation des capitaux.
– Le salut du pouvoir politique est de maîtriser le pouvoir financier ou bien tout s’écroule.
– Seule la loi peut maîtriser la finance. C’est le principal levier des politiques.
le droit continental (droit de réglementation) est l’ennemi du droit anglo-saxon, favorable au
libre-échange – guerres navales du XVIIème siècle – pour assurer sa domination.
– Qui contrôle la monnaie, contrôle la masse monétaire et l’affectation des ressources et
notamment doit décider du financement de toute ou partie des secteurs de l’économie et de sa
politique sociale.
→ cela implique que le pouvoir financier revienne au sein du pouvoir politique sous peine de
perdre sa justification et, cela suppose que la monnaie soit gérée entre de bonnes mains.
→ ex : avec le « quantitave easing », les banquiers n’ont pas financé l’économie, mais la
spéculation sur les actifs : actions, immobilier…
Philippe Bourcier de Carbon, Jean-Pierre Gérard, François de Siebenthal, Jean-Michel Naulot – temps : …
 Aspects pratiques
– Introduction Montants annuels de la rente financière en France et en Suisse accaparés par les
banquiers privés :
– Suisse  : …….Mds CHF (?)
– France ≈ 20 Mds EUR
(PIB 2015 : 2.181,1 Mds € – Maurice Allais estimait le montant de cette rente à environ 1 % du PIB)
Les banques privées s’accaparent depuis environ 40-45 ans la rente financière au détriment de la
Collectivité….
Ce manque à gagner depuis ces 40 ans peut être estimé à ….Mds d’Euros en France.
Philippe Bourcier de Carbon, Jean-Pierre Gérard, François de Siebenthal  temps : ….
– Gestion de la dette (cf vidéo 1)
• si on raisonne selon le droit anglo-saxon, on sera obligé de rembourser l’intégralité de la dette,
• Si on revient au droit continental traditionnel, on pourra procéder à :
. un audit de la dette,
. une séparation entre les dettes « odieuses » de celles à rembourser,
. une négociation et, le cas échéant, à l’abandon de certaines dettes.
Valérie Bugault, Philippe Bourcier de Carbon, Jean-Pierre Gérard Gérard – temps : ….
– Banque centrale ou Direction d’un ministère ( ?) (J-PG, VB, FdeS, CG, J-MN)
prérogatives
. cadre de l’exercice de ses prérogatives
– Principes d’une réforme des agrégats économiques et monétaires en vue d’une meilleure
répartition des richesses créées
– L’outil financier : mettre fin à certaines pratiques bancaires :
– …..(à compléter) ou on bien on renvoie à l’exposé de Christian Gomez.. !?
Jean-Pierre Gérard, Valerie Bugault, François de Siebenthal, Christian Gomez – Jean-Michel
Naulot : temps : ….
– Guerre des monnaies – moyens de contournement et autres
Théorie structurale de la monnaie 
Jean Rémy – temps : 20 mn
Conclusion : François Homméril
Ce colloque avait pour but de rendre la chose monétaire plus accessible au monde syndical, afin que chacun puisse se l’approprier et se faire sa propre opinion en tant que citoyen.
Ce colloque nous a également démontré que certaines politiques monétaires menées sur le long terme peuvent avoir des impacts négatifs et mener à une régression sociale si de plus elles sont accompagnées d’un changement des règles de droit menant vers un autre paradigme.
Les suisses nous montrent la voie à suivre à travers le mouvement « Initiative Monnaie Pleine » et la votation confédérale du 10 juin 2018.
De notre côté, il nous revient en qualité de syndicalistes de nous emparer de ce dossier et d’agir au niveau des élections, dans des groupes de réflexion, au cours de discussions dans vos cénacles. Ce travail peut également être mené de manière collective ainsi qu’au niveau de votre syndicat.
PPPS:
Au sujet de “miracles” économiques, monnaies-pleines et la lampe d’Aladin…

http://desiebenthal.blogspot.com/2018/06/monnaie-pleine-la-lampe-daladin.html

Sujets possibles:  AAA+, révision de la BNS, élections par tirage au sort, nano-taxe, révision totale de la constitution suisse, tous les sujets d’initiatives fédérale récentes ou non, monnaies-pleines, RBi,  fraudes démocratiques, sentinelles, lanceurs d’alertes, pétitions… +++, écovillages, monnaies libres, alternatives, crédits ou capitaux mutuels +++, votre sujet, à discuter ensemble…
Si prêt à donner un exposé, simplement écrire le prénom, le nom de famille, le métier, la proposition du thème présenté et le no de tél. ou l’email. Merci.

Monnaie-pleine, Genève a voté oui, puis les résultats ont été trafiqués, comme à Moutier où la votation a été annulée…  ! http://desiebenthal.blogspot.com/2018/06/monnaie-pleine-la-ville-des-banques.html 

Commentaire de Mme Michèle Herzog suite à ce communiqué paru dans plusieurs journaux, dont 20 minutes, le Matin, etc…

10.06.2018, 14:21 Heures

Excellents résultats pour l’initiative Monnaie pleine. Félicitations aux personnes qui ont alerté la population sur le problème lié à la création de la monnaie scripturale pour les banques (création de monnaie incontrôlable). Le fait que la ville de Genève ait accepté cette initiative est un signal très fort.

Michèle Herzog


Notre commentaire après le changement des résultats:
:
Tous les résultats sont très douteux car il est beaucoup trop facile de manipuler le processus des votes, surtout les votes électroniques et ceux par correspondance.

Nous avons des certitudes de tricheries démocratiques trop faciles et prions toutes les personnes courageuses de réfléchir, s’informer et réagir.

Nous lançons une initiative fédérale pour une révision totale de la constitution suisse, avis aux amateurs
http://desiebenthal.blogspot.com/2018/06/revision-totale-de-la-constitution.html

Merci

f.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »