Fêtons l’ anniversaire de Julian !

En tout cas, dès 8h00, le 3 juillet, à Genève, devant l’ambassade américaine, Route de Pregny 11, 1292 Pregny-Chambésy, avec si possible des masques de Julian Assange bâillonné avec le drapeau des USA,
Pour imprimer votre masque en A4, cliquez le lien ci-dessous, ne coupez avec un cutter ou des ciseaux que les prunelles, et mettez si possible une ficelle… merci.


https://docs.google.com/drawings/d/1UHfpIxCZ1a_6TO41PPtja04QcjdB2NEjeLEh6aHyXwQ/edit?usp=sharing

Julian Assange aux États-Unis ou à Guantánamo risque sa vie et des violations gravissimes des droits humains, notamment des conditions de détention qui bafoueraient l’interdiction absolue de la torture et d’autres mauvais traitements, notamment psychiques, ainsi qu’un procès inique et absurde qui pourrait déboucher sur une exécution, en raison de son travail avec Wikileaks.
ECRIVEZ A JULIAN ASSANGE. 

Julian Assange, éditeur de wikileaks. Participez à notre campagne de lettres de masse. Inondons la prison de Belmarsh de messages de soutien !



Si vous pouvez joindre une photo d’actions ou le descriptif d’une action, ce n’est que mieux (une lettre envoyée à un parlementaire ou un ministre par exemple)


Mr. Julian Assange
DOB: 3/07/1971 HMP Belmarsh
Western Way
London SE28 0EB
UK

https://www.gofundme.com/f/aussies-bring-assange-home-posters?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=fb_dn_cpgnstaticsmall_r&fbclid=IwAR2AgDzqjgA5iM4E6oKFa0e-OhXw75usVryrKmOBr_5OmYxHvi7377YTzQ4

#Itstime – Joignez-vous à nous dans le combat à #freeassange :
👉 Prenez de l’action : defend.wikileaks.org/take-action/
👉 vue d’ensemble : défendre. Wikileaks. Org /


👉 à propos de Julian : defend.wikileaks.org/about-julian/

👉 faites un don (visa, Bitcoin, etc !) ): defend.wikileaks.org/donate/

WRITE TO JULIAN ASSANGE
Wikileaks publisher Julian Assange. Join our mass letter writing campaign. Let’s flood Belmarsh Prison with messages of support!
If you can attach a photo of actions or a description of an action, it is only better (a letter sent to a parliamentarian or a minister for example)



Stop à l’impunité depuis le Quatar

Julian Assange aura-t-il le même sort que Jamal Kashoggi ? 
https://youtu.be/fyuVGvAPB10?t=475
https://file.wikileaks.org/file/dutroux-dossier-summary-2005.pdf

zandvoort-cdroms-kinderporno-affaire.pdf                       3887919 

traduction en français à la fin du pdf  Kinder:
//file.wikileaks.org/

https://internal.diem25.org/en/petitions/1?display=petition



Le Groupe de travail des Nations Unies contre les détentions arbitraires qui, dans une résolution exhaustive datée du 4 décembre 2015, a établi que la détention du fondateur de Wikileaks était arbitraire et illégale et qu’il devait être libéré. En outre, le paragraphe 100 exigeait que « les gouvernements suédois et britannique garantissent la situation de M. Assange afin d’assurer sa sécurité et son intégrité physique, de faciliter l’exercice de son droit à la liberté de circulation aussi rapidement que possible et de garantir le plein exercice des droits garantis par les normes internationales en matière de détention des personnes ». (voir ici)


https://www.facebook.com/PRESSTVFRANCAIS/videos/580693455771565/


Mairead Corrigan, prix Nobel de la paix 1976, demande la libération de Julian Assange

🔎 Mairead Corrigan, militante pacifiste nord-irlandaise et prix Nobel de la paix en 1976, demande la libération de Julian Assange. 
Elle avait d’ailleurs proposé le nom du fondateur de WikiLeaks pour le Nobel de la paix en 2019 pour «ses tentatives de mettre fin à la guerre et les souffrances des gens».



Comment faire ?

https://www.youtube.com/watch?v=moLy3MUpMCk&feature=youtu.be&t=56

Conclusions partielles:

Parlons de la protection des lanceurs d’alertes, de Julian Assange, Edgard Snowden, Chelsea Manning, Jamal Kashoggi etc…

Mettons en pratique de bonnes pratiques immédiatement !


Pauvres enfants et leurs mères à aider notamment au Yémen… 
La fuite de Wikileaks, voir le document ci-dessous, qui révèle l’utilisation militaire américaine du FMI et de la Banque mondiale comme armes “non conventionnelles”.


Les soeurs de Sainte Mère Térésa de Calcutta soignaient les enfants, les parents et les plus pauvres, qui les a assassinées ?

Toutes les parties impliquées ou de bonne volonté devraient coopérer pour qu’une commission sérieuse, indépendante, internationale et neutre examine et établisse les faits réels sur la mort des 7 ( 4+3 ) soeurs ou moniales de Sainte Mère Teresa de Calcutta, invitées au Yémen par l’ancien Président, tuées en deux endroits et à deux dates différentes au Yémen avec 12 collaborateurs !  

L’une est encore en vie et a le courage de rester au Yémen.

Chelsea Manning et Julian Assange sont maintenant en prison tous les deux, tous deux pour des infractions en lien avec la publication d’éléments révélant des crimes de guerre des États-Unis en Afghanistan et en Irak ; ils ne sont accusés de rien d’autre. Quel que soit le bullshit qu’on essaiera de vous vendre, c’est la simple vérité. Manning et Assange sont d’authentiques héros de notre temps et ils en paient le prix.
Si un opposant politique russe avait été traîné hors de son refuge par des policiers armés, puis inculpé trois heures plus tard pour un motif politique par un juge manifestement biaisé, sans jury, avec une longue incarcération à la clef, vous imaginez la réaction des médias occidentaux devant un tel déni de justice ? Et pourtant, c’est exactement ce qui vient de se passer à Londres.
Michael Snow, juge de district, est la honte de la magistrature. Il a manifesté ouvertement ses préventions contre Assange la semaine dernière, au cours des 15 minutes qu’il lui a fallu pour entendre l’affaire et déclarer Assange coupable. À côté de cette mascarade grotesque, les tribunaux de dictateurs auxquels j’ai assisté personnellement, dans le Nigéria de Ibrahim Babandiga ou l’Ouzbekistan de Isam Karimov, étaient des modèles de modération, de justice et de raison.
Un moment clef révèle la discrimination dont Assange a fait l’objet d’emblée. Pendant la brève procédure, Julian Assange n’a pas ouvert la bouche à part pour dire « non coupable » deux fois, et pour poser une question brève sur la raison pour laquelle l’accusation avait changé de nature à mi-chemin de ce soi-disant « procès ». Et pourtant, le juge Michael Snow l’a accusé de « narcissisme ». Rien de ce qui s’est passé au cours de l’audience ne pouvait donner le moindre raison de le penser, c’était manifestement une idée qu’il avait apportée avec lui, qu’il avait lue dans les médias dominants ou entendu à son club. C’était, en fait, la définition même d’un préjugé, et le raccourci qu’a fait ce « juge » est une honte absolue.
Je fais partie de l’équipe de Wikileaks et de l’équipe juridique et nous tous, Julian y compris, sommes galvanisés plutôt qu’abattus. Au moins, les soi-disant libéraux ne se cachent plus derrière des allégations suédoises absurdes ou des questions de rupture de libération sous caution. Le véritable mobile, la vengeance pour les révélations de Chelsea Manning, est maintenant sur la table.
Soutenir la persécution d’Assange dans ces circonstances, c’est soutenir la censure absolue du net par l’État. C’est soutenir le fait que tout journaliste qui reçoit et publie des documents officiels révélant des actes répréhensibles du gouvernement US peut être puni. De plus, cette procédure traduit un boost stupéfiant de la notion de juridiction universelle. Assange n’était pas aux États-Unis quand il a publié les documents, mais les tribunaux US se déclarent compétents. Il y a là une menace pour la presse et la liberté du net dans le monde entier.
Nous vivons une époque inquiétante. Peut-être aussi la plus inspirante de toutes les époques.
Craig Murray est auteur, homme des médias et militant des droits humains. Il a été ambassadeur britannique en Ouzbekistan de 2002 à 2004 et Recteur de l’Université de Dundee de 2007 à 2010. Cet article a été publié en premier lieu sur son website.


https://www.rts.ch/info/monde/10359555-je-suis-choque-assange-na-fait-que-dire-la-verite-clame-dick-marty.html?fbclid=IwAR3wCnfCw-jcI-URbvq2q-BvCooRLZh7PoyzgaHXLKuQjLccxqR54x35vjk

‪“We don’t need no thought control” We need transparency! ‬
‪We need #Assange & #Wikileaks!‬



L’éthique à portées multiples de Julian Assange
23 JUIN 2019
PAR BASICBLOG
ÉDITION : LIBÉREZ ASSANGE. ETHIQUES ET MEDIAS
Comme tous les citoyens dangereux pour les structures de pouvoir, le mentor de Wikileaks Assange Julian est frappé de calomnies. L’effet recherché est double : annihiler la puissance d’agir des gêneurs, et à travers le discrédit d’un homme ou d’une femme, réduire la portée de ses révélations. Cas d’école d’un homme debout, en proie à un faisceau de vindictes.

Retour à l’année 2011, grâce à cet article de l’agence Reuters : « Un ex-banquier suisse condamné pour viol du secret bancaire ». Encore une affaire de « viol ». Le crime originel de Rudolf Elmer fut de divulguer via WikiLeaks, des incitations d’évasion fiscale opérées par la banque Baer qui finit par le congédier. Le pilier essentiel de la Vindicte, c’est la presse.

Le jeu des synonymes

Oui. Si les lanceurs d’alerte ne souffraient pas, ce serait très amusant ; de réécrire le titre de l’agence Reuters par exemple : « Un banquier répudié par sa banque Suisse jugé pour dénonciation illégale de faits d’évasion fiscale ». Nous décrivons ici exactement la même réalité que celle de Reuters dont le « Factual Reporting » est « Very High » selon les très sérieux évaluateurs de l’organe Media Bias Fact Check. (*). Le lecteur, lui, a le choix entre un homme en lutte et un loser borderline. La « justice » peut alors suivre son cours, surveillée de près par les politiciens.

Pour tuer : viser le coeur, pas les orteils. La « déchéance » de Julian Assange (cf Mediapart) débute par une accusation de « viol ». Pour détruire un homme dont le principe d’action est son éthique, rien de tel qu’une attaque en son coeur : l’éthique. Le violeur arbore potentiellement divers pedigrees ; harcèlement, agression sexuelle, relation non consentie, gros lourd, quinesaitpassetenir, machiste, violence, vicieux, lubrique, libidineux, obscène, salace, impur. Et pourquoi pas bestial tant qu’on y est ?

Le feu de la Vindicte. Dessin (en voyage) de Céline Wagner, montage in situ. © BasicBlog_FreeOfUse

Nous avons scruté les faits (**), les déclarations des deux plaignantes suédoises, les retours sur déclaration des mêmes femmes, rien, nous disons bien rien, n’évoque aucune de ces qualités que le mot « viol » évoque. Moins que de vouloir tourner la page du « viol », c’est la page d’une procédure judiciaire qui les dépasse qu’elles voudraient tourner. Alors pourquoi sept ans après, TOUTE la presse de masse française (et les autres) titre à tire larigot le mot viol ?

Ben………

Éthique et Politique

Dans la vie citoyenne, deux points d’entrée se distinguent notablement. Le petit français débute souvent par la question du vote. Quel parti, quel programme, quelles idées, quelles figures me bottent ? C’est une entrée politique avec un petit p.

Le petit australien de 17 ans féru d’informatique, du nom de Julian Assange, avait un vilain défaut : la curiosité. De sa chambre d’ado, il s’infiltra dans les réseaux du Pentagone. Ce qu’il y trouva le marqua à vie. Cruauté, mensonges, violences d’État. Le jeune homme qui encourut 10 ans de prison pour ses “méfaits“ fit une entrée citoyenne par la porte Éthique. Avec un grand E. Et il n’eut pas de choix autre que de poursuivre sa quête de vérité, muni de ses compétences exceptionnelles en codage et cryptologie, contre vents et marées.

L’éthique se forge, s’affermit au cours des actions/réflexions, réflexions/actions, sur un temps long. Le quidam qui se borne à ce que la société attend de lui, est rythmé par la politique des élections, par les laps de temps courts et intermittents dans un paysage dessiné par d’autres.

Les incriminations d’Assange, qui aurait cherché à favoriser Donald Trump contre Hilary Clinton, sont non seulement contredites par les révélations de WikiLeaks, elles sont tout bonnement grotesques. Les critiques médiatiques usant de ce ressort sont le fruit soit de moralisateurs déconnectés de la réalité, auto-aveuglés et incapables d’intelligence empathique, soit de manipulateurs sans éthique. L’empathie est la capacité de se mettre à la place de l’autre. C’est la qualité première du journaliste. Ceux qui ont échappé aux plans de licenciement à répétition confondent trop souvent empathie avec connivence ; nous parlons ici des journalistes qui ont le mérite de travailler – quelqu’un comme Laurent Joffrin de Libération ne travaille pas. Il se contorsionne. Il s’étrique. Il serpente (***).

Tendre le bâton pour battre plus fort

C’est pure constatation que de dire que le traitement informationnel autour de Julian Assange et WikiLeaks n’en est pas un. C’est de la propagande insérée dans une propagande à grande échelle. Cette propagande, les manitous de la presse occidentale – ceux qui n’ont pas abandonné toute forme d’honnêteté intellectuelle – la confondent avec l’hégémonie culturelle et politique d’un temps ancien où le libéralismeavait encore des défenseurs. Et ces passéistes voudraient forger notre avenir ? [ Lire la note de bas de page “complotisme“ ].

Cette propagande est étouffante, notamment depuis la chute du mur. Certaines vérités, certains témoignages se trouvent exclus des medias audiovisuels dominants. BFM, LCI, TF1, M6, France 2, France 3, France 5, France infos, Public Sénat, Arte, France Culture, France Inter, aucune de ces chaines ne fait un suivi sérieux ou non-erroné du cas Assange/WikiLeaks. Une chaine internet à audience relative effectue ce suivi. C’est RT France, ainsi que RT Great Britain. Vade Retro Satanas, c’est une chaine russe, pilotée par le Kremlin. Lequel a sans doute un intérêt stratégique à défendre Assange et Edward Snowden, réfugié politique en Russie. Et alors ? Si ce sont les seuls à traiter sérieusement une question – et ce que nous y avons entendu est plutôt équilibré et professionnel – faut-il se taire ou accorder à RT une interview ? C’est ce qu’a fait Julian Assange, pour qui parler au monde était vital alors qu’il était réfugié dans l’ambassadeur d’Équateur. C’est ce que fait le très bon journaliste Frédéric Taddei en y animant l’émission innocemment titrée Interdit d’interdire. Mais que Julian Assange s’exprime à RT, voilà un gage supplémentaire de ses connivences avec les services secrets russes. Jamais aucune preuve n’y fut apportée. Et récemment, c’est le rapporteur de l’ONU à la torture Nils Melzer, qui n’a trouvé que RT version anglaise pour témoigner de visu de ses visites à Assange qu’il a reconnu comme victime typique de torture psychologique très similaire à celles qu’il a côtoyées, accompagné de médecins et psychiatres, en terrains de guerres civiles.

Nils Melzer y envoyait un double message, dire :

– Que Julian Assange est dans un état de détresse psychique et physique telle que non seulement il est totalement incapable de se défendre devant des juges, mais que sa vie est en danger si les conditions qu’il continue de subir dans le « Guantanamo » britannique, la prison Belmarsh, ne changent pas.

– Que s’il n’y a qu’une chaine russe pour témoigner son et image des résultats d’une mission onusienne, alors parler devant leurs caméras signifie implicitement que les medias occidentaux l’ont censuré. Ceci est une supputation, et nous ne connaissons pas les intentions de Nils Melzer. Mais les faits sont là : aucune chaine occidentale n’a diffusé une interview dédiée de Nils Melzer. Il est vrai que le sujet est secondaire…

Pire, en vérifiant à l’instant, nous trouvons que Nils Melzer a accordé une interview à la BBC (****), l’autre à Sky News, aucune n’a été diffusée. Prudemment, Melzer ne prononce pas le mot censure, lisons son tweet – et apprécions l’incrimination de Idrees Ahmad :

L’éthique individuelle et collective de Julian Assange/WikiLeaks a fait coup double.

Révéler les sommets de cynisme de tous les pouvoirs de basse puissance.

Obliger l’ensemble des mass media occidentaux à se vautrer au plus profond de leur toujours plus étendue fosse à purin (*****).

Complotisme : Il y en a qui ont été traités de complotistes pour bien moins que ce que nous affirmons ici. Au sein de nos 9 précédents articles d’édition nous donnons des éléments factuels qui étayent notre analyse. Surtout, nous n’avons d’autre choix que de publier plusieurs articles dédiés. Le prochain y répondra en partie.

(*) : https://mediabiasfactcheck.com/reuters/

(**) : https://blogs.mediapart.fr/edition/liberez-assange-ethiques-et-medias

(***) : Ce passage en italique pourrait passer pour un propos moraliste. Il nous est impossible de démontrer que c’est faux. Nous prétendons cependant que ceci est un constat. Fruit d’un travail d’observation dénué d’intérêts égocentriques, et effectué sur un temps long. Nous affirmons donc que ce n’est aucunement un jugement hâtif, de ceux que l’on combat bec et ongle ; que si c’est un jugement, il est explicitement orienté vers la nécessité démocratique. Sans constat, ne subsiste qu’un sol meuble. Aucune fondation pour élaborer des vérités. Aucune science. Ce sol même que les media mainstream entretiennent. Sol que les académies laissent se miter. L’Oxford Dictionnaire, académie s’il en est, a inventé un nouveau terme, la post-vérité ; post-truth ; agrémenté d’une post-définition.

La post-vérité prolifère en ce sol sans terres.

(****) : La BBC a publié à l’écrit un article fidèle aux propos de Niels Melzer ici ce qui prouve que des journalistes font leur travail normalement. Mais la non diffusion video limite gravement l’impact d’un témoignage d’une telle importance.

(*****) : Le journal Le Monde n’est pas en reste. Nous nous apprêtons à lui décerner le prix spécial.

Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Traduction »
Aller à la barre d’outils