Baisse des prix de l’immobilier et krach à venir

Le vieillissement de la population accélère la baisse des prix de l’immobilier

 Europe: l’hiver démographique. L’ âge d’ Homme, Paris et Lausanne.

Hier à 12h01 -Immobilier – Par
La démographie pèse sur les prix de l'immobilier
Le vieillissement de la population accélère la baisse des prix de l’immobilier
Partager l'actualité

Commenter l'actualité
Commenter l'actualité

Suivre toute l’actualité immobilière.

Besoin d’un crédit immobilier ? Demandez une simulation personnalisée (gratuit et sans engagement).

Si la baisse des prix de l’immobilier ne va pas assez vite du goût
des acheteurs potentiels, ils seront ravis d’apprendre qu’elle va
s’accélérer à cause du vieillissement de la population. Mais il faudra
encore se montrer patient.
Le fait que la population française vieillisse va avoir une incidence
sur les prix de l’immobilier. C’est le constat d’Hippolyte d’Albis,
professeur d’économie, chercheur à l’Université Paris I et lauréat 2012
du prix du meilleur jeune économiste de France. Pour comprendre pourquoi
les prix vont baisser, il faut revenir sur ce qui a entrainé leur
augmentation.
La hausse des prix s’explique par la pénurie de logements. Les
acheteurs étaient plus nombreux que les vendeurs et les lois du marché
de l’offre et de la demande ont conduit à la hausse des prix. A cela
s’ajoute le comportement des baby-boomers, les personnes nées entre 1945
et 1975. Ces dernières années, les baby-boomers ont continué à acheter.
Ils en sont mêmes à leur deuxième ou troisième achat d’un bien
immobilier et ce, malgré des prix très élevés.
Ils ne sont pas sensibles au niveau des prix car la vente de leur
précédent logement leur permet d’acquérir facilement un nouveau bien, ce
qui entretient la hausse. Mais avec l’âge, les baby-boomers vont vendre
de plus en plus leurs biens immobiliers, ce qui va augmenter l’offre de logements et entrainer un repli des prix.
En effet, selon l’analyse d’Hippolyte d’Albis, les décisions d’achat
et de vente de biens immobiliers évoluent avec l’âge. Ainsi, passé 49
ans, un individu sera plus susceptible de vendre que d’acheter et plus
il vieillira, plus il préférera vendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »