Les banques financent presque tous les partis…

La corruption bancaire est l’utilisation abusive d’un pouvoir reçu par délégation ( de la Constitution suisse ) à des fins privées ( privatisation des créations monétaires ) comme l’enrichissement personnel ou d’un tiers ( actionnaires, collègues, famille, amis, initiés…). 


Elle consiste, pour un agent public, un élu ( Conseiller fédéral, parlementaire, en violation du serment fait devant l’assemblée fédérale et les peuples suisses… ) , 
…, de s’abstenir de faire, de faire, de faciliter quelque chose, du fait de sa fonction, en échange d’une promesse, d’un cadeau, d’une somme d’argent, d’avantages divers…

Battre monnaie est du ressort exclusif de la Confédération… ), mais aucun respect de ce principe constitutionnel…


  Art. 99 Politique monétaire

1 La monnaie relève de la compétence de la Confédération; le droit de battre monnaie et celui d’émettre des billets de banque appartiennent exclusivement à la Confédération.

http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/02/viols-de-la-constitution.html

Un moyen de s’en sortir avec élégance, votez oui à www.monnaie-pleine.ch en mai, juin 2018



Inspiré de:

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Corruption.htm

La corruption est la perversion ou le détournement d’un processus ou d’une interaction avec une ou plusieurs personnes dans le dessein, pour le corrupteur, d’obtenir des avantages ou des prérogatives particulières ou, pour le corrompu, d’obtenir une rétribution en échange de sa complaisance. 

Elle conduit en général à l’enrichissement personnel du corrompu ou à l’enrichissement de l’organisation corruptrice (groupe mafieux, entreprise, club, etc.2). Il s’agit d’une pratique qui peut être tenue pour illicite selon le domaine considéré (commerce, affaires, politique…) mais dont le propre est justement d’agir de manière à ce qu’il soit impossible de la déceler ou de la dénoncer.
Source: Wikipedia


La BNS investit notamment dans les armes nucléaires aux USA, sic, et dans le gaz de schiste super-polluant aussi aux USA , resic, dans Monsanto 🙁 ou dans Apple, concurrent de notre horlogerie… )
Quelques investissements récents à analyser.
https://drive.google.com/file/d/0B-p0lmjLtiXzTk5ER1ZFUFdvZ09IbklOam40T0w1aTZFbnlF/view?usp=sharing
https://lilianeheldkhawam.wordpress.com/2016/01/27/les-investissements-de-la-bns-dans-larmement-nucleaire-sont-indignes-liliane-held-khawam/
Mais le pire est de laisser faire la création monétaire par les banques commerciales et pour leur grand profit contre les citoyens, communes, cantons suisses, par centaines ( et même milliers) de milliards, tout en taxant notamment nos fonds de pension suisses d’intérêts négatifs ( une forme de vol )… en violation des principes écrits de ses propres statuts, de ceux du Conseil fédéral et de notre constitution… mais en respectant des règles venues de l’étranger… (reresic…), édictées par d’obscures officines d’initiés intéressés et exploiteurs de nos citoyens et de nos “élites” ( naïves ou corrompues…? ) qui ont pourtant prêté serment de respecter notre constitution et les suisses, avec  trois doigts levés et deux repliés…
http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/06/le-serment-base-de-la-vraie-suisse.html
Nous pouvons changer ces politiques hasardeuses…

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/09/proprietaires-de-la-fausse-monnaie.html



Sujet : corruption, lobbies, société
Emission du 24 octobre 2007 sur Radio Ici et Maintenant
Durée :
Roger Lenglet est un philosophe français et journaliste d’investigation.

Il naît dans un milieu très modeste. Son père travaille en usine et sa mère reste au foyer.

A l’âge de vingt deux ans, il entre à l’université de Paris X-Nanterre en philosophie. Ses études universitaires le portent à s’investir tout particulièrement dans les domaines de l’esthétique, de l’épistémologie, de l’éthique, de la philosophie politique et de l’histoire du théâtre.

En 1985, il devient chargé de cours à l’Université Paris XII. En 1996, il décide de quitter l’enseignement pour se consacrer entièrement à ses ouvrages de philosophie et d’investigation.

De Profession Corrupteur aux Multinationales de l’eau en passant par Lobbying et Santé, nombre de ses ouvrages traitent de la question des groupes d’intérêt, des lobbies.

Le 16 janvier 2010, après la publication de Lobbying et santé – Comment certains industriels font pression contre l’intérêt général (éditions Pascal-Mutualité Française, 2010), il est élu à la Société Française d’Histoire de la Médecine.

Traduction »
Aller à la barre d’outils