BNS, 200 ou 2 milliards ?

Centralisme ou fédéralisme ?


La Banque Nationale Suisse doit verser, selon la Constitution, 2/3 de son bénéfice net, aux Cantons.


Elle ne le fait plus !


Cette année, le montant réel est proche de 200 milliards. sic…


Nous avons tous une occasion historique de réagir de manière très constructive.


La Chancellerie fédérale veut imposer au Comité de l’ initiative fédérale www-monnaie-pleine.ch ( www.vollgeld.ch ) que le texte soit rédigé en allemand, puis traduit par leurs soins dans les autres langues officielles.


Nous sommes fédéralistes et estimons que chaque message, pour s’adapter aux mentalités différentes, puisse être rédigé selon le génie propre de chaque langue.


Nous vous prions de contacter notamment le Chancelier et vos amis politiques dans ce sens, et nous envoyer des copies, notamment sur les réseaux sociaux. Merci


Notamment M. Walter Thurnherr (PDC) qui dirige la Chancellerie fédérale depuis 2016.


Chancellerie fédérale. Palais fédéral ouest 3003 Berne. Tél. +41 58 462 21 11 info at bk.admin.ch


https://www.bk.admin.ch/bk/fr/home/Service/contact.html


En cas d’envoi par mail, vérifier le bonne réception, svp…


Exemples:


Bonjour,


Voici ci-joint l’argumentaire proposé pour le matériel de vote.


la limite de 1650 caractères a été scrupuleusement respecté, il y a 1595 caractères y compris les espaces.


Guillaume Brunschwig, en copie, et moi avons tenté de nous rapprocher au plus du vocabulaire employé dans la Constitution Fédérale et dans la littérature traitant du sujet.


Notre préoccupation à été d’expliquer le texte soumis à votation sans le citer, de le rendre lisible à tout les publics, de ne pas tomber dans la diffamation, la discrimination ou le populisme. Nous avons tenté de nous rapprocher au mieux d’un langage juridique accessible à tous. Nous avons tenté d’être concis, précis, factuel, respectueux et avons mis l’accent sur la lisibilité du texte, et avons tenté de faire preuve de pédagogie.


Nous espérons que notre modeste contribution sera profitable aux initiants


Bien à vous
David Peitavino-Vincent
Guillaume Brunschwig




—-




Le 18.10.1891, le peuple suisse
acceptait par votation populaire la proposition du Conseil Fédéral d’investir la Confédération du droit exclusif d’émettre les billets de banques. Depuis,
la monnaie légale disponible
à la population ne comprend que les pièces et les billets
.



L’argent électronique
des cartes bancaires, appelé monnaie scripturale ou substitut monétaire, est largement utilisé aujourd’hui mais
ne répond d’aucune loi.


Le Conseil Fédéral a confirmé
le 25.04.2012 que «
l’argent
au sens du droit constitutionnel ne comprend pas la monnaie scripturale des banques

» car « la croissance des substituts monétaires est laissée à la libre appréciation des marchés ».



L’Initiative Monnaie Pleine
propose que
seule la Confédération
crée la monnaie légale
,
quelle qu’en soit sa forme,
perpétuant ainsi les acquis communs. Elle doit être acceptée car elle profite à l’
intérêt
général
pour les raisons
suivantes:




1.       L’argent scriptural
détenu par les citoyens et les entreprises sur des comptes de paiement (compte courant) deviendra enfin un
moyen de paiement légal
et ne sera plus perdu en cas de faillite de la banque
.
Ainsi les citoyens et les entreprises disposeront de
monnaie
à l’abri des crises
;



2.       La mise en circulation
par la Banque Nationale Suisse d’
argent
sans dette
ainsi que le versement
des deux tiers de son bénéfice net aux cantons permettra la
diminution
des charges fiscales
imposées
aux contribuables;




3.       Les banques redeviendront
des partenaires financiers engagés dans la
croissance
de l’économie suisse
;



4.       Le
peuple suisse exercera sa souveraineté sur le secteur financier
.



https://www.facebook.com/groups/monnaie.pleine/?multi_permalinks=884376971729412&notif_id=1516564037252587&notif_t=group_activity

https://www.facebook.com/groups/1594049034189263/?
multi_permalinks=2024668891127273%2C2023700261224136&notif_id=1516397544787953&notif_t=group_activity

https://www.snb.ch/fr/mmr/speeches/id/ref_20180116_tjn

Exemples de textes romands pour la Chancellerie suisse, le texte est-il vraiment si court ? J’ai des souvenirs de textes plus longs dans les votations précédentes !:

1) Texte avec modifications Wir, Reka, Cumulus et le lien internetmonnaie-pleine.ch

Le véritable enjeu de l’initiative Monnaie Pleine, c’est la démocratie. Car qui crée la monnaie prend le pouvoir.


Après le Oui au tunnel du Gothard, imaginez-vous le Conseil Fédéral aller quémander un crédit à une banque? Qui aurait alors le pouvoir?

Quand une nouvelle école a été votée, la commune va demander un crédit pour la construire: qui a le pouvoir? Et pourtant, quelle loi a donné la décision finale au banquier?
Si vous pensez que la monnaie est un sujet complexe, alors votez Oui Monnaie Pleine.ch parce que le parlement va avoir 2 ans pour expliquer aux citoyens comment le système bancaire doit fonctionner et pour préciser la loi. Et vous pourrez voter à nouveau, avec une meilleure compréhension.
Qui a le temps de comprendre quand tous, nous travaillons dur pour gagner de l’argent? Alors que cet argent sur nos comptes est créé sans travail par les banques, comme des bons d’achat Cumulus, Reka ou WIR.
Qui a le pouvoir de changer cela? Nous tous, en votant Oui Monnaie Pleine.ch
Bien sûr, les banques s’inquiètent et vont jouer sur la peur.
Pourtant Monnaie Pleine autorise pour la première fois les banques à créer leur propre monnaie privée. Chacun pourra choisir la part de son épargne qu’il place en monnaie privée créée par la banque, pour le rendement, et la part qu’il dépose à la banque en monnaie légale de la BNS, pour garantir sa sécurité.
Comme les banques suisses vont être les seules à offrir ce choix, elles pourraient bien avoir encore plus de clients extérieurs: c’est du gagnant-gagnant, tout en douceur et en subtilité.
Les banques vont retrouver sans risque le métier éprouvé des banquiers privés suisses traditionnels.
par Bernard Dugas                   

2)

L’initiative populaire proposée aux citoyens suisses vise à mettre en place un système monétaire et financier capable d’éviter (1) les crises du type 2008 dont les conséquences obèrent encore notre avenir (taux d’intérêt négatifs, bulles spéculatives, coûts prohibitifs de sécurisation du système actuel…), (2) l’instabilité chronique de l’économie du fait des instruments de régulation problématiques actuels, (3) l’enrichissement sans cause des banquiers du fait du privilège d’émettre de la monnaie qu’ils se sont octroyés  au cours du temps (90% de la monnaie émise aujourd’hui), dont ils abusent souvent au détriment de la société.
La mesure préconisée pour changer la donne est simple : faire que les dépôts à vue utilisés dans les transactions deviennent une monnaie électronique émise et garantie par la BNS, exactement comme le sont aujourd’hui les billets en circulation. L’opération est pratiquement indolore pour les acteurs économiques principaux et présente des avantages considérables pour  tous : immunisation contre les risques systémiques à coûts moindres qu’aujourd’hui, maitrise de la création monétaire et de l’évolution économique par la BNS, meilleure efficacité de l’économie, bénéfices de la création monétaire alloués à la collectivité…), sans que soient mis en danger les capacités et les coûts de financement de l’économie, la position de la place financière et le fonctionnement libre de notre économie de marché.
Il s’agit de confirmer le vote de nos aïeux en 1891: la création de monnaie doit être un privilège de la BNS et ses bénéfices doivent être réservés au peuple suisse et non aux banques !
par Christian Gomez

3)
L’initiative Monnaie Pleine (MP) veut remplacer l’argent des comptes bancaires, qui n’est qu’un promesse de payer, par de la monnaie pleine et entière qui appartiendra physiquement aux détenteurs des comptes. Aujourd’hui, l’argent qu’on dépose à la banque se transforme en une promesse que fait la banque de le rendre quand on le demandera. Si la banque octroie un crédit, elle ne sort rien de sa caisse, elle promet simplement de donner de l’argent quand on le réclamera. Ce système a trois défauts majeurs. 1) L’« argent » à la banque n’est pas sûr puisque, simple promesse, il disparaît en cas de faillite de la banque. 2) Tout le système financier est instable puisque les banques créent 90% de « l’argent » en circulation par les crédits qu’elles accordent dans leur propre intérêt. Attirées par l’appât du gain, elles finissent toujours par créer trop d’argent, plongeant le monde dans des crises financières et économiques à répétition comme en 1929 et 2008 et des centaines de fois entretemps. 3) En 2008, il a fallu sauver l’UBS avec l’argent des contribuables pour éviter une crise économique sans précédent. Le risque est inhérent au système : comme le trafic des paiements dépend entièrement des banques, la faillite des plus grandes (« too big to fail ») arrêterait toute l’économie. MP propose une solution simple qui corrige d’un coup ces trois défauts sans aucun effet négatif sur l’économie ou le système bancaire : les banques devront remplacer toutes leurs promesses d’argent par des billets de banque, réels ou électroniques, qu’elles gèreront ensuite sur des comptes individuels appartenant physiquement à leurs titulaires.

Meilleures salutations
par Christoph Meier

Accepteriez-vous que des sociétés privées gèrent la police ?
Accepteriez-vous de payer des impôts en faveur d’entreprises privées ?
Accepteriez-vous que des lois soient édictées par des sociétés privées ?

Alors pourquoi acceptez-vous que l’argent soit créé par quelques banques privées ? Refusons de jouer avec des dés pipés. Changeons les conditions cadres : www.initiative-monnaie-pleine.ch

95D av. d’Aïre
1203 Genève
tel  022 733 26 66
portable 076 616 42 66


Pour le texte romand , en plus des idées des  meilleurs textes reçus en français, il faut au moins les mots très populaires comme :

“les monnaies locales…  le Farinet, le Léman, la Grue, les SELS, la banque Wir, Reka, les points Cumulus de la Migros, Super points de la Coop…”

Merci pour tout, nous avons confiance en vous en en votre superbe travail, pour le meilleur.

Avec nos meilleurs sentiments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »