Colloque « Monnaie et souveraineté Nationale »
26 mars 2020 – 13h à 18h
Assemblée Nationale
Immeuble Jacques Chaban-Delmas
Salles Mars 1 et Mars 2
101, rue de l’Université
75700 PARIS
Métro Invalides
4 tables rondes éventuellement suivies de débats (si temps
restant disponible)
Environ 4 intervenants par tables rondes : chaque
intervenant dispose de 15 à 30 minutes pour exposer son thème.
Si temps disponible après les interventions : débats
avec les participants et les invités d’honneur
David Platek Cameraman de FdS (Lausanne RTS Info)
Cameraman JC

Salle 1 / 1ère table ronde de 13h
à 15h30
=> Aspects historiques : les aléas du contrôle monétaire (modérateur
1 : Jean-Pierre Gérard)

         
Valérie Bugault :
La subversion du concept monétaire par les banquiers (causes et conséquences)
         
Philippe Bourcier de Carbon : Histoire de la monnaie au XXème siècle aux
USA (commission Pecora, Glass-Steagall Act signé par Roosevelt, major Smedley
Butler…)
         
Benoît Odille : L’exemple français du CNR et du circuit du trésor
         
Sergeï Zhadan :
Les aléas monétaires via la restructuration de la dette de l’URSS à la
chute du régime (qui la détient, remises de dettes ?…) => (défaut sur
la dette en 1998 ? Gestion du rouble, de la masse monétaire :
indépendante ?)

Salle 2 / 1ère table ronde de 13h
à 15h30
=> Manipulation des marchés financiers et tentatives pour
s’extraire des problèmes monétaires actuels (modérateur 2 : Sébastien
Périmony
)

         
Philippe Béchade : Manipulation sur les marchés monétaires et financiers
(émission de fausse monnaie) – Comment le système financier international est
maintenu par de la fausse monnaie ?
         
François de Siebenthal et David P. Vincent : L’exemple suisse Monnaie Pleine
         
Henda Diogène Senny (ligue panafricaine) : Ni franc CFA, ni Eco => « Vers
une monnaie panafricaine libérée des institutions financières
internationales »
         
Nathalie Yamb :
« L’Afrique libérée ou la définition d’une nouvelle monnaie »

Salle 1 / 2ème table
ronde de 15h30 à 18h
: La dette et ses conséquences (modérateur 1 :
Jean-Pierre Gérard)

Introduction : conditions de mise en œuvre de ce concept
: retour de droit continental, les arguments (abandon circuit du trésor,
multinationalisation des banques françaises…)
         
Eric Toussaint ? (CADTM) : Exposé du concept de dette odieuse, exemples
         
Jacques Cheminade : Doctrine (FMI, Banque mondiale…) sur laquelle repose la
dette odieuse et illustrations de ses applications
         
Stanislas de Caumont : La dette et ses conséquences… => manipulation de
l’inflation ayant permis la politique monétaire expansionniste des banquiers
centraux (politique des taux bas) et favorise l’accumulation de la dette
         
Vincent Held : Généralisation de l’utilisation du mécanisme du repo par les banques
centrales (le cas Suisse)

Salle 2 / 2ème table
ronde de 15h30 à 18h
: Différentes formes monétaires : cryptomonnaies
et minibots (modérateur 2 : Sébastien Périmony)

         
Les
minibots italiens : Giuseppe Sacco
         
Les
cryptomonnaies :
o  
Valérie Bugault :
Aspects politiques
o  
Anne Maréchal (Directrice des affaires juridiques à l’Autorité des Marchés Financiers) :
Aspects juridiques
o  
Alexandre David :
Aspects techniques
Chers amis, chers participants au colloque,
C’est avec beaucoup de regrets que je me voie contrainte d’ajourner le colloque « Monnaie et souveraineté Nationale » initialement prévu le 26 mars prochain. D’une part le prochain déclenchement du Stade 3 d’alerte liée au coronavirus, qui est désormais une question de jours, ne fait plus de doute. D’autre part, nous avons des intervenants qui viennent de différents pays et même de différentes parties du monde, tous concernés par ce virus ; certains de ces pays sont dores et déjà sous confinement. Enfin, les locaux de l’Assemblée Nationale ont eux-mêmes été touchés par la contamination et nous avons, parmi nos intervenants, des gens de santé fragile.
Vous comprendrez que, dans ces conditions, il ne soit pas raisonnable de maintenir la date initiale du 26 mars. Malgré ce report contraint, la tenue de ce colloque reste importante et j’espère pouvoir compter sur votre présence ultérieure.
La date du report paraît difficile à déterminer dès à présent car nous ignorons la durée de cette épidémie, pour ne pas parler de « pandémie ». Toutefois, une date autour de la première quinzaine de septembre me semble raisonnable. J’espère pouvoir alors compter sur vous.
Bien cordialement à tous,
Valérie Bugault

Traduction »
Aller à la barre d’outils