Déchets à Naples.

Répercussions sur la santé publique à l’étude.

ROME – Une enquête est actuellement menée en Campanie (région de Naples, sud de l’Italie) sur 900 personnes “test” afin de détecter d’éventuelles répercussions de la crise des ordures et de l’enfouissement illégal de déchets toxiques sur la santé publique, a annoncé l’agence Ansa.Le sang et le lait maternel de ces personnes – réparties sur 16 communes de la Campanie – font actuellement l’objet d’analyses menées par le Conseil national de la recherche (CNR) qui publiera les résultats d’ici fin 2008, a indiqué jeudi à l’Ansa un responsable du CNR en marge d’un congrès.Sont notamment contrôlés les niveaux de dioxine – qui se fixe dans les graisses comme celles du lait maternel – de métaux lourds et de dérivés d’hydrocarbures qui se retrouvent dans l’eau, la terre et les cultures en cas d’enfouissement de grandes quantités de déchets toxiques.Naples et sa région sont placées depuis 14 ans par le gouvernement en “situation d’urgence” concernant la gestion des déchets, un marché juteux dans lequel la mafia locale, la Camorra, s’est largement infiltrée.Les associations anti-mafia estiment que si on rassemblait l’ensemble des déchets passés entre les mains de la Camorra, on obtiendrait une montagne de 14.000 mètres de haut.Plusieurs médecins de Campanie, toxicologues et cancérologues, ont récemment dénoncé les conséquences désastreuses sur la santé de l’enfouissement clandestin de déchets industriels.La revue scientifique The Lancet avait publié en 2004 les registres des décès de la sécurité sociale montrant un taux de mortalité en hausse pour certains cancers et malformations, dans une région au nord de Naples qu’elle avait baptisée le “triangle de la mort”.Des analyses publiées en mars par l’Agence régionale pour la protection de l’environnement en Campanie à l’occasion d’une étude de terrain pour l’installation d’un incinérateur, a également montré des taux de plomb, de dioxine et de dérivés d’hydrocarbures largement supérieurs aux normes tolérées dans plusieurs parcelles de communes situées dans cette zone.A partir du 15 mai et jusqu’au 30 octobre, 250 médecins “sentinelle”, généralistes et pédiatres, seront également envoyés en Campanie pour “signaler d’éventuelles pathologies liées à la crise des déchets”, a indiqué l’Ansa. (©AFP / 24 avril 2008 20h05)

Déchets à Naples: éventuelles répercussions sur la santé publique à
Romandie.com – Genève,Switzerland
Sont notamment contrôlés les niveaux de dioxine – qui se fixe dans les graisses comme celles du lait maternel – de métaux lourds et de dérivés

La mozzarella italienne vendue en Belgique
7sur7 – Bruxelles,Belgium
La mozzarella contaminée à la dioxine mise sur le marché en Italie n’a pas été importée en Belgique, selon les conclusions de l’Agence fédérale de sécurité

http://desiebenthal.blogspot.com/
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »