Denis Robert toujours persécuté et ses révélations face à Clearstream

 
Informations Générales / Société / Justice
 
  Denis Robert et ses révélations face à Clearstream
Télécharger la page

Photo NR 
Denis Robert devant le palais de justice à Paris.

  Lire aussi
 • Trois affaires en une

L'écrivain-journaliste a comparu en appel à Paris pour propos diffamatoires contre Clearstream à travers ses ouvrages sur la chambre de compensation luxembourgeoise.
Toute l'affaire serait
partie de là.

 
De notre envoyé spécial à la Cour d'appel à Paris
 

Le dossier va demander plus de huit heures de débats à la cour d'appel de Paris. C'était la semaine dernière à Paris où l'écrivain, naguère journaliste, Denis Robert y était jugé pour avoir accusé la société financière luxembourgeoise Clearstream d'être au centre d'un gigantesque système de blanchiment d'argent sale.
Les rangs des soutiens ne sont plus aussi serrés autour de lui pour cette audience fleuve, où l'un des avocats de Clearstream voit une affaire où il n'y a « pas une pièce pertinente qui permette de retenir une enquête sérieuse ».
Les mots sont lâchés : les défenseurs de la chambre de compensation luxembourgeoise joueront sur le manque de sérieux de l'écrivain auquel hommes politiques, journalistes, associations, avaient apporté leurs encouragements avant de se montrer plus discrets aujourd'hui. En face, Clearstream et ses « 1.500 salariés qui se sont aussi sentis salis », dit l'avocat alors que « mondes politique, financier, journalistique et industriel se sont déchirés » dans ce gigantesque chaos qui brasse encore jusqu'au plus haut de l'État.
« La fausse affaire de Révélation$[l'un des livres de Denis Robert] est à l'origine de celle des listings » mais au départ, il ne s'agirait que de « fantasme journalistique », « auquel aucun média international n'a cru », tandis que la théorie de « grande lessiveuse financière ne tient pas la route ». Les mots, rapportés côté Clearstream, sont d'un journaliste qui s'est inscrit dans le camp d'en face.
Clearstream serait-elle alors un « bouc émissaire dans l'air du temps », sur fond de « banque mafieuse » faisant dans les « clients occultes » et les « narco dollars » ?
 
” Double discours de Clearstream “
 
Les défenseurs de Denis Robert et Canal + sont très circonspects à la barre et dénient le côté « individu farfelu », « touche à tout » de l'écrivain. Les juges ont précédemment rappelé le sérieux du personnage dans ses travaux. Il est intervenu à l'École nationale de la magistrature. Son premier ouvrage – Pendant les affaires, les affaires continuent – fut remarqué par des magistrats anticorruption, qui lancèrent dans la foulée l'Appel de Genève en 1996 pour dénoncer les pratiques internationales douteuses et promouvoir un espace européen contre la délinquance financière.
On estime donc que Clearstream a un « double discours » en s'étonnant au passage de « la curieuse envie de s'épancher en plein mois d'août » du président de l'organisme financier (dans une récente interview du Monde) pour dire que l'affaire est terminée… juste avant ce procès de Paris !
On évoque donc plus prudemment un « organisme sain qui a connu une dérive sur une période aujourd'hui terminée ». Car Clearstream, hébergeur de banques, dépositaire de titres et instruments financiers, « a changé depuis la sortie de nouvelles lois financières au Luxembourg », curieusement adoptées dans la foulée du scandale. Denis Robert « a voulu [montrer] qu'un organisme qui accepte en son sein des établissements bancaires de tous les paradis fiscaux ne semblait pas avoir de contrôles. »
La « lessiveuse internationale », pour les défenseurs de l'écrivain, « c'est une image : de l'argent peut y passer normalement et d'autre de manière invisible. » Et surtout, « Clearstream en arrive à mettre sous la plume de Denis Robert des choses qu'il n'a jamais écrites » par de la « manipulation ».
Décision rendue le 16 octobre. Laurent BERTAGNOLIO
 

 Les réactions des internautes
Soyez le premier à réagir
 

 Réagir à cet article
Vous souhaitez réagir à l’actualité ou à un article de la Nouvelle République… Ecrivez-nous ! Votre message sera transmis à la rédaction.

En l’envoyant, vous acceptez, sans autre forme d’autorisation, que ce message soit, en partie ou totalement publié sur www.lanouvellerepublique.fr ou dans l’édition papier de La Nouvelle République.

Votre pseudo sera utilisé sur le net (vous pouvez inscrire dans cette case vos noms et prénoms, si vous souhaitez que ceux-ci apparaissent sur notre site). En cas de publication dans l’édition papier, vos nom, prénom et commune de résidence seront indiqués. Si vous ne le souhaitez pas, merci de le signaler, seuls vos initiales, votre commune et/ou votre département seront indiqués.





Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal
Invitation:

http://www.monetary.org/2008schedule.html
http://dandelionsalad.wordpress.com/2008/08/27/democrats-in-denver-should-skip-one-of-their-parties-read-the-american-monetary-act-by-richard-c-cook/

http://www.iousathemovie.com/

www.michaeljournal.org
http://www.versdemain.org/

http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com

skype  siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

Présent :
La femme est, comme toujours, l'avenir de l'homme, et réciproquement. Si qua fata sinant…:-)
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

www.suisse-plus.com
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/   et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch
http://ktotv.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »