Dénonçons les abus !

Soyons intelligents !
Résistons ensemble.
Tous pour un.
Pour dénoncer les trop nombreux crimes, notamment la pédocriminalité, qui tous trichent pour se payer leurs perversions abominables, notamment les impôts, et nous volent donc tous, les autres contribuables.
Possible de manière anonyme, gratuite mais très efficace.
Montrez les pertes financières pour la Confédération et les conséquences financières à tous les niveaux…
Site confidentiel sécurisé en 4 langues
Offre à faire circuler largement, merci


Que peut-on ou doit-on absolument signaler ?

Il faut principalement signaler les infractions ou les délits qui sont poursuivis d’office. Il s’agit donc de comportements passibles de sanctions pénales comme la corruption, le détournement de fonds, etc. Les employés de l’administration fédérale et des organisations proches de l’Etat ont donc un devoir de signalement. Il existe un droit de signalement pour les autres irrégularités. Il s’agit ici d’erreurs constatées par exemple dans le domaine des marchés publics, de l’organisation inefficiente d’un service, d’activités inutiles ou qui pourraient être simplifiées ou réalisées de manière plus efficace, etc.


Qui peut soumettre une alerte ?

Les employés de l’administration fédérale et des organisations proches de la Confédération sont obligés ou autorisés à signaler certains cas. Les personnes extérieures comme les fournisseurs et les clients ou encore les contribuables peuvent signaler ce genre de cas.
Comment se déroule une alerte, comment puis-je installer une boîte de dialogue ?
Si vous voulez envoyer une alerte nominative ou anonyme, cliquez sur le bouton «Soumettre une alerte» situé en haut de notre page d’accueil.
Le processus d’alerte comprend 4 étapes:
  1. Le portail vous demande d’abord de lire un texte d’information sur la protection de votre anonymat, ainsi que de répondre à une question de sécurité.
  2. La page suivante vous demande d’indiquer sur quoi principalement porte votre alerte.
  3. La page d’annonce proprement dite vous permet de formuler votre message d’alerte en utilisant vos propres mots, et de répondre à des questions sur ce cas par le biais d’un choix facile de réponses. 5000 caractères sont à votre disposition pour le texte libre, ce qui correspond à une page entièrement remplie. Pour argumenter votre alerte, vous pouvez joindre un fichier faisant jusqu’à 10 MB. Gardez à l’esprit que les documents risquent de contenir des informations sur leur(s) auteur(s). Après avoir transmis votre alerte, le système vous donne un numéro de référence qui servira de preuve que vous avez envoyé votre alerte.
  4. A la fin, configurez s’il-vous-plaît votre propre boîte de dialogue protégée. Par celle-ci, nous vous livrerons des retours d’information, vous répondrez à nos questions éventuelles et nous vous informerons si possible de la progression de votre alerte.
Si vous disposez déjà d’une boîte de dialogue protégée, vous pouvez entrer dans cette dernière via le bouton «S’identifier». Ici aussi, vous devrez d’abord répondre à la question de sécurité.
Aussi longtemps que vous ne saisissez pas de données permettant de remonter à votre personne, le BKMS® System protège techniquement votre anonymat.
Nous vous garantissons ne nous intéresser qu’exclusivement au cas pour lequel vous avez donné l’alerte. L’objectif est de découvrir les dysfonctionnements et d’écarter des dommages financiers.

Pourquoi une plateforme externe ?

La protection des lanceurs d’alerte est hautement prioritaire. Avec l’utilisation de la plateforme externe sécurisée BKMS® System, il est garanti que les données sont cryptées et conservées sur un serveur externe à l’administration fédérale en Suisse. Ainsi, aucun accès non autorisé de la part d’une entité fédérale ne peut avoir lieu et il est impossible de remonter aux annonces.

Initiative fédérale: mannes suisses, démocratie économique, dividendes pour tous.
Pour votre soutien et remarques…
Promesses de signatures, comités de soutiens:

Pour ceux qui sont d’accord de figurer dans nos comités, soit fédéraux, cantonaux, communaux, professionnels, scientifiques, de soutien et qui n’ont pas encore signé… en cas d’accord, merci d’imprimer et de nous retourner ce formulaire signé par un ou des citoyens suisses majeurs. Vous pouvez aussi nous promettre de futures signatures de l’initiative quand elle sera lancée..

https://docs.google.com/document/d/1kHW2rNSuVqFMImUgTJPlA-jvIv9EIigUonpgcBeQwNg/edit?usp=sharing

http://chng.it/hDNnzmJg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »