Un
jour, l’honorable Fielding, Ministre des Finances du gouvernement libéral
d’Ottawa, avait dit à M. Harpell: «Si vous voulez savoir où réside
la puissance financière au Canada, regardez du côté des banques et
des compagnies d’assurances.» On était en 1934, en plein temps de la
crise économique.

C’est
alors qu’on décida que les cours de l’automne porteraient sur l’étude
de l’argent et du crédit. Et l’on s’occupa tout de suite à chercher un
manuel sur le sujet. L’appel fut lancé dans Le Moniteur et The
Instructor
. On reçut des livres et des manuscrits. Principalement
le livre anglais de I. A. Caldwell, Money, What is it?, que Louis
Even traduisit plus tard en français. Il lui donna le titre de La
monnaie et ses mystères
. Mais c’est une simple brochure de 96 pages
qui lui apporta la lumière recherchée. Elle était intitulée: From
Debt to Prosperity
par J. Crate Larkin, de Buffalo. 

Pour télécharger
gratuitement la version PDF de ce livre, cliquez ici (ou
sur la couverture du livre) (822 Ko)

C’était un résumé
de la doctrine monétaire du Major C. H. Douglas: le Crédit Social.

«Une
lumière sur mon chemin», dit Louis Even. Il se procura les ouvrages de
Douglas. Il reconnut là un ensemble de principes dont l’application
ferait un système monétaire parfait et qui pourrait solutionner la
crise économique. Et, immédiatement, il se dit: «Il faut que tout le
monde connaisse cela.» Il ne songea plus qu’aux moyens de réaliser ce
voeu.


Du
régime de dettes à la prospérité 
par J. Crate Larkin
C’est ce livre qui a fait découvrir
à Louis Even le Crédit Social, et qui lui fit s’écrier: «Voilà une
lumière sur mon chemin!» Ce livre a changé la vie de Louis
Even; il
pourrait changer la vôtre aussi! Ce livre de 112 pages met en valeur
les buts et les fins de l’économie, de l’industrie et de la
technologie. D’une actualité cuisante, c’est un oeuvre mémorable qu’il
vous faut lire absolument.  Prix au comptoir (à nos bureaux de
Rougemont): 5 dollars. Par la poste: 7 dollars pour le Canada, 10 $ pour
les autres pays.
Pour télécharger
gratuitement la version PDF de ce livre, cliquez ici (ou
sur la couverture du livre) (822 Ko)
Traduction »
Aller à la barre d’outils