Fraudes lors des votes fédéraux de septembre 2013

  •  Votes
    fédéraux de septembre 2013 ! 
    On peut voir facilement les trois NON.
    Tricheries démocratiques possibles et démontrées avec un simple bout de
    carton et une lampe de salon à halogène, ce qui est possible trop
    facilement depuis des années avec des machines à lecture automatique.
    Notre argent est mieux protégé que notre démocratie ! Quelles sont nos
    valeurs primordiales ?
     

    Quelles
    sont nos valeurs primordiales ? Si on les laisse tricher notre
    démocratie, notre pays sera de plus en plus contrôlé par des tricheurs
    professionnels. L’enveloppe jaune est transparente et le bulletin gris à
    ne pas plier est transparent lui aussi… Le vote par internet, c’est
    encore pire. Il faut revenir au vote avec des urnes transparentes
    contrôlées en permanence par des caméras branchées sur internet et dans
    des vitrines ouvertes sur la rue, comme Poutine le fait en Russie. C’est
    l’un des derniers vrais démocrates, comme il le dit lui-même, il le sait bien, il était le chef du KGB…Quel humour !

    La simplicité et la facilité des tricheries possibles est une honte pour notre intelligence, et ceci depuis la conception du vote par correspondance. Accepter cette simple possibilité est totalement irresponsable, comme dans les affaires des prédateurs sexuels récidivistes que le peuple veut en prison mais que nos “élites” veulent libérer pour violer et assassiner ( Haschich donne sémantiquement haschichin, soit fumeur de  haschich qui donne assassins…) des enfants et des femmes sans défense. Trop, c’est trop… 
    Le texte de l’initiative demande des responsables, le sont-ils ? Non, ils se cachent derrière des excuses ridicules… et des valeurs de bisounours irresponsables et sans enfants.

    Initiative populaire fédérale théoriquement en vigueur ‘Internement à vie pour les
    délinquants sexuels ou violents jugés très dangereux et non amendables’

    L’initiative populaire a la teneur suivante:La constitution fédérale est complétée comme suit:
    Article 65bis (nouveau)
    1Si
    un délinquant sexuel ou violent est qualifié d’extrêmement dangereux et
    non amendable dans les expertises nécessaires au jugement, il est
    interné à vie en raison du risque élevé de récidive. Toute mise en
    liberté anticipée et tout congé sont exclus.
    2De
    nouvelles expertises ne sont effectuées que si de nouvelles
    connaissances scientifiques permettent d’établir que le délinquant peut
    être amendé et qu’il ne représente dès lors plus de danger pour la
    collectivité. L’autorité qui prononce la levée de l’internement au vu de
    ces expertises est responsable en cas de récidive.

    3Toute
    expertise concernant le délinquant est établie par au moins deux
    experts indépendants qui prennent en considération tous les éléments
    pertinents.
    Commentaires:
    Les autorités ne respectent plus le Souverain
    Depuis le cas de Werner Ferrari, condamné pour le meurtre d’un enfant
    en 1970 à douze ans de prison et qui, libéré après 9 ans avait récidivé
    en tuant 5 nouveaux enfants, plusieurs cas, dont celui du « sadique de
    Romont » Michel Peiry de meurtres d’enfant avec récidives sont révélés
    en Suisse…
    Des “notables” continuent et trichent maintenant les votations et élections…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »