Fukushima. Ils nous mentent.

Les nuages radio-actifs sont très dangereux car le réacteur no 3 notamment relâche du plutonium MOX d’Areva France.


Aucun communiqué ne donne la composition réelle des nuages, ceci est INADMISSIBLE.


Le plutonium, à des doses de l’ordre du micro gramme, peut tuer rapidement.


50 millièmes de milligramme de plutonium 239 peuvent constituer une dose mortelle (100 fois la dose tolérable). 


la dose mortelle pour l’être humain se situe au millionième de gramme.


Il faut éviter d’ingérer ou de respirer ces poussières.


Un simple masque devant la bouche et des simples précautions alimentaires suffisent.


Du simple bore ( borax…) freine les réactions atomiques. Que de lenteurs…


IL EST CRIMINEL DE NE PAS DONNER CES SIMPLES CONSEILS.


– Si vous avez des amis journalistes, faites leur passer ce message.
– Si vous avez des élus qui lisent eux-mêmes leur courrier, écrivez-leur.

– à faire circuler partout, une petite lumière vainc l’obscurité.


Le changement des couleurs provenant du réacteur n0 3 est très inquiétant. Le radier est probablement percé, le magma du coeur va descendre et peut exploser.


L’explosion atomique dans un réacteur est possible si les barres de contrôle ne sont pas bien abaissées ou si le magma sort de l’enceinte, la réaction s’emballe alors et il peut y avoir une libération d’énergie très importante sous forme thermique mais elle ne sera probablement pas aussi brutale que dans une bombe.


Avec le MOX,  on doit par exemple étudier de très près la géométrie des cuves de dissolution en fonction de la teneur en plutonium afin d’éviter tout accident de criticité ( explosion, sic…), ce qui arrive maintenant à Fukushima…


LE DANGER DES PARTICULES MOX EST MORTEL, SURTOUT VU LA CALéFACTION AVEC L’EAU DE MER qui génère beaucoup de particules volatiles.


La  demi-vie de différents isotopes du plutonium varie de quelques minutes à 80 millions d’années. Le plutonium-239, a une demi-vie de 24.100 années.


Équivalences des unités

Grandeur mesurée Système international Hors S.I. Équivalence
Radioactivité Dose absorbée Effet biologique  Becquerel (Bq)
Gray
 (Gy)
Sievert
 (Sv)
Curie (Ci)
Rad
 (rad)
Rem
 (rem)
1 Ci = 3,7.1010 Bq
1 rad = 10
-2 Gy
1 rem = 10
-2 Sv



Depuis février 2011, l’exploitant japonais TEPCO utilise du combustible MOX dans le 3e réacteur de la Centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, utilisation qui a duré fort peu de temps, suite au tsumani du 11 mars 2011, et aux accidents nucléaires de Fukushima qui s’en suivirent.
Deux autres réacteurs utilisent actuellement du MOX au Japon8.



Les accidents nucléaires de Fukushima au Japon sont liés à une défaillance de refroidissement des réacteurs nucléaires, conséquence directe du tsunami engendré par leséisme du 11 mars 2011 de magnitude 9 qui a dévasté le nord-est de l’île de Honshū. Ils concernent la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, dont quatre des six réacteurs sont en difficulté et ont subi des fuites1, et la centrale voisine de Fukushima Daini, dont un réacteur est aussi endommagé.
Le 11 mars à 19 h, le gouvernement japonais déclare l’état d’urgence nucléaire2, et près de215 000 personnes sont évacuées3.

Sommaire

 [masquer]

http://www.jp-petit.org/Presse/tchernobyl_mon_amour.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »