Gilets jaunes ce samedi en Suisse

Manifestation en France voisine et premiers rassemblements en Suisse ci-dessous…, notamment à Lausanne, 
Genève, 
https://www.facebook.com/events/2218759781696717/
Vevey, Valais…


Venez avec LE petit caillou de David à déposer symboliquement devant la porte de notre palais fédéral.De simples rassemblements pour se retrouver et discuter, de simples agora … 


Cocasse tentative des gilets jaunes en gare de Lausanne sur le forum Actualités – 30-12-2018 18:16:39 – jeuxvideo.com
RAS-LE-BOL. Une page Facebook réunissant une centaine de membres appelait à se retrouver hier dans les gares
impressionnant hahaha 🙂


https://www.msn.com/fr-ch/actualite/national/cocasse-tentative-des-gilets-jaunes-en-gare-de-lausanne/ar-BBRAXwb?li=BBqiXNl

Il y eu des rassemblements de gilets jaunes ce samedi 29 décembre, notamment à Genève, Vevey et dès 13h30 en Suisse à Lausanne dans le hall de la Gare CFF.

En quelques minutes, plusieurs policiers sont intervenus, et nous ont priés de partir, après avoir pris nos identités. 😉 🙂 😎 
Les policiers en divers uniformes ( police fédérale illégale Tigris ? car refusée en votation populaire) étaient aussi tous en gilets jaunes, matricules cachées, deux fois plus nombreux que nous, sans compter les policiers en civil et ceux derrière les nombreuses caméras, avec leur chef basé à Genève, sic…

Bref, un effet boeuf !!!

Police fédérale illégale Tigris ?

https://microtaxe.ch/2009/03/ferraye-clearstream-et-tigris-l-unite.html

Joyeuses fêtes de Noël et nos meilleurs voeux pour toutes les années à venir.

PS:

Il faut demander la permission pour tout, même de se rencontrer pour  “manifester” sinon les amendes semblent très salées en Suisse… Tout ce qui n’est pas obligatoire est sûrement interdit…

Interdictions… dans les gares suisses… notamment…..

Art. 9: poser des affiches, faire de la
publicité, organiser des distributions
gratuites et des offres de produits,
des manifestations, des
représentations, des campagnes de
collecte et de signature, prendre des
photos ou faire des prises de vue
avec des installations et toute autre
activité relevant de l’usage commun
accru sans autorisation

Le règlement de la gare définit les règles à observer sur le domaine ferroviaire. …. règlement de la gare et au code pénal suisse (y c. code pénal accessoire), … de mise à profit pour les manifestations à but non lucratif sur l’aire de la gare.

https://www.lematin.ch/suisse/Cocasse-tentative-des-gilets-jaunes-en-gare-de-Lausanne/story/19796913

Nous étions un certain nombre et pas un nombre certain, je ne sais pas en effet combien exactement en tout car certains sont arrivés plus tard :-)… même depuis le Valais, sic… Un groupe à Genève plus un autre à Vevey, +++ ailleurs ?, le nombre n’est pas si important, c’est l’effet boeuf qui compte 🙂 très boeuf, et même un peu âne gris 😉 , suivez mon regard 😎

Leur truc, c’est l’amalgame facile, je vais parler à tous les auditoires qui m’invitent pour discuter de monnaie-pleine, mais ils amalgament et disent que je suis membre d’un des auditoires, ce qui n’est pas vrai

HTTP://WWW.VERSDEMAIN.ORG/GENERAL/DIVIDENDE_SEPT_2018.PDF


Aucun “policier” n’avait son matricule ce dernier samedi à Lausanne, pourtant légalement obligatoire …

Les policiers, même et surtout en civil, doivent présenter leur carte de police . Les cartes de police, de format horizontal, reprennent le graphisme unifié au niveau national des carte de police et comprennent, au recto, les armoiries cantonales, le mot «Police» en caractère gras, bien visibles, le grade, le matricule et la photo du titulaire et l’indication que le titulaire de la carte de police est habilité à exercer toutes les prérogatives attachées à sa fonction. Au verso, elles comprennent l’identité (nom, prénoms, date de naissance), la photographie et la signature du titulaire, l’indication et la signature de l’autorité qui a établi la carte, la date d’établissement et d’expiration ainsi que, pour la police cantonale, le logo de la police cantonale (B 3 25.04 art. 4).


Bonsoir,

Voilà le commentaire que j’ai publié sur mon blog.
Dans le hall central de la gare de Lausanne, vers 13h30 ce samedi 29 décembre, nous étions trois Gilets Jaunes !!! Très rapidement un employé CFF portant lui aussi un gilet jaune, mais pour son travail, nous a abordé pour savoir ce que nous faisions. Mme X lui a montré le texte qu’elle avait fixé sur son gilet, dans son dos. L’homme est parti, mais il est resté dans le hall.
Quelques minutes plus tard 2 agents de sécurité des CFF, portant des gilets jaunes …, sont arrivés pour nous demander de quitter le hall de la gare (propriété des CFF) et nous avons discuté avec l’un d’eux. Pendant ce temps l’autre est allé avertir la police des CFF.
Deux policiers CFF, portant aussi des gilets jaunes …, sont alors intervenus pour nous faire quitter le hall en prétendant que nous faisions une manifestation ! Ce qui n’était pas le cas, car nous étions trois ! Et que nous faisions des revendications. Pourtant, ce n’était pas non plus le cas, car nous discutions ensemble, les trois, sans aborder les passants.
Nous avons accepté de sortir de la gare ce qui ne les a pas empêchés de prendre notre identité. Sous prétexte que l’un avait un badge “Oui pour la Monnaie pleine” sur son chapeau de père Noël. Et l’autre un tract dans le dos. Mais moi, qui n’avais qu’un simple gilet jaune sans aucun texte, j’ai aussi dû donner mon identité et mon adresse. Pourquoi ?
Les deux policiers CFF ne portaient aucun nom, ni matricule. Quand j’ai demandé son nom au policier il m’a donné à toute vitesse son no de matricule et a refusé de l’écrire sur un papier, alors qu’il avait un bloc de papier dans la main et un stylo dans l’autre !!! Je le lui ai fait répéter et l’ai noté. Voilà son matricule: U221489. Mais comment peut-on savoir si ce no est juste ? Pourquoi ces policiers CFF interviennent-ils de façon anonyme, alors qu’ils vous réclament votre identité ?
Mon sentiment: Même trois Gilets Jaunes, dont deux femmes, ont l’air de faire très peur aux CFF. Pourquoi ?
Meilleures salutations.
Michèle Herzog
CH– 1091 Grandvaux
Tél. 079.655.21.86

à Genève:

Coucou à toutes et tous,
Merci pour ce que chacun fait, c’est beaucoup plus important qu’on pense pour l’avenir et les prises de conscience !
Pour la petite histoire, le Securitas de la Gare Cornavin à Genève avait un gilet jaune et ma première réaction a été de lui remettre un flyer (en le félicitant de nous soutenir avec son gilet !), ce n’est que 5-10 minutes plus tard qu’il est venu me signifier que la remise de tracts était sujette à autorisation de la part de la direction des CFF, il nous a conseillé de nous mettre sur le trottoir devant l’entrée. Il était accompagné d’un agent de la police ferroviaire, en gilet jaune également, à qui j’ai remis un flyer et qui n’a pas dit un mot ! J’ai expliqué que notre action était simultanée dans plusieurs gares de Suisse et me suis étonné que la direction des CFF n’était pas au courant. Il m’a répondu qu’on ne lui avait rien dit.
Une fois qu’ils avaient disparus nous avons continué de distribuer les flyers.
Amicalement,
Gérard
Gérard Scheller
Chemin Briquet 26
1209 Genève
+41 79 261 62 44

à Vevey, siège de Nestlé.


anthony, [30.12.18 18:37]

Voici le témoignage d’une dame qui a agit ce samedi 29 à Vevey :

anthony, [30.12.18 18:37]
PerleDeDiamant2 :

Ma présence à la gare de Vevey :

Arrivée avant 10 h, je m’installe près des taxis, visible pour tous les voyageurs qui transitent.

Il fait très froid, impossible de tricoter, le temps va être long.

J’observe, j’écoute…

Beaucoup de gens passent avec leur sacs de voyages, leurs valises à roulettes.

Des couples âgés, des jeunes avec les écouteurs dans les oreilles ou les yeux fixés sur l’i-phone.

Une majorité (51% selon la démocrassie) de francophones et beaucoup d’autres langues que je ne reconnais pas,

ville cosmopolite aux multiples couleurs et démarches.

Une voiture de police passe au ralenti mais ne s’arrête pas.

On me jette un regard ultra rapide et furtif, jamais personne ne m’a adressé la parole.

Je ferme les yeux, m’endors un moment. J’ai les pieds gelés, je bouge, visite la gare,

cherche les toilettes…. 1.- pour y avoir accès !

Je dois admettre que ça fait longtemps que je n’ai plus mis les pieds dans une gare,

je crois que c’était en 2006 pour aller soutenir La Boillat de Reconvillier dans une manif à Berne.

Les prix pour un pipi ont aussi augmenté…

Que penser…

Que les Suisses vont bien ?

Ils peuvent partir en vacances. Ils remplissent le caddy le samedi matin.

Ils n’ont aucune revendications, ça baigne ?

Ou ils dorment et le réveil va être douloureux.

Ou ils sont frileux et détestent les remous. 

Surtout pas de chaos gilets jaunes chez nous !!!

Faudrait-il leur rappeler qu’une ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne ?

A midi moins quart, je ne tiens plus, j’ai trop froid, je plie ma chaise et repars vers mon véhicule

que j’avais laissé vers l’église St. Martin.

Petite visite du cimetière et j’entre dans l’église

prendre une bouffée de sérénité et comme d’habitude je laisse un mot dans le livre d’or.

…” Mon Dieu, qu’ont-ils fait de notre planète ! Et tous ces enfants, de plus en plus nombreux à 

être malades ! Il n’est plus possible de tendre la joue gauche !

St. Martin, que ton épée soit prompt à couper la tête de cette Cabale qui nous assassine !

Et pardonnons à tous ces “innocents” qui refusent de voir la vérité en face, leurs enfants les jugerons”…


Et ce soir aux infos, entre 2 ou 3 mensonges sur des “dictateurs” dont l’OTAN a détruit le pays,

on nous parle du monstrueux déficit de l’AVS.


Gilets jaunes unis.
Nous sommes le Souverain !
Notre 1er devoir est de battre de bonnes monnaies franches sans dettes à intérêts  !
Réservez votre journée des Rois, le dimanche 6 janvier 2019.
Gardez les couronnes pour vos représentants par tirage au sort !
Comment ? Exemple !

Fixer un rendez-vous, si possible peu après midi, au lieu local habituel de réunion des gilets jaunes ( Rond-point, etc… ).

1ère solution simple:

Elections de vos 3, 5, 7 ou 9 conseillers locaux, par tirage au sort, en mangeant les gâteaux des rois.

2ème solution:

Signez et faites signez ou re-signez les formulaires papier pour le RIC, Référendum d’initiatives citoyennes, papier plus sûr que l’ électronique.

Numérotez localement les lignes, un pour chaque personne éligible. Ecrivez ce numéro avec un feutre indélébile sur une capsule de bouteille en PET que chacun aura apporté ou sur de petits papiers.

Mettez tout dans une grande nappe, si possible circulaire, que chacun tiendra. Secouez tout en rigolant.

La personne la plus jeune ou la plus âgée tirera quelques numéros au hasard, au moins 7 personnes par lieu.

Voici vos représentants “ Seigneurs des anneaux” tirés au sort, par loterie. Tirez en plusieurs tout-de-suite, comme viennent en suite, en cas de démission, accidents, maladies etc…

Ces personnes au service des autres deviennent les responsables et vos représentants pour une période limitée, une année au maximum. Elles tiennent un procès-verbal écrit et signé par les personnes responsables du tirage au sort avec les coordonnées personnelles de chaque personne élue. Toute négociation sera filmée en direct et être mise à disposition du public sur internet.





Voir ci-dessous les blasons des au moins sept (3 + 4 ) corps de polices fédérales illégales, sans compter les P26, P27, P28 etc… des armées secrètes de l’OTAN stay behind, notamment la loge franc-maçonne terroriste P2 ( P2 ou P due de Licio Gelli et Cie, Berlusconi, P uno, P tre… ) en Italie, Gladio et ss… :

Notamment Tigris, alias Tiger ou Tigres.
Tiago
T…
Moban, UAV… etc

etc… il y en a trop, incontrôlables et trop facilement corrompues, car illégales, donc sans aucun vraie surveillance démocratique, couvrant notamment les fraudes démocratiques, électroniques, par correspondance et même par dépouillement automatiques par machines à lectures optiques…

https://microtaxe.ch/2018/12/democratie-directe-fraudes-trop-faciles.html


https://abus-suisses.blogspot.com/2018/12/franc-macons-imposteurs-et-traitres.html



Liberté, égalité, fraternité ou la mort… 
RIP ou RIC… 
Sic !

La devise ou le slogan officiel de la France…

Mis en avant le 15 avril 1792 lors de la « fête de la liberté » donné pour soutenir les 138 Suisses de Châteauvieux, tous condamnés à mort pour rébellions à cause du retard de paiement ou du vol de leurs soldes….

Le peuple se réveille et la contagion jaune fluo atteint maintenant 22 pays, dont la Suisse ! …(https://www.youtube.com/watch?v=KikKvFZJmgE&lc=z23zwtuwmsrvxpn22acdp4341of04ekk2sdtxpa1bjpw03c010c.1545993937704290&feature=em-comments)
… et commence à comprendre la source majeure du mal qui les ronge : la privatisation de la création monétaire par les banques commerciales !
Un ami (Pierre Meunier sur FB) a fait cette vidéo, intitulée :
 Gilets jaunes, Démocratie et Création monétaire – Version augmentée (c’est pas pour rien, regardez jusqu’au bout…)
Synopsis de la vidéo [22:27] : 

Le constat commun de tous les Gilets jaunes : IL MANQUE D’ARGENT !
Mayer Amsheld Rothschild (fondateur de La Dynastie) disait en 1770 : “Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois.” 
=> Nous y sommes !
La création monétaire est enfin mise au coeur du mouvement des gilets jaunes, aux côtés du RIC, pour comprendre notre système économique et (re)prendre le pouvoir de nos vies ! 
  • Car … nous ne voulons plus être les ESCLAVES DES BANQUES.
  • Car … NOUS VOULONS POUVOIR CREER L’ARGENT pour nos infrastructures publiques, pour nos projets communs, écologiques et durables, pour que tout le monde ait un toit, pour que tout le monde puisse vivre dignement, sans abîmer, sans détruire, sans polluer, sans affamer, sans étouffer, sans piller, sans corrompre, sans asservir.
  • Or … les Etats ont l’interdiction de se faire financer par les Banques centrales à taux zéro … donc ils doivent demander des crédits aux banques commerciales, avec intérêts… et ils s’endettent !
  • Et … quand on rembourse les Dettes publiques créditées (donc créées) par les banques commerciales, on DETRUIT L’ARGENT, donc ça crée une récession, donc ça crée du CHÔMAGE et de la PAUVRETE. C’est essentiel de comprendre cela.
  • Et aussi car … payer les intérêts exigés par les banques en échange de l’argent qu’elles (les banques) ont créé (en tapant sur un simple clavier), intérêts qui n’ont pas été créés (eux !), ça OBLIGE tout le monde A S’ENDETTER exponentiellement … pour qu’il y ait toujours de l’argent en circulation => d’où ces DETTES PARTOUT, outil de chantage utilisé ensuite par nos dirigeants pour vendre nos bijoux de famille (privatisation de nos services publics rentables), augmenter nos taxes et baisser nos salaires !
POUR LES FRANCAIS : Le rond-point de Pringy est un point de ralliement pour les Gilets jaunes annéciens (malgré les délogeages réguliers), si vous avez d’autres points de rassemblement, tenez-nous au courant, notamment pour le 31 décembre.
POUR LES SUISSES : Rendez-vous dans la gare suisse la plus proche, dès 10h demain samedi 29 décembre, vêtu.e de ton gilet jaune.
Les revendications annoncées par quelques gilets jaunes pour la Suisse sont : 
  • Primes d’assurances maladies
  • Impôts personnes physiques trop chers
  • Loyers trop chers 
  • Vos revendications personnelles qui toucherons d’autres personnes
  • Bref, un pouvoir d’achat correct !
Idées pour un tract, revendications (en lien avec le fonctionnement politique, pour s’approcher d’une vraie démocratie directe en Suisse), liste non exhaustive, à compléter, amender au besoin :
  • Prise en compte du vote blanc (comme vote à part entière, permettant d’invalider les candidats proposés ou objets de vote)
  • Obligation de casier judiciaire + certificat de bonnes vies et moeurs vierges pour exercer un mandat politique ou administratif (révocation immédiate dès que ce n’est plus le cas)
  • Ajout/modification/abrogation de loi fédérale (actuellement on ne peut toucher qu’à la Constitution fédérale)
  • Révocabilité des responsables politiques 
  • Référendum en tout temps (actuellement seulement possible dans les 100 jours suivants l’adoption d’une loi ou d’un article de constitution)
  • Création d’un Conseil constitutionnel (qui vérifie que les lois respectent la Constitution, ce qui n’est pas forcément le cas actuellement)
  • Tirage au sort des Conseillers nationaux, des Députés cantonaux, du Conseil constitutionnel, de l’assemblée constituante
  • Interdiction pour le Conseil fédéral et pour les 2 chambres parlementaires d’influencer les votations
  • Plafonnement des campagnes de votation
  • Élection des juges et magistrats directement par le peuple (comme c’est normalement le cas d’après la loi)
  • Filmage et présentation publique en direct des audiences judiciaires                              
Avec nos amitiés et nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui s’annonce libératrice 

En fait, à Lausanne,  c’était aussi probablement en partie au moins la police ferroviaire qui collabore notamment avec Tigris , Tiago & Cie:





COCASSE TENTATIVE DES GILETS JAUNES EN GARE DE LAUSANNE

Une page Facebook réunissant une centaine de membres appelait à manifester hier dans les gares. A Lausanne, ils étaient trois contre cinq!

Après un premier samedi peu suivi, les partisans des Gilets Jaunes Suisses relancent l'invitation pour le samedi 5 janvier à Berne et dans les gares de Suisse.

Après un premier samedi peu suivi, les partisans des Gilets Jaunes Suisses relancent l’invitation pour le samedi 5 janvier à Berne et dans les gares de Suisse. Image: DR

SIGNALER UNE ERREUR

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?
Orthographe
Ponctuation
Grammaire
Erreur factuelle
Technique
Votre adresse email*
Description de l’erreur*

Le mouvement des gilets jaunes partis de France a déjà fait des émules dans une vingtaine de pays avec plus ou moins d’impact. En Suisse, tout semble calme, mais depuis quelques temps, on trouve une page sur Facebook intitulée «Gilets Jaunes de Suisse. Nous sommes le Peuple», suivie par une centaine de membres avec le slogan: «L’heure des comptes a sonné».
Intervention policière
Le politicien indépendant vaudois François de Siebenthal intervient régulièrement sur cette page. En juin dernier, il a été un des défenseurs de l’initiative «Monnaie pleine» refusé par le peuple. Cette page Facebook avait lancé un appel à manifester samedi 29 décembre devant le Palais fédéral et dans les gares. Le succès a été très mitigé comme le raconte François de Siebenthal lui-même: «Il y a eu un rassemblement de gilets jaunes ce samedi 29 décembre dès 13h30, en Suisse à Lausanne dans le hall de la Gare CFF. En quelques minutes, plusieurs policiers sont intervenus, et nous ont priés de partir, après avoir pris nos identités.»
Il y a gilet jaune et gilet jaune
Une autre personnalité vaudoise un peu «atypique», Michèle Herzog, a participé à cet embryon de manifestation. Le récit qu’elle en fait sur son blog est finalement assez drôle: «Dans le hall central de la gare de Lausanne, vers 13h30, nous étions trois gilets jaunes! Très rapidement un employé CFF, portant lui aussi un gilet jaune, mais pour son travail, nous a abordé pour savoir ce que nous faisions. Mme X. lui a montré le texte qu’elle avait fixé sur son gilet, dans son dos. L’homme est parti, mais il est resté dans le hall. Quelques minutes plus tard, deux agents de sécurité des CFF, portant des gilets jaunes sont arrivés pour nous demander de quitter le hall de la gare. Pendant ce temps l’autre est allé avertir la police des CFF.»
Un badge très suspect
Ce qui fut rapidement fait et Mme Herzog raconte que «Deux policiers CFF, portant aussi des gilets jaunes … sont alors intervenus pour nous faire quitter le hall en prétendant que nous faisions une manifestation! Ce qui n’était pas le cas, car nous étions trois!…» Puis ils ont quitté la gare, mais auparavant la police a pris leurs identités: «Sous prétexte que l’un avait un badge «Oui pour la Monnaie pleine» sur son chapeau de père Noël. Et l’autre un tract dans le dos….»
Un gilet averti en vaut deux
Finalement, les trois gilets jaunes en ont attiré cinq autres, tous employés des CFF. Cela dit, une nouvelle manifestation est annoncé sur la page Facebook pour samedi prochain le 5 janvier, toujours sur la Place fédérale et dans les gares. Dorénavant les gilets jaunes doivent savoir que dans les gares ils ne sont pas les bienvenus, car on risque de les confondre avec le personnel de sécurité et de faire gonfler artificiellement le nombre de manifestants. (Le Matin)
Créé: 30.12.2018, 14h44

VOTRE AVIS

Avez-vous apprécié cet article?
Oui
69%
Non
31%

Suisse Samedi 29, pour les gares à Genève, Lausanne, Vevey, à hurler de rire, cette nouvelle fait du bruit, le matin, swisscom, bluewin et même msn international, les nouvelles de microsoft, www.lesobservateurs.ch sic, etc… merci et encore merci 😊 quelle efficacité, beaucoup de réactions, plusieurs centaines sur facebook, 55’000 vues sur une photo, sic… occupy geneva qui vient à Berne, etc…sic

https://lesobservateurs.ch/2018/12/30/une-page-facebook-reunissant-une-centaine-de-membres-appelait-a-manifester-hier-dans-les-gares-a-lausanne-ils-etaient-trois-contre-cinq/

Voir aussi les commentaires https://lesobservateurs.ch/2017/12/09/fraudes-electorales-consequentes-suisse-canton-de-vaud-particulierement-a-lausanne/

://micro-taxe.blogspot.com/2018/12/gilets-jaunes-ce-samedi-en-suisse.html

• STOP à l’Augmentation des Assurances maladies chaque année. Dans la loi, il est indiquée que l’assurance est obligatoire, pour une couverture médicale, mais le citoyen Suisse devrait avoir un droit de regard sur son argent ! Les entreprises doivent mettre à dispostion les comptes, montrer leur transparence !

• Les hôpitaux cantonaux doivent également montrer leur transparence.

• Diminution du salaire de nos conseillés Fédéraux de Moitié ! Actuellement 447’834 + 30’000 de frais de déplacement en train en 1ère classe et une prime de 12’000 par année (pour le président la prime) soit un peu plus de 41’000 par mois

• Conseillers Fédéraux : aucun frais ne doit être pris en charge au même titre que Billag.

• Conseillers Fédéraux – Rente à vie supprimée !

• Les Conseillers d’Etat – Rente à vie supprimée !

• Les ministres – Rente à vie supprimée ; au terme de leurs mandats de Ministres, ils perçoivent 55’000.- CHF par année passée au gouvernement – À limiter ⚠️ ( À calquer en partie sur Neuchâtel …)

• Votations par le peuple, résultat des votes supprimés

• Aucune aide financière pour la PMA – …

• Le Minimum Vitale n’est pas assez élevé de manière générale.

• Les indépendants n’ont pas droit au chômage en cas de faillite de leur entreprise

• Les commerçants n’ont pas le droit d’adapter les horaires en été et doivent fermer à 18h30 (Jura) ; hormis un jour par semaine soit jeudi ou vendredi, selon la commune, qui pour certaine n’ont même pas pris la peine d’honorer ce système pour les commerçants

• L’immobilier – loyers trop élevés

• Vitrines vides dans nos villes, instaurer une Taxe aux propriétaires pour faute de non lieu pour le bien économique de notre région .

• Billag ne doit pas être une obligation mais une option de choisir

• Impôts trop élevés

• Les entreprises doivent être à part égale au niveau des travailleurs ; 50% citoyens résidents en Suisse au minimum et les autres %, de mains d’oeuvres, peuvent être frontaliers.

• Le Made in Swiss ne peut être appliqué uniquement si la main d’oeuvre à la confection est de 50% citoyens vivants en Suisse.

• Privilégier les retraités les plus pauvres ! Fixer une limite de somme sur laquelle les retraités seront imposés. Soit en augmentant leur retraite, soit en supprimant les impôts.

• Rectifier les horaires des organes gouvernementaux “l”état”.

• L’administration des douanes, le dimanche, doit exercer afin que les petits commerçants extérieurs (venant pour diverses manifestations tels que : Marché, Festival, Convention)

puisse faire une sortie du territoire de déclaration Suisse afin de rentrer dans leurs pays sans attendre le lundi !

Nous ne voulons plus perdre nos vies à la gagner !

On voudrait vivre et non survivre !

Modifié le 30 août 2018 à 21:02

La police des transports des CFF soupçonnée d’irrégularités comptables

Des prestations de la police des transports auraient été enregistrées de manière incorrecte pendant des années.

La police des transports des CFF soupçonnée d’irrégularités comptables Le 12h30 / 1 min. /   en gilets jaunes, sic…
La police des transports des CFF est soupçonnée d’avoir falsifié ses prestations durant des années, dans le but d’obtenir davantage de subventions. L’affaire n’est pas loin de rappeler le scandale CarPostal.
Le Contrôle fédéral des finances a confirmé jeudi une information du Tages-Anzeiger. Informée par un lanceur d’alerte, l’autorité de surveillance a lancé un audit en juin pour vérifier des soupçons d’irrégularités. 
Cette affaire n’est pas loin de rappeler le scandale CarPostal. Dans le cas de la police des transports CFF, une mécanique complexe aurait également été mise en place pour toucher davantage de subventions.
Celles-ci sont fixées en fonction du travail accompli par les agents de la police ferroviaire. Ces prestations auraient été comptabilisées de manière incorrecte pendant des années.

Départ du patron

Ce détournement présumé d’argent public aurait été orchestré sur instruction de certains chefs de département, selon l’informateur du Tages-Anzeiger.
A noter que Jürg Monhart, le patron de la police ferroviaire, a quitté son poste cet été. Les CFF ont toutefois assuré jeudi que ce départ n’avait rien à voir avec cette enquête, tout en rappelant la présomption d’innocence, puisque la procédure est encore ouverte.
>> Les précisions du 19h30:
Des soupçons de fraude éclaboussent les CFF. La police ferroviaire aurait gonflé ses prestations.

19h30 – Publié le 30 août 2018
Alexandra Richard/lan avec ats
Publié le 30 août 2018 à 13:09 – modifié le 30 août 2018 à 21:02

Le conseil d’administration des CFF critiqué

La commission de gestion du Conseil des Etats a fermement condamné dans un rapport publié jeudi le conseil d’administration des CFF qui a gravement manqué à son devoir de surveillance. A l’origine de ce rapport, la participation de la présidente des CFF Monika Ribar à un conseil d’administration d’une entreprise controversée.


Monika Ribar a en effet exercé un mandat au sein de Capoinvest Limited, société mise en cause dans les Paradise Paper. Selon le rapport de la commission de gestion publié jeudi, elle a d’abord omis de déclarer le mandat aux CFF et le Conseil fédéral n’en a donc pas été informé au moment de valider sa candidature à la présidence du conseil d’administration des CFF, en janvier 2016.


>> Les explications dans le 12h30:




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »