Prenez absolument connaissance de ce que j’ai à vous transmettre en qualité d’infirmière ES, à travers ce message.
La Bible en français courant :
Proverbe 18 : 2 « Ce qui intéresse le sot n’est pas de comprendre, mais de faire étalage de ses propres pensées. »
Proverbe18 :7 « Quand le sot parle, il cause sa ruine ; il sera pris au piège de ses propres paroles. »
Proverbe 23 :9 « N’essaie pas de te faire écouter d’un sot : il ne reconnaitra pas la valeur de tes paroles.
Proverbe 24 : 7 « Les données de la sagesse sont inaccessibles pour le sot. C’est pourquoi il doit se taire quand on discute des affaires publiques ».
Définition de l’idiot utile[1]
L’Idiot utile pense servir une cause juste.
Mais, par manque de jugement ou d’information, il sert en fait, involontairement, une cause qu’il ignore, et qui peut contredire ses convictions profondes. Il est naïf, n’ayant pas su percevoir la réalité de cette cause, ou trop pressé, n’ayant pas encore les éléments qui lui permettraient de bien analyser les conséquences de la voie qu’il soutient.
Légende
En italique : les propos de Patrick Tobler
En bleu : mes démarches, mes questionnements, mon analyse, mes remarques, ou ce qui me paraît important d’un point de vue infirmier, selon le concept de médiologie de la santé.
En violet : ce qui est en lien avec l’être humain, ses besoins fondamentaux et la spiritualité.
En brun : définitions à partir du dictionnaire Larousse.
Définition selon le dictionnaire Larousse
Spiritualité n.f. 1. Qualité de ce qui est esprit, de ce qui est dégagé de toute matérialité : La spiritualité de l’âme. 2. Relatif au spiritualisme, à la vie spirituelle.
Spirituel, elle adj, (lat. spiritualis, de spiritus, esprit. 1.Qui est de l’ordre de l’esprit, de l’âme :Vie spirituelle. 2. Relatif au domaine de l’intelligence, de l’esprit, de la morale :Valeurs spirituelles. 3. Relatif à la religion, à la foi, à la dimension intérieure d’une Eglise ou d’une autre institution religieuse (par opposition à temporel) : Le pouvoir spirituel. 4. Qui manifeste de la vivacité d’esprit, de la finesse : Réponse spirituelle. Ce ministre est très spirituel.
Spirituellement adv. 1. Litt. En esprit, par la pensée. 2. Avec esprit, humour : Répondre spirituellement.
Contexte en lien avec ma démarche professionnelle et citoyenne
Présentation de la politique sociale[2] du canton de Vaud, par Pierre-Yves Maillard, le 27 février 2018, au CIP à Tramelan
Dont un article paru le 10 mars 2018, dans le « Journal du Jura », qui en relate les propos[3].
Élément significatif qui m’a interpellé :
Le contenu de la prise de position de Patrick Tobler, quant à la politique sociale présentée par Pierre-Yves Maillard[4].
Ma démarche
Envoi de deux courriers à Patrick Tobler
  • SCHEIDGGER, Nathalie. Concerne : Courrier 11 mars 2018-Modèle social vaudois présenté par Pierre-Yves Maillard, le 27 février 2018, CIP, Tramelan.
  • SCHEIDEGGER, Nathalie. Concerne : Courrier : 19 mars 2018-Ma suggestion

Envoi d’un courrier circulaire[5]
  • SCHEIDEGGER, Nathalie. Concerne : Courrier :19 mars 2018-Une campagne aborde la pénurie de personnel infirmier à l’échelle globale.
Réponse de Patrick Tobler
  • TOBLER Patrick. Concerne : Courrier : 7 avril 2018. Votre courrier du 11.03.2018.
Examinons le contenu de ses propos :
Votre courrier mentionné en entête m’est bien parvenu et a retenu mon attention.

Remarque 
Accusé de réception accompagné d’une formule de politesse conventionnelle.
Les questions que vous posez sont intéressantes, votre expérience ne l’est pas moins et vous me voyez ravi que vous ayez décelé dans le modèle vaudois des éléments positifs.
Remarque
Je ne pose pas de question à Patrick Tobler, je prends contact avec lui, afin de lui exposer une problématique en lien avec la « politique sociale », à partir de mon expérience professionnelle,qui est un enjeu de santé publique fondamental, vital et primordial. Étant donné qu’il ne partage pas le point de vue que le « modèle social vaudois » est performant, je lui demande clairementde me transmettre par écrit ainsi qu’aux personnes mentionnée « en copie » :
  • Une comparaison des modes organisationnels spécifiques, dans le domaine de la santé et du social du canton de Berne et de celui du canton de Vaud.
  • Son expertise quant à la distinction des cas bernois et vaudois « qui sont en tous points différents ».
  • Son argumentation étayée, quant au fait que « la « politique » du canton de Vaud est inefficace et hors de prix ».
  • Son analyse et ses précisions concernant le fait que « si les vaudois sont « mieux lotis » que les bernois c’est une question de moyens ». 
 Je lui demande ensuite de préciser :
Le titre de l’article n’indique « Pas de leçon à recevoir de Pierre-Yves Maillard ».
  • Y a-t-il une plus-value, qui m’aurait échappé, en lien avec cette opinion de « ne pas recevoir de leçon de Pierre-Yves Maillard ? » Quelle alternative proposez-vous ?
  • Puisque le modèle social du canton de Vaud, ne vous convient pas, je vous saurais gré de me présenter, ainsi qu’aux personnes mentionnées « en copie », un modèle d’organisation du système social ainsi que du système de santé dans le canton de Berne, qui selon vous, serait optimal.
Cependant, je dois préciser que les déclarations qui ont été faites lors de la conférence de presse relatée dans l’article de presse que vous mentionnez ne concernent pas exclusivement la question des soins infirmiers/institutions socio-sanitaires
Remarque
Selon les propos de Patrick Tobler rédigés dans ce paragraphe, je constate que celui-ci ne présente pas la capacité d’avoir une vision globale, de l’être humain en interaction avec son environnement, selon une approche systémique,que ce soit sur le plan conjugal, familial, social, professionnel.
Il est évident que « la politique sociale » de Pierre-Yves Maillard ne concerne pas uniquement la question des soins infirmiers/institutions socio-sanitaires !
Questionnement
Patrick Tobler est agriculteur. Comment expliquer son incapacité à avoir une vision globale de l’être humain en interaction avec son environnement, selon une approche systémique, tel que décrit dans les schémas suivants ?
Schéma décrivant les processus garantissant la durabilité de la co-évolution système-environnement. (Garnier 2007, inspiré de Bossel 1999)[6]


Ecosystème 1.jpg

 Le management stratégique, une approche intégratrice au service du développement durable6

Ecosystème 2.jpg

 
 A retenir
La nécessité primordiale de développer la prise de conscience d’une approche systémique, de l’être humain en interaction avec son environnement, auprès des élèves[7] d’écoles d’agriculture,et surtout auprès des « élus ». En effet des prises de position « partisanes », sont un des facteurs faisant obstacle au bon fonctionnement et à la pérennité de tout système, que ce soit sur le plan conjugal, familial, social, professionnel et environnemental.
Que vous semblez très bien connaître
Remarque
En doute-t-il ? Cela fait partie de ma profession d’infirmière ES. Il est évident que je connais le sujet des soins infirmiers/institutions sanitaires !
J’ai vécu de nombreuses situations professionnelles, qui ont impacté mon être intérieur au plus profond de mon âme. Ceci a induit dans mon esprit une prise de conscience élevée de l’impact de la parole envers autrui[8] soit « construire le monde » ou soit « détruire le monde ».
Patrick Tobler n’a pas du tout conscience, que la profession infirmière à quatre responsabilités essentielles[9] envers la population :
  • Promouvoir la santé
  • Prévenir la maladie
  • Restaurer la santé
  • Soulager la souffrance
« Les besoins en soins infirmiers sont universelsLe respect des droits de l’homme et, notamment du droit à la vie, à la dignité et à un traitement humain fait partie intégrante des soins infirmiers. Ces derniers ne sont influencés par aucune considération d’âge, de couleur, de croyance, de culture, d’invalidité ou de maladie, de sexe, de nationalité, de politique, de race ou de statut social. Les infirmières fournissent des services de santé à l’individu, à la famille et à la collectivité et cordonnent cette activité9 ».
Ce qui est fondamental à comprendre :
« Une population en bonne santé est plus intégrée au niveau social et coûte moins cher qu’une population en mauvaise santé. Parce que les soins infirmiers ont un mandat social, l’ASI s’engage pour garantir leur développement et pour assurer les ressources infirmières et les conditions cadres nécessaires[10]).
Ce qui est primordial : la prise de conscience pour tout individu, dont les politiciens, de ce que représente la plus-value, de la profession infirmière dans la réalité du terrain :
Le domaine de responsabilité infirmière au sens strict du terme (domaine autonome des soins infirmiers.
Le domaine de responsabilité propre de l’infirmière est défini par le processus infirmier. Les infirmières font une évaluation des soins requis avec les patients, en lien même avec les répercussions de leur maladie et des thérapies, ainsi que pour prévenir des problèmes de santé. Elles fixent des objectifs et planifient les mesures correspondantes. Les infirmières assument la direction  et la coordination du processus infirmier. Elles sont les interlocutrices des patients, des proches, des médecins, et des autres professionnels impliqués dans ce processus. Elles assument la responsabilité professionnelle et légale pour l’ensemble du processus infirmier[11].
Voici le référentiel qui concerne ma fonction d’infirmière ES :
Plan d’études cadre pour les filières de formation des écoles supérieures. « Soins infirmiers ». Titre protégé « Infirmière diplômée ES » – « Infirmier diplômé ES ».OdA Santé [en ligne]. Dernière mise à jour le 9 novembre 2016. Disponible à l’adresse: https://www.odasante.ch/fileadmin/odasante.ch/docs/Hoehere_Berufsbildung_und_Hochschulen/RLP_Pflege_HF_09.11.2016-f.pdf
Pour comprendre et prendre conscience, de la plus-value du rôle autonome de la profession infirmière, selon le concept de médiologie de la santé, je vous invite à prendre connaissance de ce que nous transmets Miette :
MIETTE. Michel Nadot : que font les infirmières ? Unemietteinfirmiere.wordpress.com [en ligne]. 9 juillet 2016. Disponible à l’adresse : https://unemietteinfirmiere.wordpress.com/2016/07/09/michel-nadot-que-font-les-infirmieres/
Remarque
Les membres intègres de la profession infirmière ont les compétences spécifiques, requises et avérées, dont de solides aptitudes relationnelles afin de contribuer à assurer dans une dynamique de partenariat[12], les besoins physiques/physiologiques, psychologiques, émotionnels, relationnels, intellectuels, et spirituels des individus dont ils ont la responsabilité durant l’exercice de leur profession.
Ce qui est à retenir
Il est parfaitement clair que, quel que soit le parti politique, dont on s’approche, dans l’objectif de faire reconnaître la plus-value de la profession infirmière,celui-ci entrave[13] :
  • La reconnaissance légale de la plus-value du rôle autonome de la profession infirmière.
  • Le développement de prestations de soins de qualité en fonction des véritables attentes et besoins de la population.
  • La transition du paradigme du « paternalisme » à celui du « partenariat »
Remarque
Les « silos » restent fermés, ce qui induit la fâcheuse conséquence que l’interprofessionnalité ne peut pas être vécue au sein des milieux socio-sanitaires, dont les hôpitaux et les EMS en particulier[14].
et au sujet de laquelle vous avez manifestement une opinion très précise.
Remarque :
En qualité d’infirmière ES, j’incarne, je transfère et je véhicule, les principes éthiques de ma profession, ainsi que ses valeurs déontologiques en appuyant ma pratique selon l’Evidence Based Nursing[15] et l’Evidence Based Practice[16].
Il ne s’agit en aucun cas « d’opinion précise ! » 
Remarque
  • L’incapacité d’analyser tout dysfonctionnement de manière la plus objective possible, tel que le démontre, Patrick Tobler, aggrave le bon fonctionnement de tout système, puisque les opinions sont empreintes de jugements, simplistes et réducteurs.
  • L’intention de Patrick Tobler, sa pensée ses paroles sont partisanes. Cela démontre le danger de l’influence des partis au sein du système politique suisse, du système de santé suisse en particulier et des milieux socio-sanitaires.
  • Cela démontre que chaque parti défend ses seuls intérêtssans que leurs membres aient conscience[17] de l’influence délétère que cela engendre au sein de la population sur le plan conjugal, familial, social et professionnel. Et pourtant cela concerne chaque individu, qui est membre d’un parti politique, puisque un jour ou l’autre, il aura besoin de prestations de soins lors d’un problème de santé !
Nous avons fait référence à l’ensemble de la politique sociale prônée et appliquée par M. Maillard.
Remarque :
M. Maillard ne « prône » pas, il contribue à organiser et à mettre en pratique une politique sociale et sanitaire permettant d’assurer les véritables besoins et attentes de la population, selon une approche systémique, dans l’objectif de favoriser l’intégrité physique/physiologique, psychologique, émotionnelle, relationnelle, intellectuelle et spirituelle de la population vaudoise.
Ceci s’appuie selon une méthodologie de recherche[18]consciente, concertée, cohérente, en collaboration avec les usagers et les professionnels de santé[19].
Il serait bien trop long de détailler les quatre points que vous soulevez dans votre courrier et je vous avoue ne pas disposer des ressources en temps pour le faire. En effet, j’estime au bas mot à une bonne semaine de travail (et encore, je suis sans doute trop optimiste) le temps nécessaire pour faire ne serait-ce qu’un résumé trop succinct de tous ces aspects. Il m’est parfaitement impossible d’investir autant d’énergie pour un tel travail.
Remarque
La pensée de Patrick Tobler, véhiculée dans le contenu de ce paragraphe démontre clairement les limites de notre système politique actuel.
Un politicien insuffisamment formé[20]présente un risque accru d’utiliser son égo et son expérience de vie et professionnelle, comme étant « la valeur étalon » sur laquelle s’appuyer, auquels’ajoute le risque accru d’être influencé par le groupe auquel il appartient.
Dans cette dynamique perverse, l’on observe :
  • Une incapacité à tenir compte des besoins fondamentaux de l’être humain sur les plans physiques/physiologiques, psychologiques, émotionnels, relationnels, intellectuels et spirituels,selon une approche systémique.
  • Une incapacité d’analyser une situation dysfonctionnelle, en toute objectivité, en identifiant les facteurs qui font obstacle à son bon fonctionnement, à rechercher des solutions en partenariat avec d’autres individus dans l’objectif de rééquilibrer tout système dysfonctionnel.
Ceci d’autant moins que j’imagine que chacune de mes phrases ferait l’objet d’une contestation plus ou moins détaillée de votre part
Remarque :
Chacune des phrases de Patrick Tobler, fait l’objet d’une analyse de ma part, à partir de la démarche infirmière réflexive, selon le concept de « médiologie de la santé », dans l’objectif de démontrer :
  • Ce qui empêche les infirmières et les infirmiers d’atteindre leur plein potentiel et comment éliminer ces obstacles[21].
Qui appellerait de nouvelles précisions, et ainsi de suite sans fin.
Dans l’objectif[22] de :
  • Formuler davantage de conclusions pour la politique et les décideurs, afin de montrer où les infirmiers peuvent être le plus efficacement employés21
Remarque primordiale :
Ce qui est « sans fin » est le mouvement perpétuel de la vie dans tout système vivant.
Les serviteurs de l’idéologie néolibérale restent figés dans le modèle pyramidal patriarcal « Orange[23] », qui dans les faits est un modèle de leadership « Rouge[24] » (= mafieux). 
La conséquence délétère et mortifère, est que cela induit la « pensée unique », qui ferme les silos à l’interprofessionnalité[25]et rend impossible la transition du paradigme du « paternalisme » à celui du « partenariat » dans les milieux socio-sanitaires.
S’entêter à rester dans une dynamique perverse, où les besoins fondamentaux des individus sont insatisfaits, représente un crime avéré envers l’humanité toute entière.
Ne prenez pas cela comme du mépris pour votre courrier, il n’en est rien.
Définition selon le dictionnaire Larousse :
Mépris. n.m. 1. Sentiment par lequel on juge quelqu’un, sa conduite condamnable, indigne d’estime ; dédain. 2. Fait de tenir aucun compte de quelque chose : Mépris du règlement.Au mépris deagir sans tenir compte du bon sens, de la mort.
Remarque 
  • Patrick Tobler utilise la négation. J’ai remarqué que les individus[26]étant au seul service du mensonge systématique, n’utilisent pas de verbes opérationnels, selon la Taxonomie de Bloom[27].
  • Comme à l’accoutumé. Je constate que mon « message infirmier », selon le concept de “médiologie de la santé”,  n’est pas pris en compte. Le « silo » reste fermé, totalement « étanche » à tout dialogue.
  • Il est impossible de résoudre les dysfonctionnements institutionnels à partir de faits précis, des circonstances et de leur contexte, d’identifier les éléments qui font obstacle au bon fonctionnement organisationnel et d’apporter les corrections indispensables, à partir d’une « démarche de résolution de problème ».
Résultat 
  • Le statut quo règne au sein de nos institutions. Les individus étant au seul service du mensonge systématique, de l’Etat profond et de l’empire financier khazar Rothschild,  gardent leur pouvoir et le « champ libre » pour construire la société entre « élus », non du peuple, mais par cooptation au sein du « circuit du mensonge ».
  • Les lois en vigueur en Suisse, dont le Droit du travail, les Droits du patients, le Nouveau Droit de protection de l’adulte, peuvent ainsi continuer à être bafouées, en toute impunité et ceci dans l’indifférence de la part d’individus[28]ayant des responsabilités politiques, institutionnelles, judiciaires et médiatiques.
Ma décision relève du simple bon sens
Réflexion
Comment définir « le simple bon sens » ?
Le risque est que chaque individu ait sa perception et sa définition personnelle du « bon sens », selon ce qui l’arrange, pour atteindre ses objectifs personnels.
Donc, ne serait-il pas nécessaire de comprendre le « bon sens » comme étant le respect des principes et des concepts de vie universels et fondamentaux, le respect des lois naturelles selon la Torah et de la Bible ? Par sa version laïque, le modèle de gestion « Opale21 » au sein des nations ?
Dans ce cas, j’affirme que Patrick Tobler ne respecte pas « le bon sens », compris comme étant le respect des principes et les concepts de vie universels et fondamentaux, le respect des lois naturelles, selon la Torah et la Bible, qui doivent impérativement se manifester par le respect de la Constitution fédérale de la Confédération suisse[29]et des lois en vigueur dans notre pays, au moyen de sa parole, de son attitude et de son comportement, lors de toute action en interaction avec autrui.
J’affirme :
  • Que les paroles perverses, l’attitude non professionnelle, le comportement empreint de mépris envers la profession infirmière et ma personne, que démontre Patrick Tobler, en sa qualité de président de l’UDC Jura bernois, contribue à maintenir l’asservissement de la population sous le joug des oligarques globalistes, étant liés au Nouvel Ordre Mondial.
  • Que cela représente un danger envers tout individu et citoyens intègres et envers l’Humanité toute entière.
  • Que le contenu de ses paroles[30] , son attitude non professionnelle, son comportement méprisant envers la profession infirmière, participent à une dynamique perverse, au sein du « circuit du mensonge », qui représentent un crime avéré, envers l’humanité toute entière.
Nous ne discutons pas au même niveau des mêmes choses
Définition selon le dictionnaire Larousse :
Niveau. n.m. 3 : Degré atteint dans un domaine. : Niveau d’études ; valeur : Une écrivaine de son niveau.6.Instrument qui permet de vérifier l’horizontalité d’une surface. Niveau de langue[ling.]., chacun des registres (familier, littéraire, etc.) d’une même langue qu’un locuteur peut employer en fonction de son niveau social, culturel, de ses interlocuteurs et de la situation de communication. Niveau de vie [écon.], mesure des conditions réelles de l’existence d’un individu, d’une famille ou d’une population prise dans son ensemble.
Niveau mental ou intellectuel d’un sujet, apprécié par divers tests psychotechniques. Niveau scolaire, importance des acquisitions scolaires d’un élève, appréciées notamment. par rapport à des programmes officiels.
En effet :
Notre désaccord entre Patrick Tobler, dans sa fonction de président de l’UDC du Jura bernois, et moi en tant que représentante de la profession infirmière dans ma fonction d’infirmière ES, se situe au niveau des valeurs respectives que nous défendons :
En qualité d’infirmière ES, je défends les droits humains fondamentaux, à partir de principes éthiques qui promeuvent notamment la croissance individuelle.
En qualité de président de l’UDC Jura bernois, Patrick Tobler défend la ligne directrice de son parti dont les valeurs sont liées à l’idéologie néolibérale, qui promeuvent la croissance économique[31].
Informations primordiales

 Michel Nadot a dirigé un travail de recherche[32] permettant de décrire précisément l’exercice de la profession infirmière :
 Dans les milieux socio-sanitaires, dont les hôpitaux et les EMS, les patients/résidents et leurs proches, ainsi que les professionnels de santé intègres, subissent les conséquences délétères et mortifères de l’organisation du Système de santé suisse, sous l’impulsion de Pascal Couchepin[33]émanant d’une idéologie néolibérale, où l’individu est considéré comme étant une « valeur marchande ».
Ce qui a donné naissance à ce programme :
SIGRIST, Stéphane, 2006. L’avenir du marché de la santé. Facteurs de coûts et opportunités de croissance. [en ligne] Berne: Département fédéral de l’intérieur. [Consulté en août 2017]. Disponible à l’adresse :https://www.newsd.admin.ch/newsd/message/attachments/7313.pd
La mise en application du contenu du document ci-dessus, au sein du système de santé suisse et des milieux socio-sanitaires, a induit le chaos, notamment au sein des APEA (Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte), des services sociaux, des hôpitaux publics, des EMS et au sein des services de soins, ce qui péjore inévitablement la relation 
« soignant-soigné ». Ce que refusent d’admettre tout individu non intègre, occupant des postes-clés au niveau politique, institutionnel, judiciaire et médiatique en Suisse. 
Dénoncer cette vérité expose tout professionnel de santé intègre à la mort professionnelle et sociale. Mon « polar professionnel » et ma « descente en enfer » d’un point de vue individuel, professionnel, social et familial, confirme la vérité de mon allégation
 Définition selon le dictionnaire Larousse :
Principe. n.m. (du lat. principium, commencement).1. Cause première ; origine : Le principe de la pensée humaine.2.Proposition admise comme base d’un raisonnement ; postulat : je pars du principe que…3. Loi générale régissant en ensemble de phénomènes et vérifiée par l’exactitude de ses conséquences : Le principe d’Archimède.
Valeurs n.f. (lat. valor, valoris). 4. Ce qui est posé comme vrai, beau, bien, selon des critères personnels ou sociaux, et sert de référence, de principe oral : partager les mêmes valeurs.
Je vous invite à prendre connaissance de ce que nous transmets Stephen R. Covey concernant les principes, les valeurs et la différence entre l’éthique du caractère et l’éthique de la personnalité, à partir du lien suivant :
DE SIEBENTHAL, François, SCHEIDEGGER, Nathalie. Sans Francs-Maçons ! Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 12 décembre 2018. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2018/12/sans-francs-macons.html
Vous avez votre expérience professionnelle
Remarque
Mon expérience professionnelle me donne le privilège et la responsabilité :
  • D’observer la qualité des liens interpersonnels dans différentes relations : soignant-soigné[34]
  • D’observer de quelle manière le pouvoir est utilisé dans les relations interpersonnelles[35]
  • D’être témoin de nombreuses situations de vie, dont les personnes vivant une rupture dans leur continuum de vie « laissent tomber le masque », ce qui favorise des relations humaines authentiques, dépouillées de superficialité, d’égocentrisme
  • D’accueillir de nombreux récits de vie, qui restent toujours uniques, puisque chaque individu est unique et ce qu’il a vécu est unique, puisque le contexte, les circonstances sont impossibles à reproduire. Ce « qui est passé est passé »
  • D’apprendre et d’évoluer dans ma croissance personnelle, lorsque des récits font écho à mon vécu, à mes interrogations, à mes réflexions
  • D’avoir intégré que, en parlant des êtres humains, « nous sommes tous pareils et tous différents ! ». C’est-dire que nos besoins fondamentaux ont le besoin d’être satisfaits sur les plans physiques/physiologiques, psychologiques, émotionnels, relationnels, intellectuels et spirituels, toutefois la manière et les moyens de les satisfaire diffèrent selon la compréhension des évènements par chacun, des circonstances et du contexte[36].
  • De vivre chaque situation comme étant unique, puisque telle est la réalité humaine dans le monde qui est en « mouvement permanent ». Cela m’évite un sentiment de « routine » et me procure de l’énergie et du bonheur lors de chaque rencontre, même en cas de situation qui semble être « triste et désespérée[37] » vu de l’extérieur par un individu étant hors “du monde des soins” et ne sentant pas à l’aise en cas de difficultés, d’épreuves, de maladie (s) et de handicap (s), vécus par ses semblables.
Et votre vision très détaillée de citoyenne engagée pour certaines causes :
Remarque
L’enjeu est d’assurer que les besoins des citoyens et de toute personne vivant en Suisse, soient satisfaits et soient maintenus en équilibre, il ne s’agit pas de « certaines causes » qui restent imprécises.    
Pyramide de Maslow[38]
,Pyramide de Maslow.png
De mon côté mon travail de président de parti consiste à résumer de manière percutante les grandes lignes politique que je prône pour mon canton.
Définition du dictionnaire Larousse :
Prôner. v.t. [3]. Litt. Recommander vivement ; préconiser : Prôner l’union.
Percutant,e adj. 1. Qui percute quelque chose : le véhicule percutant a été détruit.2.Qui atteint son but avec force, sûreté : Une publicité percutante. Obus percutant, qui éclate à l’impact (par opposition à obus fusant). Tir percutant, qui utilise des obus percutants.
Questionnement
  • Est-il acceptable que les grandes lignes politiques du canton soient vivement recommandées, préconisées (=prôner) par la seule pensée de Patrick Tobler ? Ceci avec force (= percutant) ?
Cela oblige à quelques simplifications et raccourcis.
Questionnement
  • Est-t ‘il acceptable que les grandes lignes politiques du canton soient définies par la seule pensée simpliste et réductrice (=raccourcis) de Patrick Tobler ?
Les détails relèvent ensuite des personnes en charge, notamment de notre Conseiller d’Etat M. Schnegg. Ce dernier a eu le loisir de présenter des options pour la politique cantonale en détail pendant la campagne d’avant les élections.
Questionnement
  • Quels sont les détails ? Appuyés selon quels critères ? Selon quels objectifs ? Quels intérêts servent t’ils ? La population ou le monde économique, en particulier l’empire financier khazar Rothschild ? Qui sont les partenaires quant aux décisions stratégiques à définir et à prendre ?
Personne n’est obligé et surtout pas vous, d’adhérer à cette vision des choses.
Remarque

Ah bon, et pour quelle raison « surtout pas moi ? »
Ma réflexion
Je constate que « cette vision des choses », induit de graves conséquences sociétalesil est de mon devoir professionnel et citoyen de rechercher le dialogue quant aux ravages de la politique néolibérale au sein de notre pays, dans l’objectif d’y apporter les corrections nécessaires.
Il s’agit d’un problème de santé publique, les citoyens doivent pouvoir être représentés, de manière adaptée et sécuritaire par leurs élus. Ce qui n’est manifestement pas le cas.
Or, la population du Jura bernois, et celle du canton tout entier, ont donné une confortable avance à M. Schnegg lors de l’élection du 25 mars dernier. J’en conclus que nos arguments et sa politique ont convaincu une majorité de personnes qui ont pris la peine de voter.
Questionnement :
  • Est-ce que la population du Jura bernois voterait encore pour Pierre-Alain Schnegg, si elle savait que celui-ci sert les seuls intérêts de l’oligarchie globaliste, liée au Nouvel Ordre Mondial ?  
J’imagine que vous n’avez pas soutenu M. Schnegg et c’est votre bon droit.
Définition selon le dictionnaire Larousse :
S’imaginer. v.pr. 1. Se représenter par l’esprit. 2. Croire sans raison que quelque chose est vrai : Il s’imagine que tout le monde l’admire.
Remarque
  • Lorsque l’on détient une responsabilité politique, il est primordial d’analyser une situation à partir de faits précis et de proscrire « l’imagination ».
  • Il se trouve que j’ai soutenu la candidature de Pierre Alain Schnegg par un texte paru dans le courrier des lecteurs du Journal du Jura, en date du 2 avril 2016, pensant à tort, que celui-ci soutenait la profession infirmière. J’ai également rencontré M. Pierre Alain Schnegg à son domicile, en mai 2016.
Voici le contenu de l’article que j’ai rédigé:
« Je partage entièrement l’avis de Pierre-Alain Schnegg pour qui les soins de proximité, les prestations de qualité et la rentabilité ne s’excluent pas mutuellement.
Par conséquent il est absolument vital que la Direction de la santé publique ait à sa tête une personne, qui par son excellente connaissance du système de santé en Suisse, ait la capacité de mettre en œuvre les moyens nécessaires permettant d’atteindre les objectifs de la stratégie globale « Santé 2020 », approuvée par le Conseil fédéral en 2013.
Pierre-Alain Schnegg possède les compétences requises pour accomplir cette mission de manière adaptée, en utilisant les ressources disponibles à bon escient et en développant celles qui seront nécessaires.
L’heureuse collaboration entre l’Hôpital du Jura bernois et les SPJBB a permis de réorganiser en un temps record et selon un concept de qualité l’avenir de la psychiatrie du Jura bernois. Réseau de santé mentale SA, qui succédera aux SPJBB, correspond tout à fait à la ligne stratégique de « Santé 2020» dont Olivier Glardon, responsable du domaine Accréditation et assurance de qualité, section Développement et professions de la santé, à l’Office fédéral de la santé publique, nous en a présenté les éléments lors du 1er Congrès intercantonal sur les enjeux du  vieillissement en Suisse», à Lausanne. Le vieillissement de la population a pour conséquences une augmentation des polypathologies et des maladies de type Alzheimer. Les situations de soins deviennent ainsi plus complexes et demandent des compétences spécifiques.
La collaboration interdisciplinaire selon le concept du « partenariat », en collaboration avec le bénéficiaire de soins et/ou de ses proches est incontournable. De solides compétences relationnelles sont fondamentales pour créer un lien soignant-soigné de confiance et de qualité. Ce lien est le premier acte de soins et il n’est malheureusement pas encore reconnu à sa juste valeur par le monde politique. Pourtant, la parole est ce qui unit toute personne lors d’un contact ! L’acte technique vient après la parole et accompagne celui-ci.
La doctoresse Stéfanie Monod, cheffe du Service de la santé publique du canton de Vaud, nous invite à remettre en question notre système de santé afin de se préparer à l’apparition d’un véritable « tsunami gris » induit par le vieillissement des «baby-boomers».
La présence de Pierre-Alain Schnegg au Conseil exécutif permettra de mettre en mouvement une réforme dans le milieu de la santé préparant des prestations adaptées aux besoins des futures générations, tout en restant financièrement supportable ».
Je respecte totalement que vous ne soyez pas d’accord avec la politique prônée par l’UDC et M. Schnegg.
Ma position en qualité d’infirmière ES
L’idéologie néolibérale représente un crimeenvers l’humanité :
  • Puisqu’elle rend impossible d’équilibrer les besoins physiques/ physiologiques, psychologiques, émotionnels, relationnels, intellectuels, et spirituels de tout individu.
  • Ce qui engendre inévitablement l’impossibilité de respecter l’intégrité physique, physiologique, psychologique, émotionnelle relationnelle, intellectuelle et spirituelle de tout individu.
  • Dont le résultat délétère et mortifère, empêche d’assurer que tout système, quel qu’il soit, reste sain et pérenne, sur le plan individuel, conjugal, familial, professionnel, social et environnemental.
Remarque 
Ce qui est fondamental à comprendre, est de dépasser le fait que Patrick Tobler respecte « que je ne sois pas d’accord avec la politique prônée par L’UDC et M. Schnegg ».
L’enjeu fondamental et primordial est de de défendre les droits humains fondamentaux au sein du système de santé suisse, au sein des milieux socio-sanitaires, également dans tous les secteurs de la société au sein de notre pays.
Dans ces conditions, j’investirai volontiers mon énergie dans des échanges positifs avec les membres de mon parti et les personnes qui sont disposées à agir dans la même ligne.
Remarque 
Patrick Tobler a démontré son incapacité à présenter « la ligne du parti de l’UDC », de manière claire et précise.
Par conséquent je considère que la parole, l’attitude et le comportement de cet homme :
  • Manque de crédibilité envers les citoyens et toute personne vivant en Suisse.
  • Représente un véritable danger envers la population suisse, par son manque de connaissances, quant à la réalité des véritables besoins et attentes des usagers du système de santé suisse, par son ignorance quant aux conséquences de la réalité de toute formes d’abus de pouvoir engendrant inévitablement des négligences/maltraitances par incompétences ou omissions de soins, dans les milieux socio-sanitaires, dont les hôpitaux et les EMS, particulièrement en ce qui concerne les personnes en situation de vulnérabilité.
  • Favorise le phénomène de l’aliénation de l’esprit », des citoyens et de toute personne vivant en Suisse, par le fait qu’il démontre une incapacité à dialoguer, concernant un important sujet de santé publique, qui concerne chaque individu indépendamment de son âge, de son sexe, de sa couleur de peau, de sa croyance, de sa culture, de sa nationalité, de son appartenance ethnique, de son orientation sexuelle, de sa tendance politique ou de son statut social[39].
 et moins volontiers dans de longs échanges épistolaires
Remarque
Dans un avenir proche, il serait judicieux que seuls des individus intègres, étant véritablement au service de ses semblables, ayant les compétences spécifiques, requises et avérées, émanant de ses expériences de vie et professionnelles « de terrain », occupent les « postes-clés » quant à la gestion de notre pays.
En effet, chaque système est complexe, que ce soit sur le plan conjugal, familial, social, professionnel et environnemental. Toutefois celui-ci est en mesure de fonctionner de manière saine, harmonieuse et pérenne, lorsque chaque élément qui le compose, à l’image du cosmos, de la nature et du corps humain, occupe la place qui est la sienne pour contribuer à son bon fonctionnement, à partir de ses dons, de ses talents, de ses aptitudes et de ses compétences spécifiques.
avec des personnes qui n’ont pas les mêmes idées.
Définition du dictionnaire Larousse :
Idée n.f : (lat. idea). 1. Représentation abstraite d’un être, d’un objet, etc, élaborée par la pensée : L’idée du bien et du mal. 2. Représentation sommaire de quelque chose ; aperçu : ce dépliant donne une idée du voyage. 3.Façon particulière de se représenter le réel : Quelle est ton idée sur ce point ?4. Elaboration originale de la pensée, à l’origine d’une œuvre artistique ou d’une invention : Elle a une bonne idée de roman. Je n’ai pas d’idées pour la fête de cette année. 5.Siège de la pensée : Cela m’est sorti de l’idée. 6. Philos. Essence intelligible des choses sensibles ; notion : L’idée de la mort. Avoir idée que, penser que.
Avoir l’idée de, concevoir le projet de. Idée fixe, représentation mentale qui s’impose avec ténacité à la conscience et dont le sujet méconnaît le caractère pathologique ; idée qui occupe tyranniquement l’esprit. Idée reçue, admise par tous et devenue banale. ; préjugés. n.f. pl. Ensemble des opinions de quelqu’un : défendre ses idées.2. 2. Dispositions d’esprit ; humeur : Sortir pour se changer les idées. Se faire des idées [fam.], imaginer des choses fausses.
Remarque
Toute idéologie, s’enfermant dans les certitudes, les préjugés, les stéréotypes, les jugements simplistes et réducteurs, menace le fonctionnement et la pérennité de tout système, que ce soit sur le plan conjugal, familial, social, professionnel et environnemental.
J’espère compter sur votre aimable compréhension.
Remarque
Mon engagement professionnel et citoyen, à partir de mon expérience professionnelle en qualité d’infirmière ES, dépasse le fait que Patrick Tobler compte sur « mon aimable compréhension. »
La sottise dont font preuve les paroles, l’attitude non professionnelle et le comportement de Patrick Tobler, me conforte dans la nécessité vitale et primordiale de démontrer, en qualité d’infirmière ES, de manière précise à mes concitoyens, et de toute personne vivant en Suisse ou à l’étranger, la façon dont la Suisse est gérée au sein des systèmes politiques, institutionnels, judiciaires et médiatiques, par des individus qui occupent des « postes-clefs », étant au seul service du mensonge systématique, de l’Etat profond et de l’empire financier khazar Rothschild
En souhaitant bonne réception de la présente, je vous adresse, Madame, mes salutations les meilleures.
Remarque
Il est vital et primordial d’effectuer un suivi sérieux, sans tabou, concernant toutes les démonstrations, à l’aide de preuves irréfutables, claires et précises, que je vous apporte, quant aux facteurs qui maintiennent le chaos institutionnel en Suisse.
Voici ce que j’ai compris à partir de mon « polar professionnel » :
DE SIEBENTHAL, François, SCHEIDEGGER, Nathalie. Liberté et responsabilité. Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 25 décembre 2018. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2018/12/la-liberte-toute-seule-nest-que-licence.html
DE SIEBENTHAL, François, SCHEIDEGGER, Nathalie. Dettes= supercherie Rothschild. Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 28 décembre 2018. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2018/12/dettes-supercherie-rothschild.html
DE SIEBENTHAL, François, SCHEIDEGGER, Nathalie Pétition/ La corruption judiciaire. Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 28 décembre 2018. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2018/12/petition-la-corruption-judiciaire.html
Et voici ma réponse  en qualité d’infirmière ES et de citoyenne :
DE SIEBENTHAL, François, SCHEIDEGGER, Nathalie. Annuler les comptes bancaires. Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 8 novembre 2018. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2018/11/annuler-les-comptes-bancaires.html?q=cl%C3%B4ture+des+comptes
Cordialement
Nathalie Scheidegger, infirmière ES


[1] BONZON Ariane. Qu’est-ce qu’un « idiot utile » ? Slate. [en ligne]. 10 février 2014. [Consulté le 21 mai 2018]. Disponible à l’adresse : http://www.slate.fr/story/83329/idiot-utile
[2]Qui est une référence exemplaire, notamment au sein de la profession infirmière. Se référer aux annonces parues dans la revue Soins infirmiers. Mars 2018 : Congrès de l’ASI. 2-4 Mai 2018 à St-Gall, en page 34 et « Des soins forts : le modèle Buurtzorg, en page 51.
[3] HOFMANN, Matthieu. L’UDC tire sur Maurane Riesen. Conseil exécutif. L’UDC JB juge inacceptable la présence annoncée de la candidate autonomiste à l’assemblée des délégués du Mouvement autonomiste jurassien. Journal du Jura. 10 mars 2018. p. 7
[4] Conseiller d’Etat vaudois, chef du Département de la santé et de l’action sociale du canton de Vaud, depuis 2004.
[5] Se référer à la liste d’adresses en annexe.
[6] L’approche systémique pour aborder le développement durable. Disponible à l’adresse : https://perfea.org/wakka.php?wiki=DeveloppementDurable
[7]Et auprès de chaque individu, dès son plus jeune âge, lors de sa scolarité, en adaptant l’enseignement aux capacités cognitives de l’enfant liées à son développement psychomoteur, affectif, intellectuel et psychosocial.
[8] Sur le plan conjugal, familial, social et professionnel.
[9] Association suisse des infirmières. L’éthique et la pratique infirmière [Brochure] Annexes : Préambule du code déontologique du CII pour la profession infirmière. Berne. 2013, p. 34. Disponible à l’adresse: https://www.sbk.ch/fr/boutique-en-ligne/publications-de-lasi.html
[10]ASI.Pour la reconnaissance légale de la responsabilité infirmière. Argumentaire Projet de l’ASI de révision partielle de la loi sur l’assurance-maladie (LAMal). Disponible à l’adresse : https://www.sbk.ch/fileadmin/sbk/politik/docs/argumentaire_initiative_fr.pdf
[11] ASI-SBK-VS [en ligne] JODER Rudolf. Reconnaissance légale de la responsabilité infirmière (11.418). Initiative parlementaire, déposée le 16 mars 2011. [Word] Disponible à l’adresse : http://www.asi-sbk-vs.ch/uploads/post/document_fr/14/2014_08_04_Argumentarim_final_FR.pdf
[12] C’est-à-dire en interprofessionnalité en collaboration avec la personne concernée par des événements de la vie, tels que : la grossesse, l’accouchement la vieillesse, la maladie et/ou le handicap, la séparation, le deuil, la perte d’un emploi, etc.
[13] Raison pour laquelle, je suis devenue « par défaut », infirmière « avocate »infirmière « policière »,infirmière– « éthologue »infirmière « sociologue »,dans l’objectif de décomplexifier cette problématique.
[14]Entre décembre 2011 et septembre 2016, j’ai été très surprise de constater à quel point, tous mes supérieurs hiérarchiques et mes collègues « vipères », n’ont pas manqué de fantaisie dans leurs stratégies perverses, visant à m’empêcher de prodiguer des prestations de soins de qualité selon « l’Art infirmier », dans un environnement dont je souhaitais, qu’il devienne sain et sécuritaire. Objectifsimpossibles à atteindre !
[15] CATANAS, Marc. La pratique fondée sur les preuves ou Evidence Based Nursing. Un instrument de recherche indispensable au soignant. Cadre santé.com [en ligne]. 7 juin 2010. Disponible à l’adresse : https://www.cadredesante.com/spip/profession/recherche/article/la-pratique-fondee-sur-les-preuves
[16] DEBOUT, Christophe. La pratique infirmière fondée sur les preuves. Anfiide-gic-repasi.com [en ligne].Document téléchargé le 10 décembre 2012 par CHR Orléans- (27525). Soins N° 771-décembre 2012. © 2012. Elsevier Massons SAS. Tout droits réservés. Disponible à l’adresse : http://www.anfiide-gic-repasi.com/wp-content/uploads/2014/07/la-pratique-infirmi%C3%A8re-fond%C3%A9e-sur-les-preuves-ch-debout-soins-2012pdf.pdf
[17] A l’exception des individus ayant l’intention délibérée de nuire et faisant partie d’une alliance occulte de personnes.
[18] Exemple : Unité de recherche et d’intervention en gérontologie (UniGer). (2004). Prévention de la maltraitance des personnes âgées. Recherche-action réalisée dans quelques établissements médico-sociaux vaudois. Lausanne, Suisse : Rapport rédigé pour le Service de la Santé publique du canton de Vau. Disponible à l’adresse : https://portailmaltraitancedesaines.ch/wp-content/uploads/2016/12/70_UniGER_2004_Prevention_maltraitance.pdf
[19] Se référer à la lettre du 5 février 2015 adressée à la Caisse publique de chômage de la République et Canton du Jura dont l’intitulé est « Dossier chômage, EMS Hébron, Mont-Soleil, V/ref : 756.3109.4330.09
[20] Dans le domaine des sciences humaines, des sciences sociales, de la géopolitique, de la géostratégie, de l’histoire, etc.
[21] En lien avec : Une campagne mondiale aborde la pénurie de personnel infirmier à l’échelle globale. Association suisse des infirmières et des infirmiers [en ligne]. 27 février 2018. [Consulté] le 27 février 2018]. Disponible à l’adresse : https://www.sbk.ch/fr/actualites/news-detail/article/2018/02/27/title/weltweite-ka.html?no_cache=1&cHash=aa2ae60fa3645c0a22d243f8a6b04aef
[22]Ceci est la part de ma contribution professionnelle et citoyenne, dont je remets le résultat de mon travail de recherche, à des individus intègres, ayant une fonction pouvant contribuer àréorganiser le système de santé suisse. Je considère que le travail d’équipe, dans cette problématique qui s’apparente au combat de « David contre Goliath », permet de définir une stratégiesage, concertée, intelligente, cohérente, adaptée, efficace, sécuritaireface à nos adversaires, puisqu’il ‘s’agit de démontrer que le Système est dominé par l’idéologie néolibérale, que les décisions politiques prises par les individus état au service de cette idéologie, ne permettent pas d’assurer la pérennité de tout système quel qu’il soit, avec le risque avéré de détruirel’écosystème à l’échelle de la planète.
[23] Se référer aux pages 8 et 9 du document : CHENE, Anne-Claire. L’essentiel des pratiques organisationnelles innovantes [fichier Word]. [en ligne] Disponible à l’adresse : http://www.reinventingorganizations.com/uploads/2/1/9/8/21988088/chene_synthese_laloux2014.pdf
[24] Selon la terminologie décrite par Frédéric Laloux
[25]Alors que la stratégie globale « Santé 2020 », approuvée par le Conseil fédéral le 23 janvier 2013, dont le document « Perspectives 2020 » de l’ASI fait écho, est un modèle interprofessionnel (« Opale » selon F. Laloux).
Nous observons que la Suisse est un Etat « schizophrène » puisqu’il existe un schisme entre ce qui est approuvé et exigé par le Conseil fédéral et la réalité du terrainqui reste figée dans le modèle pyramidal patriarcal (« Orange », selon F. Laloux), par le fait que des individus ayant des responsabilités politiques et institutionnelles ferment les silos à l’interprofessionnalité. Auquel s’ajoute le risque avéré que tout professionnel de santé « lanceur d’alerte » s’expose au risque avéré d’être menacé de poursuites judiciaires pour « calomnies et diffamations » lorsqu’il dénonce toute forme d’abus de pouvoir, de négligences/maltraitances par incompétences et /ou omissions de soins.
[26]VALS, David. Neurosciences : Le cerveau de votre client a du mal avec la négation, comment en faire une force dans votre communication ?!Vals [en ligne]. 2 octobre 2017. [Consulté le 24 mai 2018]. Disponible à l’adresse : http://businessbienveillant.com/neurosciences-le-cerveau-de-votre-client-a-du-mal-avec-la-negation-comment-en-faire-une-force-dans-votre-communication/
[27]UNIVERSITE DE GENEVE. Taxonomies d’objectifs d’apprentissage et exemples de verbes d’action [Fichier PDF]. Unige.ch [en ligne] [Sans date]. Disponible à l’adresse :
UNIVERSITE LAVAL. Taxonomie de Bloom (Domaine cognitif). [Fichier PDF]. Enseignerulaval.ca [en ligne]. [Sans date]. Disponible à l’adresse : https://www.enseigner.ulaval.ca/system/files/taxonomie_cognitif.pdf
[28] Et dont la plupart des citoyens et de tout personne vivant en Suisse, leurs accordent leur confiance !
[29]Confédération suisse. Constitution fédérale de la Confédération suisse du 18 avril 1999. Admin.ch [en ligne]. Etat au 1er janvier 2018. [Consulté le 19 décembre 2018]. Disponible à l’adresse : https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19995395/index.html
[30] Il appartient à Patrick Tobler, d’effectuer son introspection, de prendre conscience de l’impact délétère de sa pensée, véhiculée au moyen de sa parole, en ce qui concerne la vie de chaque individu sur le plan conjugal, familial, social, professionnel et environnemental, dans le canton de Berne , en Suisse et ailleurs dans le monde, Son attitude empêche de contribuer à la reconnaissance légale de la plus-value de la profession infirmière et de réorganiser le système de santé suisse selon les véritables besoins et attentes de la population. Il n’appartient qu’à lui-même de modifier son comportement afin d’être en mesure de représenter dignement les citoyens et toute personne vivant en Suisse, au sein de son parti politique : l’UDC. Personne ne peut effectuer à sa place l’exercice d’introspection.
[31]  SCHNEGG, Pierre Alain. Exposé du conseiller d’État Pierre Alain Schnegg In : AEVIS VICTORIA Management Days Interlaken Jeudi 29 septembre 2016 à 8h30. Disponible à l’adresse :
SCHNEGG, Pierre Alain. Exposé du conseiller d’État Pierre Alain Schnegg In : AEVIS VICTORIA Management Days Interlaken Jeudi 29 septembre 2016 à 8h30. Disponible à l’adresse :http://www.pierre-alain-schnegg.ch/wp-content/uploads/2016/09/160929_Schnegg-Pierre-Alain_AEVIS-Victoria-Management-Days_Expose.pdf et SIGRIST, Stéphane, 2006. L’avenir du marché de la santé. Facteurs de coûts et opportunités de croissance. [en ligne] Berne: Département fédéral de l’intérieur. [Consulté en août 2017].
[32]NADOT, M. (dir), 2002. Mesure des prestations soignantes dans le système de santé =Measurement of Nursing Services Within Health Care System. [en ligne]. Fribourg: Haute École spécialisée SANTE-SOCIAL de Suisse romande. [Consulté le 28 janvier 2018]. Rapport scientifique, DO-RE 01008.1/CTI 55545.1 FHS. Disponible à l’adresse: http://www.heds-fr.ch/Documents/Rapport%20scientifique_mesure_prest_soignantes.pdf
[33] « La politique de santé sera-t-elle le moteur de la croissance suisse ? »Ile SaintPierre, 29.08.2006 – Discours du Conseiller fédéral Pascal Couchepin. Admin.ch [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-6850.html
 [34] Toute fonction et niveau hiérarchiques confondus : ex : médecin-soigné. Infirmière-soigné, Assc-soigné, aide-soignante-soigné, physiothérapeute-soigné, ergothérapeute-soigné, concierge-soigné, cuisinier soigné, directeur soigné, soignant-soignant, etc. Ainsi que les proches et les familles qui « gravitent » autour de ce « petit monde » qui souvent n’ont pas droit à la parole de manière saine et constructive.
[35] A plan politique, institutionnel, judicaire et médiatique ainsi qu’à différents niveaux hiérarchiques au sein d’une équipe de soins, d’une institution, puisque la pratique de la profession infirmière « sur le terrain » dépend des représentations que chaque individu a de cette profession et des décisions que les individus ayant des responsabilités politiques prennent pour déterminer le cadre dans lequel la profession infirmière évolue sur le plan légal et institutionnel. A cet égard, la représentation de la profession infirmière est également influencée par l’image de celle-ci véhiculée par les médias, les films, les feuilletons télévisés, les reportages, les romans, etc.
[36] Je ne précise pas davantage car ceci est complexe et mérite d’être développé.
[37] En effet, ce qui compte pour moi dans ma fonction d’infirmière ES est que l’individu vivant une difficulté, une épreuve, une maladie, un handicap se sente en confiance dans notre relation. Qu’il perçoive que j’ai la capacité « d’entrer dans son histoire », sans aucun jugement, en accueillant son ressenti, sa manière de comprendre ce qui lui arrive, en étant disponible à l’écoute de ses réflexions, de ses interrogations, en lui apportant mon soutien et mon accompagnement de manière individualisée, adaptée , efficace et sécuritaire dans l’objectif de lui apporter un confort et un réconfort psychologique, de contribuer à équilibrer son état de santé et à améliorer sa qualité de vie. En cas de situation d’accompagnement en fin de vie, le confort psychologique, émotionnel, relationnel, intellectuel, spirituel et physique de la personne est primordial. Également pour les proches et la famille.
[38] Concept de soins. Disponible à l’adresse : http://www.lamaisondorphee.ch/docs/concept-soins-la-maison-d-orphee
[39] ASI. L’éthique et la pratique infirmière [Brochure]. Berne, 2013. p.p. 18
Traduction »
Aller à la barre d’outils