Initiative “Sauvez l’or de la Suisse”, 106’000 signatures.

Faux lingots, fausses pièces, faux contrats, toutes les balances sont fausses, comptes bancaires bloqués, escroqueries mondiales…

L’ UDC a déposé mercredi à Berne son initiative populaire
“Sauvez l’or de la Suisse”, munie de quelque 106’000 signatures.

Les initiants de l’UDC n’ont pas fait cavalier seul dans la récolte de
signatures. Ils ont trouvé du soutien chez la Lega tessinoise et les
Démocrates suisses, a encore relevé Luzi Stamm.

Après le Venezuela, l’Allemagne et la Hollande, la Suisse va aussi rapatrier son or : folie sur l’or physique…

Faux lingots fourrés au tungstène, folie sur l’or physique…
Les rapatriements des stocks d’or se généralisent
Cette fois ci c’est la Suisse qui va exiger le rapatriement de l’or détenu par la banque
nationale Suisse. Source
La Suisse devra organiser une votation.
Nous voulons au moins :
Garder nos stocks d’or en Suisse.
Empêcher la banque nationale Suisse de vendre tout ou partie des réserves d’or du pays.
D’imposer à la banque nationale Suisse de détenir au moins 20% des réserves en or physique.
On n’a plus confiance dans les “banques centrales”
(New York Fed en fait privée et Banque centrale d’Angleterre), censées détenir l’or
physique pour le compte de nombreux États. 
L’ Allemagne mettra 7 ans à
récupérer de la FED de New York son stock d’or. 
Comment est il possible que 7 ans soient nécessaire pour ce faire ?
L’or n’y est peut être tout simplement plus comme l’affirme notamment Bill Still…

La réponse se trouve dans les interventions communes de la
France et des USA en Libye et au Mali, pays d’Afrique riches en or !

http://www.goldinitiative.ch/

Saviez-vous,

que la Banque nationale a vendu pendant cinq ans en moyenne une tonne d’or par jour?
que plus de la moitié de cet or, donc 1550 tonnes de cette fortune du peuple, a déjà été bradée à vil prix?
que
le conseiller fédéral compétent a répondu ce qui suit au Parlement à la
question de savoir où était stocké cet or: “Je ne peux malheureusement
pas vous dire où sont stockées ces barres d’or parce que je ne le sais
pas, parce que je ne dois pas le savoir et parce que je ne veux pas le
savoir.”?

Chute du dollar $ ?

 

 

La FED ne peut livrer les lingots qu’en 7 ans…sic, sept années…

Fort Knox est presque vide de vrais lingots…

Les experts vérifient TOUS les lingots. Prudence mondiale, même les pièces sont fausses… 



Germans are checking all fakes gold bullions, then THE BIG SCAM ON THE US FAKE “GOLD” TO BE BROUGHT BACK TO REAL GERMANS OWNERS…

 Yeah … The Fed has SEVEN YEARS ( SIC ) to GIVE BACK ALL gold BELONGING TO the Germans.

And why not
now?

Answer, because the United States has no more real gold in their vaults …
And they have not required seven days or seven weeks or months to collect the
stock, but … 7 years ! Fort Knox is empty… or with fake bullions, with tungsten…


And …Germans agreed. In fact, they
had no choice! …

 But some people said that
gold is worthless …

 …Such as a total failure of the United States.

Source:  www.jovanovic.com

They buy now real gold with a lot of US $, leading to a massive inflation and a collapse of the $…

Exklusiv – Besuch der Falschgeldstelle der Bundesbank

La majorité de la population suisse n’a même
pas réalisé qu’une partie de la “fortune du peuple en or” est stockée à
l’étranger et que la BNS a déjà vendu plus de la moitié de ses réserves
d’or. La politique des Etats-Unis (respectivement de la Banque centrale
américaine FED) et de l’UE (respectivement la Banque centrale
européenne BCR) provoque l’effondrement du dollar et de l’euro. De plus
en plus souvent la Banque nationale suisse est poussée, voire forcée de
prendre de gros risques. Or, plus les risques sont grands, plus il est important de disposer de suffisamment de réserves d’or!Seule
une Banque nationale et une monnaie indépendantes peuvent garantir
l’autonomie et la prospérité de la Suisse. Plus ses réserves d’or sont
importantes, plus la Banque nationale est indépendante et moins elle
sera exposée aux pressions extérieures. Cette initiative renforce donc
non seulement l’indépendance de la Banque nationale, mais celle de la
Suisse dans son ensemble.
Même les experts financiers les plus
célèbres du monde ne savent pas comment vont se développer les marchés
financiers, les cours des actions, les cours des changes, etc. Mais
toutes les expériences concordent sur un pont: plus l’époque est
incertaine, plus il est important de disposer de réserves d’or. Voici
les exigences de l’initiative “Sauvez l’or de la Suisse”:

Publiée dans la Feuille fédérale du 20 septembre 2011
Les
citoyennes et citoyens suisses soussignés ayant le droit de vote
demandent, en vertu des articles 34, 136, 139 et 194 de la Constitution
fédérale et conformément à la loi fédérale du 17 décembre 1976 sur les
droits politiques (art. 68s.), que


I. La Constitution fédérale est modifiée comme suit:Article 99a (nouveau) Réserves d’or de la Banque nationale suisse
1 Les réserves d’or de la Banque nationale suisse sont inaliénables.
2 Elles doivent être stockées en Suisse.
3
La Banque nationale suisse doit détenir une part importante de ses
actifs en or. La part de l’or ne doit pas être inférieure à 20%.

II. Les dispositions transitoires de la Constitution fédérale sont modifiées comme suit:Art. 197, ch. 9 (nouveau)
9. Disposition transitoire ad art. 99a (Réserves d’or de la Banque nationale suisse)
1
L’al. 2 doit être mis en oeuvre dans un délai transitoire de deux ans à
compter de l’acceptation de l’art. 99a par le peuple et les cantons.
2
L’al. 3 doit être mis en oeuvre dans un délai transitoire de cinq ans à
compter de l’acceptation de l’art. 99a par le peuple et les cantons.

Conférence de presse du 20 septembre 2011

Discours de Oskar Freysinger, Conseiller national, Savièse VSJusque
dans les années nonante, la banque nationale Suisse était considérée
comme une institution fiable et solide. Le franc était défendu avec
vigueur et reposait sur une solide couverture or. Mais sous la pression
du système monétaire international (en particulier des USA), la BNS a
jugé ses réserves d’or «superflues» et commencé à vendre à vil prix ce
patrimoine appartenant pour une grande part aux collectivités Suisses.
Les 1’300 tonnes or vendues dans un premier temps rapportèrent 21
milliards de francs alors qu’elles vaudraient actuellement 61 milliards
de francs. Plus tard, la BNS vendra encore un deuxième chargement d’or
de 250 tonnes pour acheter des devises étrangères dont la solidité
s’avère plus que douteuse. En tout, ces ventes d’or ont fait perdre 70
milliards de francs à la Suisse.

Dès lors, il faut absolument
éviter que les apprentis sorciers de la BNS continuent à spolier
l’argent des contribuables et les empêcher d’échanger l’or contre de la
monnaie de singe.

Actuellement, l’or est le seul actif encore
crédible de la BNS. Il n’en reste plus que 1’040 tonnes qu’il faut
protéger de ses gestionnaires irresponsables. Et lorsque le parlement
demande à un conseiller fédéral où se trouve notre or, il a le culot de
répondre qu’il ne le sait pas et préfère ne pas le savoir.

Voici les raisons qui ont amené notre comité d’initiative à lancer l’initiative populaire «il faut sauver l’or Suisse».

Nous
exigeons: Que cessent immédiatement les ventes d’or. Que tout l’or
Suisse stocké à l’étranger soit rapatrié. Que la BNS doit conserver au
minimum 20% de ses actifs sous forme d’or.

Les réserves d’or de
la BNS sont la fortune du peuple Suisse. La BNS doit disposer de
réserves suffisantes lorsqu’elle doit intervenir pour le franc Suisse en
raison de turbulences monétaires.

Les ventes d’or successives
furent une erreur que nous payons cher actuellement. Les cantons sont
privés de moyens qui leur reviennent de droit. Cela se fait ressentir
douloureusement dans les budgets.

Il est temps de redonner à la BNS sa crédibilité d’antan en lui donnant des fondations solides.

Des
fondations en or. Ainsi, aussi bien la BNS que la Suisse
retrouveront-elles leur indépendance et leur capacité d’action dans la
gestion de notre politique monétaire.

Oskar Freysinger, Conseiller national et élu depuis Conseiller d’État

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »