Internement abusif !

je viens d’envoyer ce mail Monsieur le maire,
mairie@frontenex.fr 

je vous prie de faire relâcher immédiatement la personne citée en objet détenue abusivement en hôpital psychiatrique.

En vous remerciant d’avance , je vous prie Mr le maire de recevoir mes meilleures salutations.


Laurent Pirard

De : Cecile L.
Envoyé le :mardi 22 octobre 2019 13:39
À : mairie@frontenex.fr
Objet :Monsieur le Maire,

Un million de personnes et plus ont lu le blog de Frédéric Berger.
Nous sommes nombreux à le connaître personnellement depuis de longues années et à suivre tous les attentats contre sa personne venant de ‘la ‘ force publique ” honteusement corrompue. 
Personne ne croit aux accusations de violence conjugale. C’est grotesque et risible vu l’hécatombe de femmes dans notre pays droit de l’hommiste, où les assassins continuent à courir et les femmes à mourir. 
En revanche Frédéric Berger défend les femmes et les enfants et dérange les pédophiles, les satanistes, les francs-maçons corrompus, les voleurs et les escrocs en col blanc, les colonialistes esclavagistes, les traîtres à la Nation…. Ça fait du monde, non ! N’avez vous rien trouvé de mieux pour l’enfermer ? Diffamation par exemple sur tout ce qu’il dénonce ?
Son internement abusif ne prouve qu’une chose c’est qu’il a raison et vous autres, vous avez tort et vous faites partie de l’engeance qu’il dénonce. 
Notre 5 ème ripoublique est moribonde, régime tyrannique qui ne se cache même plus, ORDO-ganise le CHAOS et pourrit notre société grâce à des gens comme vous qui ont vendu leur âme. 
Ne savez vous pas que c’est le temps de votre monde qui est compté et que tôt ou tard, vous aurez des comptes à rendre ?
Que lorsque l’un tombe, 100 se lèvent pour reprendre le flambeau ? Êtes vous aveugle et sourd pour ne pas voir et entendre la colère qui monte dans notre pays ? 
TROP C’EST TROP ! 
Faites libérer Frédéric Berger.
Nous le soutiendrons et nous ne l’abandonnerons pas. 
Cécile Leclercq 

Protestation contre l’internement en psychiatrie abusif de Frédéric BERGER, Götz von Berlichingen
Citoyennes, citoyens,
A l’instar de feue l’Union soviétique,  Jean-Paul GIRARD, maire de Frontenex / Savoie a issu un arrêt pour l’internement en psychiatrie abusif de l’indépendantiste savoyard, et combattant déterminé de la franc-maçonnerie, Frédéric BERGER, Götz von Berlichingen. Il s’agit d’un attentat politique contre un opposant dérangeant, en violation crasse des droits de l’homme.
Protestez contre cet arrêt et demandez sa levée immédiate auprès de:
Jean Paul GIRARD, maire de Frontenex / Savoie
1 rue de la Mairie
F-73460 Frontenex
tél. 04 79 31 40 10
Qui de vous est disponible pour venir protester devant la mairie de Frontenex, le vendredi, 01.11.10 (la toussaint) à 13 h ?
Dans l’attente de vos réactions, je vous salue cordialement
Gerhard ULRICH
Annexe : Nouvelles de Fred reçus de l’activiste Cécile LECLERCQ

Frédéric a pu me joindre hier. Voici ses propos : Il a « été interné depuis son arrestation chez lui le 14 octobre. La Brigade Territoriale d’Albertville s’est présentée en se faisant passer pour le Police des Polices. Le même jour, le maire de Frontenex a fait un arrêté d’internement . le même jour, le procureur a commis une avocate d’office du barreau de Chambéry Alexandra … rencontrée une fois. Fred pense qu’elle a déjà compris beaucoup de choses, rien qu’avec la cohésion des 3 le 14. « Le JLD a maintenu l’internement (détention) Les psychiatres qui ont fait les 2 expertises sont Dr Gourdon Laurence et Laot Lucie. » 
Fred a également rencontré un assistant social Victor Chaudieu, du chs, « très bien » dit Fred, mais qui ne sera pas joignable avant une semaine , étant en vacances. Il lui a montré des photos de sa maison prises par la gendarmerie, pour prouver « le bazar « de leur maison. (Dans quel état vont-ils retrouver leur demeure et leurs biens !? ……….) Fred est toujours « au secret sans téléphone ni contact possible à l’extérieur ni possibilité d’écrire un courrier manuscrit. » Il dit être « bien traité par l’équipe médicale, commence à moins souffrir du dos. Il a invoqué la Loi Kouchner pour refuser de prendre des médicaments ou recevoir des piqûres » (mais j’ai un doute car il semble avoir l’élocution plus lente que d’habitude) 
Il a l’esprit toujours vif car il m’a corrigée à propos de la « Plainte contre l’Etat Français auprès de l’ONU », Erreur de ma part dans mon précédent mail, toutes mes excuses. C’est une REQUÊTE EN DÉCOLONISATION. Il invoque l’Article 73 de la Charte de L’ ONU que la France a ratifiée. Pour ceux qui savent que Fred et Thérèse ont des chats, c’est un adjoint au maire qui s’occupe d’eux. 
Au Barreau de Chambéry, avec l’aide de Sos Justice, nous avons trouvé 3 avocates prénommées Alexandra. Je vais essayer lundi de savoir qui s’occupe de la défense de Fred. Je dois m’absenter du 24 au 29 octobre. 
Merci à tous ceux qui peuvent se manifester en téléphonant au CHS de Savoie service la Tarentaise et protester contre l’internement politique de Frédéric. Plus on se bouge, mieux il sera traité je pense. 
Ceux qui peuvent intervenir à l’ONU, merci infiniment ! Bien cordialement 
Cécile Leclercq Difficultés importantes avec mes boites mail……………… 

060993289

Bonjour à tous.

Ce mail pour vous informer que Frédéric a été arrêté chez lui la semaine dernière et enfermé depuis à l’hôpital psychiatrique de Chambéry. 
Il ne peut avoir aucun contact avec l’extérieur, ni visite de personne. 
Je l’ai eu au téléphone tout à l’heure quelques minutes. 
Merci de diffuser la nouvelle au maximum et qu’il en sorte vite et indemne. 
Bien cordialement 
Cécile Leclercq 

Cette affaire confirme, hélas, le classement de Platon qui indiquait, voici 2500 ans, que la république était le 2e plus mauvais régime politique qui soit juste après la tyrannie… antichambre de la tyrannie ou entrée de la tyrannie, il faut désormais se poser la question.

Je vous invite à cliquer sur https://lalettrepatriote.com/quel-pretendant-pour-le-trone-de-france/   et à y accorder votre préférence à notre Prince Louis de BOURBON duc d’ Anjou contre les trois suivants.
Quelques saines lectures en PJ.
Lisez donc Restauration de la royauté légitime et politique légitimiste ainsi que L’ arnaque de bonimenteur aux liens infra sur Riposte laïque:
https://ripostelaique.com/le-maudit-et-le-sabre-de-la-grande-guerre.html  Le maudit et le sabré de la Grande guerre… un croisé de l’ honni et de l’ omis.
https://ripostelaique.com/restauration-de-la-royaute-legitime-et-politique-legitimiste.html Restauration de la royauté légitime et politique légitimiste.
https://ripostelaique.com/saint-denis-nest-pas-montjoie.html  Chronique d’ un saccage de longue date
https://ripostelaique.com/des-aneries-du-genre.html  Des âneries du genre présentation de l’ indispensable ouvrage gratuite d’ Avenir de la Culture sur la théorie du genre afin de riposter efficacement contre cette turpitude!!!
https://ripostelaique.com/racaille-tuee-emeutes-une-fin-de-semaine-tranquille-a-auch.html  Racaille tuée, émeutes… une fin de semaine tranquille à Auch
Bien à vous en UdP,
FCC
Cercle Légitimiste de France  MISSA Spera www.missa.fr
Tél.: 00 33 604 08 46 36 fcdc@bbox.fr
Des Historiens de renom et des parlementaires l’ ont déjà signée!
Pétition contre le criminel contre l’ humanité Barrère! Indiscutablement, Bertrand Barrère est le doctrinaire de la convention et du comité de salut public; maître à penser, il est aussi le donneur d’ ordres à ses complices actifs que sont Carrier, Robespierre, Turreau et Weystermann: il est donc bien le maître d’ œuvre du Génocide des Populations des Bocages de l’ Ouest de la France en 1793-94 dont les précédents sont les exécutants en connaissance de cause!
Faites connaître cette pétition, invitez vos amis, votre famille et vos collègues à s’ impliquer.

Merci de la signer SVP! Et de la faire connaître et signer si possible car Barrère, Carrier, Turreau et Weystermann ont inventé en 1793-94 tout ce qui servira aux génocides du XXe siècle!!! Barrère est le prototype de 2gol le père de la politique arabe!!!

Annexes détaillées:

https://drive.google.com/open?id=1NVsE6mdfcz41G9ab6vU3GyasArqM6NBB

Le 4 oct. 2019 6:29 PM, echo des montagnes Savoie souveraine <echosdesmontagnes@gmail.com> a écrit :

Pacé è Santa

Le lanceur d’alerte, votre journal, vous livre ceci:



arvi
Frédéric Berger, ambassadeur européen des droits humains, rédacteur en chef de l’Écho des Montagnes,

                              journal indépendantiste indépendant

                                 et

                              Chef de Savoie Indépendante

ARVIPAcc

TOT DRET

Pour votre plaisir, je vous ai fait 3 sites merveilleux,
que je mets à jour quotidiennement.
etsur:           https://traditionsmusicales.blogspot.com/
er sur           https://sansdocteur.blogspot.com/

et sur les nouveaux:    

                              https://mouvementblanc.blogspot.com/
et sur
                               https://saintpetersburgrussie.blogspot.com/

Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948

Article 18.

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.
Article 19.
Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.
et


Article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l’ONU,

ratifié par la France le 29 janvier 1981 (décret n°81-76).

1. Nul ne peut être inquiété pour ses opinions.

2. Toute personne a droit à la liberté d’expression ; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir

3. et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix.

La pédocriminalité en France



Depuis plusieurs années, une lamentable et abjecte affaire de pédocriminalité secoue l’ archidiocèse du Primat des Gaules. Un obscur prêtre abusait physiquement, voire sexuellement, des jeunes qui lui étaient confiés par les familles et l’ Eglise elle-même. A défaut de plainte et de preuves, tout le monde s’ est alors tû malgré les soupçons et plus. Finalement, plus d’ un quart de siècle après les faits, les langues se délient enfin alors même que les faits sont juridiquement prescrits et que le prêtre en cause n’ est plus au contact d’ enfants. 


Que les victimes et les familles parlent est compréhensible et elles doivent pouvoir dire ce qu’ elles ressentent. Ce qui ne l’ est point est de s’ en prendre à l’ archevêque de Lyon, nouveau, nommé bien après les faits -qu’ on ne condamnera jamais assez et qu’ il convient d’ éviter à tout prix qu’ ils se reproduisent- alors même qu’ il ne dispose donc d’ aucune voie d’ action, en particulier dans le dossier de prêtre par qui le scandale est arrivé.

C’ est pourquoi, bien que n’ étant nullement conciliaire, j’ ai accordé mon soutien à Son Eminence le Cardinal Philippe BARBARIN, Primat des Gaules et Archevêque de Lyon, étant en tous points d’ accord avec l’ analyse de Pierre-Yves GOMEZ et j’ invite chacun à soutenir ce digne prélat sur https://manifestecardinal.fr/ sans tarder.
Je ne reviens donc pas ici sur cette agression ad hominen qui n’ aurait jamais dû être intentée. S’ il est nécessaire et indispensable de combattre la pédocriminalité et de la faire disparaître, encore faut-il en déterminer les circonstances la favorisant, ce qui est un indispensable préalable pour la combattre et l’ éradiquer. N’ étant point médecin, je ne me hasarderai pas à en aborder les aspects médicaux et psychologiques que je laisse aux spécialistes concernés.
La pédocriminalité apparaît et prospère dans trois principaux domaines: l’ Eglise, l’ éducation et les familles, les autres domaines étant peu signifiants par leur faible impact en termes de cas sur la pédocriminalité, ce qui ne la rend nullement moins grave et encore moins acceptable ou tolérable. Voyons donc ce qu’ il en est.
D’ abord, la pédocriminalité dans l’ Eglise. Touche t-elle toute l’ Eglise? En aucun cas car elle concerne uniquement l’ Eglise conciliaire duo-vaticaniste où elle s’ est développée à partir de la fin des années 1960. Le concile Vatican II a donné libre cours à la licence qui a été renforcée par les désordres de 1968. C’ est alors que de nombreux homosexuels infiltrent fort discrètement l’ Eglise et le pape Paul VI lui-même en était. Il est temps de préciser ici, à ce stade préliminaire, que par homosexuel, il faut entendre aussi homosexuelle ou lesbienne, même si l’ occurrence est plus rare dans la pratique, c’ est dire que, par homosexuel, il convient d’ associer sodomites et gouines. Néanmoins, pendant une quarantaine d’ années, l’ homosexualité a été très discrète dans l’ Eglise même si elle y a été repérée à plusieurs reprises jusqu’ à s’ y afficher en plein jour et publiquement à partir de 2013. C’ est ainsi que le Vatican est devenu une véritable cage aux folles où, désormais, les prélats homosexuels fourmillent partout et forniquent à tout va. Ces dernières années, le meilleur moyen d’ obtenir et la pourpre cardinalice et le chapeau est d’ être homosexuel. Dans ces conditions, le bas clergé se laisse aisément gagner à ce vice permettant d’ accéder aux plus hautes dignités. 
Ne surtout pas s’ y tromper: pour autant que ce vice ait été discret durant près d’ un demi-siècle, il n’ en était pas moins actif, militant et prosélyte -plus qu’ évangélisateur hélas!- dès le début car le vice a pour objectif de se répandre, de prospérer et de corrompre, de salir et de torturer les plus faibles et les innocents. Autant que possible dans l’ ombre et à l’ abri. Pour cela, ce qu’ il convient d’ appeler le lobby homosexuel du Vatican s’ est acharné sur les prêtres en délicatesse avec l’ abstinence par le péché de chair avec une femme, voire par le concubinage avec une femme, discret ou affiché après Vatican II. Il va de soi que je condamne énergiquement le péché de chair, en particulier des prêtres avec des femmes et pire encore avec des religieuses comme des religieuses avec des hommes et pire encore avec des prêtres, et le concubinage, en particulier des prêtres et/ou des religieuses, car il s’ agit là de fautes très graves, en particulier de la part des prêtres comme des religieuses qui manquent ainsi effrontément à leurs engagements de prêtre ou de religieuse qu’ ils ont pris librement et sans aucune contrainte et qu’ ils ne doivent donc point violer. Cela dit, pour condamnables moralement que soient le péché de chair et le concubinage, il s’ agit là que de peccadilles ne violant pas frontalement le droit naturel et donc sans commune mesure avec l’ homosexualité.
Il convient de signaler ici que certaines conférences épiscopales nationales ont toléré, voire favorisé, une certaine promiscuité jusque dans leurs séminaires: ainsi la présence de personnes de l’ autre sexe, de couples mariés ou non, de séminaristes et/ou de novices mariés ou non, fiancés ou en concubinage… par la suite et assez rapidement après le concile Vatican II, on y trouve des “clubs d’ homosexuels” (sic) et des “clubs de lesbiennes” (resic), en bref des cliques de sodomites et de gouines. Dès lors, il n’ est guère surprenant que le vice prospère dans l’ Eglise conciliaire ainsi gangrenée.
Il convient ici de rappeler que l’ homosexualité a aussi été condamnée de tous temps par le Catéchisme de l’ Eglise catholique comme étant un comportement intrinsèquement mauvais; bien noter que c’ est le comportement qui est condamné et non les personnes qui en sont adeptes qui sont appelées à s’ en repentir. Or, si l’ Eglise conciliaire mène la vie dure aux prêtres se livrant au péché de chair et/ou au concubinage avec une femme comme aux religieuses le faisant avec des hommes, l’ Eglise conciliaire laisse la bride sur le cou aux prêtres et aux religieuses se livrant à l’ homosexualité ce qui est infiniment plus grave car celle-ci est positivement condamnée par le catéchisme de l’ Eglise catholique, en conformité avec le droit naturel, alors que l’ acte de chair ne l’ est nullement dès lors qu’ il est pratiqué dans le mariage d’ un homme et d’ une femme, non prêtre et non religieuse, en vue de la génération. Qui plus est, depuis 2013, l’ homosexualité est encouragée, favorisée et promue, au moins de fait, par l’ Eglise conciliaire au point d’ en faire un argument de promotion des prêtres. Ainsi, l’ acte de chair conforme au droit naturel dans le cadre du mariage est-il bien plus durement sanctionné à l’ égard des prêtres et des religieuses que l’ homosexualité, condamnée par le droit naturel, qui sévit parmi les prêtres et les religieuses y est très largement tolérée, encouragée, favorisée, et récompensée par des promotions sur canapé!!!
Hélas, même si cela est généralement dissimulé, l’ homosexualité est la porte ouverte à la pédocriminalité, notamment à l’ égard des enfants de même sexe et à leur détriment. En effet, l’ homosexualité recherche constamment la chair fraîche car les homosexuels sont le plus souvent des prédateurs. Là aussi, Fopastigmatiser et Padamalgam frappent fort. Pourtant c’ est ainsi que la pédocriminalité prospère dans l’ Eglise conciliaire depuis trente ans et plus. Certainement n’ est-elle pas dénoncée afin de ne point évoquer, par ricochet, l’ homosexualité?
Ainsi donc, force est de constater que la pédocriminalité envenime l’ Eglise conciliaire. Est-elle endémique ou sporadique? De cela, il est difficile de trancher à défaut de statistiques. Hélas, il est possible que de nombreux cas de pédocriminalité soient mis à jour à l’ avenir, dès lors que les langues se délieront. Toujours est-il que ces graves dérives orales expliquent certainement une partie de la raréfaction des vocations sacerdotales conciliaires en France à bien moins d’ une centaine par an.
En ce mois d’ avril 2019, le Saint Père Benoît XVI, Pape émérite, a publié, fort à propos, en latin mais des traductions en langue française existent, notamment sur Aleteia, ses réflexions sur les abus sexuels dans l’ Eglise et en arrive aux mêmes constats que supra, certes en des termes bien plus diplomatiques et édulcorés mais cernant toujours ces mêmes réalités fort glauques. Chacun peut et doit s’ interroger sur le maintien ou la suppression des conférences épiscopales nationales au vu des nombreuses et très graves dérives, comme dans bien d’ autres domaines, de nombre d’ entre elles conduisant l’ Eglise conciliaire dans le stupre et la réduisant aux écuries d’ Augias. Concomitamment à ces profondes réflexions pontificales, Son Eminence le Cardinal Robert SARAH est allé dans le même sens dans un long entretien accordé au site de réinformation Bd Voltaire, fort peu suspect de connivence calotine et mitrée du fait de son nom.
Fort vraisemblablement, la pédocriminalité ne gangrène pourtant pas entièrement pour autant l’ Eglise conciliaire et son clergé, même si, hélas!, cette Eglise n’ est plus celle qui fut grandiose et irréprochable jusqu’ en 1958 et si ces prêtres conciliaires n’ ont plus, même pour les meilleurs d’ entre eux, la valeur de ceux ante concilium qui est toujours celle de ceux de la FSSPX comme des autres organisations sacerdotales tridentines. Certes, ne serait-ce qu’ un cas de pédocriminalité, un prêtre pédocriminel, est toujours de trop. Cependant, l’ addition du nombre de cas de pédocriminalité et de prêtres pédocrimnels mesurée à l’ échelle du temps et à l’ immense majorité des enfants confiés aux prêtres tout en demeurant préservés fait apparaître que la pédocriminalité dans l’ Eglise conciliaire est très marginale même si, par sa nature même, elle est très grave et doit être éradiquée. Pour cela, point de chasse aux sorcières nécessaire mais le recours au Saint Office à remettre à l’ honneur et service actif et l’ annulation pure et simple du concile Vatican II, qui s’ analyse, par bien des aspects, comme la résurgence de la scélérate constitution civile du clergé du 12 juillet 1790, imposée à Louis XVI le 24 août 1790 et reniée par lui le 21 janvier 1793 en recourant à l’ Abbé Henri Essex Edgeworth de Firmont comme par Marie-Antoinette recourant à l’ abbé Charles Magnin le 16 octobre 1793, avec une meilleure formation des prêtres dans les séminaires en vue de l’ évangélisation et de l’ administration des sacrements. Au besoin en recourant à la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, ce qui marquera  le rejet définitif de concile Vatican II continuateur de la scélérate constitution civile du clergé de 1790 ainsi poussée à son paroxysme au XXe siècle décadent..
Ensuite, la pédocriminalité dans l’ éducation… et n’ ayons pas peur des mots en la qualifiant de publique, à défaut de nationale, tant elle apparaît comme antinaonale et antifrançaise. Assez curieusement, alors que les faits de pédocriminalité et les enseignants pédocriminels paraissent être plutôt nombreux, les victimes et leurs familles éprouvent les pires difficultés à se faire entendre quand elles y parviennent, fort rarement. Alors même que tout cela y est bien plus courant que dans l’ Eglise catholique. Cependant, l’ omerta règne: il est hors de question de remettre en cause cette institution républicaine et ses hussards noirs de la république et pas davantage les syndicats gauchistes veillant à l’ abrutissement généralisé des enfants. Au demeurant, le ministère et les rectorats favorisent très officiellement la promotion de l’ idéologie de genre, les abcd de l’ égalité, les sexualités hors normes  et le mariage taubiresque pour tous. Qui plus est, chacun se souvient de ce gauchiste exerçant alors dans un établissement accueillant des enfants en bas âge se vantant à la télévision de trouver jouissif qu’ une enfant lui déboutonne la braguette… Quid du Corral à la marge de l’ éducation nationale et de la justice?
Là encore, point de statistiques officielles… et elles ne sont surtout pas divulguées car il faut surtout préserver la république. Pourtant, les cas de pédocriminalité et les enseignants pédocriminels sont fort vraisemblablement infiniment plus nombreux dans l’ éducation nationale à ce qu’ ils sont dans l’ Eglise conciliaire. Qui plus est, le ministère ouvre la porte des établissements scolaires aux associations lgbtqi+ afin de s’ y livrer au prosélytisme et d’ intoxiquer les enfants innocents à l’ insu de leurs parents!!! Au point qu’ une épuration y paraît bien difficile et c’ est pourquoi le Cercle Légitimiste de France préconise de rendre l’ enseignement aux congrégations catholiques traditionalistes.
Enfin, la pédocriminalité d’ origine familiale. Bien noter qu’ elle concerne aussi bien les enfants de la famille que les enfants d’ autres familles. Qui plus est, par définition même, elle ne concerne pas que des célibataires hommes ou femmes car elle implique aussi et surtout des mères de famille et davantage encore de pères de famille et le statut de mariés ou de concubins importe peu. Ce qui démontre au passage que le célibat des prêtres et des religieuses n’ est pas un facteur déterminant d’ addiction à la pédocriminalité de même que leur concubinage ou leur mariage serait inopérant contre la pédocriminalité. 
A défaut de statistiques officielles et sûres, il est tout de même admis que la pédocriminamlité est un véritable fléau dans les familles qui génère bien trop de pédocriminels. Force est constater que la perte de vue des valeurs chrétiennes depuis le concile Vatican II porte un grave préjudice aux familles et aux époux tant le mariage a perdu son caractère fondamental de sacrement catholique avec toutes les implications que cela comporte d’ autant plus que le mariage se résume de plus en plus souvent à une formalité républicaine en mairie entièrement dépourvue de toute vertu sacramentelle; que l’ union libre devenue concubinage y sont assimilés voire portés au pinacle en particulier avec le pacs ce qui laisse à penser que les origines de ce désastre évident remontent au mariage républicain imposé de force et prioritairement avec son corollaire dit divorce et par pacs interposé le fameux et fumeux mariage taubiresque pour tous entre sodomites entre eux et entre gouines entre elles.
Face à une telle situation catastrophique, le Cercle Légitimiste de France préconise d’ en finir avec le mariage républicain et le divorce inhérent pour revenir au véritable sacrement du mariage catholique par l’ Eglise catholique tridentine dans sa tradition multiséculaire, avec pour préalable la maîtrise du catéchisme, véritable socle et rempart des familles saines.
Hélas, la pédocriminalité et les pédocriminels prospèrent dans bien d’ autres domaines et, malgré les difficultés, il convient aussi de les y combattre et de les y éradiquer. Pour ce faire, en finir avec tout cela dans les trois domaines évoqués supra est un préalable indispensable exigeant une volonté politique sans faille. Que la république n’ aura pas car elle leur est consubstantielle d’ où la nécessité de détruire aussi cette dernière. Seul le roi légitime tenant fermement la main de justice y parviendra pour le Bien commun de la France et de tous les Français, en commençant par les plus jeunes, innocents, qui en sont l’ avenir. Tel est le projet du Cercle Légitimiste de France.
Fernand CORTES de CONQUILLA
Cercle Légitimiste de France
Décembre 2018 Mis à jour Avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »