2012, l’ année des coopératives.
Le bien commun argent doit être géré comme l’eau en Suisse, par des consortages ou coopératives.
Ce lundi 31 octobre, l’ONU inaugurera à New York « l’année internationale des coopératives » .
Les coopératives servent les intérêts économiques de leurs participants. L’Europe connaît  des coopératives agricoles. de production et distribution et des coopératives financières qui assurent, par exemple, du crédit.
Elles comptent plus de 800 millions de membres et emploient plus de 100 millions de personnes dans le monde. À elles seules, les 300 plus grandes coopératives du monde totalisent des revenus annuels de 750 milliards d’euros, selon les Nations unies.
Pour être encore plus efficaces, les consortages suisses peuvent générer leur propres unités de comptes, de capitaux locaux ou de crédits.
http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/pour-un-capital-social-local-le.html
http://econoclaste.org.free.fr/dotclear/images/octobre-d%C3%A9cembre%202009/nobel09.jpg 

Prix Nobel d’Economie – “La gouvernance économique”

L’Américaine Elinor Ostrom (Indiana University Bloomington, USA) est co-lauréate du Prix Nobel d’Economie 2009 avec l’Américain Oliver E. Williamson (University of California Berkeley, USA) pour leurs travaux sur la gouvernance économique. Elinor Ostrom est la première femme à remporter le Prix, depuis sa création en 1969.
Les études des deux lauréats portent essentiellement sur l’utilisation raisonnée des ressources par les collectivités et les institutions publiques, plutôt que sur la gestion de ces questions dans l’entreprise.

http://www.musee-des-bisses.ch/sites/default/files/ckNer/Planige%20RebeccaCrettaz.pdf

Traduction »
Aller à la barre d’outils