Le gouvernement canadien répond aux canadiens qui ont signé une pétition demandant que La Banque du CANADA créé l’argent et le prête aux gouvernements sans intérêts. 

Lisez la réponse gouvernementale qui balaie littéralement sous le tapis le fait que ce sont les banquiers qui créent l’argent grevé d’intérêts :

https://www.fin.gc.ca/dtman/2014-2015/dmr-rgd1501-fra.asp

https://www.fin.gc.ca/dtman/2014-2015/dmr-rgd15-fra.asp



Ces dettes venues du néant écrasent les comptes publics de sommes devenues impayables par le jeu exponentiel des intérêts composés, qui obligent les plus pauvres et les familles nombreuses à enrichir les plus riches et les banquiers par notamment les impôts à la consommation ( TVA etc…).


Création de monnaie 

Les banques créent de la monnaie en accordant des crédits. Les dispositions légales régissant les réserves minimales et la politique de la Banque nationale, généreuse ou restrictive, en matière d’approvisionnement en monnaie influent sur leurs possibilités de créer de la monnaie.

Les banques créent donc de la monnaie en accordant des crédits. Elle ne doivent obtenir de la Banque nationale suisse qu’un petit pourcentage ( seulement 2 % en Suisse, ils peuvent créer du néant 98 % d’argent sous forme de crédits…, rien notamment au Canada, 0 %, donc “création” illimitée, 

Australia
None
Canada
None
United Kingdom
None
Mexico
None
New Zealand
None
Sweden
None

etc… in USA, souvent 0 %…sic…).

de liquidité qu’il leur permet de fabriquer du néant un multiple des fonds en garantie. Les dispositions légales régissant les réserves minimales et la politique de la Banque nationale, généreuse ou restrictive, en matière d’approvisionnement en monnaie influent sur leurs possibilités de créer de la monnaie du néant.

Si la BNS veut augmenter la quantité de monnaie à la disposition de l’économie, elle rend ses prêts plus avantageux en abaissant les intérêts que les banques lui versent. Les banques disposent alors de davantage de réserves de liquidités, avec lesquelles elles peuvent à leur tour octroyer des crédits à leurs clients et, partant, déclencher le mécanisme de création monétaire du néant. Si la Banque nationale veut réduire la quantité de monnaie, elle augmente les taux d’intérêt, ce qui renchérit les crédits.

Au Canada, il n’y a plus le limites pour cette création, si ce n’est de trouver des personnes prêtes à emprunter. 

Avec monnaie pleine, il n‘y aura plus qu’une masse monétaire en francs suisses créée pour le bien de tous les habitants de la Suisse ( des milliers de milliards à se distribuer équitablement en fonction du progrès technique et une suppression de beaucoup d’impôts par une imposition minime, une miette de 0,02 % sur tous les flux de paiement, sic ), donc aucune masse monétaire agrégée Mx, M1, M2, M3, M4, Mn pouvant être délimitée à volonté par et pour les banquiers commerciaux et leurs profits honteux…


http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/10/eliminer-toutes-les-declarations-d.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/03/impossible-d-avoir-la-creation-monetaire.html


Réponses et solutions suisses:


http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/01/non-aux-violations-de-la-constitution.html

Traduction »
Aller à la barre d’outils