La création monétaire par les banques commerciales ou la BNS ?

Blaise Rossellat avec Liliane Held-Khawam et 37 autres personnes.
17 h ·

Notre collectif AAA+ se pose des questions: le revenu du seigneuriage, de la création monétaire des banques commerciales, est-il exonéré d’impôt? Ce revenu est-il déclaré par les banques? La loi est-elle appliquée?
En laissant partir la création monétaire dans les banques commerciales, la BNS a-t-elle respecté son contrat envers le Peuple?
La taxation de la création monétaire scripturale des banques commerciales comme n’importe quel produit en capital que toute entreprise soumise à l’impôt sur le revenu doit payer fait son entrée au parlement genevois par l’entremise de notre ami Patrick Dimier.


Taxer la création monétaire – Grand conseil Genève – Patrick Dimier – Bertrand Buchs
Les collectivités publiques oublient que la création monétaire échappe à l’impôts. Patrick Dimier le rappelle au grand conseil genevois le 16 décembre 2016. …
YOUTUBE.COM

J’aimeAfficher plus de réactionsCommenterPartager

74Vous, Reginald Maitre, Philip Koenig et 71 autres personnes
44 partages
Commentaires

Dominique-Pierre Martin c’est manière de produire et d’échapper à l’impôt, et quel impôt ! est tout simplement scandaleuse, merci à Patrick de nous le rappeler.
J’aime · Répondre · 4 · 16 h

Blaise Rossellat La banque commerciale, avec la complicité des services fiscaux de l’Etat ne paie aucun impôt sur le produit en capital lié à sa création monétaire scripturale contrairement à toute autre entreprise commerciale…

Il est de notre devoir de citoyen de demander une équité de tous les acteurs économiques face à l’impôt à nos représentants politiques car ce n’est clairement pas le cas actuellement…

Rappel de la loi sur l’imposition des personnes morales (LIPM)

Art. 12 Détermination du bénéfice net
Alinéa 1, lettre j)
“Les produits qui n’ont pas été comptabilisés dans le compte de résultat, y compris les bénéfices en capital, les bénéfices de réévaluation ou de liquidation ainsi que les montants des réserves et provisions transférées à l’étranger qui avaient été constituées en franchises d’impôt.”

Excellente explication sur les mécanismes comptables en jeu donnée par Bernard devant un parterre de Conseillers d’Etat en charges des finances lors de l’AG de la BNS du 29 avril 2016:

https://www.youtube.com/watch?v=ucUo1cxQmhQ&index=11…

10 AG BNS 2016 G calcul du résultat Bernard

YOUTUBE.COM

J’aime · Répondre · 6 · 16 h

Rémy Pilliard Excellente initiative. Il n’y a pas de raison que les banques s’enrichissent sur le dos des contribuables avec la monnaie scripturale et il est grand temps que ces richesses participent au fonctionnement de la société.
J’aime · Répondre · 4 · 16 h

Blaise Rossellat Voici la question que j’ai posé lors de l’Assemblée générale de la BCGE du 26 avril 2016 à Blaise Goetschin devant 772 actionnaires présents dans l’espace Hypomène.

“Le bilan de la BCGE a augmenté, en passant de 14,1 milliards en 2009 à 20 milliards e…Voir plus
J’aime · Répondre · 1 · 16 h

Rémy Pilliard Le plus gros problème vient également du fait que la trop grande majorité des politiciens sont sous le coup de dettes envers les banques qui peuvent les manipuler à leur guise. Je suis d’accord avec vous que c’est inadmissible. D’autant plus qu’une ban…Voir plus
J’aime · Répondre · 1 · 16 h

Votre réponse…

Blaise Rossellat En réalité, ce que nous appelons la “monnaie” des banques est seulement la dette des banques envers les Agents Non-Bancaires (particuliers, employés, entreprises, associations, collectivités, États… tout sauf les banques).
Le total de la “monnaie” des banques est en réalité le total de tout ce que le secteur bancaire a prélevé sur l’économie réelle.
Explication :
Les banques inscrivent simplement dans leur passif comptable la valeur de tout ce qu’elle ont acquis à nos dépens (biens, services, travail direct ou indirect, titres, actions, contrats de crédit…). Ce passif ne pourra mathématiquement jamais être payé réellement, c’est-à-dire avec un transfert d’actif réel. C’est seulement un avoir, une promesse de la banque envers nous. Et nous acceptons d’utiliser ces dettes comme “bons d’achat” pour effectuer nos propres transactions réelles !

Une banque est donc seulement une entreprise qui enregistre par des “dettes fournisseurs” tout ce qu’elle prélève dans l’économie réelle (immeubles, fournitures, travail, parts d’entreprises, titres de crédit, de propriété…).

Le métier de banque, c’est D’ÊTRE en faillite.
J’aime · Répondre · 4 · 16 h

Rémy Pilliard Exactement, sauf que personne ne réquisitionne cette faillite. Tout le monde a peur que cette faillite soit la fin du monde. Il suffit de se remémorer les Too big to fail et les manipulations financières qui s’y ajoutent. Tout comme la faillite de Lehmann’s qui n’était que de la poudre aux yeux pour engloutir une fausse dette et enrichir encore plus les grosses banques de type Goldmann Sachs etc. Les banques tiennent le monde par les c… si bien que personne n’ose dire quoi que ce soit. Pas même Trump et surtout pas Poutine.
J’aime · Répondre · 3 · 16 h

Votre réponse…

Blaise Rossellat Le fond de garantie bancaire en Suisse n’est alimenté que de seulement 6 milliards de francs. La masse monétaire est de 1600 milliards de francs… La garantie des 100’000 francs sert juste à faire croire aux épargnants que leurs économies sont en sécurité.

Ne pas oublier que l’épargne est un simple PRÊT à la banque qui vous donne une simple reconnaissance de dette (votre compte se trouve au passif du bilan de la banque).

Le jour où elle fait faillite, votre épargne disparaît. La seule solution, voter OUI à l’initiative Monnaie Pleine!

Voici une excellente question de Mathieu Despont posée à l’AG de la BNS qui résume très bien mon affirmation ci-dessus.

https://youtu.be/smfAoGJqkpQ

28 AG BNS 2016-N-dépôt de monnaie légale Mathieu

YOUTUBE.COM

J’aime · Répondre · 3 · 16 h

Davy Zanolari sublime !!!!
J’aime · Répondre · 6 · 15 h

Chloé Fra Bravo Patrick ! Il était temps que nos autorités s’occupent de la cause des causes de notre récession (qui n’est pas un accident mais un effet systémique ! ) : la création monétaire par les banques commerciales !
Chapeau et merci ! 😀
J’aime · Répondre · 7 · 15 h

Rémy Pilliard Voter oui à monnaie pleine ce sera comme pour le RBI: Vu que ça contrecarre les projets des banques de s’en mettre toujours plus plein les fouilles, il n’y aura que 20% des Suisses qui seront suffisamment intelligents pour l’accepter, hélas.
J’aime · Répondre · 4 · 15 h

Davy Zanolari comme le dit Blaise, il est de notre devoir d’en parler à notre entourage….

Ne jamais oublier de dire que une fois que tu connais la réalité sur le secret bancaire alors tu ne peux plus voir le monde comme avant….

Il faut comprendre et tolérer que des gens aiment la monnaie car ceci leurs permet de faire vivre leurs famille et qu’ils trouvent le bonheur ainsi.

Certes ces gens là sont dans un total faux bonheur et vive dans un monde de bisounours…. mais je crois qu’il faut laisser le choix .

20%… !!!! c’est le résultat des votations pour le RBI ! non mais tu te rends compte ??? 20% sur une initiative comme ça !!!!! c’est JUSTE HALLUCINANT !!!!

Certes ce n’est pas passé …. et ce n’est pas car ce n’est pas passé qu’il faut enterrer le projet et ne plus en parler !

Sans oublier que les Suisse sont content de ne pas être entré dans l’europe et du coup les gens aiment avoir cet esprit conservateur …

il y du bien … comme ne pas être entré dans UE…. mais il y a du négatif comme ne pas avoir voté oui pour le RBI……

La Suisse est bien… et pas bien…

Les gens ont des croyances populaires qui date de 200Ans… c’est pas faux… mais c’est totalement dépassé ….

Les gens doivent mettre à jour leurs croyance populaire …. une fois ceci fait… peut être alors ils pourront voter intelligemment..
J’aime · Répondre · 3 · 15 h

Rémy Pilliard Davy Zanolari Effectivement mais pas certain qu’ils arrivent une fois à ne pas se laisser influencer comme des moutons… (Ce qu’a bien compris l’UDC qui traite les Suisses comme des moutons à voir leurs affiches de campagnes !) Il ne suffit souvent pas ^d’être intelligent pour ne pas se laisser mener par les c… par ceux qui détiennent un pouvoir sur vous (comme les banques par exemple actuellement). Hélas …
J’aime · Répondre · 2 · 14 h

Davy Zanolari Rémy Pilliard oui les banques possèdent le pouvoir de créer la monnaie donc possèdent le pouvoir de créer l’avenir commun. L’avenir commun que les banques nous créent est un enclos pour esclaves modernes.

Nous vivons dans un fake ! …Voir plus
J’aime · Répondre · 1 · 14 h

Rémy Pilliard Une question se pose: En l’état actuel, est-ce qu’il est possible d’éviter cette guerre planétaire? J’ai toujours espoir qu’on arrive à renverser ce système financier ou qu’il se casse la gueule de lui-même et qu’on puisse repartir sur de bonnes bases …Voir plus
J’aime · Répondre · 1 · 14 h

Chloé Fra

J’aime · Répondre · 2 · 14 h

Chloé Fra Pour le RBI, c’était 23%. J’y tiens, à ces 3% de plus ! 😉
J’aime · Répondre · 2 · 14 h

Rémy Pilliard Chloé Fra Merci mais ce n’est pas pour moi. Je serai peut être mort avant d’y arriver mais je ne renoncerai pas.
J’aime · Répondre · 2 · 14 h

Chloé Fra Bravo Rémy !
J’aime · Répondre · 1 · 14 h

Votre réponse…


Chloé Fra Quand on a compris la création monétaire, on comprend en effet que l’initiative ‘Monnaie pleine’ est une étape indispensable à un système monétaire équitable et juste ! Et j’envisage réellement un OUI au moment de la votation !
J’aime · Répondre · 3 · 15 h

Blaise Rossellat Rémy Pilliard, il tient à chacun d’entre nous de transmettre cette information à nos relations et amis!
J’aime · Répondre · 3 · 15 h

Rémy Pilliard C’est prévu. Je m’étais déjà beaucoup engagé aussi pour le RBI. Mais je ne perds pas espoir d’arriver à meilleurs résultats.
J’aime · Répondre · 2 · 15 h

Votre réponse…

Gérard Scheller En tous cas il n’y a pas de raison de partir perdant. Il est possible que le RBI et monnaie pleine doivent réapparaître plusieurs fois en votation pour que finalement ça devienne une évidence !
J’aime · Répondre · 4 · 15 h

Rémy Pilliard Abandonner ou désespérer ne font pas partie de mon vocabulaire !
J’aime · Répondre · 4 · 15 h

Votre réponse…

Blaise Rossellat “Nous n’arrêtons pas de faire des articles, des vidéos, des livres, des films, des conférences… mais comme beaucoup, la plupart des gens tombent encore des nues quand ils commencent à comprendre, et ça leur prend énormément de temps!

Nous ne pouvons…Voir plus

Manifeste des économistes déterrés : l’interview
Interview réalisée par Marie-Laure Leila Le Guen pour la parution du “Manifeste des économistes déterrés”, une étude sur l’état actuel de…
YOUTUBE.COM

J’aime · Répondre · 6 · 15 h

Rémy Pilliard C’est justement toutes ces entourloupes, toutes ces magouilles bancaires qui rendent le système si opaque et incompréhensible qui permet aux financiers (pas seulement les banques, les assurances et les boursicoteurs aussi) de mener le monde par le bout du nez et de faire ce qu’ils veulent en s’enrichissant toujours plus…
J’aime · Répondre · 5 · 15 h

Charly Pache C’est une bombe, bravo !!!! Si ça passe, adieu les somptueux bâtiments au centre ville pour les banques, adieu les salaires supérieurs aux autres branches, pour une industrie qui au final ne produit rien d’utile, juste de la dette publique et privée.
J’aime · Répondre · 6 · 15 h

Chloé Fra

J’aime · Répondre · 1 · 14 h

Votre réponse…


Rémy Pilliard Les dettes grecques, irlandaises,espagnoles, portugaises, italienne entre autres ne sont que la partie visible de cet iceberg de magouilles bancaires Et ils arrivent berner tout le monde avec ces fausses dettes !
J’aime · Répondre · 5 · 15 h

Davy Zanolari j’aime dire qu’ils nous bernent en nous hypnotisant !
J’aime · Répondre · 2 · 14 h

Votre réponse…

Chloé Fra

J’aime · Répondre · 5 · 14 h

Rémy Pilliard Faisons en sorte que ça arrive !
J’aime · Répondre · 2 · 14 h

Votre réponse…

Chloé Fra

J’aime · Répondre · 3 · 14 h

Rémy Pilliard C’est ce qu’on fait depuis des lustres, on les laisse faire et plus on va de l’avant moins on pourra les en empêcher !!! Curieux de voir si Trump va s’y intéresser avec toute ses annonces
J’aime · Répondre · 2 · 14 h

Votre réponse…


Chloé Fra

J’aime · Répondre · 4 · 14 h

Nicoletta Forcheri a répondu · 5 réponses · 9 h

Rémy Pilliard Exact, on ne devrait rien payer pour de l’argent qui est prêté ! Il devrait être prêté pour faire tourner l’économie pas pour créer des revenus fictifs.
J’aime · Répondre · 2 · 14 h

Blaise Rossellat L’argent n’est pas prêté, c’est justement là où le bas blesse… Il est simplement mis au passif du bilan de la banque…
J’aime · Répondre · 3 · 14 h · Modifié

Rémy Pilliard Oui on l’a bien compris mais pour que le peuple et ceux qui ont moins de connaissances que nous comprenne, il faut justement utiliser des termes de ce genre, le prêt, les intérêts, etc. Parce que si vous dites qu’il faut interdire aux banques d’avoir d…Voir plus
J’aime · Répondre · 1 · 14 h · Modifié

Blaise Rossellat Un prêt n’est pas un crédit, un prêt c’est quand je prête mon vélo, il existe avant. 😉
J’aime · Répondre · 3 · 14 h

Rémy Pilliard Oui, mais comme je l’ai dit, beaucoup le comprennent comme tel. Sauf les banques qui réussiront trop facilement à manipuler ces termes pour embrouiller le monde. Et c’est pour cela qu’il faut éviter d’être trop rigoureux sur ces définitions. C’est plus facile à contrer !
J’aime · Répondre · 3 · 14 h

Votre réponse…


Antoine André super, un texte a-til été déposé? sur quelle forme? motion, postulat, interpellation?
J’aime · Répondre · 1 · 12 h

Blaise Rossellat Patrick Dimier, peux-tu répondre?
J’aime · Répondre · 1 · 12 h

Roger Kapp Blaise Rossellat Sinon je propose qu’on en fasse une initiative 🙂
J’aime · Répondre · 12 h

Blaise Rossellat Pas besoin Roger Kapp, la remarque de Patrick Dimier est un simple rappel de respecter la loi fiscale existante qui n’est pas appliquée pour les banques!
J’aime · Répondre · 1 · 12 h · Modifié

Roger Kapp Blaise Rossellat Je te rappelle que la Constitution a été abolie en 2000 (enfin le paragraphe réservant la création monétaire à la Confédération (nous)) …
J’aime · Répondre · 12 h

Blaise Rossellat Je parle de la loi fiscale cantonale:

Rappel de la loi sur l’imposition des personnes morales (LIPM)

Art. 12 Détermination du bénéfice net
Alinéa 1, lettre j)
“Les produits qui n’ont pas été comptabilisés dans le compte de résultat, y compris les bénéfices en capital, les bénéfices de réévaluation ou de liquidation ainsi que les montants des réserves et provisions transférées à l’étranger qui avaient été constituées en franchises d’impôt.”
J’aime · Répondre · 2 · 12 h · Modifiéa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »