Erreur dans la brochure officielle…toujours en notre défaveur…

La brochure explicative du CF sur les votations du sept mars contient toujours la même erreur.

Article concernant la recherche sur l'être humain.

La brochure précise en page 4 qu'il a été adopté par le Conseil national par 144 voix contre 61 et 18 abstentions.

C'est faux, et peu le savent et le disent.

Le score exact est de 114 voix contre 61 et 18 abstentions.

Nous l'avions déjà signalée le 16 janvier 2010

Vie. Nouvelle tricherie démocratique pour le 7 mars 2009 ?

Votations du 7 mars 2009:

Cette différence induit en erreur les peuples suisses.

Voici nos arguments en bref:

Une personne est là dès la conception, qui a lieu au moins à la fécondation.

La loi ne définit pas la personne dès la conception, elle doit le faire,

Seul un refus de la loi relative à la recherche sur notamment les cellules souches, qui sont des personnes, empêchera la destruction d'embryons humains surnuméraires.

D'autant plus que des cellules d'embryons humains sont trop souvent employées dans la recherche et la fabrication des vaccins.

http://desiebenthal.blogspot.com/2009/11/les-vaccins-h1n1-base-de-cellules.html

Même un embryon de quelques jours a droit à être protégé dans le plein respect de la dignité humaine.

L'embryon n'est pas responsable, en définitive, de sa non-implantation. Il ne peut pas être sacrifié à des intérêts qui ne sont pas les siens (recherche).

Seul un non à la loi empêchera d'autres abus potentiels (clonage ou interventions génétiques, par ex.).

Seul un non à la loi favorisera la recherche sur les cellules souches adultes, qui a déjà permis d'obtenir des résultats prometteurs (guérison du cancer, traitement de l'infarctus du myocarde, par ex.) et qui n'oblige pas à tuer des êtres humains.

La brochure doit être corrigée et la votation renvoyée à plus tard.

Nous devons aussi voter NON à ce texte incomplet.

Annexes:

http://pavie.ch/articles.php?lng=fr&pg=73

Votation sur la recherche sur l'être humain, Non.

Non+oui+non  le 7 Mars 2020.

Vie. Nouvelles tricheries démocratiques pour le 7 mars 2009 ?

Après le vol de nos rentes, le viol des plus faibles traités pires que des animaux.

Recherche sur l'être humain ?

Art. 2 Champ d'application
1 La présente loi s'applique à la recherche sur les maladies humaines et sur la structure
et le fonctionnement du corps humain, pratiquée:

a. sur des personnes;
b. sur des personnes décédées;
c. sur des embryons et des foetus;
….

Comment des embryons et des foetus peuvent-ils donner leur accord ?

Selon l' Art. 7
Consentement
1 La recherche sur l'être humain peut être pratiquée uniquement si la personne
concernée a donné son consentement éclairé ou si elle n'a pas exercé son droit
d'opposition après avoir été informée.

On va donc traiter des personnes humaines comme des objets, des choses, pires que des animaux, alors que ce sont des êtres humains dignes de respect…

Voici nos arguments en bref:

Une personne est là dès la conception, qui a lieu au moins à la fécondation.

Cette loi ne définit pas la personne dès la conception et la fécondation, elle doit le faire et la respecter à ce simple titre. Toute personne est sacrée.

Seul un refus de la loi relative à la recherche sur notamment les embryons, qui sont des personnes, empêchera la destruction et la torture d'embryons et de foetus humains.

D'autant plus que des cellules d'embryons humains sont trop souvent employées dans la recherche et la fabrication des vaccins.

http://desiebenthal.blogspot.com/2009/11/les-vaccins-h1n1-base-de-cellules.html

Même un embryon de quelques jours a droit à être protégé dans le plein respect de la dignité humaine.

http://desiebenthal.blogspot.com/2009/08/societe-suisse-de-bioethique.html

L'embryon ne peut pas être sacrifié à des intérêts qui ne sont pas les siens (recherche).

Seul un non à la loi empêchera d'autres abus potentiels ( interventions génétiques, eugénisme, tortures, sadisme, violences gratuites et méchantes …).

Seul un non à la loi favorisera la recherche sur les cellules souches adultes, qui a déjà permis d'obtenir des résultats prometteurs (guérison du cancer, traitement de l'infarctus du myocarde, par ex.) et qui n'oblige pas à tuer des êtres humains.

Traduction »
Aller à la barre d’outils