Le ventre des femmes – Arte

1.1 L'écologie de l'amour

Les plus récentes découvertes scientifiques démontrent que, grâce à la raison et à une volonté librement orientée, le couple peut espacer les naissances de manière purement naturelle. Nous pouvons être, au sens plénier du terme, des écologistes de l'amour. La science vient donc vraiment appuyer un héritage de plu-sieurs siècles, et ce climat ne peut éclore que dans une civilisation où l'homme et la femme se respectent mutuellement et sont prêts à restreindre librement, pour quelques heures par mois, leur instinct sexuel. Cette méthode, que j'appelle méthode de Mère Teresa, (car elle en est le héraut dans les pays du tiers-monde) ou méthode Billings, nous a été expliquée par Mme le Dr Pinguet. De plus, la SSB tient à votre disposition un film de 16 mm, qui, sous forme d'un dessin animé, l'explique très simplement. Des groupes M.A.O. se sont formés en Suisse romande pour expliquer cette méthode. M.A.O. signifie Méthode d'Auto Observation. Le secrétariat de la SSB tient à votre disposition des adresses de contact, afin de permettre l'organisation en divers lieux de séances informelles d'explications. Rappelons, pour prouver l'efficacité de tels moyens, que l'Inde exige, lors de chaque votation, que les citoyens établissent par certificat leur connaissance d'une méthode d'espacement des naissances ef-ficace. Les milliers d'Indiens ayant suivi les cours organisés par Mère Teresa de Calcutta peuvent bénéficier de ce statut civique sans utiliser la pilule, le stérilet ou d'autres systèmes chimiques ou mécaniques.

1.2 L'amour sans raison

Les excès actuels du langage reflètent un climat malsain. Ce mot amour, si beau et si évocateur, est chanté et galvaudé dans tous les cercles de la population. Un amour sans raison devient une passion conduisant aux excès que nous déplorons actuellement. Le corps de l'autre et le sien propre deviennent des objets de consommation et les enfants, "désirés" comme l'on désire une voiture ou un chien, deviennent des objets de consommation que l'on programmera bientôt selon le schéma ci-dessous. Bulletin de livraison : Date désirée : poids : couleur des yeux : grandeur : couleur des cheveux : coefficient intellectuel : sexe : coefficient physique : autres remarques : forme du nez : forme des yeux : Tout objet non conforme à la commande peut être retourné dans les 3 mois.

1.3 La raison sans amour :

1.3.1 La terre est-elle sous-peuplée ? La grande majorité des Européens croit sincèrement que la terre est surpeuplée. Cette affirmation semble à leur yeux "raisonnable" et indiscutable. Or, à l'instar d'autres grandes croyances qui ont démontré n'être que des illusions, voici que notre siècle, soi-disant éclairé, participe de ce mythe. En effet, suite à une étude pluri-disciplinaire sérieuse de savants et d'universitaires, apparaissent les éléments suivants : 1) Toutes les prévisions démographiques se sont montrées exagérées. 2) L'Europe manque cruellement de naissances. 3) Les analyses dynamiques de la démographie prévoient de graves dangers sociaux et géopolitiques a) Les pyramides des âges deviennent d'instables champignons: il y a de plus en plus de personnes âgées, pour des jeunes de moins en moins nombreux. b) La sécurité sociale est incontrôlable. c) Le vide démographique de l'Europe va appeler d'autres populations. 4) De plus, la terre, grâce aux techniques actuelles d'agronomie et de pisciculture, pourrait nourrir plus de 100 milliards d'hommes. Pour avoir une bonne compréhension de cet aspect de la problématique, nous vous recommandons notre film vidéo, "La grande farce", qui démontre scientifiquement que la terre reste sous-peuplée. 1.3.2 La fécondation in vitro Pour certains, cette méthode reflète le grand amour du couple stérile qui veut à tout prix un enfant. Mais considérons les moyens. La fin justifie-t-elle les moyens? De plus, le principal intéressé, l'enfant, est-il vraiment consulté ? 1.3.2.1 Eléments de base : La stérilité d'un couple signifie déjà, de soi, quelque chose. En effet, il a été démontré que de nombreuses stérilités ont une raison objective qui bloque le cycle féminin. Il vaut souvent mieux pour le couple et pour l'enfant, vu les conditions de vie du moment, qu'aucune naissance n'ait lieu. Forcer la providence, sans changer ces circonstances objectives, ne pourra souvent qu'aggraver la situation. 1.3.2.2 L'enfant objet L'enfant est parfois un symbole social. Il n'est pas accepté en tant que tel, personne à part entière digne de respect et d'amour ; mais en tant que propriété par rapport à d'autres, moyen de s'affirmer et de revendi-quer un statut dans son milieu. De plus, il sera "fabriqué" grâce à un en-semble complexe d'autres objets (seringue, pipette, éprouvette, li-quides, azote…) et sera manipulé par un ensemble de spécialistes qui le considéreront souvent en tant qu'objet de laboratoire. On peut aussi penser à une satisfaction d'apprenti sorcier se complaisant d'un senti-ment de "maître" de la vie. 1.3.2.3 L'amour à plusieurs Ce tiers ou ces tiers rompent un des éléments essentiels à l'amour humain, l'échange confiant et personnel dans l'intimité secrète d'un couple qui s'isole pour exprimer un don total ouvert à un nouvel être éventuel. L'unité amour et sexualité se brise et le principal lésé ne peut pas donner son avis. Le romantisme de l'amour fait place à une science calculatrice, source de profits juteux. On a voulu "faire" l'acte sexuel sans accepter l'arrivée éventuelle d'un enfant et maintenant on veut "faire" des enfants sans passer par un acte sexuel. 1.3.2.4. Les enfants sacrifiés De plus, pour obtenir un enfant viable, la technique actuelle re-commande, pour augmenter les chances de succès, de féconder plusieurs ovules. Les embryons "surnuméraires" après sélection des "plus beaux", seront purement et simplement "oubliés". Le frère ou la sœur, choisi par un technicien, pourra penser à sa chance personnelle et se féliciter de n'avoir pas été sacrifié comme les autres. Mais il pourra regretter de n'avoir pas connu ces frères ou sœurs. 1.3.2.5. Conclusion partielle : La raison sans véritable amour devient folle. La passion techni-cienne se prend au jeu et écrase sans pitié les plus faibles de notre so-ciété. Le règne du plus fort, le technicien bardé de diplômes, s'instaure et le pauvre couple ne se rend pas compte de cette intrusion complète et destructrice dans son bien le plus précieuse, l'intimité de ses amours.

2. L'amour et la raison

2,1 L'amour sait souffrir pour les autres.

Le galant homme qui se lève pour laisser sa place à une gente dame accepte la "souffrance" de rester debout. Le petit enfant qui partage son gâteau accepte la "souffrance" d'être moins rassasié. La mère qui se lève la nuit pour nourrir son petit qui gémit de faim accepte la "souffrance" du sommeil interrompu. En effet, la raison et le cœur leur démontrent que ces actions sont bonnes, pour eux et pour l'autre. À tout amour correspondent un ou plusieurs autres, et la preuve réelle et tangible de l'amour réside dans ce fait unique que nous sommes prêts à souffrir pour cet autre, en le respectant en tant que personne unique et irrem-plaçable. L'amour est une relation unique, entre au moins deux personnes uniques, qui dure dans le temps et qui apporte un plus. L'amour est renforcé par la raison, qui reste indispensable pour établir les éléments nécessaires à la durée et à la qualification de la rela-tion. Un amour déraisonnable mène à une impasse. Une raison sans amour conduit au mépris de la nature humaine. Seul l'amour éclairé par la raison est humain, car il respecte les plus faibles, accepte d'éventuelles souffrances et prouve ainsi sa solidité et sa qualité.

3. Éléments pour agir

3,1 Formation

Ces éléments, qui reflètent une crise très grave de nos sociétés, mé-ritent une étude approfondie et persévérante. Dans ce dessein, nous nous proposons de tenir à intervalles réguliers des séminaires de forma-tion en bioéthique. L'aspect audio-visuel sera favorisé.

3,2 Démographie :

Certains pays ont démontré que des mesures politiques précises apportaient une amélioration de la situation. La Société Suisse de Bioé-thique devrait tenter d'établir une liste de ces mesures possibles et pro-poser un plan d'action pour les réaliser. La matière pour un futur Congrès ne manque pas.

3,3 Droit et politique :

Nos systèmes juridiques doivent définir de manière précise le dé-but de la personnalité. De plus, les faibles et les "anormaux" seront protégés des per-sonnes sans scrupule, ne sachant plus respecter la dignité de chaque être humain, dès la conception. La famille sera protégée dans son rôle de cellule de base de la société.

Conclusion :

Face à une philosophie de chosification des autres et souvent de la déification de celui qui parle ; face à la primauté absolue d'une civilisation du désir qui prône l'assouvissement immédiat du moindre besoin, en polluant souvent sans remords notre milieu vital et en prenant des risques exagérés, à l'image de Tchernobyl qui n'aurait jamais dû exploser, à l'instar du Titanic qui n'aurait pas dû couler, il existe une vision du monde qui démontre rationnellement que la porte de sortie réside dans le respect de la personne. La base de tout droit est la vie qui débute dès la conception. Cette philosophie nous ouvre la voie des vertus humaines, tant louées par les philosophes antiques, et par la plupart des civilisations, par les Grecs, les Juifs, les Romains, les Chinois, les Arabes… Ces vertus encouragent à l'entraide, au respect, au pardon, au partage, à la confiance, à la bonne foi… Tout n'est pas toujours facile mais derrière chaque difficulté, on peut trouver au moins une solution ; derrière chaque tristesse, des joies ; derrière chaque maladie, l'occasion de découvrir des chemins nouveaux. Un cœur généreux et raisonnable et une raison charitable et pondérée sont indispensables pour conserver à notre monde trop technicien un climat de liberté et d'humanisme. Le vaste univers s'ouvre devant nous. Pourquoi prendre le risque de se perdre en croyant qu'il n'y a plus de place pour les fruits de nos amours ? Ayons confiance dans l'esprit inventif de l'espèce humaine et partons à la conquête d'espaces nouveaux. François de Siebenthal Solutions possibles:
http://desiebenthal.blogspot.com/2010/03/haiti-persecute-par-le-fmi.html

http://veritasincaritate.blogspot.com/2010/04/manipulations-vers-une-nouvelle-guerre.html

Le ventre des femmes – vendredi 4 juin à 22h45 sur Arte     http://www.arte.tv/i18n/Import/APIOS/Descriptions-Beschreibungen/3/6/images/040436-000/3203068,templateId=scaled,property=imageData,v=1,CmPart=com.arte-tv.www.jpg ARTE F © Temps Noir

vendredi, 4 juin 2010 à 22:45

Rediffusions : 
08.06.2010 à 03:00
Le ventre des femmes
(France, 2009, 88mn)
ARTE F
Réalisateur: Mathilde Damoisel
16 / 9HD natif
Au nom du progrès et du développement, des centaines de milliers de femmes ont été stérilisées de force au Pérou. Retour sur une tragédie occultée. En cinq ans, au Pérou, plus de 300 000 femmes et près de 30 000 hommes ont été stérilisés de force par le gouvernement d'Alberto Fujimori, soutenu par les instances internationales. Au nom de la lutte contre la pauvreté, les Indiennes quechua en ont été les premières victimes. "Ils ne m'ont rien demandé… Ils m'ont emmenée comme un animal dans la salle d'opération", témoigne Yoni. Comme des milliers d'autres femmes, ses trompes ont été ligaturées de manière irréversible dans des conditions dangereuses. Nombreuses sont celles qui sont mortes des suites de leur stérilisation ou qui lui doivent, aujourd'hui encore, de lourdes séquelles. Responsabilité internationale
Ce documentaire d'investigation donne en priorité la parole aux victimes. Face à la caméra, elles témoignent avec dignité de la brutalité de l'opération imposée qui a bouleversé leur vie. Autour de ce choeur de femmes, le film resitue le cas du Pérou dans une histoire globale du contrôle des naissances. Il met en lumière le rôle fondamental de la Banque mondiale, des Nations unies et de l'USAID (l'agence américaine d'aide au développement) qui l'ont érigé en instrument de lutte contre la surpopulation, fût-ce au prix de milliers d'existences brisées. Si le cas des 8 millions d'Indiens stérilisés de force sous Indira Gandhi, dans les années 1970, a été dénoncé depuis comme un immense abus de pouvoir, la tragédie des femmes péruviennes était jusqu'ici restée dans l'ombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »