L’Echelon suisse : Satos-3 /Onyx, Tiago & Tigris & P2 , P26, P27…

L’Echelon suisse : Satos-3 /Onyx,  Tiago & Tigris & P2 , P26, P27…

Toute activité électronique est non seulement écoutable mais manipulable contre la volonté des citoyens, y compris lors d’un vote.
Suite à des inspections, le 30 octobre 2006, le gouvernement hollandais a fait le constat d’un problème avec les machines à voter SDU : les machines pouvaient être contrôlées à distance dans un rayon de 10 mètres et ce sans câble. De ce fait, ces machines ne garantissent pas suffisamment l’anonymat du vote.[58

En 1999, les Chambres fédérales ont adopté le financement (budget ordinaire de l’armée) du projet SATOS-3 (Onyx), qui doit permettre à la Confédération d’intercepter d’ici à 2004 toutes les communications et transferts de données (fax, e-mail, télex, téléphone) notamment celles qui transitent par satellite. Selon le Conseil fédéral, la mise en place de ce dispositif d’écoute de masse est nécessaire pour lutter contre le terrorisme international, le crime organisé et l’espionnage industriel. Ce projet fut initié dans les années 1990 par Peter Regli, l’ancien chef des services secrets. … SATOS-3 est géré par les services de renseignements de l’armée. Une des stations d’écoute satellite de SATOS-3 est basée à Loèche (Valais) à proximité des antennes de Swisscom récemment rachetées par la société américaine Verestar, qui entretient des liens troubles avec la NSA * .La société en question posséde déjà une dizaine de stations, aux USA. Elle considére ce rachat comme “un premier point d’ancrage en Europe”. Selon Duncan Campbell, Satos 3 pourrait être un des nouveaux maillons d’Echelon. Dans les faits, rien n’empêcherait Satos 3 de rejoindre le réseau Echelon, même si Adolf Ogi, chef de la défense (DDPS), a toujours assuré qu’il n’y aurait pas de collaboration avec des pays étrangers. D’autres stations se situent à Zimmerwald et à Heimenschwand.

La Suisse se fait doubler par Echelon

Scandale en Helvétie : alors que les services de renseignement suisses venaient d’annoncer la création d’une version réduite d’Echelon, le système de surveillance électronique anglo-saxon, les Américains seraient en passe d’y installer une de leurs propres stations…

Peggy Pierrot

En août dernier, le magazine suisse Webdo révélait que la confédération helvétique allait se doter d’un système de surveillance électronique des télécommunications (fax, téléphone, Internet, etc.) semblable, mais en modèle réduit, au désormais célèbre Echelon, le système de surveillance électronique anglo-saxon. Intitulé SATOS 3, ce projet devait disposer d’une dizaine de paraboles d’écoute fonctionnant avec un logiciel de recherche et traitement de mots-clés. On apprenait aussi que les services de renseignement militaires suisses allaient ainsi pouvoir échanger des informations avec leurs homologues français et allemands. Mais, selon dimanche.ch, le supplément dominical de Webdo, il risque d’y avoir de la friture sur la ligne.

Une filiale déguisée de la NSA ?
Lors d’une réunion extraordinaire de la Commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats, rapporte le journal en ligne, les sénateurs helvétiques ont en effet découvert que les huit stations satellites suisses de l’opérateur Swisscom, qui étaient à vendre depuis quelques mois, ne l’étaient plus. Elles ont été rachetées, en catimini, par Verestar, une société américaine. Alan Box, un représentant de l’entreprise interrogé par dimanche.ch, avance que les stations suisses “sont un premier point d’ancrage en Europe. Elles permettent de faire la liaison avec tous les satellites situés au-dessus de l’océan Indien et complètent ainsi notre infrastructure“. Verestar possède déjà 10 stations aux Etats-Unis totalisant plus de 160 antennes satellites. Filiale de la société American Tower Corporation, qui possède quant à elle 10 300 relais terrestres de communications électroniques, c’est l’un des leaders de la “transmission de la voix et de données ainsi que des services internet à l’intention du gouvernement américain et des compagnies de croisière maritime“. Or, qui peut retransmettre peut aussi intercepter, et la société serait, selon des sources militaires suisses, une succursale déguisée de la National Security Agency (NSA), le maître d’œuvre d’Echelon, le système de surveillance mondiale anglo-saxon.
Du bon voisinage en matière d’espionnage
La NSA possède déjà des stations d’écoute au Danemark, aux Pays-Bas, en Angleterre, en Allemagne, en Norvège et en Suède. Elle a commencé à externaliser une partie de ses activités en les confiant à des prestataires privés. Selon un ancien haut-fonctionnaire du gouvernement américain, cité par dimanche.ch, il s’agirait là rien de moins que des prémisses à la privatisation d’une bonne part des activités de la célèbre agence. Duncan Campbell, le journaliste qui a révélé l’existence d’Echelon, estime, lui, que “la Suisse est en train de rejoindre le système Echelon comme partenaire minoritaire” ! Ironie de l’histoire, c’est à Loèche, dans le Valais, là même où se trouve la plus importante des stations vendues à Verestar, que se trouve la plus importante des stations d’interception de Satos 3. Il risque effectivement d’y avoir de la friture sur la ligne. À moins que les éventuelles querelles de voisinage ne se soldent par une aimable colocation, avec partage en règle des frais, des charges… et des informations.


Avec mes meilleures salutations.
François de Siebenthal
14, ch. des Roches
CH 1010 Lausanne
Suisse, Switzerland

Jean-Paul II a notamment comparé le rapport sexuel chaste entre les époux chrétiens à l’adoration eucharistique. Marie est la Mère de Jésus, c’est l’épouse du St Esprit et c’est la fille de Dieu le Père. Pour St Amédée de Lausanne, l’ union spirituelle du St Esprit lors de la fécondation de Marie, passe par sa chair et s’accomplit selon les mêmes principes que l’acte charnel : “Homélies”, III : “Spiritus sanctus superveniet in te, ut attactu eius venter tuus contremiscat, uterus intumescat, gaudeat animus, floreat alvus”.
Les catholiques ne sont pas coincés…
Admiration.
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv
http://aimerplus.com/
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.
Krach ? Solutions…
Local Exchange Systems in 5 languages
www.easyswap.ch
http://pavie.ch/?lng=en
http://michaeljournal.org
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03 FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

http://non-tridel-dioxines.com/
http://m-c-s.ch et  www.pavie.ch
http://ktotv.com/
Please, subscribe to be kept informed.
Un abonnement nous encourage.  Pour la Suisse, 5 numéros par année de 16 pages par parution: le prix modique de l’abonnement est de 16 Sfr.- par année (envois prioritaires)
Adressez vos chèques ou mieux vos virements directement au compte de chèque postal du Oui à la Vie
CCP  10-15133-5
Vous avez reçu ce texte parce qu’une de vos relations a pensé que notre esprit pouvait vous intéresser et nous a suggéré de vous écrire ou vous a personnellement fait suivre ce message. Si vous ne désirez plus rien recevoir de notre part, nous vous remercions de répondre par courriel avec la simple mention « refusé ». Si cette adresse figure au fichier, nous l’en ôterons de suite. Avec nos excuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »