Les avaricieux alcooliques au pouvoir…

Mais le gouvernement fédéral a tout prévu ! 

Les avaricieux alcooliques au pouvoir…

La FED, la banque centrale US, qui est une banque privée (sic), pousse le gouvernement des USA,…à racheter ses propres obligations avec de nouvelles dettes.

Madoff est devenu un modèle….

Les Etats-Unis veulent le copier dans une escroquerie planétaire. Ils ont le projet de racheter leur propre dette en émettant une autre dette plus chère tout en poussant à l'inflation, qui est un vol des plus faibles.

En plus, ils fournissent des milliards de bonus aux financiers et d'autres milliards pour pousser à la faillite les petites banques et concentrer tous les pouvoirs dans de moins en moins de mains aux doigts crochus et avides.

La cupidité et l'avarice sont des passions coupables pire que l'alcoolisme car elles tuent à distance des millions de personnes innocentes par des escroqueries légales honteuses et des spéculations sans morale.

Donneriez-vous de l'argent ou de l'alcool au tenancier d'un bar alcoolique invétéré   ???

Donneriez-vous la gestion d'une banque à un cupide invétéré ???

Les étapes des avaricieux anonymes sont les mêmes que celles des alcooliques anonymes…AA

Il suffit de remplacer le mot alcool par le mot avarice ou argent…et le mot alcoolique par avaricieux…

Voici les douze Étapes faisant partie du programme de rétablissement suggéré par les AA, chacune pouvant être utilisée de façon personnelle:

  1. Nous avons admis que nous étions impuissants devant l’alcool ( l'argent ) – que nous avions perdu la maîtrise de notre vie.
  2. Nous en sommes venus à croire qu’une Puissance supérieure à nous-mêmes pouvait nous rendre la raison.
  3. Nous avons décidé de confier notre volonté et notre vie aux soins de Dieu tel que nous Le concevons.
  4. Nous avons procédé sans crainte à un inventaire moral approfondi de nous-mêmes.
  5. Nous avons avoué à Dieu, à nous-mêmes et à un autre être humain la nature exacte de nos torts.
  6. Nous étions tout à fait prêts à ce que Dieu élimine tous ces défauts.
  7. Nous Lui avons humblement demandé de faire disparaître nos défauts.
  8. Nous avons dressé une liste de toutes les personnes que nous avions lésées et nous avons consenti à réparer nos torts envers chacune d’elles.
  9. Nous avons réparé nos torts directement envers ces personnes dans la mesure du possible, sauf lorsqu’en ce faisant, nous risquions de leur nuire ou de nuire à d’autres.
  10. Nous avons poursuivi notre inventaire personnel et promptement admis nos torts dès que nous nous en sommes aperçus.
  11. Nous avons cherché par la prière et la méditation à améliorer notre contact conscient avec Dieu, tel que nous Le concevons, Lui demandant seulement de connaître Sa volonté à notre égard et de nous donner la force de l’exécuter.
  12. Ayant connu un réveil spirituel comme résultat de ces étapes, nous avons alors essayé de transmettre ce message à d’autres alcooliques et de mettre en pratique ces principes dans tous les domaines de notre vie.

Les douze Traditions des Alcooliques Anonymes

Voici les douze Traditions régissant le fonctionnement des différentes structures (et donc des groupes) et activités des "Services" AA

  1. Notre bien-être commun devrait venir en premier lieu ; le rétablissement personnel dépend de l'unité des AA.
  2. Dans la poursuite de notre objectif commun, il n'existe qu'une seule autorité ultime : un Dieu d'amour tel qu'il peut se manifester dans notre conscience de groupe.Nos chefs ne sont que des serviteurs de confiance, ils ne gouvernent pas.
  3. Le désir d'arrêter de boire est la seule condition pour être membre des AA.
  4. Chaque groupe devrait être autonome sauf sur les points qui touchent d'autres groupes ou l'ensemble du Mouvement.
  5. Chaque groupe n'a qu'un objectif primordial, transmettre son message à l'alcoolique qui souffre encore.
  6. Un groupe ne devrait jamais endosser ou financer d'autres organismes, qu'ils soient apparentés ou étrangers aux AA, ni leur prêter le nom des Alcooliques anonymes, de peur que les soucis d'argent, de propriété ou de prestige ne nous distraient de notre objectif premier.
  7. Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l'extérieur.
  8. Le Mouvement des Alcooliques anonymes devrait toujours demeurer non professionnel, mais nos centres de service peuvent engager des employés qualifiés.
  9. Comme Mouvement, les Alcooliques anonymes ne devraient jamais avoir de structure formelle, mais nous pouvons constituer des conseils ou des comités de service directement responsables envers ceux qu'ils servent.
  10. Le Mouvement des Alcooliques anonymes n'exprime aucune opinion sur des sujets étrangers ; le nom des AA ne devrait donc jamais être mêlé à des controverses publiques.
  11. La politique de nos relations publiques est basée sur l'attrait plutôt que sur la réclame; nous devons toujours garder l'anonymat personnel dans la presse écrite et parlée de même qu'au cinéma.
  12. L'anonymat est la base spirituelle de toutes nos traditions et nous rappelle sans cesse de placer les principes au-dessus des personnalités.

Ce que AA ne fait pas

  1. A.A. ne mène pas de campagne de recrutement pour convaincre les alcooliques de se joindre à l’association. A.A. existe pour les alcooliques qui veulent devenir sobres.
  2. A.A. ne fait pas de vérifications auprès de ses membres afin de s’assurer qu’ils ne boivent pas. Il incite plutôt les alcooliques à s’aider entre eux.
  3. A.A. n’est pas une organisation religieuse. Chaque membre est libre d’avoir des idées personnelles sur le sens de sa vie.
  4. A.A. n’est pas une organisation médicale et ne donne pas d’avis médicaux ou psychiatriques.
  5. A.A. ne dirige aucun hôpital, clinique ou sanatorium et ne dispense pas de services infirmiers.
  6. A.A. n’est lié à aucune autre organisation, mais coopère avec celles qui s’occupent de l’alcoolisme. Certains membres travaillent pour de telles organisations, mais à titre personnel, non comme représentants des A.A.
  7. A.A. n’offre aucun service social, ne procure pas de gîte, de nourriture, de vêtements, de travail ou d’argent. Il aide l’alcoolique à rester sobre afin qu’il puisse se procurer ces choses lui-même.
  8. L’existence de A.A. repose sur le principe de l’anonymat (comme le nom de l’association l’indique). Les A.A. ne veulent pas que les noms des membres soient cités à la télévision, à la radio ou dans les journaux. Les membres ne dévoilent pas les noms d’autres membres aux gens extérieurs à A.A. Mais les membres n’ont pas de honte à appartenir aux A.A. Ils ne veulent qu’encourager plus d’alcooliques à demander l’aide des A.A. en leur garantissant que leur anonymat sera respecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »