Très chers amis au service de la vérité, des principes éthiques[1] que sont l’autonomie, la bienfaisance, la non-malfaisance et la justice, ainsi que les compétences morales[2] que sont la fiabilité, la fidélité, l’authenticité et l’honnêteté,
En tant que Nathalie, être humain de chair et sang[3],, créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé j’affirme que le but de l’engagement collectif des individus intègres et des groupes d’individus intègres, à l’échelle de la planète, est de délivrer l’Humanité toute entière, du joug de l’oligarchie sioniste au sein des nations liées à l’empire financier khazar Rothschild.
A cet effet, le Mouvement « Gilets jaunes » de France est vecteur d’un changement de paradigme au sein des nations. A savoir : effectuer la transition du paradigme « pyramidal-patriarcal » à celui du paradigme du « partenariat. »
Cela signifie effectuer la transition entre le modèle de leadership « Rouge[4] » (= mafieux) à celui du modèle de gestion « Opale4 » décrit par Frédéric Laloux, au sein de toutes les collectivités humaines.
La plus-value, sera que chaque individu intègre retrouvera la souveraineté de sa vie, de ses droits civiques et de la monnaie de son pays.
Au sein des nations liées à l’empire financier khazar Rothschild, les systèmes politiques, institutionnels, judiciaires et médiatiques, fonctionnent à partir de mensonges systématiques et de tromperies d’État, liés au secret franc-maçonnique.
En 2019, afin d’assurer notre avenir et celle des prochaines générations pour l’Éternité, il est essentiel de mettre un terme à la domination de l’Homme par l’Homme, au sens de l’être humain, puisque cette perversion concerne également les femmes.
Chaque système sur le plan individuel, conjugal, familial, social, professionnel et environnemental reste sain et pérenne uniquement lorsque les individus occupant des postes-clés dans la gestion d’un pays, ont des intentions, des paroles et des actions basées selon un esprit de vérité.
Les mensonges et les tromperies d’État mènent inévitablement à la mort prématurée de tout système sur le plan individuel, conjugal, familial, social, professionnel et environnemental.
Afin de comprendre et de prendre conscience de ce que j’affirme, je vous invite à prendre connaissance de la grille d’analyse intitulée « Libérer la planète du joug de l’oligarchie et de l’empire financier Rothschild, disponible à l’adresse : http://ventdebethlehem.blogspot.com/
A comprendre et à prendre conscience :
Les dominants oppriment les dominés selon les caractéristiques décrites dans la colonne de gauche.
Conséquence :
Tout individu intègre est sous l’emprise mentale d’un ou de plusieurs individus dominants, étant « pieds et poings liés », pris au piège d’une toile maléfique impossible à défaire, pour l’instant, en raison du secret franc-maçonnique qui lient les individus occupant des postes-clés au sein des systèmes politiques, institutionnels, judiciaires et médiatiques.
La Suisse, à l’instar de la France est gangrenée par la corruption qui touche tous les secteurs de la société.
La profession infirmière vit les effets mortifères de la corruption puisque le Conseil fédéral, à l’instar d’Emmanuel Macron, président-imposteur-dictateur de la République française, n’offre aucun espace de dialogue aux individus intègres et au groupes d’individus intègres du fait que leur programme politique respectif suit aveuglément les GOPE[5], l’Agenda 21 et 2030 de l’ONU[6].
Josseline Abadie explique le fonctionnement des ramifications maléfiques de la corruption, dans le document suivant :
Abadie Josselyne, 2011. Du harcèlement en réseau au harcèlement global [document pdf]. Conscience-vraie. info. [en ligne]. 21 octobre 2011. [Consulté le 1 er mars 2018]. Disponible à l’adresse : http://conscience-vraie.info/harcelement-en-reseau-harcelement-global.pdf
Ma mission professionnelle, en qualité d’infirmière ES, est de rendre visible les conséquences des agissements pervers et criminels des “adeptes de la pyramide” en expliquant comment cela fonctionne, à partir de la réalité ténébreuse et cachée, qui avec une démarche infirmière réflexive remonte aisément à la surface, en pleine lumière !

Situation actuelle en lien avec l’absence de dialogue entre l’Association suisse des infirmières et le Conseil fédéral :
Association suisse des infirmières. Retrait du plan de mesures relatif à l’initiative sur les soins infirmiers – explications complémentaires. Sbk.ch [en ligne]. 6 février 2019. Disponible à l’adresse : https://www.sbk.ch/fr/actualites/news-detail/article/2019/02/06/title/austritt-mas.html?no_cache=1&cHash=81be141b3e63f727e625ee5ecc2a4c9d

Je rappelle que le fait que je dénonce les mensonges et les tromperies dont sont coupables les Autorités helvétiques corrompues, dérangent, la pègre suisse, qui pour tenter de me faire tairea organisé mon séjour en clinique psychiatrique, sous PAFA, entre les 20 et 30 juillet 2018, avec administrations forcées de psychotropes, à consulter sous :
De Siebenthal François. Infirmière enfermée. Le blog de François de Siebenthal. [en ligne] 21 juillet 2018. Disponible à l’adresse : http://desiebenthal.blogspot.com/2018/07/infirmiere-enfermee.html
Je tiens à remercier François de Siebenthal, mes deux amies Françoise et les lanceurs d’alertes suisses et internationaux qui ont permis que je sorte de cet enfer.
Cela me permet de poursuivre mon engagement professionnel, depuis mon domicile afin de contribuer à résoudre la crise politique en France.
La démarche infirmière réflexive permet d’anticiper tout évènement, à consulter sous :
De Siebenthal, François, Scheidegger, Nathalie. Guerre civile? Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 31 octobre 2018. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2018/10/guerre-civile.html
Les Autorités helvétiques corrompues, de même que le gouvernement français corrompu agissent sous l’influence spirituelle luciférienne et sataniste de l’oligarchie sioniste, ce qui maintientle chaos, la division, les délits et les crimes au sein de toutes collectivités humaines.
Les évènements en France ont mis en lumière la réalité de la violence institutionnelle, que je dénonce inlassablement depuis 2011. Je précise qu’à l’heure actuelle je subis encore des persécutions. En ce moment de la part de l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte du Jura Bernois, à Courtelary, auquel s’ajoute la difficulté que les deux assistantes sociales, responsables de mon dossier, au sein du service social de Tramelan, Marion Sauthier et Eloïse Lauber, interprètent mon expertise professionnelle en qualité d’infirmière ES comme étant un trouble psychiatrique.
Par conséquent, tous les individus qui s’obstinent à placer des obstacles et des entraves tout au long de mon parcours professionnel, feront l’objet d’une plainte afin que ceux-ci soient jugés par la Cour pénale internationale de la Haye (selon une justice rétablie), pour complicité de crimes envers l’Humanité, selon ce que nous explique Georgia Pouliquen, juriste, à prendre connaissance sous :
Macron Castaner passibles de la Cour pénale internationale ? Georgia Pouliquen [en ligne]. 27 janvier 2019. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=qxTz0EiFhxc&t=1s
Article 7 du Statut de Rome instituant la Cour pénale internationale : https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/20002381/index.html#a7
Remarque : Georgia Pouliquen utilise les informations mises en ligne par le portail électronique de la Confédération suisse. 
Il est temps de mettre un terme aux persécutions subies par la population française, dont le gouvernement corrompu est coupable de crimes envers l’Humanité.
La mutilation subie par ce jeune homme le 9 février 2019, démontre la gravité de situation politique en France, à consulter sous :
EXTRÊME DROITE ET GAUCHE QUI S’AFFRONTE A LYON! LES GILETS JAUNES. France Révolution gilets jaunes.[en ligne]. 9 février 2019.


HORRIBLE UN GILET JAUNE SE FAIT ARRACHER LA MAIN PAR UNE GRENADE DEVANT L ‘ASSEMBLÉE A PARIS ACTE 13. France Révolutions Gilets jaunes [en ligne]. Ajoutée le 9 février 2019. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=deGg_DA6YJ8 Disponible à l’adresse :https://www.youtube.com/watch?v=wXEwnQCSdMk
En tant que Nathalie, être humain de chair et sang3, créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé, en collaboration avec les membres de l’Association « Vent de Bethléhem Souffle de Charité », dont le siège social est à Renens, canton de Vaud, nous contribuons activement à résoudre la crise politique française, par l’union d’individus ayant de les compétences professionnelles requises et avérées dans la résolution de crises et de conflits.
Depuis la Suisse, les membres de l’Association « Vent de Bethléhem Souffle de Charité », sont unis corps, cœur, âme et esprit par un engagement solidaire envers tout individu intègre ou groupes d’individus intègres qui se lèvent face aux mensonges et aux tromperies d’État et/ou subissent une atteinte quant à leur intégrité physique/physiologique, psychologique, émotionnelle, relationnelle, intellectuelle, et spirituelle ceci indépendamment de leur âge, de leur sexe, de leur couleur de peau, de leur croyance, de leur culture, de leur nationalité, de leur appartenance ethnique, de leur orientation sexuelle, de leur tendance politique, de leur statut social[7] teint d’éventuelle (s) pathologie (s) et/ou handicap (s).
Nous remercions avec une profonde gratitude, la population française, pour leur précieuse mobilisation en faveur de l’État de droit et du respect des Droits fondamentaux humains, dont cet enjeu concerne l’Humanité toute entière.
Voici un exemple :
Mobilisation « Gilets jaunes » à Metz en Lorraine., à consulter sous :
Acte 13 – Gilets Jaunes – METZ – LORRAINE – 9 février 2019 – Gazage – victimes.
Cyrille MOUTH [en ligne]. Ajoutée le 9 février 2019. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=CN5aXd8Rrqs
HORRIBLE UN GILET JAUNE SE FAIT ARRACHER LA MAIN PAR UNE GRENADE DEVANT L ‘ASSEMBLÉE A PARIS ACTE 13. France Révolutions Gilets jaunes [en ligne]. Ajoutée le 9 février 2019. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=deGg_DA6YJ8




Afin que la vérité et la justice soient victorieuses face aux mensonges et aux tromperies d’État, il est essentiel de comprendre et de prendre conscience du fonctionnement spirituel luciférien et sataniste des êtres qui dominent les individus intègres et les groupes d’individus intègres, à l’échelle de la planète, au moyen de l’argent.
Ronald Bernard nous explique comment, dès notre naissance, nous nous appartenons plus, nous sommes des esclaves au Système.
Remarque :
J’ai téléchargé la conversation depuis le lien indiqué sous la vidéo. Je n’ai pas compris le terme paralleye. S’agit-il d’une erreur ? A remplacer par le mot « parallèle ? »
En tant que Nathalie, être humain de chair et sang3, créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé, j’ai conscience que le témoignage de Ronald Bernard, peut heurter les sensibilités et faire l’objet d’incrédulité.
Par différents témoignages que j’ai reçus, par ce que j’ai vécu et dont ce j’ai été témoin, en qualité d’infirmière ES, je confirme la véracité des propos de Ronald Bernard.
Une maman, habitant en France, m’a témoigné que son fils de 9 ans lui a été enlevé par l’ASE (aide sociale à l’enfance) et a fait l’objet d’un rituel d’un sacrifice pédocriminel.
Par conséquent, je témoigne de ce que je sais et de mes « eureka », n’en déplaise à la pègre suisse, à Marion Sauthier, à Eloïse Lauber, à l’APEA de Courtelary et à quiconque qui favorise la « politique de l’autruche » et la loi du silence.
Cela est le dernier de mes soucis, que cela soit clair pour les menteurs et les individus vivant dans un monde d’illusions.
Conversation avec un ex-illuminati – Ronald Bernard & Sacha Stone (VOSTFR). Alexandre le Breton. [en ligne]. Ajoutée le 12 juillet 2018. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=l_HpZMpLJp4
Transcription de l’interview en français.
———————————————————————————————————————-
Sacha Stone : Ronald Bernard, c’est merveilleux d’être ici avec vous à Amsterdam.
Ronald Bernard : Soyez-le bienvenu. Je suis très heureux que vous ayez pris ce voyage, ce voyage lourd.
SS : Un voyage féroce en effet, il y avait des forces extraordinaires qui semblaient vouloir
Empêcher cette rencontre…
RB : Oui…
SS : Mais regarde quelle belle journée c’est, et quelle merveille de te regarder dans les yeux.
RB : Oui. Oui, je suis également très heureux de vous rencontrer.
SS : Vous savez, Illuminati, ce grand mot déclencheur – tout le monde est fasciné par cette idée.
RB : Oui.
SS : Et des gens comme vous ont vécu la réalité derrière ce haut niveau, ce sacerdoce babylonien agissant dans les coulisses…
RB : Oui.
SS : Et qui contrôle le destin et la foi de l’humanité. C’est la réalité pour vous, ce n’est pas une
blague.
RB : Non ça ne l’est pas.
SS : Parlons des Illuminati pour un moment. Pensez-vous que les 8500 membres des Illuminati ont un lien avec les actes d’accusations scellés à Washington ?
RB : Je n’ai pas de boule de cristal, mais à coup sûr, à coup sûr, les 8000, 8500 personnes qui
contrôlent tout, sont en contact avec ceux qui sont dans cette enveloppe, mais je ne pense pas que les 8000, 8000 et demi sont dans l’enveloppe. Je pense, au mieux, parce qu’ils sont toujours prêts à sacrifier.
SS : Parlons de la relation de la BRI – La Banque des Règlements Internationaux…
RB : Wow.
SS : …avec les principautés du Vatican, de Londres et de Washington.
RB : Oui.
SS : Historiquement, les gens pensent que tout cela concerne la Cité du Vatican, la City de Londres et Washington City, mais vous avez parlez de la BRI – La Banque des Règlements Internationaux…
RB : Oui.
SS : … et nous devrions avoir un oeil dessus.
RB : Oui, eh bien, le… hm. Je connais beaucoup de gens dans le monde, en particulier des médias alternatifs – des gens qui sont au courant. Ils se tournent vers Washington DC, la partie de l’état libre – nous parlons du Vatican, de la City de Londres et de Washigton DC – sur les états libres. (ps– paralleye – “états libres” : états qui ont leurs propres lois et systèmes internes et donc non soumisà la juridiction et aux lois de leurs propres pays, et que personnes ne peut juger)
La partie de Washington est l’armée, la financière : la City de Londres et le spirituel : le Vatican.
Mais la plupart des gens pensent que ce sont les vrais pouvoirs, les outils réels, mais ils ne le sont pas. La BRI est au-dessus d’eux – c’est aussi un état libre – mais le financier est le régulateur –l’investisseur, qui introduit aussi les programmes, eh bien, disons, le jeu. Le monde entier est un jeu.
SS: Tous les mécanismes d’inflations et les mécanismes de taux d’intérêts – tout est manipulé par lui.
RB : C’est le canal. Le BIS est le canal qui arrange tout à tous les niveaux qu’ils ont – bien sûr, nous ne voyons que la partie officielle, ils ont un tableau par exemple, n’est-ce pas ?
Le conseil, le conseil officiel est, je veux dire, la BRI est le club-house de toute la banque. Donc, au conseil d’administration sont les présidents d’une autre banque centrale. Non, mais c’est juste l’extérieur. En fait, nous parlons directement du secteur bancaire parallèle – le monde réel, parce que le monde officiel n’est pas le monde réel. Le monde dans lequel j’ai vécu était un monde de -tout est possible – vous pouvez changer votre identité tous les jours, vous pouvez truquer tous les documents que vous voulez dans ce monde.
Nous créons nos propres règles, mais les règles viennent toujours, disons, d’un étage, n’est-ce pas ?
Et c’est le mécanisme, le BIS. Le BIS est le plus autoritaire.
SS : Et à qui appartient le BIS ? Pouvons-nous identifier les partenaires ?
RB : Officiellement, les propriétaires de la BRI sont, bien sûr, connus parce qu’ils sont tous, les actionnaires sont toutes les autres banques centrales – c’est comme un collectif de propriétaires.
SS : La sécurité d’un pays et la richesse d’un pays sont assurées par le peuple, n’est-ce pas ?
RB : Oui, c’est basé sur nos droits de naissance.
SS : Bien. Ainsi l’homme est né, et ensuite doté d’un certificat de naissance ou d’un certificat de trésor, avec un numéro pour cette naissance, avec des valeurs sous-jacentes ?
RB : Oui. Oui, dans mes conférences, j’explique que le Menschan aussi – je connais cette
naissance… Ouah, mon anglais y va. Ce document de naissance ets plus facile pour moi. (ps –
paralleye – traduction difficile sur ce passage, car Bernard qui est Hollandais s’embrouille ici un peu dans son anglais…) En Hollande, au moment où quelqu’un est né…
SS : Oui.
RB : …le père ou la mère est très heureux…
SS : Pour capituler.
RB : …pour signer le contrat. Parce que notre pays est une entreprise.
SS : Société privée ?
RB : Oui. Ensuite vous obtenez un numéro – un “numéro BSN”, en néérlandais, il est appelé
“numéro Burgerservice” – c’est un numéro d’esclave.
Donc pour vous, en tant que néérlandais, c’est un numéro de service – pour eux, pour les pouvoirs, c’est un numéro d’esclave, et quand il s’agit de mentalité, il s’agit d’être stupide, d’être rien.
Tu es une vache. Au moment de la création du certificat de naissance, votre valeur est de 500 000 euros.
SS : En Hollande ?
RB : En Hollande.
Donc, ils calculent que – dans toute votre vie productive, vous fournissez l’état, vous fournissez le système financier, plus ou moins, en impôts, taxes indirectes et autres – vous payez les 500 000 euros de retour.
Donc, vous êtes la valeur au moment de votre naissance. J’ai entendu que ces documents, ces
certificats de naissance sur le…
SS : Exchange.
RB : …marché boursier en Amérique sont échangés.
SS : Oui.
RB : Ils ne le font pas en Hollande.
SS : Ok.
RB : Mais dans d’autres pays, ils le font, donc vous ne savez pas où votre certificat se termine. Je veux dire, tout le système financier est organisé par la loi. Donc les meilleurs criminels de ce monde sont protégés par des lois officielles. Si vous êtes un parent et que votre enfant est né, vous devez partir dans quelques jours…
SS : Et inscrivez-vous.
RB : … et faire les inscriptions, sinon vous aurez un problème parce que vous enfreignez les lois.
SS : Eh bien les statuts se brisent, oui, pas les lois, oui.
RB : Oui. Eh bien, pour la plupart des citoyens, c’est enfreindre la loi, parce que c’est l’histoire qu’on nous raconte.
SS : Oui, c’est l’histoire, exactement.
RB : C’est l’histoire qu’on nous dit. Alors, le seul moyen de sortir de ce système est de nous unir, dans une sorte de coopérative…
SS : Et retirer ?
RB : Oui !
SS : C’est tout ?
RB : Oui.
SS : Ne faites plus attention à ce jeu…
RB : Oui.
SS : …et l’histoire, parce que c’est juste un jeu… et c’est juste une histoire.
RB : Oui.
SS : Très bien.
Je voulais aussi vous demander si vous avez été soumis à un chantage dans ces cercles Illuminati, ou si vous avez été séduit – avec de la richesse et du pouvoir et ainsi de suite ?
RB : Oui. Séduit, oui. De plusieurs façons. Je veux dire, c’est assez simple – pendant que vous
travaillez avec eux, ils vous vérifient, donc ils sont toujours à la recherche de vos points faibles.
SS : Est-ce les vérifications des antécédents et autres ?
RB : Tout. Tout.
Tout, tout ce que vous pouvez obtenir.
SS : Ok.
RB : Mais ils ne m’ont jamais fait de chantage – je savais qu’ils avaient des dossiers. Je veux dire, j’ai aussi beaucoup travaillé avec les services secrets – quand vous êtes dans les coins les plus sombres de cette finance… euh… c’est pourquoi l’année dernière, j’ai parlé de ma vie dans cinq parties de DVM-TV – pour empêcher les dossiers qui existent encore quelque part sur moi plus tard, d’être publiés. Parce que je suis en chemin…
SS : Oui.
RB… j’ai un destin…
SS : Oui, oui.
RB : …j’ai une mission, et si cette mission continue, pour le bien de toute la vie et de l’humanité…
SS : Oui.
RB : …alors je suis sûr qu’ils joueraient ces cartes si je ne leur avais pas parlé de mon sombre
passé…
SS : Oui.
RB : …ils jouent ces cartes, et alors la confiance est partie.
SS : Ronald, as-tu été formé à tout type de symbologie occulte ? Et je parle des chiffres maintenant.
Le fameux “666”, “777”, “1776”, “9/11” – tous ces chiffres ont une signification énorme, exact ?
RB : Oui. Nous avons été confrontés à des symboles et des chiffres, mais la plupart des
connaissances que j’ai eues plus tard, le sont dans ma nouvelle vie, ma deuxième vie.
SS : Vous l’avez examiné et ensuite compris la symbologie ?
RB : Pff… c’était l’étude de la théologie, l’étude du Coran, de la Bible, de la Torah et de toutes ces choses.
Et j’ai commencé à découvrir que toute la création, dans les quatre dimensions, les quatre
dimensions que nous avons – la terre, cette vie, est basée sur les nombres.
J’ai donc découvert que les codes qui sont à l’origine de la création sont tous – vous pouvez tout retracer avec les chiffres, puis j’ai découvert que même le côté obscur avec lequel je travaillais fonctionne aussi avec tous ces nombres, ces nombres sacrés…
SS : Oui.
RB : …ces doubles nombres.
SS : Oui.
RB : Mais ce n’était pas la connaissance que j’avais quand j’étais au sommet quand je travaillais avec les finances.
SS : Oui.
RB : Nous avons, euh, d’autres façons, des codes différents, mais pas les codes dont vous parlez, parce que nous parlons d’un certain nombre de nombres sacrés.
SS : Oui, oui.
RB : Numéros secrets avec pouvoir.
SS : Vrai. Bon ou mauvais, mais ils ont ce pouvoir.
RB : Oui. oui, eh bien, hm – bien sûr je connais le fameux numéro “666”…
SS : Et le “332”.
RB : Oui, cela est par exemple pour “Skull & Bones”.
SS : Vrai.
RB : Mais le “666” est aussi un nombre trompeur.
SS : Oui, totalement. Parlons donc de la banque parallèle.
RB : Oui.
SS : Ok. Parce qu’il y a… nous réalisons qu’il y a une élite maçonnique impliquée, divisée dans le système bancaire mondial – et cette élite a ses propres règles, absolument, et ils sont capables de réaliser d’énormes transactions…
RB : Oui.
SS : …complètement sous le radar…
RB : Oui.
SS : …en utilisant la technologie Flash Screen – et les technologies de pointe dont nous ne savons rien.
RB : Bien, ça, une bonne partie de ce dont vous parlez concerne les temps modernes.
SS : Oui, oui.
RB : Dans mon temps, nous avons encore beaucoup travaillé avec de l’argent.
SS : Et les livres de compte.
RB : Oui, et le télex, et à ce moment-là le fax, le fax vient de sortir.
SS : Vrai.
RB : Les premiers téléphones portables avaient vraiment des batteries massives. Ce n’était pas les temps modernes que nous avons maintenant. Donc nous étions plus comme des cow-boys, n’est-ce pas ?
Je veux dire, dans une de mes interviews, j’ai parlé de visiter l’Allemagne, de camions pleins
d’argent.
SS : Oui.
RB : Dollars irakiens, dollars américains, mais ils ont tous été transportés illégalement…
SS : Ah, d’accord.
RB : …à cause des embargos de l’époque, au début des années 90, les embargos, ils achetaient et vendaient illégalement du pétrole…
SS : Oui, oui.
RB : …avec des dollars. Et à ce moment-là vous deviez faire dans le système bancaire avec
beaucoup d’argent – qui a ensuite été transporté en palettes, officiellement – dans le courant
dominant, vous pouvez lire à partir de 30 quadrillions… gros, gros volumes en avion pour financer la deuxième guerre d’Irak – c’était en 2003 et ainsi de suite…
SS : Cela servait à financer les soulèvements, les saboteurs et les leurres ?
RB : C’est… vous parlez du vrai monde financier – Je veux dire, je l’appelle le monde financier réel– ce qui permet de faire tout ce que vous voulez dans le monde, parce que vous pouvez acheter la plupart des gens dans le monde.
SS : Oui.
RB : Vous pouvez soit les faire chanter ou les acheter – l’un d’entre eux. Il n’y en a que quelques-uns qui résistent à cela.
SS : Oui.
RB : Parce que nous vivons tous dans un système d’esclaves, alors, et ce n’est rien pour eux – un million ne suffit pas ? Dix millions ! Et c’est toujours une blague… dans le monde réel.
SS : Oui, très bien.
RB : Donc, mais vous avez mentionné un groupe – les francs-maçons – c’est une organisation
mondiale, mais encore une fois : ils ne sont pas les meilleurs.
Ils ont un programme en cours, et ils sont comme le BIS, comme tout le monde, ils écoutent leurs patrons. Sur huit, huit mille et demi – de vrais pouvoirs.
SS : Ok.
RB : Et quand nous parlons des vrais pouvoirs, ce n’est pas seulement terrestre.
SS : Bien. Arretez. Donc, les vrais pouvoirs derrière les huit mille cinq cent, est-ce que nous
commençons maintenant à nous engager dans la métaphysique ?
Les intelligences interdimensionnelles, les intelligences astrales inférieures, les intelligences
extraterrestres ?
RB : J’ai découvert une chose à propos de nous-mêmes : nous sommes multidimensionnels nous mêmes.
Nous sommes multidimensionnels et capables de percevoir de nombreuses fréquences – toutes les fréquences.
Et ce que vous pouvez lire dans de nombreuses histoires anciennes, disons des livres saints, et
l’histoire des tribus indigènes, et tout ceci – ils parlent tous de ce système dualiste, et ils parlent tous d’une manifestation de la lumière…
SS : Oui.
RB : … et une manifestation sombre. Et le système financier sur cette planète pour laquelle j’ai travaillé est la clé la plus importante, l’outil le plus important pour réaliser tous les programmes qu’ils veulent – parce qu’ils ont un programme, et les maçons – ils ont une mission spirituelle.
Et le but ultime de cet ensemble est qu’ils suivent littéralement la Bible, peut-être comme l’un des rares groupes sur cette terre. Surtout les révélations…
SS : Oui.
RB : …à propos de ce qui va suivre.
SS : Oui.
RB : Et vous pouvez le voir dans un passé récent – comme la renaissance d’Israël. C’était la
Palestine, 1948. Oui ? Etait-ce…
SS : Oui.
RB : …la naissance, la renaissance…
SS : L’état d’Israël.
RB : L’état d’Israël. C’est tout dans les prophéties.
SS : Oui.
RB : Et ils mènent le spectacle. Toi… quand j’ai étudié la théologie et étudié la Bible, j’étais
vraiment abattu – alors : wow ! Les miracles de Dieu se produisent ici ! Notre créateur tout-puissant du ciel et de la terre fait, wow, fait tout ceci !
Non, il ne le fait pas !
Ainsi, mon ancien travail, jadis, lorsque je trouvais un lien avec la nouvelle conscience dans ma nouvelle vie, trouvait des contextes partout, à propos de ce qui se passait.
Et puis plus tard, les gens qui ont rompu leur serment, maçons…
SS : Oui.
RB : … ont rendu cet agenda de plus en plus conscient. Et le but final pour lequel ils travaillent est de construire le troisième temple à Jérusalem.
SS : Reconstruire le Temple de Salomon ?
RB : Exactement.
SS : En principe, rendre la terre sainte au culte sabbatéen ?
RB : Oui, et les francs-maçons ont également travaillé à travers les mouvements politiques, comme les nazis.
Ils ont commencé la Kristallnacht en 1933 ou ’34. Le programme derrière cela était d’obtenir les Juifs d’Europe, d’Allemagne…
SS : Dans sa propre patrie, oui.
RB : …en particulier les riches, les riches, dans le programme, en Palestine. Mais personne ne veut y aller…
SS : Personne ne voulait partir.
RB : …personne ne veut aller dans ce désert. Et c’est pourquoi il y avait toute cette terreur dans la
Seconde Guerre mondiale.
SS : Et ce chiffre de six millions qui vient de nulle part, apparemment.
RB : Oui. Parce que… je ne peux pas prouver que ces documents de la Croix-Rouge sont réels…
SS : Nous les avons également étudiés.
RB : …mais s’ils sont réels…
SS : Un quart de million.
RB : …alors nous parlons de quelques centaines de milliers. Et c’est encore trop.
SS : Bien sûr.
RB : Mais ils sont du travail d’esclave et de la maladie.
Mais tout le programme est – les nazis ont travaillé officiellement jusqu’en 1942, avec les sionistes politiques.
SS : Oui.
RB : Si les sionistes politiques étaient des juifs purs à 100% des douze tribus, les premiers…
SS : Oui.
RB : …alors je ne comprends rien du tout – alors détruis ton propre peuple.
SS : Ça n’a pas de sens.
RB : Non. C’est maçonnique.
SS : Oui.
RB : C’est la maçonnique…
SS : Noir/blanc, noir/blanc, noir/blanc.
RB : Oui, c’est ce truc maçonnique – et encore une fois, le BIS a été l’une des clés du financement
de tout le monde.
SS : 1931, début des années 30, non ?
RB : C’était le début. C’était le début, mais avant la guerre et pendant la guerre, l’industrie
américaine était là, à une table comme nous sommes en ce moment, et ont fait des affaires avec les nazis.
SS : US Standard Oil et IBM et…
RB : Toutes ces entreprises étaient impliquées. Et sur le champ de bataille – nous avons l’énergie.
SS : C’est ça.
RB : Depuis la succion a eu lieu.
SS : Le sacrifice du sang.
RB : Ils ont sacrifié des enfants.
SS : Oui.
RB : Très nombreux.
SS : Parlons-en parce que, fondamentalement, la banque est l’un des mécanismes de contrôle de l’humanité.
RB : C’est le principal.
SS : Oui, oui.
RB : C’est vraiment le principal.
SS : Mais l’objectif de la banque est de contrôler et de créer des scénarios où des sacrifices de sang ont lieu.
RB : En haut.
SS : Parce que la guerre, la maladie et la pauvreté sont assimilés à des sacrifices sanglants…
RB : Oui.
SS : …au niveau collectif.
RB : Et c’est tout à cause de ces salauds…
SS : C’est ça.
RB : …d’où ils vivent, de la quatrième dimension.
SS : C’est ça.
RB : C’est à propos de ceux que j’appelle Lucifériens.
SS : C’est ça.
RB : Ils sont aussi appelés djinns et anges déchus – ils ont tellement de noms. Mais ceux-ci – au moment où nous avons un combat, une dispute hors de contrôle – nous créons des émotions négatives…
SS : Oui.
RB …et ils vivent là-dessus…
SS : Oui.
RB : …ils sucent tout…
SS : Oui.
RB : …tout le temps parce qu’ils sont autour de nous maintenant.
SS : Oui.
RB : Ils sont partout.
SS : Oui.
RB : Et surtout en finance – parce que je l’ai fait très souvent, malheureusement je l’ai fait très
souvent.
J’étais déterminé à les servir parce que j’étais en train de financer, y compris le financement…
Je veux dire, ce n’était pas mon argent, mais j’ai tout arrangé pour elle.
Commencer les guerres pour organiser tous ces sacrifices. (ps paralleye – on sent bien ici que
Ronald Bernard est bouleversé de ce qu’il a fait…)
SS : Vous avez surmonté cette expérience, l’avez converti, Ronald. Vous êtes révolutionnaire,
précisément parce que vous avez transformé cette expérience…
RB : Oui mais…
SS : …dans quelque chose de merveilleux…
RB : …vous savez, mais le problème est toujours là. C’est quotidien, tous les jours il est là.
Et les gens, je ne sais pas, les gens ne sont pas conscients. Les gens ont besoin de se réveiller.
SS : Parlons du contrat d’âme. Parlons du contrat d’âme et de l’alliance dans laquelle nous sommes impliqués.
RB : A propos… vous savez, avec ce troisième temple – cherchez-le, tous les puissants dans le
Monde l’appelle, pendant de nombreuses années, le Nouvel Ordre Mondial – VOTRE nouvel ordre mondial.
C’est le programme qui est combiné avec le système financier pour nous asservir complètement, sans argent – tout numérique – pour nous enfermer dans une cage numérique – complètement, pour décider s’ils vous aiment ou non.
SS : Mais ils n’ont jamais compté sur les cryptomonnaies et le blockchain, n’est-ce pas ?
RB : Pensez-vous !
SS : Pensez-vous qu’ils vont tout faire ? Vous ne croyez pas que c’est une réaction naturelle,
humaine et organique face aux banques centrales et à l’argent fiduciaire ? Ce sont des contrats
cryptés et intelligents, notre façon de…
RB : Ce que vous pouvez trouver… (ps paralleye : ici Bernard cherche à corriger son interlocuteur en le coupant)
SS : … nous libérer de ce mal.
RB : Même sur Internet, vous pouvez trouver un document de travail de la NSA, à partir de 1995, ils ont déjà tout décrit : ce que nous avons maintenant dans le présent – comme les cryptomonnaies.
Il s’agit de la première et de la deuxième génération de cryptomonnaies – elles ont beaucoup de portes dérobées, elles ne sont pas gratuites.
Je suis très heureux et conscient que les gens commencent à décider différemment, étape par étape.
SS : C’est vrai.
RB : Mais en ce qui concerne les cryptomonnaies, elles ont toutes été développées par les services de renseignement.
Maintenant, dans la troisième et quatrième génération, des gens prennent les outils…
SS : Et les utilisent.
RB : Pour les utiliser de manière positive.
SS : Très bien, très bien.
RB : Donc, des choses positives se produisent, mais ma réaction était plus en direction de, en
général, les masses, les milliards de personnes.
SS : Oui.
RB : Ils n’ont toujours aucune idée…
SS : Ils suivent juste.
RB : Oui. Et ils n’ont aucune idée de quoi que ce soit parce qu’ils sont des enfants. Ils ont l’enfant intérieur, et ils ont eux-mêmes des enfants.
Et c’est pourquoi nous devons en prendre soin, avec toutes les personnes qui sont capables de le faire.
SS : Ronald, je veux toujours parler du contrat d’âme, parce qu’au niveau où les soi-disants
Illuminati et ces agents babyloniens s’engagent dans un contrat d’âme…
RB : Oui.
SS : …d’une manière ou d’une autre – avec ces intelligences supérieures…
RB : Oui. Ils veulent nous garder en permancence esclaves.
SS : Nous comprenons cela – comment ces diables (ps – paralleye : ici les Illuminati, pas les entités elles-mêmes) annulent-ils le contrat, s’ils le veulent, comment peuvent-ils se retirer de ce contrat ?
Est-il possible pour eux de s’échapper ? Les temps changent, le monde change. Beaucoup de ces personnalités à ce niveau se rendront compte qu’elles sont du mauvais côté de l’histoire.
RB : Oui.
SS : Et ils voudront transférer.
RB : Oui.
SS : Y-at-il une chance que cela se fasse ?
RB : Oui.
SS: Comment ?
RB : Par le libre arbitre. Libre arbitre, et en contact avec des personnes qui font déjà patie de la manifestation de la Lumière.
SS : Ok.
RB : Parce que ce groupe grandit…
SS : Oui.
RB : …vous faites partie d’elle…
SS : Oui.
RB : … vous êtes en contact avec beaucoup de gens, je suis en contact avec beaucoup de gens
mais le jeu est terminé.
SS : Vous avez mentionné que lorsque vous étiez impliqué dans ce niveau d’Illuminati, vous avez mentionné que vous n’aviez aucune empathie.
RB : Oui.
SS : Que vous calculiez et étiez froid, et que vous aviez la capacité de prendre des décisions ici et –boum !
RB : Oui.
SS : Pas de connexion avec le coeur, non ?
RB : Oui, nous avons même ri de choses terribles.
SS : D’accord. Quel était le changement qui vous est arrivé ? Quand, quel jour ?
Qu’est-ce qui vous est arrivé là-bas ?
RB : C’était le jour de ma mort.
SS : Vous avez expérimenté quelque chose ?
RB : Je me suis vu. Et je ne le croyais pas.
C’était le jour où j’ai réalisé que je suis beaucoup plus qu’un esclave d’un système de mal.
SS : Bravo.
Il doit y avoir eu un événement, Ronald, qu’est-ce qui s’est passé ce jour-là ? Qu’est-ce que cela a déclenché ?
RB : Quand vous êtes en dehors de votre corps, vous ne voulez vraiment pas revenir en arrière, parce que vous commencez alors à expérimenter une vie complètement différente, un monde différent.
On dirait… j’ai vu des parties de ce nouveau monde – le monde dans les autres dimensions dont nous parlons. Et ils peuvent ressembler à cela, mais le vert de l’herbe est différent – si vous regardez l’herbe, ce n’est qu’un exemple – vous pouvez voir à travers l’herbe, et c’est encore, c’est vrai – c’est de la vraie herbe, mais vous pouvez voir à travers.
J’essaie de le décrire, mais il est si radieux, les couleurs sont si radieuses – vous pouvez même sentir les couleurs.
Tout est si intense, c’est un monde complètement différent.
SS : Qu’est-ce qui a déclenché cela, cette expérience métaphysique et spirituelle de cette mort, cette transition ?
Qu’est-ce qui a déclenché cela ?
RB : Mon coeur a cessé de battre.
SS : Littéralement ?
RB : Oui. J’étais complètement parti.
SS : Étiez-vous à la maison ? Où est-ce arrivé ?
RB : Non. C’était au travail. Et ils ont appelé…
SS : Le service d’urgence médical.
RB : Oui, d’urgence…
SS : Ambulance ?
RB : Ambulance.
SS : Et ils vous ont ranimé ?
RB : Le seul moment dont je me souvienne, mis à part voir comment ils travaillaient sur mon
corps…
SS : Oui.
RB : …le vrai réveil, revenez- dans la conscience, était une mère qui pleure. Elle était la première que j’ai vu alors…
SS : Vous avez vu ça ?
RB : Oui.
SS : Donc, dans un sens, vous êtes revenu au royaume des archétypes, et vous avez vu beaucoup de choses, mais c’était ça…
RB : Oui.
SS : …l’impression faite sur vous ?
RB : Oui.
SS : La mère qui pleure ?
RB : Oui.
SS : Et ceci est directement lié à la victime de l’innocence ?
RB : Exactement.
SS : C’est vrai, c’est beau.
RB : Oui, mais plus tard, parce que je devais guérir, mon corps, surtout mon corps… même les os dans mon dos, ils devaient… eh bien, ils devaient beaucoup me restaurer.
Mais, hm, pendant ce temps de récupération, j’étais dans une clinique privée au Luxembourg, et mon amie, eh bien, une sorte d’amie, que j’ai eu en ce moment, qui m’a soutenu – elle m’a montré”vuurvliegjes”, dans une forêt, dans le noir, quand je pouvais remarcher sur quelque chose.
SS : Oh, une luciole !
RB : Lucioles !
SS : Ce sont des insectes, n’est-ce pas ?
RB : Oui, et je ne savais rien de la nature, alors c’était un miracle pour moi.
SS : Magie.
RB : C’était vraiment un miracle – mon premier contact avec la nature car auparavant, je ne
détruisais que la nature.
SS : C’est merveilleux.
RB : Donc, en ce qui concerne le premier contact, je l’ai déjà dit, mais après cela, il y a eu tant
d’autres miracles qui se sont produits dans ma vie – aussi avec d’autres personnes, parce que… en ce qui concerne la partie de la clinique – mon image de soi, j’étais tellement épuisé à la fin.
J’avais une vision négative de moi-même à la clinique – j’ai aussi essayé de me détruire.
SS : Ok.
RB : Mais ça ne s’est pas passé.
J’ai pris de nombreuses pilules pour m’endormir et ne pas me réveiller.
SS : Je vois.
RB : Mais ils m’ont pris et m’ont pris toutes les pilules, et puis il y avait un petit garçon qui était
également fauché dans cette clinique – et il est venu à moi, avec une petite Bible pour enfants, et je ne me souviens pas des mots exacts qu’il a prononcés, mais ça a touché mon coeur… profondément.
Les mots qu’il a prononcés, tirés de cette Bible pour enfant… c’était tellement beau… et cela m’a touché profondément, si profondément dans mon intérieur le plus profond, et puis j’ai commencé à vivre une vie consciente.
SS : Alors vous comprenez le pouvoir des ténèbres et de la fausse lumière.
Et vous comprenez le pouvoir du pardon, le pouvoir de la compassion.
RB : Les vingt dernières…
SS : Le pouvoir de l’absolution.
RB : …depuis vingt-deux ans, j’ai commencé à découvrir la vie positive, les manifestations de lalumière, l’amour inconditionnel.
Et cela a tellement grandi, que j’ai un contact direct…
SS : Expérience.
RB : …on construit.
SS : Oui, oui, oui.
RB : …avec l’origine de toute vie – ce que j’appelle le Créateur du ciel et de la terre.
SS : Oui.
RB : Je n’ai pas de monologue, j’ai un dialogue.
SS : Je comprends.
RB : C’est génial.
SS : Ce qui nous rassemble dans ce monde est un désir ardent de mettre un terme à cette ombre au cours de notre vie.
RB : Oui.
SS : Vrai ? Arrêtez ces sacrifices de sang, terminez ce culte du sang…
RB : Oui.
SS : Fini cette usure, ce contrôle, cette manipulation.
RB : Et pour empêcher les âmes… (ps paralleye : passage allusif ici, en référence au Système)
SS : Je reste dans le cercle ?
RB : Oui, et pour ne pas être fait prisonnier, enfin – pour toute l’éternité. (ps paralleye : sous
entendu symboliquement dans la vidéo “pour ne pas être fait prisonnier pour l’éternité : faut sortir du cercle vicieux !” Passage contextuel qui joue sur les allusions, les métaphores et les regards des deux intervenants, très difficile à retranscrire hors contexte vidéo)
Parce que dans cette direction est le programme, le programme maçonnique – ils veulent que nous soyons comme des batteries.
SS : La dernière récolte ?
RB : Oui.
Et nous sommes – sur la base du libre arbitre, nous pouvons choisir quelque chose de complètement différent – parce que nous sommes libres.
Nous sommes 100 % libres.
SS : Oui.
RB : Nous devons donc rétablir notre position, ici aussi sur terre…
SS : Oui.
RB : …basé sur ce que nous sommes…
SS : Oui.
RB : …en tant qu’êtres humains.
SS : Oui.
RB : Parce que nous sommes très, très puissants.
SS : Rédemption, salut, absolution.
RB : Oui.
SS : Ce sont les mots…
RB : Oui.
SS : …et c’est la science de l’amour que nous pratiquons avec notre travail.
RB : C’est le seul moyen.
SS : C’est le seul moyen.
Ronald Bernard, merci.
RB : Merci aussi.
Cordialement
Nathalie Scheidegger, infirmière ES
Tous droits réservés, sans préjudice

[1] Association suisse des infirmières. Les principes éthiques : guide pour une prise de décision et une pratique moralement responsable. In : L’éthique dans la pratique des soins. [Brochure]. Berne, 2003. p. 9-22
[2] Association suisse des infirmières. Les compétences morales : l’attitude derrière l’action. In : L’éthique dans la pratique des soins. [Brochure]. Berne, 2003. p.p. 23-25.
[3] Interbible. Les écritures. Chair/corps. Interbible.org. Chronique du 21 septembre 2001. Disponible à l’adresse : http://www.interbible.org/interBible/ecritures/mots/2001/mots_010921.htm
[4] Références : Laloux, Frédéric, 2014. Conférence “Reinventing Organizations” en français (Flagey, Bruxelles) Reiventing organizations [en ligne].29 avril 2014. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=NZKqPoQiaDE
Ouvrage : Laloux, Frédéric, 2015. Reiventing Organizations. Vers des communautés de travail inspirées. Les Editions Diateino. ISBN : 978-2-35456-105-5
 [5] GOPE (Grandes orientations de Politiques Economiques)  ou la feuille de route économique de Matignon. Upr.fr [en ligne]. [Consulté le 14 janvier 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.upr.fr/gope-grandes-orientations-de-politique-economique/ 
[6] Agenda 21 et l’Agenda 2030 des Nations Unies. Aphadolie [en ligne]. 3 mars 2018. Disponible à l’adresse : https://aphadolie.com/2018/03/03/que-cachent-lagenda-21-et-lagenda-2030-des-nations-unies/
Objectif des Nations Unies : Recenser toutes les matières de la terre par les rapports qui leur sont soumis pour les programmes des agendas 21 et 2030, s’approprier toutes les matières de la terre, dépeupler les villages et confiner les populations mondiales dans des cités mégapoles en interdisant l’autarcie
 [7] Association suisse des infirmières. L’éthique et la pratique infirmière [Brochure]. Berne, 2013. p.p. 18
Traduction »
Aller à la barre d’outils