Je vous remercie avec gratitude pour votre soutien, que se soit par vos prières, vos pensées et vos actionsGrâce à votre soutien concret cela m’a permis de rester sereine dans cet épisode de mon “feuilleton professionnel” qu’il aurait été impossible à résoudreà moi toute seule, étant donné la virulence dont fait preuve les sots, les ignorants et les serviteurs de l’Etat profond. 

Durant mon internement à la clinique de Bellelay j’ai été étonnée d’avoir aucune demande de mes nouvelles, ni de soutien de la part des membres de mon association professionnelle du siège central de l’ASI à Berne. Ceci dit sans aucun jugement, il s’agit d’un constat.

Etant donné que notre adversaire est la pègre suisse, il est évident que les individus intègres reçoivent des directives et des contraintes précises de la part des serviteurs du mensonge, et qu’en cas de non respect de leurs consignes, des sanctions et toutes formes de menaces sont mises en œuvre afin de refroidir l’ ardeur des individus au service de la vérité.

Je vais préparer un classeur contenant toute la documentation précise en lien avec mon litige avec l’EMS Ried en version papier, afin que toute personne intéressée par les injustices, prennent connaissance facilement de la manière dont les individus au seul service du mensonge opèrent afin de rendre impossible tout dialogue.

Le schéma relationnel des individus au seul service du mensonge est toujours le même. Il n’y a jamais de “surprises” avec eux,raison pour laquelle il est aisé de les identifier et des les confondre en ayant connaissance de ce qui devrait être fait selon les règles de l’Art, afin de résoudre les difficultés selon la démarche de résolution de problème.

J’ai également confié à mon fils  Alan de transmettre des données stockées sur une clef USB à Denis Erni et François de Siebenthal.

Je tiens tout de même à mettre à disposition toute les démarches que j’ai faite en lien avec le litige avec l’EMS Ried sous forme papier, afin que vous puissiez prendre connaissance de la somme d’énergie dépensée par les serviteurs du mensonge, en plaçant sans cesse des entraves à chaque échelon hiérarchique, depuis l’infirmière-cheffe jusqu’au Conseiller d’Etat Pierre Alain Sschnegg, directeur de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne, ce qui rend impossible de faire fonctionner tout système selon le modèle de leadership “Opale”.

Je ne vous ai pas écrit hier, car j’étais encore un peu assommée par la médication que j’ai été obligée de prendre. Les acteurs de santé de la clinique de Bellelay ne connaissent absolument pas les lois, ni l’éthique et la déontologie de la profession infirmière et ne manquent pas de menacer les patients si ceux-ci demandent à faire valoir leurs droits.

Pour avoir indiqué à un infirmier que son comportement agressif, “digne” d’un SS envers un patient qui était “au bout du rouleau”, dans un désespoir intense face à toutes les absurdités et les injustices subies,  j’ai eu comme punition d’être enfermée à clef dans ma chambre d’isolement, après avoir eu un entretien dans cette chambre par 4 hommes en face de moi. Il y avait un médecin et je ne me souviens plus des fonctions des 3 autres hommes.

Aujourd’hui, mon cerveau est moins embrumée, toutefois il ne fonctionne pas encore de manière performante comme auparavant, donc avant mon internement à Bellelay.

Avec mes meilleures pensées

Nathalie


Annexes:


Décision de justice:



Traduction »
Aller à la barre d’outils