Mobilisation générale … UBS, USA …tricheries démocratiques et bancaires.

Mobilisation générale. Pour le respect et l'honneur de nos valeurs démocratiques. la résistance aux  corruptions

Ce lundi et surtout ce mardi sont les pires jours pour faire voter, surtout contre l'accord UBS USA, pour de multiples raisons.
Avancer ce vote est inadmissible et cette modification doit être refusée. Le vote était prévu pour ce vendredi.
Les manipulateurs jouent de l'agenda pour leurs sinistres dessins de tricheries honteuses et irrespectueuse de nos valeurs démocratiques.

Personne de bonne foi ne peut accepter cette tentative de coup d'état contre le Souverain et nos élus.

Même les partisans du oui se doivent de refuser cette honteuse manipulation.

« Accord » UBS USA ? Un oui est une haute trahison contre la Suisse.  Nous vous prions de faire circuler largement ce texte et de contacter vos amis, afin de montrer les résistances des vrais amoureux de la démocratie directe suisse. Envoyez des mails, de lettres express, faîtes des téléphones, sms, allez bloquer les entrées du Palais fédéral ou même murez toutes les entrées… etc…Voir ci après quelques raisons qui nous incitent à vous demander de ne pas réélire en octobre 2011 les parlementaires qui auront voté oui à un « accord » illégal, rétroactif et déshonorant et qui auront refusé un referendum primordial au Souverain suisse..   1)      Trop d'impôts tuent l'impôt dans le monde entier. Trop d'impôts abusifs, c'est du vol. Tenter d'y échapper, c'est humain et légal en Suisse. 2)      Livrer en pâture des Suisses et des milliers de clients étrangers trompés par l'UBS en violant notre constitution et nos lois est une trahison. ( articles CPS… Le gouvernement suisse et l'UBS se sont trompés en signant ce torchon de papier. Le tribunal administratif fédéral l'a confirmé avec courage etc…) 3)      Un oui scélérat des plus hautes autorités exposera la Suisse en tant que telle à toujours plus de chantages des USA et d'autres pays qui profiteront de la brèche. Bruxelles attaque déjà nos fiscs cantonaux. 4)      Les clients trahis feront des plaintes collectives en milliards et seront en plus tentés de se faire justice eux-mêmes par la violence, contre les institutions et intérêts suisses partout dans le monde. 5)      La Suisse souffrira d'une perte de crédibilité et de confiance mondiale. Un Banks grounding de beaucoup de banques en Suisse suivra. 6)      Ce qui provoquera une fuite de capitaux en milliards, donc un chômage énorme et une hausse des taux d'intérêts et de tous les loyers. 7)      De graves représailles US sont peu vraisemblables, comme l'a démontré notamment l'affaire historique Interhandel. Les Américains respectent la résistance. 8)      D'autant plus que les USA et la City de Londres blanchissent des milliards de la drogue et des armements, notamment au Delaware. Il n'ont aucune leçon à nous donner. 9)      MM. Pelli et Darbellay mentent. L'IRS n'est pas le fisc US. L'IRS ne dépend pas du parlement US. C'est une structure privée basée à Puerto-Rico, dont les actionnaires sont les mêmes banques qui ont fomenté notamment les crises financières, comme la FED ( soi-disant la banque centrale « étatique » US « Federal » Reserve «  System »), 12 banques avec les mêmes actionnaires privés souvent « européens » basées aux USA (sic), auprès de laquelle M. Couchepin a emprunté à nos frais des dizaines de milliards pour « sauver » l'UBS. 10) L'UBS n'est plus suisse. C'est un cheval de Troie notamment aux mains de la famille Warburg et des mêmes actionnaires anonymes, chevilles ouvrières de nombreuses guerres et révolutions.   Ce terrorisme financier fait déjà plus de victimes innocentes que l'autre. Un oui y contribue. Beaucoup trop de consciences sont achetées ou manipulées par ces anonymes. Ce qui mérite déjà des enquêtes sérieuses  et des démissions, vu la trahison du serment fédéral sacré juré sous la coupole. Le Souverain, c'est nous. Un NON courageux ou un referendum est donc indispensable vu l'enjeu.http://desiebenthal.blogspot.com/2010/06/ubs-usa-le-deshonneur-la-guerre.html
S.Exc. Mgr Vincent Michael CONCESSAO, Archevêque de Delhi (Inde).Archbishop Concessao
Il y a quelques jours tout le monde a été étonné lorsque la télévision a annoncé la destruction du World Trade Center et la mort de plus de six mille personnes innocentes. Aujourd'hui, dans le monde, c'est une affaire de tous les jours, et souvent un signe d'un désespoir résultat de l'impuissance. Il existe une autre forme de terrorisme, subtil, caché, dont on parle peu. Je me réfère au terrorisme d'un système économique injuste qui écrase et fait mourir des milliers de personnes chaque jour. Selon une étude internationale sur la dette qui a été publiée il y a deux ans, 11 millions d'enfants au-dessous de cinq ans meurent chaque jour dans le monde principalement par manque d'aliments et de soins pour la prévention des maladies. Avec la présente orientation vers la globalisation la situation des pauvres va s'aggraver. De petites industries ont été fermées, privant des milliers de personnes d'un emploi rémunéré: Les dépenses de l'Etat pour les nécessités des pauvres ont été réduites à cause des programmes d'ajustement structurel, ainsi les pauvres sont de plus en plus marginalisés et amenés au désespoir, ils deviennent des victimes faciles pour les politiciens et les fondamentalistes. Est-ce que nous avons un message d'espérance à leur donner, non seulement en paroles, mais plutôt en programmes concrets d'action? Dans ce troisième millénaire, la situation statistique de la pauvreté est épouvantable. Alors qu'un milliard de personnes sont analphabètes et plus de 110 millions d'enfants en âge scolaire ne fréquentent pas l'école, presque 1,3 milliard de personnes manquent d'eau potable et presque la moitié de la population mondiale n'a pas accès à un système sanitaire adéquat, le monde dépense 400 milliards en narcotiques et 780 milliards pour la défense, et l'Europe à elle seule dépense 50 milliards en cigarettes et 105 milliards en boissons alcooliques. Il y a une phrase qui fait peur dans le Concile Vatican II (Gaudium et spes) qui provient du Décret de Gratien: donne à manger à l'homme qui est en train de mourir de faim, parce que si tu ne le nourris pas, tu es en train de le tuer. C'est un cas de meurtre par omission. Dans le monde actuel il y a assez de ressources pour les besoin de tous, mais il n'y a pas assez pour leur avidité, (Mahatma Gandhi). Ne devrions-nous pas prendre une claire position avec et pour les pauvres et contre le système dans lequel ils ne comptent pas? Ce sera une partie de notre engagement pour la culture de la vie et la civilisation de l'amour. Les raisons de l'espérance doivent se refléter dans notre célébration de la Parole et des Sacrements et encore dans notre interaction de tous les jours avec les personnes. Mathieu était un percepteur d'impôts, de rang social élevé. Jésus l'appela: Viens, suis-moi. Mathieu le suit et une transformation se produit en lui. Zachée est un autre exemple. Émerveillé par l'invitation de Jésus, il est changé. Notre ministère est celui de donner l'espérance à tous.http://www.vatican.va/news_services/press/sinodo/documents/bollettino_20_x-ordinaria-2001/03_francese/b12_03.html#S.Exc.%20Mgr%20Vincent%20Michael%20CONCESSAO,%20Archev%C3%AAque%20de%20Delhi%20%28Inde%29
[00143-03.05] [in118] [Texte original: anglais]http://ferraye.blogspot.com/2008/10/la-banque-corrompt-la-majorit-des.html
http://desiebenthal.blogspot.com/2009/10/le-dividende-universel-la-nouvelle.html
http://desiebenthal.blogspot.com/2009/01/les-usa-terroristes-notamment-lopration.html

http://pavie.ch/


Il y a de plus en plus de "lois" immorales. Avortement, FIVETE, recherches sur les embryons humains et vaccins composés de foetus humains, euthanasie active, aides au suicides, "mariages" de même sexes, "adoptions" par des pedo-criminels, sélections eugéniques, peines de prison sans limites pour des prétextes débiles et morts de prisonniers sous des rires sardoniques et même diaboliques, salaires et bonus déments, lois agricoles absurdes, tricheries électroniques, vols légaux, impôts exagérés, taxes, amendes, émoluments, primes, bonus, malus, mesquineries et rapacités avaricieuses "légales"… Les lois financières violent allégrement l' encyclique Vix Pervenit et la simple raison.
La seule solution pour s'en sortir, une robotisation massive et le dividende universel pour tous qui seul permettra de distribuer la productivité incroyable des robots. Prudence avec les terroristes financiers qui produisent tous les autres terrorismes. L'amour de l' argent est la source de tous les maux…

Avec mes meilleures salutations .

Une bonne idée reçue. A l’origine de tout message,  il y a un homme ou une femme, qui a pris le temps et la peine de nous écrire. Il nous est très agréable de lui confirmer l’avoir bien reçu. Autrefois, cela se faisait par une poignée de main ou un sourire de remerciement.  

François de Siebenthal
On October 5, 2001, Most Rev. Vincent Michael Concessao, Archbishop of Delhi, India, gave the following speech at the general Assembly of the Synod of Bishops, in the Vatican (taken from the Oct. 31, 2001 issue of the Vatican weekly, L'Osservatore Romano):

A few days ago, we were all stunned when we saw on the television the destruction of the World Trade Center, and heard about the death of over dox-thousand innocent people. In some countries of the world today, it is a daily affair, and often a sign of despair stemming from helplessness.

There is another kind of subtle, hidden, little spoken of terrorism. I mean the terrorism of an unjust economic system which grinds to death thousands of people every day. According to a study on international debt published two years ago, eleven million children under the age of five die every year the world over mainly for lack of food and health care against preventable diseases.

With the present trend of globalization, the situation of the poor is getting worse. Small industries are closed down, depriving thousands of people of gainful employment; the state-spending on the basic requirements of the poor is reduced as part of the structural adjustment programme; the poor are getting further marginalized and driven to despair. They become easy victims to politicians and fundamentalists. Do we have a message of hope for them, not just in words but in concrete action programs?

The statistical situation of poverty in the third millennium is frightening. While nearly one billion of the people of the world are illiterate… nearly 1.3 billion people lack safe potable water, and about half of the world's population is without access to adequate sanitation.

There is a frightening sentence in the Second Vatican Council (Gaudium et spes) from the Decree of Gatian: Feed the man dying of hunger, because if you are not feeding him, you are killing him. It is a case of murder by omission.

There is enough in the world today for all that people need, but not enough for their greed (Mahatma Gandhi). Should we not take a clear stand with and for the poor, and against the system in which they do not count? It will be part of our commitment to a culture of life and a civilization of love.

“The worst form of terrorism:
the economic and financial mechanisms”

In the first week of January, 2002, a meeting took place in Delhi, India, organized by the Justice, Peace and Development Commission of the Indian Conference of Catholic Bishops, which was reported by Vatican Radio on January 9. In his speech, the Archbishop of Delhi, Most Rev. Vincent Concessao, developed on the subject he had mentioned at the Synod of Bishops in the Vatican last October (see page 5), defining social injustice as the worst form of terrorism. He stressed the fact that the terrorist attacks of September 11 made much ado in the world, but that one continued to keep silent on another type of terrorism that makes, every day, thousands of victims, and which does not seem worth the attention of governments. Archbishop Concessao referred to the economic and financial mechanisms that rule the globe and which, according to statistics, are more deadly than terrorism in its common interpretation. “We live in a state of scandalous social injustice,” he said, “and the tendency goes towards an aggravation of the situation. The Church must therefore fight for social justice, without which peace and harmony cannot exist.”

Most Rev. Vincent Michael Concessao
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »