Monnaie pleine dans les urnes.

Monnaie pleine dans les urnes. 
Suivant le Conseil des Etats, le National a appelé malheusement ce jeudi à la rejeter avec des arguments fallacieux et manipulateurs…
Quels élus ont-ils été achetés par les lobbies bancaires et financiers ?
Par 165 voix contre 10, la Chambre du peuple a dit ‘non’ à l’initiative populaire ‘Pour une monnaie à l’abri des crises: émission monétaire uniquement par la Banque nationale!’, lancée par www.monnaie-pleine.ch
qui dénonce les dérives du monde financier, selon Ada Marra (PS/VD). … L’initiative aurait l’avantage d’instaurer un système financier au service de l’humain. 
Elle permettra aux autorités politiques de se pencher enfin sérieusement sur le problème, selon Jacqueline Badran (PS/ZH).
Le contre-projet direct, qui aurait été soumis parallèlement au peuple, a été rejeté par 133 voix contre 57.
Les banquiers ne seraient pas tous des rapaces, selon le ministre des finances Ueli Maurer. 
Qui crée l’argent ?
Les banques commerciales peuvent quant à elles créer 95 % de la monnaie, sous forme  scripturale ou électronique. Cet argent comptable ne représente pas un moyen de paiement légal
C’est aux risques des citoyens…
Un compte bancaire constitue une créance des clients, soit la promesse des établissements de leur payer le solde en billets et pièces.

Les initiants critiquent ce système qui s’accompagne de formation de dettes à intérêts composés impayables sur le long terme. Les banques créent plus d’argent que nécessaire. 

Avec l’initiative, la BNS produirait l’ensemble de la masse monétaire, sans dette. La banque centrale devrait donc transférer cet argent directement aux collectivités publiques ou aux citoyens.
Tous les comptes courants serait entièrement sécurisés. 
L’Etat n’aurait plus à sauver des banques à coups de milliards versés par les contribuables
Les banques privées ou alternatives, comme la banque Wir, seraient encore autorisées
La réforme serait un exemple pour le monde entier et un juste retour vers le bon côté du passé ou les monnaies étaient pleines, comme nos Thunes de 5 fr qui contenaient plus de 5 fr du vrai métal argent, ce qui attirait le monde entier vers nos valeurs…

Ceci provoquerait une grande confiance dans l’investissement et la consommation ainsi que d’importants flux de capitaux internationaux vers notre pays. 
La capacité d’action de la BNS en matière de politique monétaire pourrait augmenter par des versements directs sans intérêts composés et il serait plus facile de garantir la stabilité des prix ou même de les faire baisser.
La banque centrale serait en mesure, à long terme et si nécessaire, de réduire ou d’augmnter la masse monétaire selon les besoins et les progrès techniques des économies personnelles, cantonales, communales ou nationale par des créations monétaires dosées en fonction des vraies statistiques des économies réelles et/ou en vendant notamment des vrais actifs, actions, obligations, de l’or ou des devises. 
Autre conséquence de l’initiative: les taux d’intérêt du franc et le taux de change seraient abaissés
Les banques garderaient le droit de financer l’octroi de crédits par de vrais dépôts, et pourraient recourir à d’autres sources de financement, comme la banque Wir qui émet ses wir ouvertement et en le disant, et pas de faux francs suisses comme les banques commerciales le font actuellement, au risques cachés des suisses, comme les miles de Swissair qui a fait faillite, et qui a provoqué des drames chez beaucoup de suisses… Le prix Nobel Maurice Allais parle de faux monnayeurs… http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/01/allais-psychologie-en-monnaie.html

Les coûts du trafic des paiements pour les clients diminueraient vu la concurrence accrue et les progrès techniques
Les banques de petite taille seraient particulièrement favorisés vu la concurrence déloyale actuelle des grands groupes à risque systémique mondialisé. 
Si la demande de crédits ne pouvait pas être satisfaite à l’aide d’autres sources de financement, la BNS pourrait consentir de vrais prêts aux banques et le profit irait aux citoyens. 
Le volume des créations monétaires  pourrait donc être complètement décentralisé par des dons directs aux citoyens, sous forme de facilités quantitatives si nécessaires de nos jours pour relancer les économies anémiées par les politiques de rigueurs qui détruisent les masses monétaires au plus mauvais moment, comme en Grèce……

François de Siebenthal: Destruction de la monnaie par la rigueur.

desiebenthal.blogspot.com/2012/05/destruction-de-la-monnaie-par-la.html

5 mai 2012 – Chaque remboursement de “crédit” équivaut à une destruction de monnaie et aggrave donc la crise… Le problème actuel le plus urgent et important, c’est que 99% de la masse d’argent qui circule n’est créée que par des dettes à intérêt par les crédits (sic). C. H. Douglas notamment démontre par le …

François de Siebenthal: Guerres: chemin de la mort et de la destruction !

desiebenthal.blogspot.com/2017/08/guerres-chemin-de-la-mort-et-de-la.html

14 août 2017 – L’idéologie du genre toujours plus virulente répand une confusion totale à propos de notre identité en tant qu’homme ou femme, et conduit au malheur profond et même à la destruction de soi de nombreux membres de la société. On assiste également à la négation de la liberté de religion qui tente …

SONDAGES MONNAIE PLEINE

SONDAGE INTERNATIONAL DANS 20 PAYS (NOVEMBRE 2016):

59% POUR LA MONNAIE PLEINE

La population mondiale ne veut pas que les banques commerciales continuent à créer la plus grande partie de l’argent.
– Enquête dans 20 pays: peu de gens savent qui crée l’argent
– Seuls 13% des gens veulent que la plus grande partie de l’argent soit créé par les banques commerciales privées. 59% veulent que cette responsabilité soit remise à un organisme public (gouvernement, banque centrale)
– Même dans le secteur de la finance la création monétaire est mal comprise
Source: glocalities.com

20 MINUTES ZURICH DU 02.11.2016 :

53% POUR LA MONNAIE PLEINE

Sondage en ligne :
Voterez-vous pour l’initiative Monnaie Pleine ?
Oui, le système monétaire doit être changé : 53%
Non, cela aurait des conséquences néfastes pour la place financière : 32%
Ne sait pas encore : 15%
Participation à ce jour : 9666
Source : 20 Minuten

UNI ZURICH, AOÛT 2015 :

57% POUR LA MONNAIE PLEINE

Un sondage réalisé dans le cadre d’un travail de Master à l’Université de Zurich montre des résultats surprenants sur l’état de la connaissance du système financier : seuls 13% savent que les banques commerciales créent la plus grande partie de la monnaie en circulation ; mais 78% de la population suisse voudrait que l’argent soit émis uniquement par une institution d’intérêt public telle que la Banque nationale. Et enfin, 57% des votants accepteraient une initiative qui n’autoriserait que l’Etat, respectivement la Banque nationale, à produire de l’argent, en l’interdisant au banques.Par conséquent, le point central de l’initiative a la capacité d’obtenir une majorité.

CASH-ONLINE DU 16.04.2015 :

72% POUR LA MONNAIE PLEINE

Sondage en ligne :
Soutenez-vous l’initiative Monnaie Pleine ?
L’Islande envisage une profonde restructuration de son système monétaire en retirant aux banques commerciales leur possibilité de créer de l’argent par le crédit. En Suisse, l’initiative Monnaie Pleine récolte des signatures pour qu’à l’avenir seule la Banque nationale puisse contrôler la masse monétaire en circulation. Soutenez-vous cette initiative ?
Oui : 72% (1644 voix)
Non : 28% (649 voix)

TAGESANZEIGER DU 06.06.2014 :

58% POUR LA MONNAIE PLEINE

”Soutiendrez-vous l’initiative Monnaie Pleine devant les urnes ?”
Oui : 58%
Non : 31%
Indécis : 11%
Participation : 1679
Au lancement de l’initiative, ce sondage annonce un bon présage.
La monnaie pleine peut faire la majorité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »