Monnaies-pleines et l’abondance





La pièce suisse de 5 FR, la plus grande, la thune.
Elle a 3 faces, les deux faces habituelles et la tranche, très significative…
Travaille pour le royaume de Dieu et Sa justice, tout le reste suivra !

 







Voici la pièce de 5 francs en Suisse. (Voir photo ci-dessus.)  

D’un côté, on peut voir la Croix suisse, qui représente le Royaume du Christ et de l’autre côté, la justice sociale est représenté par Guillaume Tell, le héros national suisse et le libérateur des pauvres ou le Bourg du jeu de Jass, le vainqueur de l’as, du roi et de la reine ou encore le paysan suisse, le vainqueur des rois européens et garde suisse. 




Sur le long du bord, lde la tranche, on peut lire la date de fabrication en latin, 13 étoiles et ces mots latins:  





” Dominus providebit


Traduction: Dieu y pourvoira»,  



qui se réfère spécifiquement au verset de l’Évangile de Matthieu et à la



Genèse. Nous devons rappeler aux gens que Dieu fournit l’abondance, qu’il est en



effet très généreux.




sur la tranche des pièces de 5 francs de la monnaie suisse figurent
aussi 13 étoiles.  
Que représentent ces 13 étoiles ?

La sentence DOMINUS PROVIDEBIT  a été mise dès 1716 sur les monnaies bernoises comme légende. Par contre, les premières pièces fédérales ne portaient pas de sentences. Plus tard on a repris pour raison de sécurité (protection contre la dépréciation et les falsifications), la devise DOMINUS PROVIDEBIT comme inscription sur la tranche des pièces en or  (1886 – 1896) et dès 1888 des pièces de 5 francs de la Confédération Helvétique. La traduction de la devise est la suivante:
 « Le Seigneur pourvoira » (Genèse 22:8) 


Source: Information communiquée le 29 mars 2001 au webmaster suite à sa demande à Swissmint, Monnaie officielle de la Suisse, Bernastrasse 28,  CH-3003 Berne – See more at: http://www.temoigner.ch/lis-voir-ca/bon-a-savoir/dominus-providebit/#sthash.th8yY5A4.dpuf


Les 13 étoiles rappellent les douze apôtres plus le Christ.

Monnaies-pleines et l’abondance
L’essentiel est de chercher le Royaume du Christ et sa justice: “Cherchez premièrement le Royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données en surplus”.  (6:33. Matthieu) C’est vraiment ce que nous faisons ici avec ce système suisse d’échanges locaux et nationaux, nous avons affaire à la justice, la justice de Dieu. 

Aux Philippines, par exemple, ils peuvent faire



trois récoltes de maïs par an. Si vous prenez une graine de maïs, cette graine vous donnera trois épis, ce qui vous donnera environ 200 graines.



Donc, dix graines vous donnent 2000; cent vous donnent  20.000.
Trois récoltes par an (20.000 X 3) donnent 60’000 %.
Et le banquier vous donnera moins de 6%.
Dieu est en effet plus généreux que les banquiers !

Vous savez que la terre pourrait nourrir plusieurs fois la population mondiale. Ce n’est pas un problème de nourriture, mais un problème de distribution. Ensuite, il est important de se rappeler comment la terre est généreuse et qu’il y a assez de place pour tout le monde sur cette terre. 






En Suisse, ce système de banques de petite taille marche. Il y a aussi un autre système: une monnaie parallèle appelée “wir”, le nom allemand signifiant «nous» en français, we ou us the living en anglais ( voir www.wir.ch Cela implique une notion de communauté. Cet argent existe depuis 1934, créé pendant la crise, et il fonctionne très bien. C’est de la


monnaie en parallèle. Une autre monnaie privée communautaire est le reka. http://www.reka.ch/fr/Pages/default.aspx

Nous pouvons donc utiliser notre liberté et créer des clubs privés de gestion locale avec des monnaies privées alternatives et libres.. Vous savez aussi que l’Église catholique a toujours condamné la perception d’intérêts sur le prêt d’argent, le qualifiant d’ usure, notamment dans Vix Pervenit du pape Benoît XIV.





La monnaie actuelle est une autre forme d’usure vorace qui est mortelle…  




Il n’y a pas deux monnaies mais au moins trois, la monnaie réelle, les billets et les pièces, la fausse monnaie, celle émise par la banque ex nihilo, du néant, ex nihilo, à intérêts composés qui restent dans le monde réel et monnaies détruites, sic, à chaque remboursement, ad nihilo, en fait une fausse monnaie par abus de marque et du public, qui dilue les vraies monnaies et valeurs. Et il y a une troisième monnaie de compte, uniquement bancaire, qui ne circule qu’ entre les banques commerciales et centrales. Signalons que celles-ci veulent la mondialisation car les changes de devises sont des créations monétaires ex nihilo énormes qui influencent le réel vers la décadence, car un pouvoir immérité en main d’abuseurs patentés.

Il y a en plus des cent autres  monnaies en suisse, la principale étant le wir, www.wir.ch , les multiples systèmes de points, miles, sels, talents, tauchrings, etc…

Voir une liste partielle à la fin du lien ci-dessous

Lancement de l’initiative. Parmi le comité d’initiative, devant la BNS à Berne, deux romands, MM P. Mottier, tout à gauche sur la photographie, et François de Siebenthal, le 3ème en partant de la droite.
Un banquier suisse explique en 3 minutes l’arnaque de la création monétaire…
Voir ci-dessous, sur youtube…
www.youtube.com/results?search_query=françois+de+siebenthal


Entre 1946 et 1990, les intérêts nets ont augmentés dans une proportion de 1 à 259,5: Un vol “légal” colossal, le taux de croissance de l’intérêt correspond au taux de croissance du PNB réel porté à la puissance 5

Entre 1946 et 1990, aux Etats-Unis, les revenus d’intérêts sont passés de 3,6 à 14,7% du revenu des particuliers; le PNB réel s’est accru dans une proportion de 1 à 3,8 alors que le PNB monétaire a augmenté selon un rapport de 1 à 25,7, si bien que l’indice de déflation du PNB a grimpé dans une proportion de 1 à 6,8; les salaires se sont élevés dans une proportion de 1 à 27,1; toutefois, les recettes publiques ont augmenté selon un rapport de 1 à 33,9 et les intérêts nets dans une proportion de 1 à 259,5.


François de Siebenthal: Usure vorace: le subtil super-mécanisme …

desiebenthal.blogspot.com/2015/09/usure-vorace-le-subtil-super-mecanisme.html


8 sept. 2015 – Mais parmi tous les mécanismes concentrationnaires, il en est un plus subtil et plus puissant, dont l’ignorance était quasi totale il y a trente ans [1]. Aussi suis-je bien obligé de l’exposer en détail. C’est le mécanisme bancaire qui multiplie les méfaits de l’usure et du crédit. En effet, d’un côté, par l’addition …

François de Siebenthal: Usure vorace, que faire ?

desiebenthal.blogspot.com/2016/04/usure-vorace-que-faire.html


25 avr. 2016 – Vous savez aussi que l’Église catholique a toujours condamné la perception d’intérêts sur le prêt d’argent, le qualifiant d’ usure, notamment dans Vix Pervenit du pape Benoît XIV. http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/07/une-nouvelle-annee-jubilaire.html. Le principe est le même que dans le conte de “Le …

François de Siebenthal: Usure vorace, oppositions virulentes !

desiebenthal.blogspot.ch/2015/09/usure-vorace-oppositions-virulentes.html


Usure vorace, oppositions virulentes ! L’Université de Fribourg a organisé, du 3 au 5 septembre 2015, un colloque autour du bien commun. On a alors assisté à plusieurs oppositions virulentes ! Explications.

François de Siebenthal: Argent du néant, ex nihilo, une usure vorace …

https://nicolettaforcheri.wordpress.com/…/francois-de-siebenthal-argent-du-neant-ex-n…


24 mars 2016 – Sorgente: François de Siebenthal: Argent du néant, ex nihilo, une usure vorace, cause des crises. Argent du néant, ex nihilo, une usure vorace, cause des crises. Le vrai secret bancaire, incompris même par beaucoup de banquiers ! “Je suis banquier, j’étais derrière les rideaux, j’ai vu comme ça se créait.

Catholicisme social et question juive: Le cas Léon Dehon 1843-1925

https://books.google.ch/books?isbn=224962545X
Yves Ledure – 2017 – ‎Religion
À la « Réunion d’études sociales pour les ecclésiastiques » en septembre 1895, à Saint-Quentin, Léon Dehon consacre un rapport à l’« usure moderne11 ». Il dénonce l’agiotage12, la spéculation, et renvoie à la phrase de Léon XIII dans Rerum Novarum s’en prenant à l’« usure vorace ». Cette formule, estime Dehon, …

La doctrine de l’Eglise sur l’argent | Bibliothèque de combat

https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/…/la-doctrine-de-leglise-sur-largen…


12 sept. 2013 – Rappelons les textes : « Une usure vorace est encore venue s’ajouter au mal (de la destruction des anciennes corporations). Condamnée à plusieurs reprises par le jugement de l’Eglise, elle n’a cessé d’être pratiquée, sous une autre forme, par des hommes avides de gain, d’une insatiable cupidité ».[1].

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »