Ne pas ignorer les monnaies virtuelles

« Il n’est pas avisé d’ignorer les monnaies virtuelles »

Par Mme Christine Lagarde, directrice générale du Fonds Monétaire International vendredi 29 septembre 2017 à la Banque d’Angleterre.

Attention, soi-disant crypto-monnaies, dangers !


On a été averti déjà en 1988, le phénix et l’aigle ou faucon couronné du lys symbolique 

Couverture, The Economist, Londres, 1988

Le mois dernier Brandon Smith le fondateur du site alt-market.com a averti que bitcoin pourrait ne pas être du tout ce qu’il est supposé être en termes d’anonymat présumé :

Pendant des années, l’un des principaux atout original de bitcoin était qu’il était « anonyme ». Cela m’a toujours surpris que tant de personnes dans le mouvement de la liberté aient acheté cette escroquerie. Surtout après les révélations exposées par Edward Snowden et des organisations comme WikiLeaks, il est absolument stupide de croire que tout ce qui se trouve dans le monde numérique est vraiment « anonyme ». Les États-Unis ont prouvé qu’il n’y a pas d’anonymat, même dans le monde du bitcoin, depuis un certain temps, alors que de multiples arrestations ont été opérées en utilisant un traçage des bitcoins lorsque le FBI a décidé que c’était dans son intérêt. Autrement dit, lorsque les fédéraux veulent suivre les transactions en bitcoin, ils le peuvent, peu importe la façon dont les personnes impliquées ont couvert leurs actions.


Étant donné que chaque transaction existe dans un registre public de blockchain, une organisation entreprenante – comme la NSA ou l’IRS [Impôts US, NdT] – pourrait concevoir des outils d’analyse de la blockchain pour suivre les transferts de fonds en bitcoin dans le monde entier. Ces jours-ci, la plupart des transactions en bitcoin proviennent d’échanges « de confiance » qui existent dans les pays occidentaux, où les gouvernements ont toujours trouvé des moyens nouveaux et novateurs pour garantir aux citoyens le non-respect de leur vie privée, en particulier en ce qui concerne leurs finances personnelles. Cela signifie qu’il y a plus que probablement un enregistrement de l’origine de votre transaction d’achat du bitcoin, impliquant peut-être une carte de crédit ou un virement bancaire, et si les régulateurs demandent un échange d’information [à la banque, NdT], vous pouvez parier que les banques vont plier afin d’éviter que le gouvernement ne commence à fouiller chez eux. En outre, la plupart des échanges nécessitent maintenant un permis de conduire, un passeport et même un numéro de téléphone afin d’approuver votre compte pour la négociation.
L’idée, pour les enquêteurs gouvernementaux ayant cet os à ronger, est que vos activités en ligne de crypto-monnaie peuvent ne pas être aussi anonymes et privées que vous le pensez.
En fait, l’exposition de la blockchain à la surveillance et interférence de Big Brother est si intense que l’IRS a maintenant mis en place des outils d’analyse de cette blockchain pour les aider à retrouver les individus qui profitent de la crypto-monnaie et n’en déclarent pas les bénéfices sur leurs déclarations de revenus.
Via Bitcoin.com :

Selon un contrat récemment obtenu par le Daily Beast, l’IRS peut maintenant suivre les bitcoins et d’autres crypto-monnaies. Ils peuvent le faire pour éliminer toute éventuelle évasion fiscale. Ils ont acheté des logiciels du groupe d’analyse des blockchains, Chainanalysis.
Le document indique que les « criminels » ont utilisé des monnaies numériques pour blanchir de l’argent, faire du trafic de drogues et commettre d’autres actes illégaux. Cependant, les criminels utilisent également des devises numériques pour ignorer les obligations fiscales et échapper à leur responsabilité. L’article Daily Beast indique :
Le document souligne comment l’application de la loi ne concerne pas seulement les criminels qui accumulent du bitcoin en vendant de la drogue ou en rackettant des cibles de piratage, mais aussi ceux qui utilisent cette monnaie pour cacher leur richesse ou éviter de payer des impôts.
Raison de la répression menée par l’IRS : traquer les détenteurs de bitcoins
La raison pour laquelle l’IRS réprime l’utilisation des devises numériques semble être que seulement 802 personnes ont déclaré des profits ou des pertes de bitcoin en 2015. L’article du Daily Beast suggère que beaucoup de gens peuvent ne pas s’attendre à ce que l’IRS collecte des données sur des devises numériques. D’autres ont peut-être pensé qu’ils pourraient facilement contourner cette prétendue obligation.
À la suite de cet échec sur la collecte des impôts, l’IRS s’est mis en contact avec ChainAnalysis. Ils fournissent maintenant à l’IRS des outils pour suivre les adresses de bitcoins via la chaîne de blocs et les échanges centralisés. Un article de Fortune a mis en ligne une capture d’écran de la lettre :
btc-chain-analysis
L’outil que Chainaylsis a fourni à l’IRS s’appelle un outil de ré-factorisation. Il visualise, trace et analyse les transactions sur la chaîne de bloc. Les agences de l’application de la loi, de l’IRS et des banques pourront utiliser l’outil, selon les sources. À ce jour, les enregistrements montrent que l’IRS a payé à Chainaylsis 88 700 $ depuis 2015 pour ses services.
Article complet sur bitcoin.com

Préparez-vous à un assaut tout azimut contre le plus récent ennemi du gouvernement : les crypto-terroristes.
Cela signifie que c’est VOUS, si vous possédez des Bitcoins.
Cela parce que, comme nous l’avons souligné en 2014, en vertu des nouvelles directives adoptées par l’administration Obama, des faits concrets ne sont pas nécessaires pour que vous puissiez être sur un nombre quelconque de listes de surveillance du gouvernement :

Le guide légal sur les listes de surveillance, récemment déclassifié, publié en 2013 et élaboré par des membres de 19 organismes d’application de la loi, qui comprend le FBI, la NSA, la CIA et la NSA, décrit les règles visant à placer les particuliers, y compris les citoyens américains, sur les différentes listes de surveillance actuellement utilisées. Comme l’a noté The Intercept, les règles, tout comme les lois secrètes antiterroristes américaines, sont vagues et souvent contradictoires.
Il révèle un système confus et tordu, rempli d’exceptions à ses propres règles, et il repose sur la notion élastique de « suspicion raisonnable » comme norme pour déterminer si quelqu’un est une menace possible.
Parce que le gouvernement suit les « terroristes soupçonnés » ainsi que les « terroristes connus », les individus peuvent être surveillés s’ils sont soupçonnés d’être un terroriste ou s’ils sont soupçonnés d’être associés à des personnes suspectées d’activités de terrorisme.
« Au lieu d’une liste de surveillance, limitée aux terroristes réels et connus, le gouvernement a construit un vaste système basé sur la prémisse non prouvée et imparfaite qu’il peut prédire si une personne va commettre un acte terroriste à l’avenir », déclare Hina Shamsi, responsable du projet de sécurité nationale de l’ACLU. « Sur cette théorie dangereuse, le gouvernement a mis sur une liste noire secrète des personnes comme suspectes de terrorisme et leur donne la tâche impossible de prouver leur innocence au sujet d’une menace dans laquelle elles n’ont pas trempées ».
Les lignes directrices pour ce qui est ou n’est pas un terroriste sont maintenant si vagues que tout Américain pourrait éventuellement être ajouté à une liste pour quelque chose d’aussi méchant que de connaître quelqu’un qui a commis une activité jugée de nature terroriste. Et comme cela a été souligné précédemment, ces activités pourraient aller de faire un geste de la main qui mime un pistolet ou fabriquer vos propres pièces d’or et d’argent.

Et maintenant, bien sûr, commercialiser ou posséder des Bitcoins.
Mac Slavo
Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par Cat pour le Saker Francophone

Lord Jacob Rothschild s’est vanté que le Nouvel Ordre mondial aura le contrôle total de l’humanité d’ici l’an 2018.


FAMILLE MEYER-MAYER-ROTHSCHILD

Un numéro du magazine Economist contrôlé par Rothschild publié en 1988 a ouvertement déclaré à ses lecteurs qu’une monnaie mondiale serait en place d’ici 2018.

Disclose.tv rapports : Dans cet esprit, l’économiste fonctionne comme un bras de quasi-propagande pour l’empire bancaire et il est destiné à favoriser l’opinion publique que le programme globaliste mettra en œuvre.

CONTRÔLER L’INTÉRÊT DE L’ÉCONOMISME TENU PAR LA FAMILLE MEYER-MAYER-ROTHSCHILD

Dans le magazine, le 9 janvier 1988, on a dit que dans 30 ans, les gens aux États-Unis, en  et les Japonais, ainsi que d’autres dans des pays riches, paieraient les magasins en utilisant la même monnaie.
Le prix des articles ne sera pas affiché en yen, en dollars ou dans la grande livre britannique, mais dans une devise.
Cette monnaie sera favorisée par les consommateurs avec les entreprises, car ce serait beaucoup plus pratique que les différentes devises d’aujourd’hui.

L’IDÉE DE LA MONNAIE UNIQUE A COMMENCÉ EN 1988 ET A ÉTÉ INTERESSÉE

L’idée d’une monnaie unique en 1988 semblait étrangère. L’un des plus grands changements de l’économie mondiale depuis les années 70 a été que l’argent qui coule a repris le commerce des marchandises comme étant la force derrière la conduite des taux de change.
En raison des intégrations des marchés financiers du monde entier, les différences dans les politiques économiques nationales qui sont connues pour modifier les taux d’intérêt, les grands transferts d’actifs financiers sont réalisés d’un pays à l’autre. Les transferts peuvent marrer les flux de revenus commerciaux en vigueur sur la demande et l’offre des différentes devises et donc sur l’effet sur les taux de change. La technologie des télécommunications continue de progresser et les transactions seront moins chères et elles seront plus rapides. Grâce aux politiques économiques qui ne sont pas coordonnées, les devises ne seront que plus volatiles.

L’UNION DE MONNAIE EST DIFFICILE POUR RESISTER

Les frontières économiques nationales se dissolvent très lentement et la tendance se poursuivra, et l’attrait de l’union monétaire sera difficile à résister à tous, outre les commerçants étrangers et les gouvernements. Avec la nouvelle monnaie unique, l’ajustement économique au changement des prix relatifs est quelque chose qui se déroulera en douceur, et cela se produira automatiquement. Sans échange de devises, l’emploi et l’investissement seront stimulés.
La nouvelle monnaie unique verrait les contraintes imposées aux gouvernements nationaux. Il ne va pas y avoir une politique monétaire nationale. La nouvelle offre de devises serait fixée par une banque centrale. Il y aurait un taux d’inflation mondial et, grâce à des marges qui seraient étroites, chacun des taux d’inflation nationaux serait à sa charge.
Les pays pourraient utiliser les taxes ainsi que les dépenses du public pour compenser toute baisse de la demande qui était temporaire et devrait emprunter au lieu d’imprimer de l’argent pour financer tout déficit budgétaire. Il n’y aurait pas recours à la taxe d’inflation, et donc les créanciers et les gouvernements devraient juger les emprunts avec les plans de prêts beaucoup plus soigneusement qu’ils ne le font à l’heure actuelle. Cela signifierait peut-être une énorme perte de souveraineté économique; cependant, les tendances qui rendent une monnaie unique attrayante détourneraient la souveraineté. Même si les taux de change étaient plus ou moins flottants, les gouvernements individuels auraient une indépendance politique contrôlée par un monde extérieur qui n’était pas amical.

LES FORCES NATURELLES VERSERONT LE MONDE EN MATIÈRE D’INTÉGRATION ÉCONOMIQUE

Avec un nouveau siècle à venir, les forces naturelles vont continuer à pousser le monde vers l’intégration économique qui offrira un large choix aux gouvernements. Ils peuvent choisir de mettre en place une barricade, ou ils peuvent simplement suivre le flux. Préparer une monnaie unique va assurer qu’il y ait moins d’accords de prétention sur les politiques et qu’il y en aura plus réel. Il y aura une promotion active de l’utilisation par le secteur privé de l’argent international avec tout argent national qui existe. Cela signifierait que les gens voteraient en utilisant leurs portefeuilles pour un déménagement qui finirait par être un syndicat monétaire complet.
Une monnaie unique pourrait commencer comme un mélange de monnaies nationales, et dans le temps, la valeur par rapport aux monnaies nationales ne va pas se poser en raison du fait que les gens vont le choisir car cela va être beaucoup plus pratique et là-bas sera la stabilité derrière le pouvoir d’achat.
En 1998, dix ans plus tard, l’économiste a imprimé un autre article en promouvant les programmes globalistes, One World, One Money. C’était similaire à la pièce qu’ils avaient écrite dix ans avant, et a continué à essayer d’expliquer pourquoi un système plus contrôlé et centralisé va être bénéfique pour l’économie mondiale tout en ignorant qu’une monnaie globale centralisée soit va être un coup d’Etat pour les cartels bancaires internationaux. Ce sera également l’essentiel, financièrement, pour l’empire bancaire de la famille Rothschild.
La création d’une seule monnaie mondiale va également donner beaucoup de capitaux géopolitiques aux banquiers internationaux qui n’ont pas été élus, et il pourrait prendre le pouvoir des gens des nations avec les représentants du gouvernement. Mais la question est de savoir si quelqu’un veut ou non que les banquiers internationaux disposent d’un énorme pouvoir, politiquement, en plus d’une influence financière considérable et de l’importance qu’ils ont déjà au pouvoir. Les gens veulent aujourd’hui avoir plus de mots dans leur propre vie et ils ne veulent pas de politique dictée par les bureaucrates et les banquiers.
La famille Rothschild garde un profil très peu visible. Cependant, ils ont encore de nombreuses opérations commerciales, et elles sont réparties sur un large éventail de secteurs. Il n’y a aucun membre particulier de la famille Rothschild vu sur la liste la plus riche de Forbes, mais la famille aurait un contrôle sur plus de 1 billion de dollars d’actifs dans le monde entier. Par conséquent, ils ont encore une voix qui est forte sur l’ensemble du spectre géopolitique, et beaucoup voient cela comme une main cachée qui manipule les événements en silence sous un voile de secret.
Traduit par Dr.Mo7oG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »