Non à la pédocriminalité 1/7

Très chers amis au service de la vérité, des principes éthiques[1] que sont l’autonomie, la bienfaisance, la non-malfaisance et la justice, ainsi que les compétences morales[2] que sont la fiabilité, la fidélité, l’authenticité et l’honnêteté,

Le destin de Stan Maillaud concerne tous les lanceurs d’alerte[3] à l’échelle de la planète et l’humanité toute entière.
Prenons connaissance de la situation de Stan Maillaud qui est particulièrement complexe puisqu’il est une cible de l’État profond.

A savoir :
Je n’écris par les tics de langage[4] lorsque je retranscris les paroles des individus et je corrige les fautes de syntaxe lorsqu’un individu s’exprime en français et que ce n’est pas sa langue maternelle.
Il m’arrive de faire des fautes d’accords, d’orthographes et des fautes de frappes. Je vous remercie pour votre indulgence à mon égard.
Si un correcteur professionnel prend l’initiative de corriger mes textes, il est le bienvenu ! J’apprécie beaucoup le travail en équipe car cela offre l’opportunité de partager nos connaissances à partir de notre champ professionnel et de notre niveau de responsabilité respectif et spécifique envers autrui et la collectivité[5], d’échanger quant à nos expériences liées à nos intentions, à nos paroles et nos actes et le résultat de celles-ci en temps réel.
Une dynamique relationnelle vertueuse[6] permet d’identifier les facteurs faisant obstacle au bon fonctionnement de tout système sur le plan individuel, conjugal, familial, social, professionnel et environnemental et permet d’apporter les corrections et les ajustements indispensables pour contribuer à assurer l’équilibre et la pérennité des systèmes qui sont en interaction permanente les uns avec les autres dans « d’ici et maintenant » (=temps réel).
Le but ultime est que chaque être humain puisse satisfaire ses besoins fondamentaux selon la pyramide de Maslow[7].
 
 
A comprendre et à prendre conscience :
A l’heure actuelle il existe une guerre des mondialistes contre les patriotes par la stratégie de guerre masquée[8].
Le danger majeur est que cette guerre reste invisible par les individus dont les capacités cognitives sont altérées par les effets de l’ingénierie sociale[9], par l’héritage de l’hérésie[10] de la religion catholique et les mensonges et les tromperies d’État véhiculés par les médias mainstream[11].




Écoutons, entendons et comprenons les informations que transmet Stan Maillaud depuis le Centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne[12] où il est injustement incarcéré.
Communiqué de Stan Maillaud 1 sur 2. Francisco Sanchez [en ligne]. 17 juin 2020. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=Nc0Ssl5krcs&t=2s
Communiqué de Stan Maillaud 2 sur 2. Francisco Sanchez [en ligne]. 17 juin 2020. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=zoq0aYWBkE0
Message adressé à Yan Lopez[13] en date du 6 mars 2020 depuis la Maison d’Arrêt de Saintes[14]à prendre connaissance sous
François de Siebenthal. Yan Lopez. Lettre de Stan Maillaud. Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 18 mars 2020. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2020/03/lettre-de-stan-maillaud.html?m=1
 
 


Écoutons, entendons et comprenons les informations et le message d’amour[15] que transmet Janett Seemann à l’égard de Stan Maillaud et à l’humanité toute entière, à prendre connaissance sous :
 
Suite du procès du 30 août 2018 : la déclaration de guerre de Janett Seemann au nom de l’Amour. Franciso Sanchez [en ligne]. 17 octobre 2018. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=jn8Uzz4Y5VI
Sous la vidéo est écrit :
Réaction de Janett Seemann qui répond aux juges du procès d’inquisition du 30 août 2018 à Saintes (Association de malfaiteurs en vue d’un multiple enlèvement de mineurs)
Catégorie
En introduction de la vidéo est écrit :
« Janett Seeman répond aux prétendus magistrats du procès d’inquisition du 30 août 2018. »
Paroles de Janett Seemann :
Bonjour tout le monde,
Aujourd’hui je viens réagir sur l’épisode du procès d’inquisition du 30 août à Saintes, le compte rendu détaillé[16] qui a été mis en ligne sur le site de pedopolis m’apporte confirmation des attaques diffamantes et sournoises des prétendus juges contre moi, et je crois il est temps que je réponde personnellement.
Donc avant de commencer, je relève une information pratique qui n’est pas du tout sans importance, il paraît que Sylvie Peilleron[17]cette femme extraordinaire a fait appel du jugement.
Alors moi je rigole bien parce que je pense à Jérémy Lehut[18], D’je la fientece tordu qui a pensé pouvoir s’en tirer si facilement et tourner la page, c’est raté. On aura plus de temps pour organiser quelque chose de sympa.
Ceci dit venons-en au sujet du jour : les crapuleries des ignobles en robes noires[19].
J’ai bien préparé avec soin mon texte. Parce-que maintenant c’est formel, quel profil les suppôts de Satan mettent en scène pour salir notre couple, Stan et moi. Avec ces insultes diffamantes de « gourou » pour Stan, « gourou tordu » et « femme sous influence » pour moi. Moi qui serais juste une des nombreuses femmes sous influence du gourou. Bien qu’il s’agisse d’un procès d’inquisition19 dans le but de construire une image bien dégueulasse de notre couple pour pouvoir le condamneril y a encore des gens qui sont crédules par rapport à ce qui sort de la bouche de ces prétendus magistrats. Mais quand on fait partie de la corporation des suppôts de Satan, de ces ignobles19 en robes noires c’est logique que l’on fasse tourner des insultes gratuites sur des personnes à détruire, non ?
Donc je vais mettre des choses au clair ici.
Stan et moi, nous sommes en couple depuis 13 ans maintenant (Ndlr : la vidéo date de 2018). On a passé notre 13ème année.
Stan était la première personne qui m’a ouvert les yeux par rapport à ce qui se passait dans notre société, parce-que en 2005 je sortais « des pays des bisounours » en Allemagne et je pensais que la société était bien dans sa globalité, qu’on vivait dans une démocratie, qu’il y avait une justice, bien sûr. Mais alors que tout allait bien pour moi en apparence dans la matrice, j’avais déjà un pressentiment, une sorte de gros malaise intuitif concernant le monde.
Avant ma rencontre avec Stan, c’était le début d’internet, donc il n’y avait pas encore de diffusion de vérité, interdites jusque-là, donc pratiquement rien qui pourrait me mettre « la puce à l’oreille » que quelque chose clochait dans la matrice. Car mon monde était tellement parfait, mais intuitivement je sentais que quelque chose n’allait pas.
Dès la première année avec Stan, quand il me racontait, ses dernières mésaventures, j’ai plongé dans une perplexité qui a aggravé mon malaise, et quand Stan et moi étions au service de « Politique de Vie[20] », en 2006 à Paris, cette Association qui prétendait venir en aide aux personnes victimes des violences judiciaires tout a commencé à devenir clair.
C’était pour moi comme un stage accéléré qui m’a confronté violemment à la face cachée de notre société, avec une avalanche de scandales dans tous les domaines possibles et imaginables : la santé[21], l’environnement, la politique jusqu’à la pédocriminalité[22] où la trahison des institutions apparaissaient très clairement, et c’est là où nous sommes tombés sur l’affaire de Corinne Gouget[23], deux autres cas de mères persécutées, et la fameuse affaire Vincent[24]. Ces affaires sur lesquelles Stan devait enquêter, gratuitement pour l’Association.
Vous connaissez la suite de l’affaire Vincent, et si vous ne la connaissez pas le livre est toujours disponible gratuitement sur internet : « L’affaire Vincent au cœur du terrorisme d’État. »
Donc grâce à Stan, je me suis échappée du monde des bisounours, de cette « marmite » dans laquelle les grenouilles que nous sommes sont entrain de cuire tranquillement.
Devant la télé, le sport spectacle du dimanche, le week-end en famille, ce n’est pas encore interdit, le travail qui nous donne cette illusion d’exister d’être quelqu’un. Les petits problèmes de tous les jours dont nous avons le droit de parler. Et quand j’ai rencontré Stan en 2005, j’ai eu une occasion unique de sauter hors de la marmite avec lui, et en le suivant je suis rentrée dans le combat.
C’est un combat pour la cause collective, pour notre futur mais aussi pour notre présent.
Stan n’a jamais pu vivre en paix avec la conscience qu’il a des horreurs qu’il y a tous les jours partout dans le monde et juste à côté de chez vous.
Quelqu’un qui veut juste faire sa petite vie tranquille et ne pas avoir de problème refuse Stan et sa quête de justicecela n’a pas changé depuis.
Parce-que dans ce monde des suppôts de Satan dans lequel nous vivons, de faire des actions justes et belles amènent forcément que des problèmes[25].
Moi, j’ai pris une décision très difficile à prendre : rester avec lui, faire ma vie avec lui en dehors de la marmite, et en conscience j’ai renoncé à tout : ma carrière dans la banque, mon confort dans la matrice, ma famille qui m’a tourné le dos.
Et les juges dans leurs mensonges du procès du 30 août à Saintes accusent Stan de m’avoir fait du chantage, d’avoir joué avec les sentiments que j’avais pour lui. C’est ignoble.
C’est plutôt ma famille qui m’a fait du chantage. Si je refusais de revenir faire ma vie de « grenouille » on allait me rejeter, et c’est ce qui s’est passé. J’ai été obligée de suivre leur plan de fausse vie tout construit pour moi : carrière, mariage, famille, enfants, maison tout confort, divertissements, consommation, divorce, retraite, caveau familial.
Une vie bien remplie mais le vide total. En plus, il fallait que je garde la tête « bien dans le trou », pour ce « super plan de fausse vie. »
Quand les ignobles19 en robes noires m’ont libéré de la détention provisoire en 2013 après cette fausse accusation « d’association de malfaiteurs », ils m’ont expulsé en Allemagne, avec interdiction de revenir en France, interdiction de parler sur le sujet de la pédophilie22 et j’ai été forcé de retourner chez mes parents, comme si j’étais une adolescente qui avait fugué.
J’ai vite cherché à reprendre mon indépendance et j’ai trouvé du travail comme Wellness trainer dans un hôtel 4 étoiles en Forêt-Noire, j’ai repris une vie « normale. 
Ma famille était contente, j’étais revenue « à la raison », mes parents étaient triomphants, « cette vie de fou avec Stan ça ne m’amenait à rien à part des problèmes », mais maintenant j’ai des problèmes judicaires en plus sur le dos comme si Stan était le fautif de ce monde de merde.
C’est lui qui le combat au contraire. Toujours cette inversion des valeurs. 
 Et bien que les réseaux se servaient de moi comme une « chèvre » pour attraper Stan, et que ma liberté était bien annoncée comme provisoire tout allait de nouveau bien pour moi en apparence.
Seulement ce que l’on ignore puisqu’on ne le voit pas c’est ce vide intérieur qui revenait en moi après quelques mois de fausse vie dans la matrice. D’ailleurs qui voudrait savoir comment je me sentais, les illusions suffisent.
J’étais en train de mourir à petit feu à l’intérieur de moi-même avec ma vie qui n’avait plus aucun sens, parce qu’elle ne correspondait plus à mon niveau de conscience. Si j’étais restée dans la matrice dans cet endroit de non vie, j’aurais déclenché certainement un programme d’autodestruction pour m’enfuir. Devenir alcoolique ou j’aurais pu commencer de fumer quelque chose où je ne sais pas pour faire disparaître ce mal-être intérieur, pour ne plus ressentir ça. C’est tellement courant, beaucoup de monde se détruit comme ça, quasi normal[26]
Je devais m’enfuir de la réalité dans un nuage anesthésiant ma conscience parce-que le gouffre entre ma conscience et cette vie de « tout le monde », que j’étais obligée de vivre sous la pression19 judiciaire était trop grande. Voilà, j’ai pris ma décision à nouveau et les juges vous n’allez pas me retirer ça. Vous qui me traitez de « femme sous influence », je suis partie aussi formellement en clandestinité en me foutant de quelles foudres judiciaires vous allez envoyer sur moi.
Et c’est vrai, j’ai suivi Stan aussi par amour bien sûr, dans une vie sans aucune sécurité, dangereuse et des fois avec manque de tout jusque dans ce combat que personne ne veut faire sérieusement parce qu’il est trop dur et il semble une cause perdue.
Mais de quel droit un juge se permet de parler de notre amour comme si notre couple était un truc manipulé et manipulateur, une vitrine commerciale, une imposture.
Qu’est-ce qu’il connaît sur le sujet ce pauvre type de procureur. Tout ce que les magistrats connaissent c’est la manipulation, du public pour commencer, ça oui, ils ont été formés pour ça. 
Et l’amour c’est un truc à détruire, ça empêche la pédophilisation et la satanisation de la société, mais oui vous êtes bien engagés là-dedans Madame le Présidente et Monsieur le Procureur, il faut salir ce qui est beauça c’est un principe du satanismeL’amour de notre couple, je suis juste « une pauvre poire qui se fait manipuler par un gourou, qui a mis ses 50`000 Euros d’économie à sa disposition. »
Oui, j’avais des économies que j’ai utilisé pour notre survie à tous les deux dans cette clandestinité, cela nous a peut-être permis de tenir les 3 premières années et nous sommes aujourd’hui dans la 11ème année de clandestinité. Et en fait déjà 15% de la somme, j’avais déjà claqué dans l’affaire Vincent en 2006 pour le sauver des monstres comme vous.
Mais vous les pseudo– juges, qu’est-ce que vous voulez mettre dans la tête du public ?
Que Stan est un escroc ? Son amour pour moi est faux ? C’est un gourou ? Il voulait juste mes 50’000 Euros d’économie ? C’est ça ?
Pourquoi il ne m’a pas jeté au bout de 3 ans alors ? On est dans le jetable aujourd’hui.
Oui dans votre monde de pourris ça se passe comme ça. Pour financer ses « délires », Stan, il aurait pu se chercher une riche veuve sans problème. Mais certainement pas de perdre son temps avec des mères de famille divorcée et persécutée que votre corporation d’ignobles19 en robes noires a mises sur la paille et conduites au bord du suicideDe quel droit vous procureur et présidente, de je ne sais pas quoi, vous osez vous permettre de parler de moi comme « une femme sous influence, une irresponsable » alors que j’ai prise des décisions très difficiles, en conscience et que je revendique à nouveau ici.
Oui se soustraire à l’imposture19 judiciaire, à l’inquisition19, rester libres, sains et saufs psychologiquement[27] pour dénoncer vos crapuleries pour vous combattrec’est un exemple à donner au monde entier, oui.
Parce qu’arrêtons-nous, un petit instant, encore. Ça veut dire quoi « femme sous influence ? »
C’est une pauvre femme qui n’est pas capable de prendre des décisions par elle-même. Que le Système doit protéger « d’individus comme Stan », on connait la musique.
Ce qui sert à mettre dans la tête du publicque des personnes en accord avec des idées de Stan ne peuvent être que des attardéesC’est bien comme ça que vous décrivez aussi tous ses soutiens. J’ai bien compris où vous voulez en venir. 
 Vous me présentez comme une « pauvre cloche sous influence » que vous allez déclarer « pénalement irresponsable » comme pour Sandrine Gachadoat[28] à envoyer en asile psychiatrique dès que vous mettez la main dessus. Voilà pour « la femme sous influence du manipulateur mythomane ». Et il faut bien aussi mettre en spectacle, mettre en scène « le gourou ».
 Et pour ça vous allez jusque à utiliser les mensonges délirants d’une pauvre femme qui s’est suicidée parce qu’elle avait grâce à des monstres comme vous trahit ses propres enfants. Oui, je parle de Corinne Gouget qui aurait dit de Stan qu’il fallait lui faire des massages de pieds.
Qui pourrait penser que c’est inventé cette histoire ? Ça a l’air tellement stupide sans importance, mais c’est vraiment pervers, vraiment parce que vous ne savez plus quoi dire pour mettre dans la tête des gens que Stan est un gourou, un faux, un escroc, un manipulateur, un tordu, pourquoi par un pervers narcissique comme tous ses malades de pédocriminels qu’il dénonceque vous protégez, pourquoi pas ? Allez pourquoi vous n’allez pas un cran au-dessus ? Qu’est-ce qui vous gêne ?
Ça ne vous gêne pas de mentir dans ce procès par-contre. En disant : « que j’avais dit à Léa de laisser la fenêtre ouverte, qu’elle m’aurait répondu : « je préfère vivre avec papa, maman est malade ». Deux mensonges pour le prix d’un. Il n’y avait jamais eu cet échange entre Léa et moi, et vous le savez très bien.
J’ai fait un compte-rendu de ma rencontre avec Léa, ce que vous ne pouviez pas avoir oublié puisque c’est votre pièce à charge N°1 : ma rencontre avec Léa.  Et à ma question pour savoir si elle subissait des violences Léa a répondu qu’elle n’avait plus de souvenirs, ce qui est autre chose.
Voilà, tout est comme ça, et je ne veux pas parler ici de ce faux témoin, Jérémy Lehut18, D’je la fiente ce tordu parce-que sinon cette vidéo elle ne pas se terminer, elle va devenir trop longue. Mais important et facile à comprendre et à observer la terreur judiciaire pour détruire l’amour, l’amour vrai, qui est encore dans le cœur de quelques exceptions de parents protecteurs comme Sandrine Gachadoat28.
Elle a osé faire front à votre corporation d’ignobles19 en robes noires à vos jugements abjectsà les renier, à prendre le maquis avec ses enfants pour les sauver, « alors qu’elle est folle », bien sûr.
A qui le tour ? D’autres volontaires pour l’asile psychiatrique dans la salle ?
Terreur contre Amour voilà votre vrai rôle, Madame la Présidente, Monsieur le Procureur.
Et vous Monsieur le Procureur, vous osez parler de ce procès comme une expression de la démocratie. Démocratie ça veut dire décisions au peuple. C’est pour ça vous Madame la Présidente, vous faites expulser du tribunal en plusieurs vaguestous les citoyens qui expriment leur indignation ? Ah oui, votre démocratie elle consiste à éliminer tous ceux qui ont une opinion qui contredise celle de votre organisation criminelle. Cette organisation criminelle qui contrôle notre sociétéqui viole nos enfants, c’est ça votre démocratie.
C’est comme en politique, ceux qui sont autorisés à exprimer leur avis dans votre temple, les avocats, etc. à influencer le reste des masses, c’est ceux qui sont sélectionnés par vousles autres dehors, dehors.
Et s’ils insistent vous les enfermez[29] pour troubles à l’ordre public, oui votre ordre de suppôts de Satan, c’est ça la démocratie.
Et après avoir expulsé du tribunal tous les gens les plus courageux du peuple qui ont osé vous affronter, malgré le fait que dans votre temple vous êtes quasi comme les dieux, les dieux tout puissant. Vous pouvez faire votre simulacre de procès dans la paix, la paix des suppôts de Satan et oser prétendre avoir fait votre jugement au nom du peuple souverain. 
C’est ça la justice ? Je regrette cela s’appelle du totalitarisme et vous avez raison d’avoir peur de l’Amour15 et vouloir l’éradiquer avec votre terreur judiciaire partout où vous en croisez, Madame la Présidente, Monsieur le Procureur.
Parce-que c’est cet Amour15 vrai qui existe encore dans le cœur de quelques-uns qui va faire la différence.
C’est cet Amour15 qui va finalement vaincre votre monde des vampires et cela ne sera pas par la prière[30]
Vous avez raison de vous inquiéter aussi de ces raisonnements sur la légitime violence que certaines rares personnes qui ont de l’Amour15 dans leur cœur finissent par avoir, nous observons tout simplement, parce que c’est ça le cocktail explosif Amour15 et légitime violence, c’est-à-dire recours à la légitime violence par Amour15ce qui va provoquer le chaos dans votre monde des vampires. »




Écoutons, entendons et comprenons les informations que transmets Janett Seemann concernant le procès en Appel de Stan Maillaud qui a eu lieu le 19 juin 2020, à prendre connaissance sous :
Après le procès en appel de Stan Maillaud le 19.06.2020 à Poitiers. Francisco Sanchez [en ligne]. 20 juin 2020. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=OzKUOdFbuqc&t=2s
Bonjour chers amis,
Je vais vous donner un petit compte-rendu de la journée de hier, le procès de Stan Maillaud, le procès de cette « Association de malfaiteurs » que « nous sommes » n’est-ce pas ?
Association de malfaiteurs avec le projet d’un enlèvement des 3 enfants de Sandrine Gachadoat28 qui elle de son côté, Sandrine Gachadoat28 est accusée d’être notre commanditaire.
Donc nous sommes accusés d’un projet d’enlèvement en vue de rendre les 3 enfants à la mère. C’est l’accusation contre nous, contre Stan, surtout mais aussi, à Sylvie Peilleron17 qui était présente aussi à ce procès, c’était aussi son procès en Appel, parce qu’elle a été lourdement condamnée à 15’000 Euros d’amendes, elle personnellement et si elle ne peut pas payer , alternative :  un an de prison ferme. Donc ça c’est très, très lourd aussi pour juste avoir prêtée un camping-car mais pas pour un enlèvement bien entendu, pour une enquête.
Donc il n’y a que 15 personnes qui ont pu rentrer au tribunal à 08 :00. Celui qui n’était pas là à 08 :00 au tribunal n’avait aucune chance de rentrer. Ça a été limité à 15 personnes, vu le corona machin[31]n’est-ce pas, dont toutes les autres personnes, ils ont attendu toute la journée de 09 :00 jusqu’à 7-8 heures du soir, attendre le jugement. Donc, merci, merci vraiment beaucoup chers amis pour tous ceux qui ont passé la journée devant les grilles et merci pour la bonne humeur, pour la musique, vraiment c’était super, le Chant des Partisans, vraiment merci pour cette bonne ambiance et finalement, il n’y a pas de décision qui est sortie. La décision va intervenir que le 8 juillet. Encore 3 semaines à attendre.
Après les retours que j’ai eus et que la défense était excellente, donc tout a été démonté jusqu’au moindre détail donc c’était intenable. C’était vraiment une défense magistrale et donc Maître Danglehant[32] m’a dit que les juges affirmaient que à Poitiers ont respectait les lois. Donc on verra bien si à Poitiers on respecte les lois, parce-que s’ils respectaient les lois Stan devait être libéré, ce n’est pas possible autrement, ça c’est sûr.
Le 25 juin, jeudi prochain, Maître Danglehant32 va aussi plaider devant la Chambre constitutionnelle à Paris, c’est le 25 juin à 15 heures dans l’affaire de Stan, parce que maintenant ils sont en train de changer toutes les lois en fait pour toutes les personnes en détention provisoire. La détention provisoire est prolongée et les délais aussi pour faire une demande de mise en libertéLes délais sont prolongés et donc Maître Danglehant32 va plaider aussi dans l’affaire de Stan jeudi prochain, mais je pense quand-même on va devoir attendre le 8 juillet pour avoir une réponse définitive du jugement qui décide sur la liberté ou la détention.
A comprendre et à prendre conscience :
L’enjeu est également de savoir si la France et l’humanité toute entière seront libérées[33] du joug de l’oligarchie sioniste liée à l’empire financier khazar[34] Rothschild[35] relié au réseau pédocriminel22 mondial et à ses ramifications au sein des nations ou si les chaînes vont se resserrer sur tous les peuples et les populations du monde entier.
Paroles de Janett Seemann :
Dès 4 mn 16 : « Autre chose, ce qui s’est produit le 18 juin, un jour avant le procès, Stan avait reçu dans le centre pénitentiaire la visite de l’avocat Joseph[36], et lors de cet entretienils ont retiré les masques, et il y avait une fenêtre donc parce-que normalement il n’y a personne qui peut rentrer dans cette salle, ou normalement c’est secret ce que parle le détenu avec l’avocat et donc il y avait quand même une vitre, où le surveillant où la surveillante peut regarder ce qui se passe à l’intérieur et puis Jean-Pierre Joseph36 est parti après la visite, et puis Stan a été placé en isolement au prétexte qu’il avait retiré son masque[37] lors de cet entretien, voilà c’est génial, maintenant il est au cachot pour 14 jours. Vous imaginez les cellules, c’est sûr ce n’est pas les meilleures. Il ne peut pas sortir, maintenant du coup il n’plus de promenade, il n’a plus de cantine. Apparemment la cellule est tellement désinfectée (Ndlr : ou désaffectée ?) qu’il n’arrive pas à respireril respire collée à la fenêtre, et ça justement ça peut encore déclencher son allergie, son terrain allergique qu’il a. C’est vraiment des mesures qu’on ne comprend pas trop, qu’est-ce qu’ils sont en train de faire. De toute façon il n’a toujours pas reçu de soins, vous savez il a des tumeurs, il a besoin de soins dentaires, c’est grave, il va perdre quelques dents s’il n’est pas soigné et ça fait des mois, et des mois maintenant et apparemment ils disent toujours : « oui, oui », « oui, oui, oui, on va faire, on va faire », il est suivi donc il est suivi mais pas soigné comme disait Jean-Pierre Joseph36 : il est suivi mais pas soigné.
Chers amis, je vous remercie encore beaucoup pour la journée fatigante de hier, d’attente interminable et même encore sans résultat, mais c’était grandiose d’avoir gardé la bonne humeur en chantant toute la journée. Un grand merci et je vous dit on verra si à Poitiers il y a des juges qui applique la loi. Merci à vous tous ça m’a vraiment émue beaucoup de voir les premières vidéos qui sont sorties de vous voir tous en soutien à Stan, merci beaucoupMerci de tout mon cœur, à bientôt ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »