Occupy BIS-BRI Bâle, Paradeplatz Zürich, Genève, Lausanne. Indignés et appuis internationaux.

Maurice Robert Gravel est en Suisse, pour donner des conseils aux indignés.

L’Alaska donne un dividende à ses citoyens.

Il est mieux connu sous le nom de Mike Gravel, est un homme politique américain démocrate né le 13 mai1930 à Springfield dans le Massachusetts, de parents canadiens français. Il fut candidat à l’investiture du Parti démocrate pour l’élection présidentielle de 2008, avant de rejoindre le Parti libertarien.

Sommaire

  [masquer

Carrière[modifier]

En 2008, Mike Gravel quitte le Parti démocrate pour se lancer à la course à la candidature du Parti libertarien, qui désignera finalement Bob Barr. Il décide alors de prendre sa retraite politique et annonce qu’il ne se représentera plus à une élection mais qu’il continuera à intervenir dans le débat public.

Sénateur[modifier]

Mike Gravel en 1970.

Il se fait connaitre sur le plan national par une vigoureuse campagne contre la conscription durant la guerre du Vietnam et pour avoir rendu public malgré les risques qu’il encourait lesPentagon Papers en 1971. Il joue un rôle important dans l’adoption par le Congrès américain du projet de construction de l’oléoduc trans-Alaska en 1973.
En 1972, il mène une campagne originale pour être le candidat démocrate à la vice-présidence des États-Unis (les candidats font habituellement campagne pour l’investiture comme candidats à la présidence, le candidat à la vice-présidence étant désigné par le candidat retenu pour l’élection présidentielle avec l’approbation de son parti).
Il se fait réélir sénateur en 1974 mais finit par s’aliéner son électorat et est battu aux primaires démocrates pour l’élection sénatoriale de 1980.
Gravel retourne alors dans le monde des affaires mais connait des temps difficiles avec plusieurs faillites personnelles et des problèmes de santé. Il devient un avocat passionné de la démocratie directe.

Campagne présidentielle de 2008[modifier]

En 2006, Gravel commence à concourir pour la nomination démocrate pour l’élection présidentielle américaine de 2008, en partie pour promouvoir ses idées. Si on ne le compte pas parmi les « grands candidats » dans la course à la Maison Blanche (il recueille moins de 3% des intentions de vote dans les sondages), sa campagne suscite néanmoins un certain intérêt d’abord sur Internet puis au niveau national principalement grâce à sa participation et à ses interventions dans les différents débats télévisés ; cependant, il ne recueille que peu de voix dans les premières primaires ou caucus.
En mars 2008, il annonce qu’il quitte le Parti démocrate pour le Parti libertarien et se lance dans la nomination présidentielle pour ce parti. En mai 2008, il finit quatrième lors de la Convention nationale libertarienne et annonce sa retraite politique.

Idées politiques[modifier]

L’idée forte de Gravel est l'”Initiative nationale” (National Initiative) qui consiste à transformer le pays en une démocratie directe où toutes les lois seraient votées par les citoyens et la possibilité d’organiser des référendums à l’échelon fédéral sur toutes questions.
À l’université Yale, il a déclaré : « Si je suis élu président, je m’engage à servir le pays pendant quatre ans, quatre années que je passerai à sillonner les États-Unis pour expliquer aux gens comment devenir des législateurs. Mais si cette idée ne recueille pas un écho suffisant, alors je démissionnerai. Car si les gens ne sont pas motivés à l’idée de prendre leur destin en main, je ne vois pas l’intérêt de rester leur leader. »
Gravel envisage une retraite immédiate de toutes les forces militaires actuellement mobilisées en Irak. Il soutient la création d’un État palestinien indépendant, associé avec Israël. Il veut que les États-Unis ratifient immédiatement le protocole de Kyōto et que la torture des prisonniers sous la garde des forces américaines soit définitivement interdite.
En économie, Gravel se prononce en faveur de la proposition FairTax (« fiscalité juste ») qui supprimerait les impôts sur le revenu et instaurerait à sa place un impôt progressif national sur la consommation entre 19 % et 23 %, avec un remboursement pour soulager les ménages vivant en dessous du seuil de pauvreté.
Mike Gravel est également favorable à une nouvelle enquête indépendante sur les attentats du 11 septembre 20011.
Dividend:
The Citizen’s Wage should be seen as a dividend from the nation’s total affluence and as a reflection of each person’s right to economic security. The amount paid to the individual should be geared realistically to the level of income needed to maintain a minimum, decent standard of living. The Citizen’s Wage should also become an effective tool for the long-run economic improvement of our entire society.

Source: Citizen Power, by Sen. Mike Gravel, p. 91-93 Jan 1, 1972

Notes et références[modifier]

Lien externe[modifier]

http://pavie.ch/file/capital-local.pdf

http://www.union-ch.com/file/Speeches_and_workshops_of_the_03_04_.pdf

https://docs.google.com/document/d/1MRXDMGi4zbTYwFiKI8qpqFeAg3ayEkLaufWq4OrlQ0o/edit?hl=fr&authkey=CLrT-IwK

Comment créer et partager les surplus:
https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=1Kxlo32UKwGx0fVhNYmkul1mr0oKs6RyIIdzKOUAlcWVv6n83Z-Cnr8lc-EHs&hl=fr

Avec mes meilleurs voeux notamment pour une bonne santé

Une bonne idée reçue. A l’origine de tout message,  il y a un homme ou une femme, qui a pris le temps et la peine de nous écrire. Il nous est très agréable de lui confirmer l’avoir bien reçu. Autrefois, cela se faisait par une poignée de main ou un sourire de remerciement.

François de Siebenthal
Economiste MBA HEC Lausanne et lic. és sc. iur.
14, ch. des Roches
CH 1010 Lausanne
Suisse, Switzerland
http://apps.facebook.com/causes/292012/64515042?m=200ef49e
Admiration.
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

Krach ? Solutions…

Local Exchange Systems in 6 languages
www.easyswap.ch
http://pavie.ch/?lng=en
http://michaeljournal.org
http://desiebenthal.blogspot.com/
00 41 21 616 88 88
021 616 88 88  FAX: 616 88 81
http://m-c-s.ch et  www.pavie.ch
http://ktotv.com/
Please, subscribe to be kept informed.
Un abonnement nous encourage.  Pour la Suisse, 5 numéros par année de 16 pages par parution: le prix modique de l’abonnement est de 16 Sfr.- par année (envois prioritaires)
Nous vous prions de nous envoyer votre adresse postale pour l’abonnement au journal.
http://www.michaeljournal.org/abonnement.htm
merci.
www.familiaplus.com

à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »