On triche les votes.

On triche les votes. 

Les droguistes sont mécontents

La brochure explicative du Conseil fédéral mentionne à tort que les
droguistes sont partisans de la nouvelle loi sur les épidémies. Or,
l’association nationale n’a pas pris position sur cet objet soumis au
vote le 22 septembre 2013

La brochure que le Conseil fédéral publie en vue des votations
comporte une erreur. Les droguistes y figurent parmi les partisans de la
loi sur les épidémies. Or, l’Association suisse des droguistes n’a pas
pris position en raison d’opinions divergentes au sein de son comité. La
brochure a déjà été imprimée à quelque 5,4 millions d’exemplaires et
sera distribuée à tous les citoyens d’ici à fin août. La Chancellerie
fédérale indique qu’il n’est plus possible de corriger la version papier
mais compte adapter la version électronique.
Pour certains
droguistes, ce n’est pas suffisant. Peter Eberhart, député PBD au Grand
Conseil bernois et président de l’association cantonale des droguistes,
étudie le dépôt d’une plainte. Engagé du côté des opposants à la loi, il
estime que la Confédération ne peut pas se contenter de corriger la
version électronique. «Je comprends qu’on ne puisse pas réimprimer une
brochure. Par contre, il faudrait au moins y glisser une feuille avec un
rectificatif», déclare-t-il. Et il se défend de vouloir tirer parti de
cette erreur. «L’information doit être correcte car si elle ne l’est pas
et que le résultat est serré, la votation risque d’être annulée»,
prévient Peter Eberhart.
Attaques de traîtres contre la Suisse,

Saviez-vous
qu’il y a plus de 700 ans, les trois hommes qui fondèrent la Suisse
firent un choix déterminant qui est encore aujourd’hui une grande source
de bénédictions?

En effet, le préambule du texte de la Constitution fédérale de la Confédération suisse commence par:


L’origine de cette proclamation remonte à la fondation même de la Suisse en 1291 où le pacte fût introduit par l’invocation de Dieu.

Cette alliance avec Dieu a été officiellement renouvelée en votation populaire le 18 avril 1999.

Et connaissiez-vous les profondes paroles de l’hymne national suisse,

appelé aussi Cantique ou Psaume suisse?

Sur nos monts, quand le soleil

Annonce un brillant réveil,

Et prédit d’un plus beau jour

Le retour

Les beautés de la patrie

Parlent à l’âme attendrie.

Au ciel montent plus joyeux

Au ciel montent plus joyeux

Les accents d’un cœur pieux,

Les accents émus d’un cœur pieux.

Lorsqu’un doux rayon du soir

Joue encore dans le bois noir,

Le cœur se sent plus heureux
Près de Dieu.

Loin des vains bruits de la plaine

L’âme en paix est plus sereine.

Au ciel montent plus joyeux

Au ciel montent plus joyeux

Les accents d’un cœur pieux,

Les accents émus d’un cœur pieux.

Lorsque dans la sombre nuit

La foudre éclate avec bruit,

Notre cœur pressent encore
Le Dieu fort.

Dans l’orage et la détresse,

Il est notre forteresse.

Offrons-lui nos cœurs pieux,

Offrons-lui nos cœurs pieux,

Dieu nous bénira des cieux,
Dieu nous bénira du haut des cieux.


Des grands monts vient le secours;

Suisse, espère en Dieu toujours!

Garde la foi des aïeux,

Vis comme eux!

Sur l’autel de la patrie

Mets tes biens, ton coeur, ta vie!

C’est le trésor précieux

C’est le trésor précieux

Que Dieu bénira des cieux,

Que Dieu bénira du haut des cieux.

Hymne interprété par l’Orchestre de la Suisse Romande / Pierre Colombo

© Présence Suisse – 11.07.2006 – 569 kb – MP3

Nous croyons que de ces engagements et proclamations
découlent toutes sortes de bénédictions
dont les Suisses jouissent encore aujourd’hui.

Les Suisses ne sont pas meilleurs que les autres peuples,
mais Dieu est fidèle et bon envers ceux qui s’attendent à Lui!

A nous maintenant, d’espérer toujours en Dieu,

de garder la foi des aïeux, de vivre comme eux,

en pensant à ceux qui nous succéderont dans ce pays béni.

http://www.youtube.com/watch?v=VQOHELWFy84

Bien que majoritairement chrétiens – un
sondage de 2010 révélait que 38 % des Helvètes se définissaient comme
catholiques, et 28 % comme protestants –, les Suisses pourraient bientôt
changer d’hymne national communément nommé en français le Cantique suisse (Schweizepsalm, Salmo svizzero et Psalm svizzer
– Psaume suisse – respectivement en allemand, italien et romanche),
parce qu’il évoque Dieu dans chacune de ses versions linguistiques,
notamment dans la française : « Suisse, espère en Dieu toujours !
Garde la foi des aïeux, Vis comme eux ! Sur l’autel de la patrie, Mets
tes biens, ton cœur, ta vie ! C’est le trésor précieux (bis), Que Dieu
bénira des cieux, Que Dieu bénira du haut des cieux »
. Ainsi en a décidé le gouvernement fédéral qui a chargé la Société Suisse d’Utilité Publique (SGG) de lancer un concours de réécriture de l’hymne officiel national depuis 1965, visant à chasser Dieu de ce chant au nom d’une « société ouverte et religieusement neutre »
avec 10 000 US$ à la clé pour l’auteur qui le chassera le mieux…

On
savait qu’il y avait des crétins dans les Alpes et on en trouve donc au
sein du gouvernement fédéral. Euh… la SGG s’est-elle avisée que le drapeau national suisse n’était pas, lui non plus, « religieusement neutre » ?
Enfin tout cela n’est pas encore fait et il faudra envisager une
“votation”. En attendant, savourons le splendide hymne national suisse …

See more at:
http://www.christianophobie.fr/breves/le-gouvernement-federal-suisse-veut-chasser-dieu-de-lhymne-national?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29#sthash.3jix43IP.dpuf

http://www.youtube.com/watch?v=oqr5_oC2-Mc&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=1oLIvPpIGiI

Chanson absolument sublime qui plus est encore plus à 4 voix d’hommes!
Certains ne peuvent le comprendre, je voue mon coeur à mon pays, je l’aime.
Ce n’est pas du racisme ni une quelconque sorte de chauvinisme; c’est juste que j’en suis tombé amoureux!
Puisse notre belle Suisse continuer à être un si beau pays!
Tout est superbement résumé dans ce choeur…ci-dessous…

http://www.youtube.com/watch?v=rCMSSY4Vv2Y

Musique pour Dieu le Créateur: Annonce du Jubilé à la Suisse… en Trinité avec Marie…

http://www.youtube.com/watch?v=3xJFuZD5CvA

http://www.youtube.com/watch?v=DL1dXLLe5No

http://www.youtube.com/watch?v=6jXM59ok6P4

http://www.youtube.com/watch?v=devs17dSx7k

http://www.youtube.com/watch?v=ZfDpRzN2SBI

http://www.youtube.com/watch?v=J7FEvaBMXoI

Français : Hymne National Suisse

Sur nos monts, quand le soleil4 par Charles Chatelanat (1833-1907).

Sur nos monts, quand le soleil
Annonce un brillant réveil,
Et prédit d’un plus beau jour le retour,
Les beautés de la patrie
Parlent à l’âme attendrie ;
Au ciel montent plus joyeux (bis)
Les accents d’un cœur pieux,
Les accents émus d’un cœur pieux.

Lorsqu’un doux rayon du soir
Joue encore dans le bois noir,
Le cœur se sent plus heureux près de Dieu.
Loin des vains bruits de la plaine,
L’âme en paix est plus sereine,
Au ciel montent plus joyeux (bis)
Les accents d’un cœur pieux,
Les accents émus d’un cœur pieux.

Lorsque dans la sombre nuit
La foudre éclate avec bruit,
Notre cœur pressent encore le Dieu fort;
Dans l’orage et la détresse
Il est notre forteresse ;
Offrons-lui des cœurs pieux : (bis)
Dieu nous bénira des cieux,
Dieu nous bénira du haut des cieux.

Des grands monts vient le secours ;
Suisse, espère en Dieu toujours !
Garde la foi des aïeux, Vis comme eux !
Sur l’autel de la patrie
Mets tes biens, ton cœur, ta vie !
C’est le trésor précieux (bis)
Que Dieu bénira des cieux,
Que Dieu bénira du haut des cieux.

Allemand : Schweizerpsalm

Trittst im Morgenrot daher par Leonhard Widmer (1809-1867)

Seh’ich dich im Strahlenmeer,
Dich, du Hocherhabener, Herrlicher!
Wenn der Alpenfirn sich rötet,
Betet, freie Schweizer, betet!
Eure fromme Seele ahnt
(bis)
Gott im hehren Vaterland,
Gott, den Herrn, im hehren Vaterland.

Kommst im Abendglühn daher,
Find’ich dich im Sternenheer,
Dich, du Menschenfreundlicher, Liebender!
In des Himmels lichten Räumen
Kann ich froh und selig träumen!
Denn die fromme Seele ahnt
Gott im hehren Vaterland,
Gott, den Herrn, im hehren Vaterland.

Ziehst im Nebelflor daher,
Such’ich dich im Wolkenmeer,
Dich, du Unergründlicher, Ewiger!
Aus dem grauen Luftgebilde
Tritt die Sonne klar und milde,
Und die fromme Seele ahnt
Gott im hehren Vaterland,
Gott, den Herrn, im hehren Vaterland.

Fährst im wilden Sturm daher,
Bist du selbst uns Hort und Wehr,
Du, allmächtig Waltender, Rettender!
In Gewitternacht und Grauen
Lasst uns kindlich ihm vertrauen!
Ja, die fromme Seele ahnt,
Gott im hehren Vaterland,
Gott, den Herrn, im hehren Vaterland.

Italien : Salmo svizzero

Quando bionda aurora il mattin, c’indoraL’alma mia T’adora, Re del cielQuando l’alpe già rosseggiaA pregare allor: T’atteggiaIn favor del patrio suolIn favor del patrio suolCittadino, Dio lo vuolCittadino, Dio sì, Dio lo vuol
Se di stelle è un giubilo la celeste sferaTe ritrovo a sera, ò SignorNella notte silenziosaL’alma mia in Te, riposaLibertà, concordia, amorLibertà, concordia, amorAll’Elvezia serba ognorAll’Elvezia serba ognor
Se di nubi un velo m’asconde il Tuo cieloPel Tuo raggio anelo, Dio d’amoreFuga, ò Sole, quei vaporiE mi rendi i Tuoi favoriDi mia patria, dè, pietàDi mia patria, dè, pietàBrilla, Sol di veritàBrilla solo, Sol di verità
Quando rugge e strepita impetuoso il nemboM’è ostel Tuo grembo, ò SignorIn te fido, OnnipossenteDè, proteggi nostra genteLibertà, concordia, amorLibertà, concordia, amorAll’Elvezia serba ognorAll’Elvezia serba ognor

Romanche : psalm svizzer

En l’aurora la damaun ta salida il carstgaun,

spiert etern dominatur, Tutpussent!
Cur ch’ils munts straglischan sura,
ura liber Svizzer, ura.
Mia olma senta ferm,
Mia olma senta ferm Dieu en tschiel,
il bab etern, Dieu en tschiel, il bab etern.

Er la saira en splendur da las stailas en l’azur
tai chattain nus, creatur, Tutpussent!
Cur ch’il firmament sclerescha en noss cors
fidanza crescha.
Mia olma senta ferm,
Mia olma senta ferm Dieu en tschiel,
il bab etern, Dieu en tschiel, il bab etern.

Ti a nus es er preschent en il stgir dal firmament,
ti inperscrutabel spiert, Tutpussent!
Tschiel e terra t’obedeschan
vents e nivels secundeschan.
Mia olma senta ferm,
Mia olma senta ferm Dieu en tschiel,
il bab etern, Dieu en tschiel, il bab etern.

Cur la furia da l’orcan fa tremblar il cor uman
alur das ti a nus vigur, Tutpussent!
Ed en temporal sgarschaivel
stas ti franc a nus fidaivel.
Mia olma senta ferm,
Mia olma senta ferm Dieu en tschiel,
Il bab etern, Dieu en tschiel, il bab etern.

Pour répondre à des questions telles que :

– Qui sont les maîtres du monde actuel ?
– Quels sont leurs plans pour acquérir le pouvoir absolu ?
– Quelles armes utilisent ils pour maintenir la population mondiale en esclavage ?
– Pourquoi veulent ils tuer 80 % de l´humanité ?
– À quoi servent les 600 camps de concentration au Etats-Unis ?
– Quelles sont les armes pour un génocide mondial ?

To answer questions such as:

– Who are the masters of current the world?
– What are their plans to acquire the absolute power?
– What weapons use they to maintain the world population in slavery?
– Why want they to kill 80 % of the humanity?
– To what are of use 600 concentration camps in the United States?
– What are weapons for a world genocide?
http://www.youtube.com/watch?v=dyoJ_hL5mgY

http://www.youtube.com/watch?v=devs17dSx7k

PRISM, Washington Post, Bilderberg, Amazon, CIA… quelques dates

11 août 2013
Par Scientia
Le 11 août 2013, Le Monde écrit « Affaire Snowden : la presse américaine sceptique envers Obama », suite à la conférence de presse donnée vendredi par Barack Obama et à son annonce tardive de la possibilité d’amender le Patriot Act. A propos de l’affaire PRISM et des révélations d’Edward Snowden, France 24 souligne «L’Union européenne, cible prioritaire de la NSA [NSA = National Security Agency], sé référant à un article de Der Spiegel intitulé « US-Geheimdienst: NSA führt Deutschland als Spionageziel ». Web & Tech interroge « PRISM va-t-il nuire à la croissance du Cloud outre-atlantique ? ». Précisément, s’agissant de la technologie du cloud (nuage informatique), nous avons évoqué dans nos articles « Amazon, indépendance de la presse, fiscalité, CIA… » et « Washington Post, Jeff Bezos, journalisme (I) » l’actuel litige entre Amazon et IBM autour d’un contrat basé sur cette prestation qu’Amazon
devrait fournir à la CIA d’après le choix fait par l’Agence de
« renseignement » US mais mis en cause par un arbitrage du Government
Accountability Office (GAO). Le rôle et le traitement des grands ensembles de données (big data) a également fait partie des thématiques abordées à la dernière rencontre de Bilderberg tenue début juin à Hertfordshire (Royaume-Uni) à laquelle le fondateur et PDG d’Amazon Jeff Bezos a participé, comme rappelé dans notre article « Bilderberg 2013 : des puissances en crise (IV) ». Quelques mois avant cette réunion, Amazon
avait dû faire face à une enquête du Parlement britannique sur sa
fiscalité, sujet dont le G20 se trouve également saisi. Tel est le
contexte de l’achat récent par Jeff Bezos du Wahington Post, premier média à avoir diffusé aux Etats-Unis les informations sur l’affaire PRISM. Au vu de l’évolution de la période récente, il paraît utile de rappeler quelques dates essentielles.

C’est du 13 novembre 2012, que date le document du Parlement britannique « Written evidence from Amazon EU Sarl. ». Trois jours plus tard, un deuxième texte intitulé « Supplementary written evidence from Amazon EU SarL » a été ajouté au dossier.
Le 15 mai 2013, The Guardian écrivait « Amazon paid £3m tax on £4bn UK sales ». En clair, les impôts versés par Amazon au Royaume-Uni étaient de moins d’un millième des ventes réalisées. The Guardian fait également état de £2.5m de subventions reçues par Amazon. Presque autant que les impôts.
Le 19 juillet, le même journal rapportait « Amazon told: time is up for tax avoidance », à propos du projet de réforme fiscale en discussion au G20. De son côté, The Bookseller commentait le 22 juillet « G20 tax move could affect Amazon ».
Le 19 juillet 2013, l’OCDE avait diffusé un rapport intitulé Base Erosion and Profit Shifting qui a inspiré le projet de réforme fiscale du G20.

Le 18 mars 2013, Federal Computer Week écrivait « Sources: Amazon and CIA ink cloud deal », rapportant que la CIA avait choisi Amazon comme constructeur d’un cloud privé. Le 26 mars, InfoWorld rapportait « Amazon ditches public cloud dogma to build CIA’s private cloud », faisant état d’un contrat pour 600 millions de dollars US.
Le 6 juin 2013, suite à la contestation d’IBM, le GAO émettait un arbitrage désavouant l’octroi par la CIA à Amazon du contrat sur le nuage informatique privé. Le contentieux entre Amazon et IBM se poursuit à présent auprès d’un tribunal fédéral.
Le même 6 juin 2013, The Washington Post aux Etats-Unis et The Guardian au Royaume-Uni dévoilaient au public l’affaire PRISM. L’article principal du Washington Post s’intitulait « U.S., British intelligence mining data from nine U.S. Internet companies in broad secret program ».
Et du 6 au 9 juin 2013 se tenait à Hertfordshire, près de Londres, la rencontre de Bilderberg de 2013. Jeff Bezos y participait, et les grands ensembles de données (big data) faisaient partie des sujets examinés.
Enfin, le 5 août 2013, The Washington Post annonçait « Washington Post to be sold to Jeff Bezos, the founder of Amazon ». Le même jour, The Wall Street Journal rapportait « Bezos Buys Washington Post for $250 Million ».

Telles sont les dates qu’il paraît essentiel de prendre en
considération dans toute analyse de la présente situation et, notamment,
de l’achat récent du Washington Post par Jeff Bezos.
Voir aussi nos articles :
Washington Post, Jeff Bezos, journalisme (I)
Amazon, indépendance de la presse, fiscalité, CIA…
Bilderberg 2013 : des puissances en crise (I)
Bilderberg 2013 : des puissances en crise (II)
Bilderberg 2013 : des puissances en crise (III)
Bilderberg 2013 : des puissances en crise (IV)
Commission Trilatérale, Europe et Afrique (I)
Commission Trilatérale, Europe et Afrique (II)
Conflits d’intérêts et institutions françaises (I)
Conflits d’intérêts et institutions françaises (II)
Conflits d’intérêts et institutions françaises (III)
Conflits d’intérêts et institutions françaises (IV)

Indépendance des Chercheurs
indep_chercheurs@yahoo.fr
http://science21.blogs.courrierinternational.com
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia
Groupes de discussion :
http://groups.yahoo.com/group/problemes_des_scientifiques
http://groups.yahoo.com/group/combatconnaissance

Tous les commentaires


11/08/2013, 21:10 | Par Scientia
Voir aussi notre article :
http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/08/10/washing ton-post-jeff-bezos-journalisme-i-49119.html

Washington Post, Jeff Bezos, journalisme (I)

Le 10 août 2013, Les Echos écrit « L’affaire Prism pourrait coûter 31 milliards de dollars aux géants américains du « cloud » », évoquant une possible perte de confiance de la part des consommateurs d’après un rapport mis en ligne par l’Information Technology and Innovation Foundation (ITIF) qui aborde directement cette question. 20 minutes constate « Prism : L’UE était une cible prioritaire de la NSA, selon « Der Spiegel » », l’article de Der Spiegel
étant à son tour basé sur des sources fournies par Edward Snowden.
Rappelons que, précisément, l’affaire de PRISM et du rôle de la NSA fut d’abord dévoilée aux Etats-Unis par The Washington Post le 6 juin dernier ensemble avec The Guardian au Royaume-Uni. Simultanément, le Government Accountability Office (GAO) des Etats-Unis rendait l’arbitrage actuellement contesté par Amazon. Deux mois plus tard, le rachat du Washington Post par le fondateur et PDG d’Amazon Jeff Bezos intervient alors qu’Amazon
livre un bras de fer avec IBM pour conserver le contrat de nuage
informatique que lui a accordé la CIA. Une situation déjà évoquée dans
notre article « Amazon, indépendance de la presse, fiscalité, CIA… », mais il paraît utile d’ajouter que les révélations du Washington Post et du Guardian sur PRISM ont été diffusées le même jour où commençait, près de Londres, la rencontre de Bilderberg de cette année. Jeff Bezos participait
à cette réunion, de même que David Cameron, José Manuel Durão Barroso
et une large centaine de responsables et « experts » au plus haut niveau
des secteurs public et privé de vingt pays. Nos articles « Bilderberg 2013 : des puissances en crise » (I), (II), (III) et (IV)
ont commenté plus globalement la situation de crise générale qui
accompagnait ladite rencontre. Que deviendra le journalisme dans ce
contexte qui risque d’accroître sa vulnérabilité ? Le 10 août également,
se référant à l’achat du Washington Post par Jeff Bezos, Slate analyse « Pour survivre, les quotidiens doivent abandonner le papier ».
Mais à supposer que tel soit le cas, quelle confiance les citoyens
peuvent-ils faire au Web ? La question des garanties d’impartialité et
d’indépendance des journalistes nous semble être la plus fondamentale,
qu’il s’agisse d’une presse virtuelle ou de la presse papier
conventionnelle. D’où également la nécessité de préserver les blogs
indépendants. [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/08/10/washing ton-post-jeff-bezos-journalisme-i-49119.html ]


11/08/2013, 21:11 | Par Scientia
Et pour rappel, également :
http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/08/07/amazon-independance-de-la-presse-fiscalite-cia-49100.html

Amazon, indépendance de la presse, fiscalité, CIA…
Le 7 août 2013, Les Echos commente « La presse américaine en effervescence », à propos de l’achat du Washington Post par le fondateur et principal dirigeant (CEO, proche de PDG) d’Amazon Jeff Bezos juste après l’acquisition du Boston Globe
par John Henry. L’article souligne notamment la fragilité actuelle des
quotidiens US liée en principe à des raisons commerciales. Le Nouvel Observateur écrit à son tour « Amazon : Jeff Bezos ou la « destruction créative » », et Le Figaro : « La vente du Washington Post à une star du Net crée un électrochoc ». Les Echos ajoute « Le rachat du « Washington Post » par Jeff Bezos intrigue », et rappelle que les multinationales du virtuel et de l’électronique se trouvent « de plus en plus sous surveillance outre-Atlantique, notamment pour des raisons fiscales ». Dans le cas d’Amazon,
la question de l’optimisation fiscale a été récemment évoquée à
l’occasion de la réunion des ministres des Finances du G20. Dans sa
rubrique sur la Bourse, Les Echos a annoncé à ce sujet « AMAZON.COM : Le G20 devrait approuver une réforme de la fiscalité des entreprises ». L’affaire avait déjà été traitée l’automne dernier par le Parlement britannique, comme exposé dans l’article de 01.net du 29 novembre « Amazon dévoile son montage d’optimisation fiscale » qui fait référence à deux notes d’Amazon mises en ligne sur le site parlementaire avec les titres « Written evidence from Amazon EU Sarl. » et « Supplementary written evidence from Amazon EU SarL ». L’article du Nouvel Observateur « Pourquoi le PDG d’Amazon a-t-il racheté le Washington Post ? » évoque aussi, entre autres, des critiques adressées à Amazon à propos de sa participation « au programme de stockage de données de la CIA ». L’attribution par la CIA d’un contrat sur un service de nuage informatique fait actuellement l’objet d’un différend opposant Amazon et IBM. Clubic Pro rapporte « Cloud : Amazon et IBM bataillent pour un contrat avec la CIA », alors que ICT Journal avait mis en ligne un article intitulé « Cloud privé. Un gros mandat de la CIA pour Amazon ? ». FAIR analyse « Amazon, WikiLeaks, the Washington Post and the CIA » et CIO expose « What the CIA Private Cloud Really Says About Amazon Web Services ».
Mais quelles pourront être dans ce cas les perspectives d’indépendance
de la presse écrite ? Et quelles précautions juridiques et pratiques
protègent concrètement les données personnelles des clients lors des
achats sur la Toile ? Le 7 août également, France Info signale « G20 : Obama annule sa rencontre avec Poutine », avec le sous-titre « Snowden a refroidi les relations entre les deux pays ». Il y a une semaine, le même média soulignait « Obama parle de la crise de la presse lors d’une interview … à Amazon », à propos d’un entretien diffusé gratuitement par Amazon en tant que Kindle. Une forme de publicité pour ce type de produit ?
[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/08/07/amazon-independance-de-la-presse-fiscalite-cia-49100.html ]


11/08/2013, 21:12 | Par Scientia
Ou encore, sur le dernier Bilderberg :
http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/08/09/bilderb erg-2013-des-puissances-en-crise-iv-49116.html

Bilderberg 2013 : des puissances en crise (IV)

Le 9 août 2013, Zonebourse écrit « La Russie et les USA continuent à se parler dans un climat tendu », alors qu’Atlantico confirme à son tour « Etats-Unis et Russie ont rendez-vous, le cas Snowden évoqué » et Direct Matin constate « Américains et Russes à Washington, malgré les tensions ». L’Express annonce « Russie : Obama donnera une conférence de presse dans un climat glacial », et TF1 analyse « Tensions entre Obama et Poutine : les vraies raisons d’un jeu de dupe ». Des dossiers tels que la Syrie, les accords commerciaux et l’application des règles de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC),
les missiles… jouent certainement un rôle dans une situation où la
diplomatie US ne parvient pas forcément à imposer ses points de vue. A
l’approche de la réunion du G20 dans moins d’un mois, les Etats-Unis se
trouvent également confrontés aux positions de la République Populaire
de Chine sur laquelle Boursorama rapporte « Chine : production industrielle en hausse, inflation stable ». Telles sont, sur le plan de la politique internationale, des composantes de la situation dans laquelle le fondateur d’Amazon Jeff Bezos, participant à la dernière réunion de Bilderberg à Hertfordshire (Royaume-Uni), a procédé à l’achat du Washington Post.
Précisément, dans les mois qui ont précédé cette rencontre de
Bilderberg, le Parlement britannique s’était penché sur la question de
la fiscalité d’Amazon comme déjà évoqué dans notre article « Amazon, indépendance de la presse, fiscalité, CIA… ». S’agissant de l’achat du Washington Post par Jeff Bezos, The Washington Times commente « Washington Post buyer Jeff Bezos offers ’liberaltarian’ perspective »
et souligne que Bezos se trouve confronté à de nombreuses affaires en
cours avec le gouvernement US, le Parlement, l’administration, les
tribunaux… que le Washington Post sera amené à traiter à
l’adresse des citoyens. Que penser de cette situation sur le plan des
éventuels conflits d’intérêts ? Et pour quelle raison une administration
publique US comme la CIA est-elle obligée de dépendre d’une
multinationale privée (Amazon ou éventuellement IBM) pour un service de nuage informatique ? Le 9 août, Libération rapporte « Alstom accusé de corruption au Brésil, selon un journal brésilien » et Europe 1 « Sanofi a-t-il corrompu des médecins chinois ? ». La Presse emploie le titre « Corruption de GSK : Novo Nordisk prêt à collaborer avec la Chine ».
Quelle que soit l’issue de chacune de ces affaires, force est de
constater que les compagnies des pays jadis « riches » sont loin de
faire la loi à leur guise dans les pays « émergents ». Récemment, pour
justifier la politique de délocalisations qui ne cesse de se poursuivre,
France Inter écrivait « Que rapportent les délocalisations ? », avec l’argument … « ça permet aussi de payer moins cher nos achats » et soulignant en même temps une exigence de « compétitivité » lors des éventuelles « relocalisations ».
Une manière de défendre de fait la course aux bas salaires et aux « 
réformes de structure » dans des pays comme la France, politique évoquée
récemment dans notre article « Moscovici, Hollande, FMI, OMC… ». Dans l’ensemble, des éléments qui viennent encore s’ajouter au contexte décrit dans nos articles « Bilderberg 2013 : des puissances en crise » (I), (II) et (III)
à propos de cette réunion présidée par le PDG d’AXA et ami personnel de
François Hollande, Henri de Castries. Face à cette situation, où veut
en venir le cercle de Bilderberg ? Et surtout, quel contrôle réel
peut-il avoir de l’évolution à l’échelle planétaire ?
[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/08/09/bilderb erg-2013-des-puissances-en-crise-iv-49116.html ]

En espagnol

Nuestras montañas cuando el sol 4 por Charles Chatelanat (1833-1907).

Nuestras montañas, cuando el sol
Anuncia un reloj de alarma brillante,
Y augura un retorno más hermoso día,
La belleza del país
Hable con el alma tocada;
Asciende al cielo feliz (bis)
Acentos de un corazón piadoso,
Acentos movieron un corazón piadoso.

Cuando un rayo de noche suave
Reproduce todavía en la oscuridad del bosque,
El corazón se siente feliz en Dios.
Lejos del ruido de la vana llano,
El alma en paz es más sereno,
Asciende al cielo feliz (bis)
Acentos de un corazón piadoso,
Acentos movieron un corazón piadoso.

Cuando en la noche oscura
Relámpago estalla con el ruido
Nuestro corazón sigue instando al Dios fuerte;
En la tormenta y la angustia
Es nuestra fortaleza;
Ofrézcale algunos corazones piadosos: (aa)
Dios nos bendiga desde el cielo
Dios nos bendiga desde el cielo.

Grandes montañas al socorro;
Suiza siempre esperanza en Dios!
Mantener la fe de sus antepasados, al diablo como ellos!
En el altar de la patria
Ponga su propiedad, su corazón, su vida!
Este es el tesoro (bis)
Dios bendiga a los cielos,
Dios bendiga desde el cielo.

Hymne national suisse (Cantique suisse)

1er strophe

Sur nos monts, quand le soleil
Annonce un brillant réveil,
Et prédit d’un plus beau jour le retour,
Les beautés de la patrie
Parlent à l’âme attendrie;
Au ciel montent plus joyeux
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d’un coeur pieux,
Les accents émus d’un coeur pieux.
Typ: MP3
Hymne national interprété par: Ensemble Vocal de Villars-sur-Glâne / P.-G. Roubaty (1ère strophe)

Dernière modification: 11.07.2006 | Dimension: 652 kb | Typ: MP3


2e strophe

Lorsqu’un doux rayon du soir
Joue encore dans le bois noir,
Le coeur se sent plus heureux près de Dieu.
Loin des vains bruits de la plaine,
L’âme en paix est plus sereine,
Au ciel montent plus joyeux
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d’un coeur pieux,
Les accents émus d’un coeur pieux.
Typ: MP3
Hymne national interprété par: Ensemble Vocal de Villars-sur-Glâne / P.-G. Roubaty (2ème strophe)

Dernière modification: 11.07.2006 | Dimension: 662 kb | Typ: MP3


3e strophe

Lorsque dans la sombre nuit
La foudre éclate avec bruit,
Notre coeur pressent encore le Dieu fort;
Dans l’orage et la détresse
Il est notre forteresse;
Offrons-lui des coeurs pieux:
Offrons-lui des coeurs pieux:
Dieu nous bénira des cieux,
Dieu nous bénira du haut des cieux.
Typ: MP3
Hymne national interprété par: Ensemble Vocal de Villars-sur-Glâne / P.-G. Roubaty (3ème strophe)

Dernière modification: 11.07.2006 | Dimension: 667 kb | Typ: MP3


4e strophe

Des grands monts vient le secours;
Suisse, espère en Dieu toujours!
Garde la foi des aïeux, Vis comme eux!
Sur l’autel de la patrie
Mets tes biens, ton coeur, ta vie!
C’est le trésor précieux
C’est le trésor précieux
Que Dieu bénira des cieux,
Que Dieu bénira du haut des cieux.
Typ: MP3
Hymne national interprété par: Ensemble Vocal de Villars-sur-Glâne / P.-G. Roubaty (4ème strophe)

Dernière modification: 11.07.2006 | Dimension: 706 kb | Typ: MP3


Traduction du texte espagnol ci-dessous:

Dieu apparaît aussi dans l’hymne suisse.
En fait, il apparaît aussi dans les 4 hymnes suisses, parce que les
versions dans les quatre langues officielles (allemand, français,
italien, romanche) sont un peu différentes, mais toutes les versions mentionnent le Créateur.

L’hymne a été composé en 1841, mais choisit par la Suisse de 1981,
quand il a été établi que cette chanson serait l’hymne officiel du pays. L’hymne national n’est pas une option médiévale, mais une décision de l’ère de la télévision en couleurs et des cartes de crédit.

L’hymne à Dieu
Le gouvernement suisse a décidé de changer, et a chargé la Société
suisse d’utilité publique (SGG), un organisme culturel né dans le milieu
du XIXe siècle, d’organiser un concours de changer les
paroles et peut-être la musique . En Suisse, beaucoup de choses sont
décidées par référendum, et il est possible que cela aussi, mais pour
l’instant, les GGS proposées clairement (mais pas officiellement) que Dieu doit quitter l’hymne.

«Le vrai problème est le texte”, explique à la BBC Lukas
Niederberger, un porte-parole des GGS. “Officiellement, l’hymne est un
psaume, une prière, mais bien sûr, nous avons une société ouverte et
religieusement neutre», dit-il, sans se rendre compte que  l’État est peut-être neutre, mais pas la société.

Combien d’athées se sont plaints?…

… Aucune indication que les Suisses ont exprimé leur dégoût pour l’hymne actuel.


La démocratie, la solidarité …
Les GGS offre 10.700 dollars pour celui qui gagne le concours et
obtenir une nouvelle lettre de l’hymne “qui reflète les valeurs trouvées
dans la Constitution suisse, dont la démocratie et la solidarité.” Il y
aura des prix pour les finalistes aussi. J’ai décidé un jury de 25
personnes de différents domaines de la vie culturelle, la musique, le
sport, la littérature, etc … et des langues différentes.

Et qu’est-ce qu’ils vont faire avec le drapeau?
Jusqu’à présent, personne ne semble avoir remarqué que le drapeau suisse comprend également un symbole de la croix avec les mêmes arguments que l’hymne pourrait être éliminé et remplacé par un autre «neutre», avec l’excuse que (soi-disant) pourrait perturber la croix les musulmans, les hindous, les bouddhistes ou athées.

Selon un recensement de 2010, 38% des Suisses eux-mêmes en tant que
catholique et 28% protestante Eglise réformée suisse. A 20% se
définissent comme “sans religion”. Une enquête de 2000 a montré que 16%
des Suisses croit que la religion est «très importante» dans leur vie.

http://www.youtube.com/watch?v=wa3FW7KqBfs&list=RD211oLIvPpIGiI

Cette chanson ci-dessous est le premier chant patriotique Suisse
officiel; on raconte que les mercenaires romands ( et même valsers du Siebenthal  ) qui partaient se battre
à l’étranger le chantaient alors sur les champs de batailles. Certains
amoureux de la Plaine ont même, dit-on, déserté les troupes étrangères
pour rejoindre la Patrie, une trop grande nostalgie s’emparant alors
d’eux à l’écoute de cette mélodie. …

http://www.youtube.com/watch?v=dj_t5t8zsXQ&list=RD211oLIvPpIGiI

http://www.youtube.com/watch?v=TYYkDC8vwdI&list=RD211oLIvPpIGiI

http://www.youtube.com/watch?v=B00nfVc4FPI&list=RD211oLIvPpIGiI

http://www.youtube.com/watch?v=Rwjef8GcJX8&list=TLH3mYcC5LmiI

De nombreux hymnes du monde entier, avec Dieu !
 

L’hymne de la Géorgie, adoptée en 2004, le mentionne. Et si les pays
déchristianisés comme la Hollande, la Norvège, le Canada, mentionnent
Dieu dans leurs hymnes.

Même les trois
seuls pays qui sont déclarés partisans de la laïcité, la France, le
Mexique et la Turquie, mentionnent Dieu dans leur hymne.

En règle générale en Europe on mentionne Dieu dans l’hymne
national.  Les exceptions sont les pays qui sont nés
d’une révolution, de la guerre d’indépendance, etc … (Presque tous les
Sud-Américains, certains pays d’Europe de l’Est) qui maintiennent des
chants de guerre que l’hymne contre son ancien oppresseur ou métropole.

Quelques lignes de certains pays qui
mentionnent Dieu, ..
Pays post-communistes

Russie
Composé par Alexander Alexandrov et écrit par Sergey Mikhalkov,
a remplacé en 2000 l’ancien hymne soviétique. Le même auteur qui a fait
l’ancienne version a changé les paroles sans jouer de la musique, ce qui
est génial. Ils ont enlevé Lénine et le Parti et Dieu sont entrés dans
l’hymne siècle. …

Vous êtes unique, vous êtes inimitable, sous Dieu, terre natale.
Un vaste espace pour les rêves et la vie que nous ouvrons les années à venir,
nous donne la force de fidélité à la patrie. Donc c’était bien il est et il le sera toujours!

Lettonie
Lettonie (Lettonie) a adopté son hymne en 1920, les Soviétiques ont
aboli en 1940. Comme ils l’ont fait dans beaucoup d’autres républiques
de l’URSS l’a remplacé par un hymne plein d’invocations de Lénine, le
peuple soviétique et l’amitié avec la Russie. En 1990, les Lettons
chantent Dieu par la restauration de l’ancien hymne.

… Lettonie, ô Dieu,
…Bénis la Lettonie Oh, mon Dieu.
Seigneur, bénissez Lettonie,
notre pays bien-aimé
Bénis la Lettonie, ..

Estonie
Chanté en 1869, récupéré après le retrait soviétique et l’arrivée de la démocratie.

Dieu dans le Ciel vous défend
Mon meilleur, mon pays bien-aimé!
Il peut vous garder, qu’il va protéger;
qu’Il bénisse et diriger
doucement toutes vos actions,
Toi, mon pays bien-aimé!

Pologne
L’histoire des hymnes polonais est compliquée. … Dieu vient à la cinquième strophe du
poème….

Si Dieu le veut, Kosciuszko [un héros national] est avec nous.

Géorgie
Orthodoxe pays chrétien dans le Caucase, leur dernier hymne adopté en
2004, tirée d’un opéra national. Il est probablement l’un des hymnes les
plus modernes du passé qui ont été approuvés.

Mon icône est ma patrie,
frontière et dans le monde;
Monts et vallées lumineuses
Nous partageons avec Dieu.

PAYS NORDIQUES

Norvège
Dans la deuxième strophe mentions Dieu. Il a trois strophes, tirés du
poème original six Bjørnstjerne Bjørnson en 1859, qui mentionnait que
St. Olaf Cross a dirigé le pays. Le second verset dit:

Norvège, …
Rendez grâce à votre grand Dieu;
Sa volonté était de protéger le pays
Bien que les choses étaient sombres.
Alors que les parents se sont battus,
tandis que les mères pleurent,
Notre Seigneur ouvrit doucement la manière
pour nous de gagner nos droits.

Suède
Il dispose de quatre strophes, dans le quatrième Dieu est mentionné. …

Lutte pieuse pour ma maison,

Islande
C’est une chanson romantique 1874 … plus religieuse et en Europe.
Bien que l’Islande est une très déchristianisée, qui a émis l’hypothèse
d’avoir une décision lesbienne active et militante, l’hymne est toujours
là.

Dieu de notre terre,
O Dieu de notre terre,
adorer ton saint nom.
Avec les systèmes solaires des cieux,
…Car tu es un jour comme mille ans et mille ans sont comme un jour.
Une petite fleur de l’éternité
comme une larme qui tremble, qui prie Dieu et de mourir.
Mille ans de l’Islande, Islande mille ans.
Comme une larme qui tremble, qui prie Dieu et de mourir.

Autres pays occidentaux

Hollande
Adriaan Valerius 1625 transcrit dans une chanson populaire. …La sixième strophe
est tout un psaume.

Ma force et la confiance en Dieu…
En toi est mon espérance. Ne me quitte jamais.
Demandez à Dieu, que même la mort vous servir jour et nuit,
une forte morale qui surmonte la tyrannie.

Angleterre
Il semblait déjà en 1745, et est l’hymne national au début du XIXe
siècle. “God Save the King” … ou une reine. C’est toute une prière à
Dieu.

Dieu sauve notre gracieuse reine. Vive
notre noble reine God save the Queen! Envoyez-lui victorieux, heureux et
glorieux, Long règne sur nous. God save the Queen! O Seigneur Dieu,
dispersé nos ennemis et les faire tomber!, Confondons leur friponneries,
politique erronée. En toi nos espoirs nous fixons. God save the Queen!
Non seulement Dieu miséricordieux sur cette terre. D’un océan à l’autre!
Seigneur, fais les nations voient que les hommes sont frères, et
forment une famille, dans le monde entier. De tous les ennemis latente,
pour les meurtriers coups, God save the Queen! Sur votre bras tendu pour
défendre la cause britannique, notre mère, prince, et ami, God save the
Queen! Tes élite des cadeaux dans le magasin, sur son rejet être
satisfait. Long règne! Elle respecte nos lois, et jamais nous donner la
cause, à chanter avec le cœur et la voix. God save the Queen!

Italie
L’hymne officiel depuis 1946 (après la chute de Mussolini) a été ré-approuvé par référendum populaire dans les années 90

Le syndicat et l’amour
révéler les personnes
le chemin du Seigneur. […]
Unis, par Dieu,

Qui peut nous vaincre?

DEUX EXEMPLES EN AFRIQUE ET EN ASIE

Afrique du Sud
…La version actuelle a été approuvée en 1994, lorsque Nelson
Mandela a ordonné de faire un mélange de Bantu et des Afrikaners blancs. Comme en Russie,
relevant d’un régime tyrannique (dans ce cas le raciste de l’apartheid),
la chanson cherche à unir tous les citoyens …

Dieu bénisse l’Afrique, pour augmenter sa gloire.
Écoute-nous, Seigneur, bénissez vos enfants.
Seigneur, nous te demandons de protéger notre nation,
Intervenir et mettre fin à tous les conflits.
Nous protéger et protéger notre nation en Afrique du Sud.

Inde
C’est la démocratie la plus peuplée au monde, et à qui jamais acquis
renoncé. Le poète bengali Rabindranath Tagore a écrit son hymne. Sans
parler de Dieu, qui s’adresse à lui, est une phrase avec un rythme festif …

De l’esprit de toutes les personnes
sont le principal dirigeant, hein hourra!
de Bharat (Inde) se donne la fortune.
Du Pendjab, Sind, Gujarat, Maratha,
Dravidienne, Utkala (Orissa), le Bengale,
Vindhya, Himalaya, Yamuna, le Gange,
chanter les vagues.
Demandez à vos bénédictions, vos bénédictions […]
chanter vos gloires.
L’économie de toutes les personnes attend dans ta main, bravo hein!
De l’Inde sont le donneur de fortune.
Hourra eh, eh hourra, hourra hein!
Hourra Hourra Hourra Hourra hein!

Deux démocraties Great American

États-Unis

Un Dieu qui nous a donné la paix, la liberté et l’honneur, nous avons gardé notre nation
avec ferveur bénir.
Notre cause est bonne, et réussir donc.
Être notre devise: «In God we trust!”
Et déployer sa beauté étoilé. Le pays de la liberté, le drapeau sacré!

Canada
Canada, l’un des plus grands pays du monde et la population multiethnique, a eu plusieurs versions des paroles de sa chanson du début du XXe siècle et toutes mentionnent Dieu.

Dieu maintiennent notre terre glorieuse et libre.
O Canada, nous nous tenons sur nos gardes pour toi.

PAYS résolument laïque

France
Le berceau de la laïcité est le célèbre hymne “La Marseillaise” …chant
guerre passionnant. En fait, en 1792, le nom d’origine était “… pour l’armée des frontières». Mais parler de Dieu!

Il le fait
dans les dernières strophes du texte intégral  et n’a pas été supprimé.

Grand Dieu!
Enchaînés entre nos mains, nous aurions à briser les fronts sous le joug.

Mexique
Pays laïc comme la Turquie et la France. Et comme eux,  il mentionne Dieu.
Il le fait dans la première strophe. La chanson, intitulée «Dieu et
Liberté», est de Jaime Nuno, né à San Juan de Abbesses, Gérone, en Espagne.
C’est hymne officiel depuis 1854.


l’archange divin de la paix,
que dans le ciel de votre destinée éternelle
par le doigt de Dieu a été écrite.

Turquie
Un autre pays radicalement laïc, comme la France et le Mexique qui
mentionne Dieu dans son hymne, adoptée en 1921. Le poème original lui
mentionne quatre fois, mais seulement chanter les 2 premières strophes.

Ne froncez pas les sourcils, oh, croissant de lune,
sourires à ma course héroïque.
Pourquoi la colère, pourquoi la rage?
Notre sang versé pour nous, vous n’avez aucune valeur si elle n’est pas;
parce que la liberté est le droit absolu
de ma nation qui adore Dieu.

Par conséquent, l’expérience commune des grandes démocraties (en Amérique, en Asie ou en Europe), les régimes laïcs (comme le Mexique, la France et la Turquie), les pays très déchristianisés (comme l’Islande), les hymnes composés choisis ou plus tard XXe siècle et même au XXIe siècle est claire: il est parfaitement normal et correct de parler de Dieu dans un hymne national


texte original en espagnol:


Dios aparece demasiado en el himno suizo.
De hecho, aparece demasiado en los 4 himnos suizos, porque las
versiones en los cuatro idiomas oficiales (alemán, francés, italiano,
romanche) son algo distintas, pero todas las versiones insisten en mencionar mucho al Creador.

El himno se compuso en 1841, pero que mencionase a Dios no molestaba a los suizos en 1981,
cuando se estableció que esta canción que tanto se usaba en ocasiones
patrióticas sería el himno oficial del país. Elegirla como himno
nacional no fue una opción medieval, sino una decisión de la época de la televisión en color y las tarjetas de crédito.

Sacar a Dios del himno
El gobierno suizo ha decidido cambiarlo, y ha encomendado a la Sociedad
Suiza para la Utilidad Pública (SGG), una entidad cultural nacida a
mediados del siglo XIX, en pleno romanticismo, que organice un concurso
para cambiar la letra y quizá también la música. En Suiza muchísimas
cosas se deciden por referéndum, y es posible que esta también, pero por
el momento, la SGG propone claramente (aunque no oficialmente) que Dios debe salir del himno.

“El problema real, sobre todo, es el texto”, dice a la BBC Lukas
Niederberger, un portavoz de la SGG. “Oficialmente, el himno es un
salmo, una oración, pero por supuesto tenemos una sociedad abierta,
religiosamente neutral”, asegura, sin darse cuenta de que el Estado quizá es neutral, pero la sociedad no es ni puede ser neutral sino plural.

¿Cuántos ateos se han quejado?
“Tenemos ateos, no un dios único, así que este himno es una dificultad”, asegura Niederberger, sin notar que no es lo mismo incluir en el himno a los que dudan de Dios, o son ajenos a Él, que sacar a Dios del himno.

Por otra parte, en una sociedad dada a los referendos, podría ser
curioso ver cuántos ateos suizos declaran que se sienten molestos por la
presencia de Dios en este texto de 1841. De hecho, la SGG no declara en la BBC haber recibido protestas de ateos. Ni de otros ciudadanos. No consta que los suizos hayan expresado su disgusto por el himno actual.

El himno elegido por los suizos en 1981 tiene estrofas como esta:

“Cuando los cielos matutinos enrojecen /
y sobre nosotros irradian su luz/
Vos, oh Señor, aparecéis en la luz/
Cuando los Alpes brillan con esplendor/
rezad a Dios, a Él rendiros/
porque sentís y entendéis/
que Él mora en esta tierra”

Democracia, solidaridad…
La SGG ofrece 10.700 dólares a quien gane el concurso y consiga una
nueva letra para el himno “que refleje los valores que se encuentran en
la Constitución suiza, incluyendo la democracia y la solidaridad”. Habrá
premios también para los finalistas. Lo decidirá un jurado de 25
personas de distintas áreas de la vida cultural; música, deporte,
literatura, etc… y de los distintos idiomas.

¿Y qué harán con la bandera?
Por el momento nadie parece haber reparado en que también la bandera suiza incluye una cruz, símbolo que con los mismos argumentos que el himno podría ser eliminada y sustituida por otro “neutral”, con la excusa de que (supuestamente) la cruz podía molestar a musulmanes, hindúes, budistas o ateos.

Según un censo de 2010, el 38% de suizos se autodefinen como católicos y
un 28% como protestantes de la Iglesia Suiza Reformada. Un 20% se
autodefinen como “sin religión”. Una encuesta del año 2000 mostraba que
un 16% de suizos consideraban que la religión era “muy importante” en
sus vidas.

Muchos himnos del siglo XXI, ¡con Dios!
¿Es normal que un himno en el siglo XXI mencione a Dios? La respuesta, como ya explicamos en un anterior artículo de ReL, es: sí, es de lo más normal.

El himno de Georgia, adoptado en 2004, lo menciona. Y países tan
descristianizados como Holanda, Noruega, Canadá, mencionan a Dios
manteniendo sus himnos de siempre.

Incluso los únicos tres grandes países que se declaran laicistas -Francia, México y Turquía- mencionan a Dios en su himno.

Lo normal en Europa es mencionar a Dios en el himno nacional; también en
otros países. Las excepciones son países que nacieron de una
revolución, guerra de independencia, etc… (casi todos los
sudamericanos, algunos en países del Este europeo) que mantienen como
himno canciones de guerra contra su viejo opresor o metrópoli.

Transcribimos (y traducimos) algunas estrofas de algunos países que
mencionan a Dios, estrofas que cantan millones de personas, cada uno en
su país, en diversas ocasiones solemnes…¡como el fútbol!

PAÍSES POST-COMUNISTAS

Rusia
Compuesto por Alexánder Alexandrov y escrito por Serguéi Mijalkov,
sustituyó en 2000 al antiguo himno soviético. El mismo autor que hizo la
versión antigua cambió la letra sin tocar la música, que es
impresionante. Quitaron a Lenin y el Partido y Dios entró en el himno
con el siglo XXI. Los rusos no han acabado de aprendérsela y muchos
cantan la letra comunista aunque sin creérsela.

Eres única, eres inimitable, protegida por Dios, tierra nativa.
Un vasto espacio para sueños y vidas nos abren los años futuros,
nos da fuerza la lealtad a la patria. ¡Así fue, así es y así será siempre!

Letonia
Letonia (Latvia) adoptó su himno en 1920; los soviéticos lo abolieron en
1940. Como hicieron en tantas otras repúblicas de la URSS lo
sustituyeron por un himno lleno de invocaciones a Lenin, el pueblo
soviético y la amistad con Rusia. En 1990 los letones vuelven a cantar a
Dios restaurando el viejo himno.

Bendice a Latvia, oh Dios,
nuestra hierba verde nativa,
que los héroes bálticos pisaron,
¡guárdala de daños!
Bendice a Latvia oh, Dios.
Señor, bendice a Latvia,
nuestra querida patria
bendice a Latvia, bendícela.
Donde florecen las hijas letonas
Donde cantan los hijos letones
Permítenos vivir allí felices,
nuestra Latvia.

Estonia
Cantado desde 1869, se recuperó tras la retirada soviética y la llegada de la democracia.

Dios en el Cielo te defienda
¡mi mejor, mi más querida tierra!
Que Él te guarde, que Él te proteja;
que Él te bendiga y dirija
con gentileza todas tus acciones,
¡Tú, mi más querido país!

Polonia
La historia de los himnos polacos es complicada. Actualmente se canta la
Mazurca de Dabrowski, del s.XIX, himno desde 1927 (excepto en el
periodo nazi y el soviético). Pero se cantan oficialmente sólo las 4
primeras estrofas. Dios sale en la quinta estrofa del poema, pero no se
canta en actos oficiales.

Cantemos todos con una voz: ¡abajo con la esclavitud!
Tenemos nuestras guadañas de Raclawice.
Si Dios quiere, Kosciuszko [un héroe nacional] está con nosotros.

Georgia
País cristiano ortodoxo en el Cáucaso, adoptó su último himno en el
2004, tomado de una ópera nacional. Probablemente es uno de los himnos
más modernos, de los últimos que se han aprobado.

Mi icono es mi madre patria,
y su orla el mundo entero;
montes brillantes y valles
que compartimos con Dios.

PAÍSES NÓRDICOS

Noruega
En la segunda estrofa se menciona a Dios. Tiene tres estrofas, tomadas
de las las seis del poema original de Bjørnstjerne Bjørnson en 1859, que
mencionaba como San Olaf llevó la Cruz al país. Esta segunda estrofa
dice:

Noruegos, en casa o cabaña,
dad gracias a vuestro gran Dios;
fue Su voluntad proteger el país
aunque las cosas parecían oscuras.
Mientras los padres luchaban,
mientras las madres lloraban,
Nuestro Señor silenciosamente abrió el camino
para que ganásemos nuestros derechos.

Suecia
Tiene cuatro estrofas; por lo general se cantan las dos primeras. Pero
en la cuarta se menciona a Dios. Las dos primeras estrofas son de 1890, y
las dos últimas (incluyendo esta que copiamos) se añadieron en 1910.

Junto a Dios lucharé por mi hogar,
por Suecia, mi patria amada.
No te cambio por nada en el mundo
No, yo quiero vivir y quiero morir en el Norte.

Islandia
Es un himno romántico de 1874… y de los más religiosos de Europa.
Aunque Islandia es un país muy descristianizado, que ha presumido de
tener una gobernante lesbiana activa y militante, el himno sigue ahí.

Dios de nuestra tierra,
oh Dios de nuestra tierra,
adoramos tu Nombre santo.
Con los sistemas solares de los cielos,
tus guerreros,
te atas una guirnalda,
ensamblaje de las edades.
Para Ti un día son como mil años, y mil años como un día.
Una flor pequeña de eternidad
como una lágrima que tiembla, que reza a Dios y muere.
Mil años de Islandia, mil años de Islandia.
Como una lágrima que tiembla, que reza a Dios y muere.

OTROS PAÍSES OCCIDENTALES EUROPEOS

Holanda
Adriaan Valerius la transcribió hacia 1625 de un canto popular.
Habitualmente sólo se canta la primera y sexta estrofas. La sexta
estrofa es todo un salmo.

Mi fuerza y confianza Señor de Ti vendrán.
En Ti está mi esperanza. No me dejes jamás.
Haz, Dios, que hasta la muerte te sirva noche y día,
que con ánimo fuerte venza la tiranía.

Inglaterra
Sonó ya en 1745, y es himno nacional desde principios del s.XIX. “Dios salve al rey”… o la reina. Es toda una oración a Dios.

Dios salve a nuestra graciosa Reina. Larga vida a
nuestra noble Reina ¡Dios salve a la Reina! Envíanos a ella victoriosos,
felices y gloriosos, largo reinado sobre nosotros. ¡Dios salve a la
Reina! ¡Oh Señor Dios, dispersa a nuestros enemigos, y hazlos caer!,
confunde sus pícaros trucos, confunde su política. En ti nuestras
esperanzas ponemos. ¡Dios salve a la Reina! No sólo en esta tierra Dios
misericordioso. ¡De costa a costa! Señor, haz ver a las naciones, que
los hombres son hermanos, y forman una familia, en todo el mundo. De
cada enemigo latente, de los soplidos asesinos, ¡Dios salve a la Reina!
Sobre tu brazo extendido, para defender la causa británica, nuestra
madre, princesa, y amiga, ¡Dios salve a la Reina! Tus regalos más
escogidos en la tienda, vertidos en ella están satisfechos. ¡Largo
reinado! Ella defiende nuestras leyes, y siempre nos da motivo, para
cantar con el corazón y la voz. ¡Dios salve a la Reina!

Italia
El himno oficial desde 1946 (tras la caída de Mussolini) fue reaprobado en un referendum popular en los años 90

La unión y el amor
revelan al pueblo
la vía del Señor. […]
Unidos, por Dios
,
¿quién podrá vencernos?

DOS EJEMPLOS EN ÁFRICA Y ASIA

Sudáfrica
Buena parte de la letra es del profesor bantú Enoch Sontonga, de 1897.
La versión actual fue aprobada en 1994 cuando Nelson Mandela ordenó
hacer una mezcla del himno bantú Nkosi Sikelel´ iAfrika con el Die
Stern, el de los afrikaners blancos. Como en Rusia, al caer un régimen
tiránico (en este caso el apartheid racista), el himno intenta unir a
todos los ciudadanos y Dios tiene un papel para ello.

Dios bendiga a Africa, que alce su gloria.
Escúchanos, Señor, bendícenos a tus hijos.
Señor te rogamos que protejas nuestra nación,
intervén y que cese todo conflicto.
Protéjenos y que nuestra nación proteja a Sudáfrica.

La India
Es la democracia con más habitantes del mundo, y desde que la adquirió
nunca ha renunciado a ella. El poeta bengalí Rabindranath Tagore
escribió su himno. No es que mencione a Dios, es que se dirige a Él, es
una oración con ritmo festivo y celebrativo.

De la mente de toda la gente
eres el principal líder, hurra eh!
de Bhárata (India) eres el dador de fortuna.
De Punjab, Sind, Gujarat, Maratha,
Drávida, Utkala (Orissa), Bengal,
Vindhya, Himalayas, Yamuna, Ganges,
cantan las olas del mar.
Tus bendiciones piden, tus bendiciones […],
cantan tus glorias.
El ahorro de toda la gente espera en tu mano, hurra eh!
De India eres el dador de fortuna.
¡Hurra eh, hurra eh, hurra eh!
¡Hurra hurra hurra hurra eh!

DOS GRANDES DEMOCRACIAS AMERICANAS

Estados Unidos
Escrita en 1812 por el abogado y poeta Francis Scout Key, se convirtió en 1931 en himno oficial. Sale Dios al final del himno del primer país que estableció la separación entre Estado e Iglesia en su constitución.

A Dios quien nos dio paz, libertad y honor, nos mantuvo nación,
con fervor bendigamos.
Nuestra causa es el bien, y por eso triunfamos.
Siempre fue nuestro lema: «¡En Dios confiamos!»
¡Y desplegará su hermosura estrellada. Sobre tierra de libres, la bandera sagrada!

Canadá
Canadá, uno de los países más grandes del mundo y de población más multiétnica, ha tenido varias versiones de la letra de su himno desde inicios del s.XX y todas mencionaban a Dios. La actual dice así:

Dios mantenga nuestra tierra gloriosa y libre.
Oh, Canadá, por ti estamos en guardia.

PAÍSES DECLARADAMENTE LAICISTAS

Francia
La cuna del laicismo tiene por himno la famosa “Marsellesa”, emocionante
canto de guerra. De hecho su nombre original en 1792 era “Canto de
guerra para el ejército de fronteras”. Pero ¡menciona a Dios! Lo hace en
las estrofas finales del texto completo que, es cierto, casi nunca se
cantan. Pero ahí está y nadie lo ha borrado.

¿Sufriremos que esas tropas extranjeras dicten la ley en nuestros hogares
y que esas falanges mercenarias venzan a nuestros valientes guerreros?
¡Gran Dios!
Encadenadas nuestras manos, tendríamos que doblegar las frentes bajo el yugo.

México
País laicista, como Turquía y Francia. Y como ellas menciona a Dios. Lo
hace en su primera estrofa. La melodía, titulada “Dios y libertad”, es
de Jaime Nunó, nacido en San Juan de las Abadesas, Gerona, España. Es
himno oficial desde 1854.

Ciña ¡oh patria!, tus sienes de oliva
de la paz el arcángel divino,
que en el cielo tu eterno destino,
por el dedo de Dios se escribió.

Turquía
Otro país laicista radical, que como Francia y México menciona a Dios en
su himno, adoptado en 1921. El poema original lo menciona cuatro veces,
pero sólo se cantan las 2 primeras estrofas.

No frunzas el ceño, oh, luna creciente,
sonríe a mi raza heróica.
¿por qué la ira, por qué la rabia?
Nuestra sangre que derramamos por ti no tendrá valor si no es así;
porque la libertad es el derecho absoluto
de mi nación que adora a Dios.

Por lo tanto, la experiencia común de grandes democracias (en América, Asia o Europa), la de regímenes laicistas (como México, Francia o Turquía), la de países muy descristianizados (como islandia), la de himnos compuestos o elegidos a finales del siglo XX e incluso en el siglo XXI es contundente: es perfectamente normal y correcto mencionar a Dios en un himno nacional. La opción de los suizos de 1981 por su himno no está desfasada.

¿Te ha gustado esta historia? Ayúdanos a que llegue a muchas más personas
y a que podamos seguir publicando más. Pincha aquí y haz ahora tu donación.

http://www.youtube.com/watch?v=lvljwMCSmO8



Signification des armoiries:chapelle de Gstaad, St Niklaus.
Mettons le dragon qui est en chacun de nous sous 7 verrous.


http://www.youtube.com/watch?v=5enljAk_FlQ

Etienne Chouard explique pourquoi il faut libérer les Hommes de la quête
nécessaire de l’argent par le travail marchand, facteur de soumission
du peuple à ceux qui détiennent l’argent. Avec un revenu de base
inconditionnel, on libérerait ainsi la créativité humaine, et on
permettrait aux citoyens de se consacrer à ce qui leur semble bon et
juste.

Voir l’interview complète : http://youtu.be/WKBj8rtiL6Q

https://docs.google.com/open?id=1LULZl8uEZTZ1XOjSSBpopgN1KfmueeVa2PBVxGeKMu5lPf_0tGphrfmKYbpF

Madagascar, images

http://desiebenthal.blogspot.ch/2012/06/congo-experiences.html
Chaque année, une semaine d’étude a lieu à Rougemont
au Canada en 4 langues fin août suivie du congrès international début
septembre (fête du travail au Canada), avec des pèlerinages facultatifs offerts. Repas, pèlerinages ( not. St Joseph, N-D du Cap et St Anne) et couchers gratuits
pour tous nos invités des pays hors du Canada. Autre période de
formation en mai chaque année, en 2013 du 9 au 18 mai pour les études et du 19 au 26 mai pour le Jéricho
.
Invitation to join us, every year, two periods, either May or August-September..

Week of study  held in Rougemont, Canada in four languages end of August or in May followed by the Congress beg. of September or in May 2013, 9 au 18 May, week of studies and Jericho 19 up to 26 May with free pilgrimages.
 

Free meals, free pilgrimages ( St Joseph, N-D du Cap et St Anne )and free rooms for all our guests from countries outside of Canada.

http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/pour-un-capital-social-local-le.html

http://pavie.ch/articles.php?lng=fr&pg=711

http://www.union-ch.com/file/Speeches_and_workshops_of_the_03_04_.pdf

https://docs.google.com/document/d/1MRXDMGi4zbTYwFiKI8qpqFeAg3ayEkLaufWq4OrlQ0o/edit?hl=fr&authkey=CLrT-IwK

Comment créer et partager les surplus:
https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=1Kxlo32UKwGx0fVhNYmkul1mr0oKs6RyIIdzKOUAlcWVv6n83Z-Cnr8lc-EHs&hl=fr

Avec mes meilleurs voeux notamment pour une bonne santé

Une
bonne idée reçue. A l’origine de tout message,  il y a un homme ou une
femme, qui a pris le temps et la peine de nous écrire. Il nous est très
agréable de lui confirmer l’avoir bien reçu. Autrefois, cela se faisait
par une poignée de main ou un sourire de remerciement.

François de Siebenthal
Economiste HEC Lausanne et lic. és sc. iur.

23, av. ed. Dapples

CH 1006 Lausanne
Suisse, Switzerland
https://www.facebook.com/desiebenthal https://www.facebook.com/desiebenthal
skype: siebenthal
Tel. en Suisse: 021 616 88 88
Fax en Suisse:  021 616 88 81
Fax intern. : 00 41 21 616 88 81

Jean-Paul II a notamment comparé le rapport sexuel chaste entre les époux chrétiens à l’adoration eucharistique.

Admiration.
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv
http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/le-rapport-sexuel-est-comparable.html

Krach ? Solutions…

Local Exchange Systems in 6 languages
www.easyswap.org
http://pavie.ch/?lng=en
http://michaeljournal.org
http://desiebenthal.blogspot.com/

http://m-c-s.ch et  www.pavie.ch
http://ktotv.com/
Please, subscribe to be kept informed.
Un
abonnement nous encourage.  Pour la Suisse, 5 numéros par année de 16
pages par parution: le prix modique de l’abonnement est de 16 Sfr.- par
année (envois prioritaires)
Nous vous prions de nous envoyer votre adresse postale pour l’abonnement au journal.
http://www.michaeljournal.org/abonnement.htm
merci.
www.familiaplus.com

à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »