OUI à la sortie du nucléaire




La centrale de Mühleberg est juste en-dessous d’un barrage, sic…

Depuis 1997, plus de 40 incidents ont été signalés sur la plus vieille centrale du monde (Beznau), la tendance est à la hausse.
Le modèle de construction de Beznau est complètement dépassé. Suite à différents accidents nucléaires, des enseignements ont été tirés et un rééquipement des centrales serait nécessaire, mais ces travaux ne peuvent pas être réalisés.
L’ enceinte de confinement de Beznau se corrode, il est impossible de la réparer… etc… etc…



Chères et chers amis, collègues, partenaires, clients, (N’hésitez pas à transférer à vos amis, familles, etc)
Vous le savez, dimanche nous avons l’opportunité de dire OUI à la sortie du nucléaire (en 2029) afin classer une fois pour toutes ce problème.
  • En effet : Outre le fait que le nucléaire met en danger la population sur la quasi-totalité du territoire Suisse en cas d’accident (comme le dit l’affiche “En cas de catastrophe nucléaire, où fuirez-vous ?“), que de toute façon le démantèlement des centrales nous coûtera très cher, et que plus on attend plus le risque que ça soit payé par nos impôts est grand (les entreprises d’électricité ont actuellement encore un peu d’argent de côté mais qu’en sera-t-il à l’avenir), il est surtout urgent de passer à autre chose afin qu’en se lançant à fond dans les énergies renouvelables l’économie suisse être à nouveau en avance au niveau international car c’est cela qui a toujours fait son succès.
En résumé, c’est donc pour notre sécurité à tous, mais aussi pour que l’économie suisse puisse reprendre son avance avec de nouvelles technologies qu’il est vraiment important de se mobiliser dimanche car le vote sera semble-t-il très très très serré !
Pour rappel en cas de doute :
  1. Genève est sorti du nucléaire il y a 30 ans, (aucun achat ni import de nucléaire même pour les industries, selon la Constitution) et malgré l’immense croissance du Canton, la consommation a baissé de 4% grâce aux économies d’énergie, et le prix est même plus bas que dans le reste de la Suisse !
  2. Sur les 5 centrales suisses, plusieurs centrales sont actuellement de toute façon déjà arrêtées temporairement, et pendant plusieurs mois l’année passée, toutes les 5 étaient arrêtées : on n’a vraiment pas besoin du nucléaire en Suisse. Au contraire, ça créera un marché pour les PME qui veulent se lancer dans le renouvelable.
  3. Si on vote OUI, c’est une sortie très tranquille, car programmée jusqu’en 2029
  4. L’Allemagne aussi est sortie du nucléaire et elle exporte de l’électricité. (Surplus)
    Et contrairement à ce qu’on entend, (j’ai les statistiques), il n’y a pas d’augmentation du charbon en Allemagne, mais au contraire augmentation des énergies renouvelables. (Le charbon allemand c’est pour soutenir l’ex-Allemagne de l’est pour des raisons électorales, et en réalité, et la production commence même à baisser).
  5. Les énergies renouvelables créent beaucoup plus d’emploi que le nucléaire pour la même quantité d’électricité.
  6. Le nucléaire c’est dépendre de l’uranium fourni par la France (par exemple) et extrait de mines au Niger (notamment)… Et je ne vous parle pas du lobby du nucléaire dont on a l’occasion de se débarrasser une fois pour toutes 😉
  7. Et que faire des déchets, où va-t-on les enterrer ? Vers Bienne comme ils prévoyaient de le faire à l’époque ? En Suisse allemande, en Suisse romande ? Et qui va les surveiller pendant 10’000 ans ? Combien ça va coûter ?
  8. Finalement, une centrale qui a un accident, c’est une surface circulaire d’au moins 60 à 80 kilomètres inhabitables pendant des milliers d’années !
    Donc quels que soient les questions économiques (et pourtant il parlent de toute façon pour la sortie du nucléaire), finalement c’est notre sécurité et la protection de notre pays qui comptent, non ?
Très bonne fin de semaine à tous, et comme le disait quelqu’un : “Voter c’est 5 minutes, les déchets nucléaire c’est pour 10’000 ans” 😉
Denis
P. S. 40 raisons de voter OUI à la sortie du nucléaire : lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »