Pape François : la Troisième Guerre Mondiale a commencé…


Pape François : la Troisième Guerre Mondiale a commencé…


Le pape François a reçu mercredi 17 septembre au soir, à la résidence Sainte-Marthe du Vatican, une délégation d’une quarantaine de dirigeants d’organisations juives membres du Congrès Juif Mondial, menée par son président Ronald S. Lauder. Ce dernier a fait quelques confidences sur les échanges entre le Souverain Pontife et les dirigeants juifs, qui portaient, notamment, sur la persécution des chrétiens du Moyen-Orient. Ronald S. Lauder a confié à la presse : « Le pape François nous a dit en privé qu’il pensait que nous étions entrés dans la Troisième Guerre mondiale. Mais contrairement aux deux premières, au lieu de se déclencher tout d’un coup, cette guerre arrive par étapes (…) [Le pape] nous a dit : “ça été d’abord votre tour, maintenant c’est le nôtre”. En d’autres termes, ce sont d’abord les juifs qui ont souffert d’attaques féroces et sur lesquelles le monde s’est tu, et aujourd’hui ce sont les chrétiens qui sont exterminés et le monde se tait ». 

Ronald S. Lauder a également stigmatisé l’apposition de la lettre noun sur les maisons des chrétiens de Mossoul, ne voyant pas de différence dans cette pratique « avec celle de l’imposition par les nazis de l’étoile jaune aux juifs pour les séparer des autres ».


Pour la paix mondiale:

Saint Nicolas de Flüe, en allemand : Niklaus von Flüe, né le 25 septembre 1417 et mort le 21 mars 1487 à Sachseln est un ascète suisse qui est le saint patron de la Suisse et le saint patron de la paix mondiale. Il est parfois invoqué comme « Frère Nicolas. » Les principales caractéristiques attribuées à la pensée de Nicolas de Flüe – esprit de paix, non-intervention dans les affaires étrangères, modération – ont aujourd’hui encore des répercussions sur la manière dont certains Suisses perçoivent leur pays et envisagent sa politique.
Il a été béatifié en 1669. Après sa béatification, la commune de Sachseln construisit une église en son honneur où son corps a été enterré. Nicolas de Flue a été canonisé le 15 mai 1947 par le pape Pie XII. 
Il est Saint-patron mondial de la paix depuis cette date. 


Il est également, de même que Saint Martin et Saint Sébastien, le saint-patron de la Garde Suisse Pontificale au Vatican. Il est aussi le patron des familles nombreuses, des médiateurs et le protecteur des épouses qui vivent séparées de leur mari.
Il est fêté le 25 septembre en Suisse et le 21 
mars ailleurs6,7
Le nouveau Catéchisme de l’Église catholique cite une brève prière personnelle de saint Nicolas de Flue8. Cette prière quotidienne de Saint Nicolas de Flue, Mein Herr und Mein Gott5,9, est encore activement utilisée aujourd’hui.

« Mon Seigneur et mon Dieu Prends-moi à moi Et donne-moi tout entier à Toi

Mon Seigneur et mon Dieu Prends-moi tout Ce qui me sépare de Toi

Mon Seigneur et mon Dieu Donne moi tout Ce qui m’attire à toi »2,5

En sa mémoire, un musée a été fondé dans le village de la commune de Sachseln (OW)10, où se trouve également l’église de pèlerinage de ce saint.
Une église à Lausanne est également placée sous son patronat: il s’agit de la paroisse de Saint-Nicolas-de-Flue, à Chailly11.
Dans le cadre de l’année du Jubilé, nous vous invitons d’ores et déjà à réserver dans vos agendas les 27 et 28 septembre 2014.
Dans la joie et l’action de Grâce,
nous voulons vivre la
Fête de notre Saint Patron, Saint Nicolas de Flue,
autour du programme suivant :
Samedi 27 septembre à St-Nicolas :
16 h : Conférence
M. l’Abbé François-Xavier Amherdt,
professeur de théologie à l’Université de Fribourg :
« Nicolas de Flue : une spiritualité pour notre temps »
20 h : Concert à l’église
Chorale Aurore, Foyer des Rives du Rhône à Sion
Dimanche 28 septembre à St-Nicolas :
10 h : messe
suivie d’un repas de soutien (sur inscription, voir ci-dessous)
en faveur de la rénovation de l’église



Nazaréen ن

Publié le 22 juillet 2014 par Pasteur Christophe Deville

Que signifie le symbole ن utilisé pour identifier les chrétiens d’Irak ?
Ce symbole est une lettre de l’alphabet arabe, le « noun », qui correspond au N de l’alphabet latin : un N pour « Nasarah » (Nazaréen), le terme qui désigne les chrétiens dans le Coran.
Alors que la conversion forcée est formellement proscrite dans le Coran (sourate 2, verset 256), les djihadistes d’Irak ont lancé un ultimatum aux Chrétiens de Mossoul. Ils avaient le choix entre se convertir à l’islam, accepter le statut de « dhimmi » ou être tués.
En signe de soutien de de protestation, le ن a ainsi été repris par les chrétiens de différentes confessions pour dénoncer cette persécution.
En 1981, le Foyer “Rives du Rhône” à Sion a ouvert ses portes sous l’autorité de la Fondation valaisanne en faveur de la prévention de l’alcoolisme et des toxicomanies (FVAT).
Ce foyer s’est développé à un rythme régulier et constant et a été doublé par l’ouverture, en 1992, du Foyer “François-Xavier Bagnoud” à Salvan.
Actuellement, les Foyer “Rives du Rhône” offrent une trentaine de places à Sion et à Salvan, pour des personnes souffrant de problèmes de dépendance par rapport aux produits stupéfiants ou de dépendance au sens large. La démarche thérapeutique vise la liberté par rapport aux addictions, tout en proposant une consommation possible et négociée de tabac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »